Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
* * * * * 1 note(s)

Rate Histologie Blaireau


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1 réponse à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Poisson

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPip
  • 489 messages

Posté 19 mai 2019 - 04:40

Rate – Histologie- Blaireau

 

 Pour la seconde  fois on retrouve  le Blaireau  renversé par une voiture  .

 

rate texte 1.jpg

 

Après l’étude de son pancréas  on va  s’intéresser à la structure de  sa rate.

L’autopsie de l’animal rend  la cause  de sa mort   évidente.

La rate  est un   organe extrêmement fragile  qui ne supporte pas les chocs  directs  -  si  un coup  est porté  sur cette organe il se rompt. ( danger des coups de pieds au ventre qui peuvent souvent  être mortels ).

Sur la photo la rupture de la rate est bien évidente : une rate  n’a aucune  tendance à refermer ses  plaies       Elle  ne  se contracte pas    ( sauf quelques animaux ) - et de ce  fait  elle  est une cause de saignement qui ne  peut être interrompu  en dehors d’une  intervention chirurgicale  rapide .Note  blaireau    suite   au choc de la   voiture est donc  mort d’un  saignement interne   responsable d’un collapsus mortel  .

 

Rate texte 2.jpg

 

La rate  est  un  organe  plutôt  ovalaire et aplati situe  dans la  région  supérieure  de l’ abdomen  entre l’ estomac  et le rein gauche  .

De teinte  rouge  foncé   ( chez l’ homme  la rate pèse 200 g )  Elle possède  un hile où arrive l’ artère  splénique  et d’ où partent les veines  et les  lymphatiques .

 

Etude  histologique de la rate :

La capsule :

 

rate texte 3.jpg

La rate est enveloppée  d’une capsule  de tissu conjonctif  très fine ; La photo montre que ce tissu  conjonctif, coloré en bleu par l’ Aniline ,  ne  forme pas un  membrane   - mais  simplement  des fragments  de renforcement  du tissus   cellulaires . Cette capsule  envoie en profondeur  des trabécules   trop  courtes  pour  définir des lobules .Donc la charpente  conjonctive de la rate  est très faible  ce qui  explique sa fragilité et sa friabilité .cela  explique  aussi pourquoi  une  rate ne peut pas être suturée  et que  toute pathologie de  rate  conduit  à  son extraction  ( splénectomie ) 

NB )Elle  contient  des fibres  musculaires bien développées et des  fibroblastes dans certaines espèces mais  pas dans d’  autres  . Ce qui lui  permet   dans ce cas de se contracter  et donc   d’envoyer du sang dans le système  circulant s’il y a nécessité.

Il faut remarquer  que par rapport à l’homme la capsule  de la rate du Blaireau   est  particulièrement fine  et fragile.


Le parenchyme de la rate :

 

Le parenchyme de la  rate  est divisé en  2  zones :

  • La pulpe blanche.
  • La pulpe  rouge.

 

Vue macroscopique d’une coupe

rate texte 4.jpg

Section après  passage  4 jours dans le Bouin  

A – Pulpe blanche

B – Pulpe rouge

 

 

Le distinguo   rouge / blanc  n’ est plus évident  après la coloration  au trichrome de Gilles :

rate texte 5.jpg

 

 

A --pulpe  rouge .

B --zone marginale .

C --corpuscule de Malpighi .

D --manchon péri-vasculaire.

 

La pulpe  blanche:

 

rate texte 6.jpg

A –pulpe rouge.

B –zone marginale.

C –pulpe blanche  (correspondant au corpuscule de Malpighi) .

D –artère centrale (et une partie de son manchon  péri-vasculaire).

 

La pulpe blanche  , autour des artères  s’est développée  sous forme de manchons . 


rate texte 7.jpg

 

 

Cette pulpe blanche  se regroupe  aussi en  unités appelées les corpuscules de Malpighi ou nœuds  lymphatiques    .

Cette  substance  est  formée par du tissu lymphoïde .  C’est  à dire le tissu qui contient les lymphocytes  (  une des espèces de globules  blancs  ) .les lymphocytes  ne  font  qu’un  bref  passage dans le sang   ( NB)on en compte 10 milliards  chez l’ homme )  . Ils  se concentrent ensuite dans les ganglions lymphatiques  - la rate  et  les  zones lymphoïdes des muqueuses.

Dans ces  organes  les lymphocytes sont  mis en contact les  uns avec les autres  et  ils  interagissent entre eux et avec les antigènes apportés  par le sang  pour fabriquer les divers produits  nécessaires  à la défense vis-à-vis de ces antigènes ( virus – bactéries – particules étrangères )  - Les  anticorps   sont   fabriqués  par les plasmocytes qui proviennent de la différentiation de certains clones de lymphocytes B   (. on appelle .  Centre germinatif  la zone correspondant à la zone de transformation des lymphocytes en plasmocytes).

 

  • Les lymphocytes B se trouvent  de manière dominante dans les corpuscules de Malpighi .
  • Les lymphocytes T (qui viennent  du Thymus)   se trouvent  dans les manchons  periartériels .

 

La Zone marginale.

rate texte 8.jpg

A -- Trait jaune : épaisseur de la zone marginale.

B – Vaisseaux 

La pulpe blanche  s’arrête  dans la  zone marginale qui  est la  zone ente la pulpe blanche  et la pulpe rouge.

Cette  zone  est riche en vaisseaux   qui constituent  la porte d’entrée des lymphocytes B  , des plasmocytes  , des lymphocytes T  dans la  pulpe  blanche – Ces vaisseaux proviennent d’ une artère centrale .

Cette zone  est  très riche en macrophages.

Les macrophages sont des cellules issues  des mêmes cellules  souches que les polynucléaires   (un des globules blancs  du sang circulant)  qui sont issus de la moelle  osseuse.

Le polynucléaire détruit complétement les  cellules étrangères :   il  travaille seul.

Le macrophage  travaille en équipe avec les lymphocytes B et T. Son rôle est de fragmenter les cellules ou les particules étrangères  de façon à  rejeter  des antigènes facilement captables   par les lymphocytes  (CD4)  et les plasmocytes.

Le macrophage :    Peut  stimuler les lymphocytes  en synthétisant des  interleukines 1.

                             :   Peut  calmer les lymphocytes en synthétisant des prostaglandines PGE2.

La zone marginale  est le lieu  de la circulation  veineuse de retour.

 

La  pulpe  rouge

 

La majeure partie de la rate  est formée de la pulpe rouge.
Cette pulpe est  conçue  comme  une grille  de filtrage.

rate texte 9.jpg

 

 

A—Cordons de Billroth

B – Espace  intercellulaire  ( zones où se faufile  le sang )

Les  espaces  liquidiens  sont  limités par des colonnes  de tissus : les cordons de Billroth

Ces cordons cellulaires   ne sont  pas  homogènes  comme  les autres tissus   .dans ces colonnes  on trouve :

  • Des fibres de réticuline entrecroisées.
  • Des fibroblastes.
  • Des macrophages.
  • Des cellules  dendritiques.
  • Des lymphocytes.
  • De nombreuses hématies.

 

Les  cordons  de Billroth   , qui sont perméables aux  globules,  limitent ainsi  tout un espace  inter cellulaire qui forme les mailes  dans lesquelles  s’ ouvrent  les capillaires

  • .Ces espaces  peuvent être  bien développés  comme chez l’ homme   et les autres primates   mais  aussi  le rat – le hérisson   : Ce sont les  sinus veineux.( qui sont  des  espaces  larges    sans forme  particulière   ) ; Les capillaires. s’ouvrent dans  ces espaces  libres.
  • Il faut reconnaître que  chez notre Blaireau  les sinus  sont très peu développés ; ce fait le rapproche    du chat, de  la souris, du cheval   , du  bœuf. Les espaces intercellulaires sont alors  très  étroits  entre les  cordons  de Billroth   les globules  rouges  apportés par les   capillaires qui  s’ouvrent  sans  ce système  , vont être capables ,en se déformant,  d’ y passer .

 

 


rate texte 10.jpg

 

A – sinus veineux.

B – micro capillaire.

C – espace inter -cellulaire.

 

Circulation artérielle :

rate texte 11.jpg

 

A – artère  centrale .

B --artère  pénicillée.

C—capillaires .

rate texte 12.jpg

 

L’artère splénique  entrant dans la rate  se divise  en une multitude d’artères dites Trabéculaires .

           Division de celles – ci en artères  dites centrales.

  • Division en petites  artérioles  dans la zone  réticulée- les artères pénicillées – une atére centrale peut  donner  naissance à 50 artères  pénicillées.
  • Divisions  des artères  pénicillées en en 2 à 3  mini capillaires.
  • Ces capillaires   s’ouvrent  directement  dans les  espaces réticulés – plus ou moins développés  -  limités par le cordon de Billroth.- On dit que la circulation  est ouverte puisqu’ elle débouche dans un réseau très développé d’espaces intercellulaires  - qui  représentent  le début du  systéme  veineux  .
  • A noter que quelques  capillaires se jettent dans  de petites  veines  ( les veinules  )  ce qui est le comportement normal pour un capillaire ; ce type de système est peu représenté dans la  rate   (on  dit que la  circulation est  fermée    puisqu’elle  repart  directement  vers le cœur droit  ) .
  •  

Circulation   veineuse

Les espaces  intercellulaires  sont  drainés  dans  des  petites  veines   à la paroi initialement  perméable  ou par les petites citernes : les sinus veineux :  les veines de la pulpe qui  se jettent dans des veines plus  grosses les veines trabéculaires   qui vont se réunir pour former la veine splénique qui  va sortir de la rate  pour se  rendre dans la  veine Porte  .Cette très grosse  veine  se termine  dans le foie .

Pourquoi cette  structure étrange :

Dans ce type de circulation tout  va lentement -  les  débits  s’effondrent.  Ce  qui  a pour avantage de réaliser  une chimie complexe.

     Les cordons de Billroth  augmentent  de manière considérable  les zones  de contact  donc les surfaces de travail.

      La rate   filtre les cellules  lésées et vieillies.

                               Les  bactéries  - les virus.

                               Les globules  rouges  vieillis et non déformables  (  qui de ce fait  ne peuvent pas passer l’ étroitesse  du filtre  contrairement aux globules rouges  jeunes  qui le peuvent car ils sont déformables  de manière très importante ) .

    La rate  peut aussi  nettoyer les globules rouges. 

  • Des  débris nucléaires – corps de Levy.
  • De précipité d’  hémoglobine  - corps de Heinz.
  • De grains de fer.
  • D’organismes  intra cellulaires  (comme  Bartonella  ( responsables  de la maladie  des griffes du chat)  - Plasmodium ( responsable du Paludisme ).

 

Dans la  rate se forment   les anticorps.

  • Les macrophages  préparent les antigènes.
  • Les  cellules immunocompétentes (les lymphocytes de la rate)  produisent les anticorps humoraux (cela explique que l’ablation de la rate  favorise  les infections  surtout le pneumocoque (d’ où l’importance de la vaccination).

       La rate  est  aussi  une zone de stockage des plaquettes    ( qui proviennent de la fragmentation d’une  grande cellule : le mégacaryocyte )  - dans  certaines espèces animales  la rate se contracte  en cas d’ hémorragie  pour libérer les plaquettes  dont le rôle est d’ obstruer les artérioles ouverts  par une plaie ) .

 

 

La rate peut  être enlevée sans problème  (En dehors d’une fragilité augmentée aux infections)

La rate  peut être atteinte par  de nombreuses maladies   -Une des  traductions  cliniques  est une augmentation de volume de cet organe ; la splénomégalie.

 

 

Ref

Histologie   Jean – pierre Dadoune   éditeur Flammarion.

Précis d’histologie   Welsch   éditeur Lavoisier

 

Dominique

rate texte 13.jpg

 

 

 


  • 0

#2 plumachau

plumachau

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 27 messages

Posté 20 mai 2019 - 09:01

Sujet très intéressant


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!