Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Foraminifère fossile famille des alveolines ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
14 réponses à ce sujet

#1 Buteo

Buteo

    Reptile

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPip
  • 601 messages

Posté il y a 2 semaines

Bonjour à tous et bienvenue à Turitel qui nous parle de microfossiles 

 

Petite sortie ce mois de juin dernier pour aller chercher quelques cailloux sur l’Île Madame (17).

 

Retour maison : colle, Dremel, coupe, ponçage mécanique et manuel et voilà ce que j’ai obtenu (pour l’instant, l’avantage étant qu’un caillou gros comme le poing peut amuser pendant quelques mois).

Entre-temps, autres activités mais je reprends un peu plus la microscopie. Me voilà donc avec des recherches sur le net pour déterminer les petites choses venues s’offrir à mes yeux après qq millions d’années.

 

Cette première me semble être un foraminifère « préalveolina » (?), « alveolina »(?), « ovalveolina »(?) mais c’est peut être totalement autre chose.

On se trouve dans la période du Cénomanien.

Avis éclairés acceptés avec plaisir et reconnaissance !

 

2_HDR etiketWEB.jpg

 

Cette photo est en HDR obtenue avec 3 clichés en faisant varier la hauteur du condenseur, je souhaitais montrer plus de détail, le centre du présumé foraminifère étant inférieur au reste.

 

Buteo

 

 

 


  • 0

#2 Dominique.

Dominique.

    Batracien

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPip
  • 505 messages

Posté il y a 2 semaines

Bonjour

 

      Félicitations pour ton extrême  patience  et  l’intensité de ton espérance.

 

   Amicalement

                            Dominique


  • 0

#3 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Co.Admin
  • 1 555 messages

Posté il y a 2 semaines

Oui, joli détail.

Je ne suis pas sûr 🤔 de ton diagnostic car alveolina a généralement des cercles vraiment concentriques.

Une autre hypothèse est un fragment de corail, si c’est compatible avec la couche géologique en question.

Mais tu as demandé l’avis d’un spécialiste et je n’en suis pas !

Amitié à toi, Philippe.

Pierre
  • 0

#4 Buteo

Buteo

    Reptile

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPip
  • 601 messages

Posté il y a 2 semaines

Oui Pierre, tes doutes rejoignent les miens, je les ai levés gaillardement (pas tant que ça en fait !) en me disant que le traitement mécanique avait pu arracher des fragments ou que l'angle de taille pouvait modifier l'aspect . Sauf erreur de ma part, étant dans le cénomanien moyen il est dit qu'il s'y trouve des coraux.

Je poursuis mes recherches...et vais interroger des gens qui seraient censés en savoir plus. Et peut être retrouver d'autres spécimens au hasard des coupes

Merci.

@ Dominique, tu es trop bon cher Maître : on est si peu de choses quand on considère tes sujets.


  • 0

#5 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 14 306 messages

Posté il y a 2 semaines

Bonjour Buteo,

 

Magnifique ! On dirait le  Chateau de Montmirail vu du ciel.

 

Blague à part, c'est un très beau travail qui demande beaucoup de patience.

Le relief est bien marqué, mais ce qui m'étonne, c'est justement qu'il y ait du relief.

Un polissage aplati tout et il n'y a pas de relief.

A moins que l'abrasif trop grossier et trop brutal, ait enlevé trop de matière tendre et laissé la matière dure. Ce qui correspond à ce qu'on voit en ME en cryofracture.

 

Pour ma part, je penche plutôt pour un foraminifère car je vois l'amorce d'une spirale alors que les coraux ont une structure radiale.

 

Amicalement.


  • 0

#6 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Co.Admin
  • 1 555 messages

Posté il y a 2 semaines

Philippe : 

 

Il y a plein de fossiles sur l'île Madame !!!

 

Voilà un lien pour que tu t'y retrouves

 

http://www.societesc...e madame PM.pdf

 

Pierre


  • 0

#7 Buteo

Buteo

    Reptile

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPip
  • 601 messages

Posté il y a 2 semaines

Merci Pierre,

c'est à partir d'un compte-rendu tel que celui que tu mets en lien que je me suis décidé à profiter que ma chérie était occupée pour enfourcher mon deux roues direction l' Île Madame et le rocher d'Yves (au delà au nord de Rochefort).

 

http://avg85.fr/wp-c...-Île-Madame.pdf

 

Je pense que la structure est quand même naturellement en creux, le polissage final fait appel au grain n°800 mais il n'est pas exclu que les "manœuvres d'approche" aient été un peu musclées !

 

Pierre, je t'ai envoyé un m.p. l'as tu reçu ?

 

Philippe


  • 0

#8 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 14 306 messages

Posté il y a 2 semaines

Bonjour Philippe,

 

Je suis sidéré!

 

Merci d'avoir mis en ligne un compte rendu de "balade" de l' AVG 85 .

Un régal de lire ce pdf. On y apprend (ou redécouvre) tellement de choses concernant le passé géologique d'une petite partie de notre planète.

Entre parenthèses cela nous remet en place quand on prétend sauver la planète...

 

Où je veux en venir, concerne la place de la microscopie dans l'immense champ de connaissance de la science et par là même le rôle de Mikroscopia.

 

Certes, dans l'esprit du grand public, on est beaucoup plus attiré par les grandes causes soulevées par nos connaissances scientifiques que par l'emploi d'un outil, le microscope, qui est de moins en moins utilisé dans nos écoles (au sens large) au profit des connaissances virtuelles. 

Et pourtant le microscope (au sens large) est encore à la base de beaucoup de nos connaissances.

Pour savoir comment s'est formée telle falaise du côté de l' Ille Madame, et ainsi retracer point géographique par point géographique l'histoire de notre planète,  on voit que l'examen des fossiles et micro fossiles et des roches au microscope est prépondérant.

 

Je me souviens au début du forum, avoir défini avec christian Colin (Stentorbleu) la construction d'un sujet sur les pollens (objet microscopique) qui devait servir de canevas aux autres sujets.

On présentait d'abord la plante dans son environnement avant de parler du pollen, de le montrer au microscope et d'indiquer quand c'était utile, les techniques de preparation et d'observation.

L'observation microscopique, point central du forum, n'est qu'un élément dans la chaîne de connaissance et présentée toute seule sous forme d'une photo, en devient une sorte de catalogue d'image genre pinterest privé de sens et privilégiant l' esthétique.

 

Mikroscopia est un forum de discussion sur la microscopie et ce pdf de l' AVG 85, m'apporte une toute autre dimension que la simple publication d'une belle photo.

Parler de Géologie à l'occasion d'un tel cliché, ne me parait pas déplacé et bien au contraire je pense que cela en fait tout l'intérêt.

 

Rêver sur la photo d'une pin up n'est pas la même chose que de connaitre une ou  la personne dans son environnement avec ses joies et ses peines.

 

Je préfère un forum riche sur le fond qu'un forum riche sur la forme.

 

Ton sujet Philippe, soulève en plus du reste bien illustré, des réflexions sur la technique de préparation.

A chaque fois qu'il a été question de "polissage" j'ai évoqué les techniques de polissage du verre optique qui doivent servir de modèle.

 

On commence par le grain le plus gros et on diminue la taille du grain à chaque étape.

Le principe fondamental est que chaque phase de polissage doit faire disparaître les traces (rayures)  de l'étape précédente  plus grossiere jusqu'à l’obtention d'une surface polie.

Il ne faut donc pas sauter d'étape et contrôler à chaque fois si le travail a atteint son but.

 Tu t'en es bien aperçu quand tu dis : << les "manœuvres d'approche" aient été un peu musclées ! >>

 

Encore bravo.

 

Amicalement.

 

 Bonus : 

Qui a su qui a reçu  hier le Prix Nobel de Médecine ?

Qui a reçu ou cherché l'information dans le flot  de blablabla habituel ?

Le prix Nobel de médecine 2019 décerné à William G. Kaelin et Peter J. Ratcliffe, Gregg L. Semenza pour leurs travaux sur l'oxygénation des cellules.

Cela m'évoque le temps géologique où l'oxygène était un déchet, un polluant et un poison pour les êtres vivants de l'époque.


  • 0

#9 Buteo

Buteo

    Reptile

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPip
  • 601 messages

Posté il y a une semaine

Bonjour à tous,

 

Le doute titille et l’insatisfaction pousse à remettre l’ouvrage sur le métier ou l’abrasif sur le caillou, si vous préférez.

 

Voilà une suite d’abrasions opérées sur un autre client. Il n’ a pas crié, quelques dizaines de millions d’années dans le caillou ça vous rend muet.

 

planche progressionWEB 2.jpg

 

Question technique c’est :

- taille à la meuleuse sur bâti pour coupe plus plane qu’à main levée, disque diamant pour matériaux (tout magasin de bricolage) pour obtenir des tranches (1 cm si on veut rester en épiscopie). Peut être qu’un coupe-carreaux électrique fonctionnant au disque diamant et eau serait idéal à notre niveau « amateurs ».

- ponçage (ponceuse à bande pour bien niveler et faire un plan de coupe plus propre, puis papier abrasif à l’eau, dos de la feuille placé sur un plan – grain progressif 240,600,800, 1000)

- surveiller en cours de ponçage pour voir où on en est

- lavage et brossage pour éliminer les grains d’abrasif qui viennent se coller

- finition au feutre sur mini perceuse (Dremel)

- coup de soufflette air comprimé à chaque fois que jugé nécessaire

 

Pour le cas présent j’ai dû travailler avec des disques abrasifs (Dremel) et même mèche au diamant pour décaisser car le fossile était accolé à une surface très dure (silice ?) et, pourquoi éroder plusieurs cm² alors que seul le fossile m’intéressait. Les abrasifs Dremel étant grossiers pour ce qui nous intéresse ici il faut juste appuyer légèrement. Finition au feutre.

 

Si on veut faire des coupes destinées à la lumière transmise il faut faire des tranches plus fines, je les fais au disque diamant monté sur Dremel donc travail à main levée et risque de casse de la roche. Collage de la face, inférieure donc, plane et polie au feutre sur une lame porte-objet  et ponçage et polissage de la face supérieure pour arriver à une épaisseur mini permettant l'observation au microscope.

Ma technique est celle d'un débutant, il y a sûrement à y redire. Il y a sur le Net d'excellents articles décrivant les méthodes.

 

Voilà ce qui me conforte dans l'idée "alvéoline" :

 

Bloc diag. d'AlveolinaWEB PhF.jpg

 

On trouve de bonnes photos ici :

https://alveolina.wordpress.com

 

Tout avis, piste, conseil  seront bienvenus,  évidemment

 

Buteo

 

 

 

 


  • 0

#10 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 14 306 messages

Posté il y a une semaine

Bonjour Buteo,

 

Ce que tu fais là est très bien ! 

Je dirais même plus que ta technique est originale, elle laisse voir la structure en "3d" peut être plus informative qu'une simple lame polie .

Cependant, je trouve qu'il y a contradiction entre ce que tu fais et veut montrer et la technique que tu utilises, celle des lames de roches polies.

Ce que tu essaye de faire, c'est une lame polie (technique de polissage) et ce que tu montres, c'est une lame "à l'arraché". Cette technique se rapproche plus de la cryofracture ou le cryodécapage que du polissage.

Ceci n'est pas péjoratif, je m'explique. 

Le polissage a pour but de rendre une surface polie ! C'est à dire parfaitement plane, sans relief.

C'est la technique que tu emploie.

Dans la pratique on ne peut polir que des matériaux durs.

Si le matériau a polir comprend des "grains" plus tendres ou plus durs que le substrat, ces grains seront enlevés par les abrasifs les plus gros et formeront des trous.

Au final, le matériau ne sera jamais poli.

L' "outil", (la technique) n'est pas adapté au but recherché.

Il est illusoire de vouloir terminer son travail avec des grains fins, et au feutre si on a des trous énormes dans la surface. Énormes par rapport au grain ou au feutre.

A l'inverse, si tu veux une surface polie, il faut durcir le matériau en faisant une inclusion dans de la résine.

Ne me demande pas si la résine va pénétrer dans le calcaire, je ne l'ai pas essayé.

A priori OUI, on le fait avec le plâtre. 

Il faut déshydrater l'échantillon au four , ensuite on fait l'inclusion.

Pour le plâtre par exemple  on peut aisément l’imprégner de paraffine alors je pense que le calcaire peut être imprégné de résine époxyde.

Dans ce cas là on peut polir un bloc de calcaire.

Dans le cas de la technique "à l' arraché", je pense qu'il n'est pas nécessaire de polir, mais simplement aplanir les parties hautes.

 

51694fig8highres.jpg

Image de cryofracture.

6-0.jpg

Image de coupe (mitochondrie)

Amicalement.


  • 0

#11 Buteo

Buteo

    Reptile

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPip
  • 601 messages

Posté il y a une semaine

Tes précision sont importantes et bien venues.

Dans les cas précis de ce calcaire très dur, au départ ce n'est pas ce fossile que je cherchais à voir mais plutôt les plus petits qui sont, eux, inclus donc "polissables".

 

Je pense que l'inclusion grâce à la colle que j'utilise (une époxy  donc résine + durcisseur) est possible : sans même déshydrater, la partie collée sur la lame porte-objet ne présente pas de bulles (en revanche j'en avais eu plus avec le calcaire sur lequel je réside mais il est d'une structure plus lâche). Il est vrai que j'ai bien raclé la colle pour en faciliter la pénétration. 

Il faudra que j'essaie avec une lame destinée à la lumière transmise.

Merci.


  • 0

#12 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 14 306 messages

Posté il y a une semaine

Re,

En fait je pense que certains mots sont mal choisis.

On parle dans les ouvrages d'inclusion, de milieu d'inclusion d'inclusion afin de pratiquer les coupes à la paraffine etc..

Et j'ai moi aussi employé ce terme.

Mais je crois qu'il porte à confusion et qu'il vaudrait mieux parler d'imprégnation.

L'inclusion suggère que la pièce à couper est incluse dans le milieu d'inclusion, comme si elle était prise au milieu d'un bloc. (Exemple  : Une inclusion dans un diamant...)

En fait , le milieu dit "d'inclusion " doit pénétrer intimement dans l'échantillon.!

Si on prend l'exemple de la mitochondrie ci-dessus, on voit que le moindre interstice clair entre les molécules (en sombre) est de la résine époxy ce n'est pas du vide.

Chaque petite granule de la photo est maintenu en place par cette résine et ne bouge pas d'un angström lors de la coupe.

Sinon on serait incapable de discerner la moindre structure cellulaire.

Pour cela, il faut un objet parfaitement déshydraté et une résine très fluide.

On est pas dans la même catégorie que les colles pour bricolage à deux composants. 

Il s'agit donc d'une imprégnation jusqu'au plus intime recoin de l'échantillon.

 

Amicalement.


  • 0

#13 Buteo

Buteo

    Reptile

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPip
  • 601 messages

Posté il y a une semaine

les termes ont effectivement leur importance.

Je me demandais si diluer le mélange résine-durcisseur, avec de l'acétone, ne serait pas une bonne solution pour imprégner plus aisément, avant de coller (ou poncer polir selon destination).

Qu'en penses tu ?

Amitiés


  • 0

#14 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 393 messages

Posté il y a une semaine

Bonjour

 

je n'y connais rien dans ce domaine de coupes polies mais la résine à deux composantes devient bien plus fluide en la chauffant (et cela permet aussi une prise plus rapide )

 

Amitiés

 

JMC


  • 0

#15 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 14 306 messages

Posté il y a une semaine

@ Buteo : Non, ça ne marchera pas. 

Il ne faut pas mettre de catalyseur sinon la résine prend avant même d'avoir pénétré.

(enfin, on peut toujours essayer : ce sont ceux qui ont cherché qui trouvent!)

Il y a des tas de résines qui conviennent.

Epoxy : ERL Epon, Araldite sont de l' epoxy 1-2 propane solubles dans l'acétone et l'éthanol.

Il faut absolument et totalement déshydrater elles contiennent un durcisseur et un accélérateur mais polymérisent à la chaleur (60° une nuit) ou aux  UV à 4°.

 

Il y a aussi les metacrylates , les lowicryls et bien sûr des tas de protocoles spécifiques.

Ce sont des techniques de microscopie électronique, et les produits sont fort chers car de pureté absolue.

 

Pour l'amateur, ton idée est bonne, utiliser de la résine epoxy sans durcisseur en solution dans l'acétone ou l'éthanol sec .

Mais il faut impérativement déshydrater la pièce au four  à 50°par exemple pendant plusieurs heures ou journées.

 

Amicalement.


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!