Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

objectif 100X planapo phase...


  • Veuillez vous connecter pour répondre
46 réponses à ce sujet

#1 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 194 messages

Posté 10 mai 2005 - 07:39

Bonjour à tous,


J’ai récupéré un objectif ZEISS, : marqué Plan apo 100 NA 1,3 phase 3 oel 160 / - et tenté (rapidement) de l’essayer à sec, en immersion (eau) avec lamelle, immersion eau sans lamelle … et les résultats me paraissent quasiment identiques . Le condenseur est un 1,4 NA . Je n’ai pas d’huile d’immersion et l’anneau de phase assombrit l’image … Le ‘-‘ suppose qu’il est utilisable avec et sans lamelle. Je n'ai jamais été un fanatique des forts grandissements, mais il est vrai que pour les diatomées c'est bien utile ...

Physiquement il a l’air en bon état et présente une particularité : la partie télescopique (qui se rétracte en touchant la lamelle) peut être verrouillée en position haute en tournant légèrement le corps de l’objectif (je suppose que c’est une commodité pour mettre l’huile ?)

Il fonctionne également en phase (avec le condenseur de phase WILD que je possède ), mais l’image est trop sombre pour la caméra Cmos …

Voici une image rapidement faite sur le centre d’une pinnularia et l’extrémité (camera Cmos , traitement : « histogram stretch » par PSP + Neat image pour retirer le ‘bruit’)

Qu’en pensez vous ? l'utilisation d'huile d'immersion améliorerait elle nettement les choses ??

amitiés,
JMC

Miniature(s) jointe(s)

  • nav100.jpg

  • 0

#2 Dominique Voisin

Dominique Voisin

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 3 141 messages

Posté 10 mai 2005 - 08:02

Salut Jean Marie,
Belle récupération que voilà !!!
quelques données physiques en préalable pour comprendre un peu...
l'huile à immersion a un indice de réfraction très proche du verre (n=1,51) donc que tu utilises une lamelle ou pas l'indice qui se trouve entre ton sujet et la lentille frontale de ton objectif ne varie pas!!! donc c'est du pareil au même il n'y a qu'une histoire d'épaisseur de milieu qui ne joue pas sur la qualité de l'image.

l'utiliser avec de l'air ou de l'eau, c'est bien sur une sous application de ton objectif (air n=1 et eau n=1,33) cela joue à la fois sur la qualité finale du résultat mais aussi sur la quantité de lumière disponible.... même réflexion pour le condenseur, avec un ON d'1,40 il y a fort à parier qu'il soit aussi à immersion...

Tu sera un peu moins mal en essayant avec de la glycérine (n=1,47) mais en tout état de cause pas de solution optimum sans huile à immersion... j'en profite pour te conseiller celle que diffuse Marcel, elle est formidable !!!

J'attend la suite de tes essais avec une certaine impatience...

amitiés

Dominique

#3 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 194 messages

Posté 10 mai 2005 - 08:15

Re bonjour,

merci Dominique pour ta réponse rapide : ce qui m'étonne un peu c'est qu'il n'y a pas de différence sensible (en matière de luminosité .. du moins à l'oeil ) en passant de "sec" à eau. Je pensais aussi essayer la glycérine mais je n'ai pas eu le temps ce week end...

Je vais continuer les essais sur une diatomée plus fine dés que j'en ai une 'propre' (au hazard ... gyrosigma ...!) et ne manquerai pas d' envoyer les résultats.

Bonne idée pour le condenseur , le fait qu'il puisse être aussi à immersion m'avait échappé ! , ( comme quoi , rien ne vaut la pratique !)

J'essayerai aussi en phase, en faisant une acquisition en mode AVI puis une sommation/moyennage avec Astro stack ou autre... pour augmenter le rapport signal/bruit ou alors mettre une LUXEON de "course" plus lumineuse que ma 1 W.

amitiés,
JMC
  • 0

#4 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 10 mai 2005 - 09:23

Salut Jean-Marie, et Dominique..

Comme dit Dominique, l' optimum reste l' huile d' immersion.
Le systeme lamelle (avec ou sans, il n' y a pas d' importance), huile, lentille frontale ne doit faire qu' un . Si tu as des variations d' indice de refraction entre tous ces elements, à chaque interface (changement d' indice de refraction), tu as une reflexion partielle de la lumiere. En plus c' est un 100X et en contraste de phase, rien de bon pour la lumiere.
Meme chose pour le condo, au dessus de 0,95, c' est de l'immersion ! Car là aussi tu as une perte de lumiere tres importante.
Donc au lieu d' avoir un milieu quasi homogene d' indice 1,515 entre le condo et l' objectif, tu as un passage par 4 milieux de refraction different :
Verre condo-air ; air-verre lame/lamelle ; lamelle-air ; air-verre objectif .
Disons que tu perdes 30% à chaque passage --> il te reste pas grand chose (25%) à la fin. Regle ce probleme avant de passer en contraste de phase, ou bien achete toi une canne blanche pour observé au microscope :lol:
Amitiés
J-M
  • 0

#5 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 194 messages

Posté 10 mai 2005 - 09:38

Re,

merci Jean Marc aussi pour tes conseils, et surtout pour l'évaluation de perte de lumière: je connais la théorie, mais en effet ce qui manque souvent c'est l'aspect quantitatif : je veux bien perdre 25 % de lumière en n'utilisant pas d'huile mais 75 % c'est un peu beaucoup !

Ce qui m'ennuie avec l'huile c'est que je travaille rarement avec des préparations scéllées et trés souvent en milieu humide (voire marin !) et l'huile et l'eau ne font pas bon ménage (peut être la glycérine est elle un bon compromis ? )

Bon, quelques expériences intéressantes à faire dont je tiendrai informé le forum , si possible avec des comparaison de résultats pour que cela puisse servir à d'autres !

sinon comme tu dis, on peut faire les observations à tatons (ce que fait au sens strict le microscope à effet tunnel, mais ceci est une autre histoire !)

amitiés,
JMC
  • 0

#6 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 10 mai 2005 - 09:52

Re re,

Il est evident que si tu travailles la plupart du temps sur des milieux vivants et sans lamelles, il sera difficile de faire de l' immersion. Par contre à partir du moment ou il y a une lamelle tu peux passer en immersion Une petite goutte suffit, pas besoin d' inonder la lamelle . Seul imperatif, souvent il y a un effet ventouse entre l' objectif et la lamelle, il faut qu' il n'y ait pas trop de liquide entre lame et lamelle, sinon la lamelle "se deplace" avec le mouvement de la platine, et on ne voit plus rien.
A+
J-M
  • 0

#7 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 10 mai 2005 - 05:28

Bonjour à tous,
Bonjour les J-M,

Même chose pour le condo, au dessus de 0,95, c' est de l'immersion !

Je profite de votre débat pour poser une question à propos de l’huile et des condenseurs :
Au 100x (ON 1.25), jusqu’à présent, j'ai mis de l’huile que sur la lame …
Peut-on (doit-on) mettre de l’huile sur un condo (ON 1.25, Euromex) ou rien est indiqué dessus ?
Comment savoir si c’est possible ? (je n’ai rien trouvé dans leur doc)
Est-ce qu’il y a un risque à tenter le coup ? (particulièrement au moment du nettoyage …)


Amitiés
Christian

Modifié par chris, 10 mai 2005 - 05:31 .

  • 0

#8 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 10 mai 2005 - 06:34

Bonjour le Forum, Bonjour Chris,

Il n’existe pas beaucoup de textes indiquant dans quels cas on doit utiliser l’immersion d’un condenseur.
Cependant, je trouve dans la notice d’utilisation d’un microscope Zeiss la recommandation suivante : Chaque fois que votre condenseur a une ON supérieure à 0.9 on doit utiliser l’immersion du condenseur (que l’objectif utilisé soit à immersion ou non).
Je rajouterais la remarque suivante : à condition que le système d’éclairage permette de réaliser l’éclairage de Köhler quand le condenseur est en position de recevoir de l’huile, c'est-à-dire en position haute. Il serait illusoire de vouloir utiliser l’immersion du condenseur si les conditions de Köhler n’étaient pas remplies.

Au passage, je trouve dans la même notice qu’en Fond Noir il faut utiliser un objectif incluant un diaphragme iris chaque fois que cet objectif a un ON supérieur à 1 et s’il est à immersion. Ce qui répond à une question précédente au sujet de la présence d’iris dans certains objectifs. Mais je signale toutefois que j’ai des objectifs UMK de chez Leitz qui ne répondent pas à ces deux critères mais possèdent quand même un diaphragme iris.

Microscopiquement .
  • 0

#9 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 10 mai 2005 - 07:02

Bonsoir,

Comme j' aime bien ce type de sujet, et sans vraiment apporter quelque chose de meiux que ce qu' a dit Michel,
TOUT objectifs et condo qui ont une O.N SUPERIEURE à 1,00 (0,95 dans la pratique) sont OBLIGATOIREMENT à IMMERSION (eau, huile, glycerine bromure de naphtalene, tournesol...) . Sur les objectifs c ' est indiqué, sur les condo, pas toujours . Cependant, ce n' est pas parce que le condo est à immersion que l' on est obligé d' en mettre . Cela devient important quand on veut de la haute definition sur un objectif 100X à immersion . Je rappelle pour la 1008eme fois, que on peut donner une formule de la definition possible d' un microscope grace à l' ON de l' objectif ET du condo :
Pouvoir separateur = Lambda (longueur d' onde) /( O.N obj+O.N condo)

Et Michel a tout à fait raison de dire que l' eclairage de Kohler doit être respecté !

A+
J-M
  • 0

#10 André Advocat

André Advocat

    Homo sapiens microscopicus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 118 messages

Posté 10 mai 2005 - 07:10

Bonsoir à tous
Nous revoici dans un beau sujet de microscopie théorique,comme nous en raffolons!!
Mais j'aimerais en profiter pour demander :mais qu'est ce donc un éclairage de KÖhler et ses conditions exactement et pendant que nous y sommes,qu'est donc un éclairage critique dont un membre parlait dernièrement?
  • 0

#11 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 10 mai 2005 - 07:32

Re,

Eclairage de Kohler :
1/ La source de lumiere ou bien le diaphragme de champs (pas d' ouverture du condo) doit être reproduite dans le plan focal arriere de l' objectif, donc on doit voir à l' oculaire, soit le filament de l' ampoule si on enleve le dépoli, soit le grain du dépoli, soit les bords net du diaphragme de champs (refermé)
2/Tout le champs observé doit être éclairé.

En fait c' est souvent un principe que nous appliquons tous parceque, c' est ce que l' on trouve de mieux.

(Pour l' eclairage critique, il me semble que c' est la meme chose mais je ne suis pas sur !)

A+
J-M
  • 0

#12 Dominique Voisin

Dominique Voisin

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 3 141 messages

Posté 10 mai 2005 - 07:40

Salut à tous,
Et je dirais même plus...
pour Köhler c'est ici : Köhler
et le critique c'est là... Critique

Et tout ça c'est dans le site Microscopies bien sur... ;)

amitiés

Dominique

#13 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 10 mai 2005 - 08:28

Re,

Pouvoir separateur = Lambda (longueur d' onde) /( O.N obj+O.N condo)

Je l’ai lu aussi 1008 fois ;) , mais comment connaître la longueur d’onde de son éclairage ?
Une luxéon par exemple produit quelle longueur d'onde ?

Amitiés
Chris
  • 0

#14 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 10 mai 2005 - 08:35

Salut Christian,

Si c' est lumiere blanche c' est environ 550 nm (sensibilté prononcé de l' oeil sur le vert) si cela tire un peu plus sur le bleu peut-être vers 530-520, mais la difference n' est pas significative sauf si tu travailles en UV (400 et dessous)
A+
J-M
  • 0

#15 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 10 mai 2005 - 08:40

Bonsoir à tous,

Hou que c’est bon d’être cité…
Au sujet du condenseur, je n’ai pas été assez incisif, je voulais dire que sur certains de mes microscopes quand on est réglé en Köhler, le condenseur est trop bas pour permettre son immersion. (ou alors, il n’est pas bien apparié au microscope) Mais je confirme pour Zeiss c’est bien ON > 0.9 quel que soit le mode de travail de l’objectif immersion ou non.

Microscopiquement.
  • 0

#16 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 10 mai 2005 - 08:50

Bonsoir à tous (bis),

Je viens juste de voir la question sur la longueur d’onde.
Je n’ai jamais précisé et cela est rarement fait ailleurs.
Le pouvoir séparateur tient compte de la longueur d’onde de la lumière utilisée quand c’est une lumière monochromatique ! La lumière blanche n’a pas de longueur d’onde. Par commodité on prend une longueur d’onde moyenne.

Microscopiquement.
  • 0

#17 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 10 mai 2005 - 09:10

Re re re ... etc,

Pour la lumiere blanche c' est bien pour cela que je parle de la sensibilité de l' oeil au vert ( 550 nm)
Pour les condo, je ne connais pas de condo à 0,95 ( je parlais d' objectifs à 0,95).
Tout condo superieur à 0,90 est bien à immersion ,il ne peut en être autrement :
O.N = n.sin(alpha)
alpha : demi grand angle d' ouverture
n : indice du milieu (1 pour l' air et 1,515 pour l' huile de cedre)
sin(alpha) max avant reflexion total de la lumiere = environ 0,95 ( dans l' air)
si on met dans de l' huile : 1,515x sin( alpha) =1,515x0,95 = environ 1,40
ON max pour des objectifs et condo en immersion huile !

Ouf ,merci de votre attention :P

Ca y est je suis à 300 ! :lol:
A+
J-M
  • 0

#18 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 10 mai 2005 - 09:23

Re bonsoir, Jean Marc et le Forum,

Désolé pour l'ON de l'objectif, mais je crois bien que l'on est actuellement aux alentours ou supérieur à ON 1.70 ! Bien sûr cela ne se trouve pas dans toutes les boutiques.

Microscopiquement.
  • 0

#19 Dominique Prades

Dominique Prades

    Modérateur Animateur

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 851 messages

Posté 10 mai 2005 - 09:47

Bonsoir à tous,

Votre sujet est bigrement interessant.

Une petite question me tracasse.
N'y a t'il pas un risque,sur un condenseur standart fond clair O.N 1.25, de déposer une goutte d'huile sur la lentille supérieure.Je pense surtout au risque d'infiltration d'huile sous cette lentille supérieure.Celà rejoint la question de Christian.

Dans l'attente de vous lire!!

Bonne soirée
  • 0

#20 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 10 mai 2005 - 09:49

Oui Michel, mais pas avec de l' huile de cedre , mais avec des bromure de naphtalene ou autres , qui ont un indice superieur à 1,515 obligé et en utilisant des lamelles tres fines en quartz de 0,07-0,08 mm car l' objectif est tres pret de l' objet.
trouver l' Indice du liquide : on sait que : O.N= n.sin alpha
sin alpha max = 0,95
1,7= nx0,95
donc indice de refraction du liquide d' immersion n = 1,7/0,95 soit environ 1,75-1,80

Comme tu dis on doit pas en rencontrer souvent !


Pour repondre à Christian et Spironucleus, j' ai déja parlé il y a longtemps de tete de condo en immersion mais qui ne sont pas forcement de bonne qualité.
Je pense malgré tout qu' il y a peu de risque, ce materiel se demontant souvent assez bien. Et si c' est un condo classique type Abbé, il n' y a que 2 lentilles, une collectrice, et une frontale. donc cela doitetre assez facile à nettoyer.
J' ai déjà utilisé des condo 0,90 en immersion !!! sans aucun probleme.

A+
J-M

Modifié par jean-marc, 10 mai 2005 - 09:54 .

  • 0

#21 Robert Rivière

Robert Rivière

    Robert RIVIERE

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 770 messages

Posté 10 mai 2005 - 10:42

Bonsoir a tous,

vraiement passionnant tous ça!

Je pense malgré tout qu' il y a peu de risque, ce materiel se demontant souvent assez bien. Et si c' est un condo classique type Abbé, il n' y a que 2 lentilles, une collectrice, et une frontale. donc cela doitetre assez facile à nettoyer.
J' ai déjà utilisé des condo 0,90 en immersion !!! sans aucun probleme.


Comme le dit Jean-Marc et en suivant ses conseils, j'utilise parfois mon condo ABBE 1.25 en immersion mais avec de l'huiles synthétique (merci Marcel ;) ) et je n'ai aucun problème de nétoyage. Un peu d'alcool et c'est tout. Il se démonte facilement.

Amicalement a tous,

Robert
  • 0

#22 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 11 mai 2005 - 07:58

Bonjour le Forum.

A mon avis si l'on veut obtenir l'ouverture maximale de l'objectif c'est à dire son ON maximale, il faut que le condenseur ait aussi son ouverture maximale qui ne peut être obtenue qu'en immersion à partir de 0.9. Autrement dit si l’ON de l’objectif est supérieur à 0.9 il faut immerger le condenseur à partir si sa propre ON est supérieure à 0.9, que l’objectif soit à immersion ou pas.
A mon avis il n’y a aucun risque à immerger une lentille de condenseur si celle-ci est amovible. Si elle est amovible c’est justement pour que le condenseur puisse être utilisé selon deux modes différents, (Que cette lentille soit à bascule ou dévissable.) à faible ON ou à forte ON. Pour faire l’immersion d’un condenseur, il faut déposer une goutte d’huile sur la frontale du condenseur et une goutte sous la lame.

Microscopiquement.
  • 0

#23 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 11 mai 2005 - 08:13

Re Bonsoir à tous,
Et merci pour vos réponses très intéressantes,

J’ai des gros doutes avec mon condenseur quand au nettoyage après immersion.
En effet, je ne peux pas démonter uniquement la lentille frontale.
Dans le cas d’un nettoyage complet je serais obligé de démonter les deux lentilles par dessous en dévissant les bagues visibles sur la 3ème photo.
Pensez vous qu’il est dangereux de démonter ces bagues ?
J’imagine qu’il y a des risque d’infiltration d’huile à l’intérieur de mon condo, ou non ?

Amitiés
Chris

Miniature(s) jointe(s)

  • forum1.jpg

  • 0

#24 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 11 mai 2005 - 08:39

Bonsoir Chris, et le Forum,

C’est une bonne idée de donner une photo de ton condenseur* mais je n’y distingue aucun détail susceptible de m’apporter une information sur le sertissage de la lentille frontale. Un gros plan de cette zone eut été mieux approprié. Pourquoi crois-tu que l’huile pourrait s’infiltrer, as-tu un doute ?
A mon avis si la lentille supérieure ne se dévisse pas, et qu’en même temps elle n’est pas étanche, il n’est manifestement pas fait pour cela.
Le démontage total du système pas dévissage de la bague inférieure ne pose à priori aucun problème si on a les outils pour le faire et si on le fait soigneusement ce qui ne serait pas le cas d’un objectif moyen ou fort.
Mais quelle est son ON et éventuellement sa marque et son marquage ?

Microscopiquement.



*Cela ne me gène personnellement pas que l’on appelle condensateur le condenseur, mais pas mal de gens font la grimace et réservent le mot condensateur au composant électronique dont l’abréviation est condo. Alors pourquoi utiliser condo pour « abrévier » le condenseur n’y a t’il pas là un paradoxe ?
  • 0

#25 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 11 mai 2005 - 08:41

Bonsoir Christian,

Tres honnetement il y a peu de risque, la precision d' un condo sauf des aplanat achromat, sont loin de celle d' un objectif, cela se nettoie sans trop de soucis .De toute maniere, si il est indiqué 1,25 dessus il est à immersion ! Mais à n' utiliser que pour le 100X, les autres n' en ont pas besoin . ( c' est dejà assez penible comme ça, on a de l' huile plein la platine avec les mouvements)
Et puis ne pas oublier en enlevant la lame de la soulever et pas de la faire glisser sur la platine, parce que là tu auras du nettoyage <_<

Si tu n' arrive pas à le nettoyer par ma faute, je te rembourse le pressing du condo :lol:

Amitiés
J-M
  • 0

#26 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 11 mai 2005 - 09:07

Re re re,

Je me prend peut-être trop la tête mais en même temps je n’ai pas vraiment envie de courir e-machin pour en acheter un autre …
Comme je l’indiquais plus bas, le problème c’est que rien est indiqué dessus.
Ce condenseur est celui d’origine livré avec mon micro Euromex, la doc indique un condo de O.N 1.25, c'est tout, je n’ai trouvé aucune infos supplémentaires sur leur site.
Pour le sertissage, oui j’ai un doute, je ne sais absolument pas comment reconnaître une lentille cimentée ou pas…(rien est visible depuis dessus et je n’ai pas démonté les bagues)
Alors …que faire, tester et me faire rembourser le pressing :D


Amitiés
Chris
  • 0

#27 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 11 mai 2005 - 09:50

Hi,

Je ne pense pas qu'il y ait du ciment, mais:

Un proverbe dit "Dans le doute abstiens toi!"

Microscopiquement.
  • 0

#28 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 11 mai 2005 - 10:02

Autre solution, poser une lamelle sur la lentille frontale du condo, si cela fait ventouse en chassant l' air, c' est bon . Puis poser la goutte d' huile dessus la lamelle et proceder au reglage du condo .
A+
J-M
  • 0

#29 Dominique Voisin

Dominique Voisin

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 3 141 messages

Posté 13 mai 2005 - 03:15

Bonjour à tous,
Je voudrais revenir un instant à la question de départ de notre ami Jean Marie....

J'ai fait quelques essais cet après midi à son attention.

Toutes les prises de vues sont faites de ma même manière, il n'y a que le milieu d'immersion qui change.

Ortholux 1, Coolpix 4500, Obj x100 Köhler réglé diaph du condenseur partiellement fermé éclairage direct sans COL et autres obliquités...

la première avec de l'air n=1

Miniature(s) jointe(s)

  • lyrella_air.jpg


#30 Dominique Voisin

Dominique Voisin

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 3 141 messages

Posté 13 mai 2005 - 03:17

la deuxième avec de l'eau... c'est un peu mieux... au passage on gagne une vitesse donc deux fois plus de lumière...

Miniature(s) jointe(s)

  • lyrella_eau.jpg


#31 Dominique Voisin

Dominique Voisin

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 3 141 messages

Posté 13 mai 2005 - 03:18

la troisième avec de la glycerine.... c'est de mieux en mieux...

Miniature(s) jointe(s)

  • lyrella_glycerine.jpg


#32 Dominique Voisin

Dominique Voisin

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 3 141 messages

Posté 13 mai 2005 - 03:20

et la dernière avec de l'huile à immersion "normale" n=1,51 YAPAMIEUX

Jean Marie... est ce que ça répond à ta question ???

amitiés
Dominique

Miniature(s) jointe(s)

  • lyrella_huile.jpg


#33 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 13 mai 2005 - 03:41

Bonsoir à tous,
Salut Dominique,

Pendant que tu y es, t'as pas une petite avec huile sur le condenseur ?
Ou peut être que c'est le cas ?

En tout cas super la série, l'évidence de l'emploi de l'huile est prouvée sur tes photos !

Amitiés
Chris

Modifié par chris, 13 mai 2005 - 03:43 .

  • 0

#34 Olivier Messmer

Olivier Messmer

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 187 messages

Posté 13 mai 2005 - 05:25

Re !

Bon, il n'y vraiment rien à dire de plus là dessus, l'essai est fort concluant !, l'utilisation de l'huile sur le condenseur fait carrément des merveilles !

Mais, pour les "possesseurs" de microscopes "inversés", le condenseur se trouvant beaucoup plus haut, et jamais en contact avec la lame, je me vois donc obligé de réutiliser mon antique Leitz !

Je vais faire des comparaisons de lecture des Diatomées, (Surirella spiralis et Surirella tenera) sur l'IMT-2 et mon Leitz pour juger !

A bientôt !
---------------------------------------=o :ph34r: o=--------------------------------------
  • 0

#35 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 13 mai 2005 - 05:53

Bonjour les immergés !
Bonjour Dominique et le Forum,

Démonstration tout à fait saisissante, Dominique, de ce que nous savions, mais là tout est dans un même document. Tout y est pour convaincre les indécis, ceux qui hésitent à « mettre de l’huile » (pour les plus jeunes, c’était une chanson française !) Mais après la réponse d’Olivier, une question me taraude ! Tu mets de l’huile (et les autres média (un médium des média)) où dans ton test ? Sur le condo + l’objectif ou simplement sur l’un ou l’autre ? Autrement dit, comme le suppose Olivier, et comme je le pense, c’est un test de condo avec différents média ou d’objectif ?

Pendant que tu y es, t'as pas une petite avec huile sur le condenseur ?
Ou peut être que c'est le cas ?


Si c’est bien le cas, ce serait mieux en le disant !

J’espère qu’à partir d’aujourd’hui chacun essayera de tirer le meilleur parti possible de son système d’éclairage en utilisant l’immersion du condenseur quand cela est nécessaire ,quitte à dépenser un peu plus d’huile ! Mai il faudra, dans les observations, le signaler au lecteur.

Brillante démonstration !

Microscopiquement.
  • 0

#36 Walter

Walter

    Auteur

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 228 messages

Posté 13 mai 2005 - 05:57

Bons après-midi, amis forumistes :

Il se peut que mon péché soit de être peu affectionné aux discussions techniques. Et même aux recherches en optique théorique (j'admire à Jean Marc et à Michel par ses connaissances dans ce domaine)

Mais...
J'ai 87 années. Depuis les 21 j'utilise des microscopes de recherche. Tous avec condenseur 1.25 et obj. d'immersion 1.25. (quelqu’un d’entre vous avez de meilleurs, maintenant c’est une autre époque)

J'ai toujours suivi les indications des manuels, Leitz, Zeiss, Olimpus ou Nikon.

Toutes ses instructions sont réduites à:

Si vous utilises l’immersion pour des observations critiques a la meilleure ON a) utilise un filtre vert (lambda 550) sur la source de lumière, B) utilise l’illumination Köhler, c) fait immersion entre le condenseur et la lame, d) utilise des lamelles minces, e) fait immersion entre la lamelle et l'objectif.

Jamais, dans aucun cas, aucun condenseur ne s'est pas détérioré, ni il peut se détériorer par l'utilisation de l'huile d'immersion, soit le vieux huile de cèdre de mon époque ou les huiles synthétiques modernes, beaucoup plus faciles à utiliser et nettoyer. Ces condenseurs sont faits pour cela. Et il n'y a pas de doutes à ce sujet.

Je travaille souvent avec matériel vif comme JMC. Dans le cas où je prévois d'utiliser l’objectif d’immersion je fais une préparation la plus fine possible. Je fixe les 4 coins avec 1 goutte d'émail a ongles, et suis la procédure. Si je prévois d'arriver aux bords, je les scelle avec une très fine ligne d'émail. Un petite goutte d'huile (et je dis petite) est suffisant pour parcourir tout la lamelle sans aucun problème.

L'illumination "lumière de jour", dans les microscopes avec des lampes de tungstène, c’est fournit par un filtre bleu (appelé de didyme, je reconnais que je ne sais pas pour quoi, je pense qu’on utilise didyme dans la masse du verre pour le donner sa couleur. Jean Marc, Michel, etc. ?) placé sur la source de lumière. Jamais je n’ai trouvé aucune utilité au filtre jaune qui accompagne aussi beaucoup de microscopes. ¿quelqu’un a une idée ?

Les formules apportées par Michel ou Jean Marc sont nécessaires et utiles pour comprendre parce que l'immersion est nécessaire. Et la belle série de Dominique laisse voir clairement parce que on vend d’huile d'immersion pour les objectifs d'immersion. Je ne sais pas si maintenant, mais en mon temps il y avait pour nous les limnologues des objectifs d'immersion en eau, aptes pour utiliser dans des micro-aquariums, non pas pour une autre utilisation. Il y avait aussi d'immersion en glycérine, surtout pour les botanistes. Mais je ne connais aucun microscope moderne, chinois, de marque, ou au moins de 25 années en arrière, qui ne suis pas fait pour l'huile d'immersion synthétique.

La discussion théorique est révélatrice, mais elle est plus compliquée que la pratique.

Salutations de Walter
  • 0

#37 Robert Rivière

Robert Rivière

    Robert RIVIERE

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 770 messages

Posté 13 mai 2005 - 06:16

Bonsoir a tous,

Bonne démonstration de Dominique. Pour ma part, je ne retrouve pas mon ancien message, mais Jean-Marc m’avait aussi parlé de l’immersion niveau condenseur et j’avais posté à l’époque ;) 2 images d’une Pinnularia viridis et les différences étaient importantes niveau qualité d'image. Depuis ce jour, toutes mes prises de vue en X100 de diatomées sont en immersion condenseur et objectif, et aucun problème de nettoyage ou de traces gênantes.
Merci Jean-Marc :)

Amitiés,

Robert
  • 0

#38 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 13 mai 2005 - 07:06

Bonjour le Forum,
Cher Walter,

Il doit être bien tôt chez toi ?

Voilà une citation pour le didyme :

Pour le verre des lunettes de soudeur, on utilise le didyme, un mélange d'oxydes de praséodyme et de néodyme. Ainsi, on obtient un verre teinté de couleur violet à rouge vin. Ces lunettes éliminent aussi bien la lumière ultraviolette que l'éclat jaune vif de la flamme et sont utilisées dans les lunettes pour soudeurs et les souffleurs de verre, ainsi que dans des lunettes solaires.


Pour l’immersion à l’eau, je te rassure, il existe encore des objectifs pour cela exemple ci-joint. (Quelqu'un a parlé d'un objectif macro pour le 300 D , cela me manque beaucoup!)

Microscopiquement .

Miniature(s) jointe(s)

  • W.jpg

  • 0

#39 Dominique Voisin

Dominique Voisin

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 3 141 messages

Posté 13 mai 2005 - 07:57

Salut le forum,
Je me suis mal exprimé.... il s'agissait de la question de départ de Jean Marie et donc de la question du milieu entre l'objectif X100 et la lamelle, il n'y a donc rien sur mon condenseur qui est un 0,90 en passant....

Mais pas de problème, à la demande générale, je referais des tests demain sur l'immersion du condensateur et j'utiliserais pour cela mon 1,4O à immersion ... :lol:

amitiés

Dominique

#40 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 13 mai 2005 - 08:11

Bonsoir tout le monde,

J' osais rien dire, mais je me disais aussi que tu faisais bien l' immersion de l' objectif et non pas du condo. Je ne pense pas que l' immersion du condenseur soit aussi visible bien d' existante !
Là il me semble qu' il faudra utiliser des tests plus fins.
A toi de jouer Dominique !

Merci Walter et Robert pour confirmer mes hypothese sur l' immersion du condo.

Bientot, cela sera à mon tour de faire un test, je pourrais vous montrer, si il existe une difference notable entre un bon objectif NPL fluotar 100/1,32 et un Nikon planapo 100/1,40 :D :P ( si j' en suis capable)
Yesssss !
A+
J-M
  • 0

#41 Dominique Voisin

Dominique Voisin

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 3 141 messages

Posté 14 mai 2005 - 04:39

re...
Comme promis, une comparaison de deux prises de vue sur une pleurosigma, Obj x100 immersion à l'huile, j'ai mis les deux image cote à cote pour faciliter la comparaison...

Sur celle de gauche le condenseur (ON 0,90) est immergé à l'huile et à droite pas.

Je ne suis pas sur que ce soit fondamentalement meilleur même si c'est plus net, la différence essentielle tient à la quantité de lumière qui est deux fois plus importante quand le condenseur est immergé... c'est déjà ça :)

amitiés

Dominique

Miniature(s) jointe(s)

  • pleurosigma_immersion.jpg


#42 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 14 mai 2005 - 10:50

Bonsoir Dominique,
Personnellement je trouve qu' il y a une petite amelioration . Ou est ton 1,4 ? :lol:
A+
J-M
  • 0

#43 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 194 messages

Posté 17 mai 2005 - 10:46

Bonjour à tous !

Bravo Dominique : j'en ai révé, Dominique l'a fait : présentation super didactique avec des résultats qui sautent aux yeux, selon l'indice de réfraction du milieu !

Dans la série, j'ai essayé le "système D" (je n'ai toujours pas d'huile à immersion) j'ai utilisé un milieu incongru : le fructose !
En effet , j'était tranquille, j'étais peinard, j'utilisais mon plan apo
quand tout à coup j'ai constaté un phénomène rigolo ...

en observant deux flacons compte goutte , l'un contenant de l'eau et l'autre une solution de fructose (12 g/5ml) , j'ai constaté que la tige du compte goutte était devenue pratiquement invisible dans le fructose : bon sang mais c'est bien sûr : l'indice du fructose doit être proche de celui du verre (la solution sirupeuse était prévue pour faire du montage de lames ...)

et en effet ça marche !

voici les flacons :

Miniature(s) jointe(s)

  • IMG_0013.JPG

  • 0

#44 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 194 messages

Posté 17 mai 2005 - 10:53

suite,

voici un essai en immersion au fructose : l'avantage est qu'il se lave à l'eau !

(j'ai essayé l'huile de parafine : indice 1,48 , cela marche aussi, mais bonjour le nettoyage !)

voici un résultat sur une diatomée bien connue.... pleurosigma !

image du haut à l'AIPTEK pencam SD 2 réduite 1/2 en bas la même à la caméra CMOS - x 100 Planapo ON 1,3 , immersion fructose, éclairage LED 1W, condenseur ON 1,3 ,sans liquide !!! - jai essayé le fructose sur le condenseur, ça colle (c'est le cas de le dire !) mais l'amélioration est à peine perceptible.

amitiés,
JMC
oups, j'avais oublié l'échelle pour la photo du haut

Miniature(s) jointe(s)

  • IMG_40.JPG

Modifié par Micromars2001, 17 mai 2005 - 12:35 .

  • 0

#45 Dominique Voisin

Dominique Voisin

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 3 141 messages

Posté 17 mai 2005 - 12:36

Salut Jean Marie,
Génial la technique de "calcul" de l'indice de réfraction par immersion !!! :lol:
Cela donne aussi l'avantage de comprendre de visu quelle est l'importance d'avoir un indice de montage bien différent de l'indice du sujet observé (diatomées au hasard :D )... je me suis souvent demandé de combien pouvait être l'indice du frustule de mes copines, je sens que par comparaison (eau, glycérine, huile d'immersion...) je vais essayer de m'approcher de la réponse....

essais dans un autre sujet...

amitiés

Dominique

#46 JML

JML

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 41 messages

Posté 10 mars 2016 - 12:13

Bonjour,

Beaucoup d'informations ont été données dans cette longue discussion, mais je crois qu'il faut rappeler quelque chose de fondamental: les meilleures conditions d'observation possibles sont celles qui correspondent à l'utilisation "normale et logique" du matériel.

Je m'explique:

Quand un industriel fabrique un objectif, dans le calcul de celui-ci, il y a la volonté d'optimiser la résolution, mais aussi de corriger les aberrations, géométriques et chromatiques, qui résultent de l'interaction entre la lumière et les matériaux utilisés (verre, fluorine ...). Dans ce calcul, l'indice de réfraction du milieu est une donnée très importante. Utiliser un objectif avec un milieu d'immersion qui n'est pas celui pour lequel il a été calculé revient à introduire beaucoup d'aberrations dans l'image et donc à générer des artefacts, ou une perte de contraste, ou des défauts de planéité, ou des problèmes de chromaticité. Dans tous les cas, ce n'est jamais bon.

On peut faire beaucoup de choses, mais il faut en connaitre les conséquences et accepter le compromis par rapport au but recherché.

Cordialement

JML


  • 0

#47 Dominique Voisin

Dominique Voisin

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 3 141 messages

Posté 10 mars 2016 - 02:03

Houlala... ça ne nous rajeuni pas !!! plus de 10 ans nous séparent de cette passionnante conversation, à l'époque ou nous expérimentions un peu de tout....

Pour ma part ce n'était pas forcement très rigoureux, mais qu'est ce que j'ai pu m'amuser !!!

 

Merci JML de souffler ce petit vent de jeunesse sur ce vieux post

 

Dominique






N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!