Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Auricularia mesenterica


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1 réponse à ce sujet

#1 Marcel Lecomte

Marcel Lecomte

    Eucaryote

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 280 messages

Posté 20 mars 2004 - 08:49

Bonsoir à Christian, à Valéry et Mycète,

Je m'empresse de répondre à cet appel à l'aide, que je place dans la rubrique adéquate !
Non, Christian, c'était l'ouverture de la pêche à la mouche en Belgique, ..... et je participais à une journée d'étude des Hébélomes !

Voici un extrait de ma fiche technique relative à la potasse (hydroxyde de potassium - KOH) :

".....La concentration la plus utilisée en microscopie est, en fait, non pas de 10 % mais de 5 %. La solution à 5 % convient bien pour la plupart des observations. A 10 %, on utilise la potasse pour l’étude des champignons très durs, tels que les polypores et les croûtes, qui peuvent résister très longtemps à la dissociation dans la potasse à 5 %. Plus concentrée, la solution à 10 % exerce une action beaucoup plus rapide. Mais elle présente, d’un autre côté, le désavantage d’être très agressive et de dissoudre certains éléments, tels que l’ornementation des spores de certains Ascomycètes. Il ne faut donc l’utiliser que pour les Polypores, les Corticiés et les Clavaires, quoiqu’elle puisse être intéressante lors de l’observation des champignons gélatineux (Auricularia, Tremella), parce que la potasse concentrée liquéfie les mucilages, ce qui est d’un grand secours lors de la dissociation....."

Voici un modus operandi qui va t'aider :
1/ préparer une solution aqueuse (eau distillée) de KOH à 20 %
2/ prélever un fragment de A. mesenterica et le poser sur une lame porte-objet
3/ poser une grosse goutte de KOH à 20 %
4/ laisser séjourner de 2 à 5 minutes
5/ poser une lame porte-objet sur la préparation et presser très fortement pour bien dissocier
6/ si la dissociation est difficile, replacer une goutte de KOH et recommencer après quelques minutes
7/ quand la dissociation est suffisante, séparer les lames, et on dispose de deux préparations
7bis/ poser les lames couvre-objet
8/ colorer au rouge congo SDS ou ammoniacal et observer
9/ les éléments seront colorés en rouge
:
hyphes, cystides et basides cloisonnées, ..... puisque nous sommes ici dans la Classe des PHRAGMOBASIDIOMYCETES.
Dans l'Ordre des AURICULARIALES, les basides sont cloisonnées transversalement ; chez les TREMELLALES, elles sont cloisonnées longitudinalement.
Alors, Mycète, bon travail et merci de me communiquer le résultat de tes essais (photo numérique peut-être ? )
Amitiés à tous
Marcel :o)
  • 0

#2 valery

valery

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 149 messages

Posté 21 mars 2004 - 03:10

".....La concentration la plus utilisée en microscopie est, en fait, non pas de 10 % mais de 5 %.

Salut Marcel,

Je ne suis plus sûr de mon coup pour faire en règle générale de la solution à 5 ou 10%...

- Peux tu me rappeler les bases (*) à suivre si je veux faire une solution à partir d'hydroxyde de potassium anhydre avec de l'eau (distillée?): je pars du principe d'être en mesure de peser avec précision les différents éléments...

Si je me rappelle bien l'action de la potasse de soude, le mélanger tel quel dans de l'eau peut provoquer une réaction vive... Quels sont les règles de sécurité à suivre (juste le BA-BA pour me raffraichir les neurones).

Merci,
Valéry.

(*) j'ai en mémoire la table périodique des éléments pour calculer la masse d'une mole de matière... Ensuite on fait la règle de 3 avec KOH et H2O ?
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!