Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
EXPOSÉ

INFUSIONS & INFUSOIRES PART I

EXPOSÉ

  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
Aucune réponse à ce sujet

#1 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 29 octobre 2005 - 10:48

De l’art de bien pratiquer les infusions de foin pour obtenir des Infusoires.

Les Infusoires, ces magnifiques êtres vivants, probablement les cellules les plus complexes de la création mais certainement les plus diverses dans leurs formes et attitudes, doivent leur nom au fait qu’elles ont été découvertes dans des infusions.

Une infusion est une opération qui consiste à laisser séjourner plus ou moins longtemps des substances dans un liquide pour en extraire certains principes solubles.

Une décoction est la même chose qu’une infusion, mais dans ce cas là on fait bouillir la substance pour en extraire le principe actif.

Si je cite ces deux définitions, c’est qu’ici, il ne s’agit ni de l’une ni de l’autre des méthodes de base.

Comme la méthode est particulière et n’a pas de définition propre, nous l’appelons communément « Infusion de foin ».

D’abord voyons quel en est le principe.
Comme tout être vivant l’infusoire doit se nourrir, la première opération consistera donc à obtenir une bonne quantité de nourriture. Nous appellerons cette nourriture le Milieu de culture.
Ensuite nous ensemencerons ce milieu.
C’est dans ce milieu de culture ensemencé que nous allons observer le développement de colonies de différentes espèces d’Infusoires mais aussi parfois d’autres genres de protistes.

Pratique.
Fabrication du milieu de culture, « l’infusion de foin » proprement dite.
La nourriture des premiers infusoires qui vont apparaître se compose de bacilles subtils. (Bacillus subtilis )
Rassurez vous, il y en a partout dans la nature, ils sont inoffensifs.
Selon le même principe énoncé plus haut il faut réaliser deux opérations.
Obtenir le milieu de culture des bacilles et l’ensemencer.

Le bouillon de culture :
Baire bouillir ¼ d’heure dans ½ litre d’eau* une petite poignée de foin **
Laisser refroidir, filtrer sur gaze. Peut se conserver au frais ou même être congelé.
Cette opération a pour but de libérer certaines substances contenues dans le foin qui serviront de nourriture aux bacilles. Les bacilles sont des organismes qui se nourrissent d’éléments non vivants trouvés dans la nature on les appelle pour cela des micro-organismes autotrophes.
Ce bouillon est quasiment stérile, c'est-à-dire dépourvu de microbes. En effet pendant l’ébullition tous les microbes sont détruits le milieu est stérilisé.

Ensemencement du bouillon de culture :
Deux méthodes sont possibles.
La méthode naturelle qu’il vaut mieux adopter si on n’est pas trop pressé. Elle consiste à laisser le bouillon de culture à l’air dans un récipient à large ouverture.
Ce sont les spores*** de bacille subtil qui voyagent dans l’air qui vont coloniser la surface du bouillon.
La méthode rapide consiste à mettre quelques débris végétaux secs dans le bouillon et de les retirer au bout de quelques heures. Ce sont les spores contenues dans ces végétaux qui vont ensemencer le bouillon.

A partir de là il faut laisser reposer le bouillon sans le remuer pendant plusieurs jours.
Un voile microbien va se développer à la surface du bouillon et c’est à partir de ces bactéries que vont se développer nos chers infusoires, par populations de clones successives.

Si le bouillon de culture est trop concentré (trop de foin) un voile épais peut se constituer et entraîner en dessous d’importantes fermentations, cela sent mauvais et l’expérience ne peut pas se poursuivre.

Les vases à fleurs coupées.
Il se produit souvent le même phénomène que l’on essaye de provoquer ici, tout naturellement dans les vases à fleurs coupées remplis d’eau et que l’on a oublié de renouveler. Ce milieu est souvent très riche en infusoires, ne pas négliger d’aller y faire quelques prélèvements !

Voilà pour aujourd’hui.
Nous avons appris ce qu’étaient des organismes autotrophes.
Un bouillon de culture.
Une infusion de foin
Un Bacille subtil.
Une spore.
La stérilisation.
Un ensemencement.
Une culture microbienne.
Un Voile Microbien

Exercice ;
Sachant qu’un Bacille subtil se divise en deux toutes les 20 minutes, quelle population on obtient au bout d’1 heure, une journée, une semaine, un mois.

Bon TP.

Cordialement.


* la quantité n’est pas critique cela dépend de la casserole dont on dispose)
** le foin ou fourrage est de l’herbe sèche qui sert de nourriture à certains animaux (Vaches, lapins).
*** forme enkystée de la bactérie qui lui permet de survivre quand il n’y a plus d’eau et de se disséminer dans la nature.
  • 0





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : EXPOSÉ

N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!