Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

microscopie et osmose


  • Veuillez vous connecter pour répondre
6 réponses à ce sujet

#1 Dr Philippe Dieterlen

Dr Philippe Dieterlen

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 12 messages

Posté 01 novembre 2005 - 09:07

Bonjour Michel

Merci de ton commentaire, j’ai réagi à ton brillant exposé pour 3 raisons/ 1. Je suis bavard, c’est sans intérêt, je passe. 2. J’ai trouvé ton exposé brillant et scientifique mais un peu théorique hors, j’ai passé 8 ans avec un patron sui lisait « Science et « Nature » et nous faisait toutes les semaines des exposés où enfin on comprenait l’intérêt pratique de ces articles brillants. 3. enfin j’ai été curieusement interloqué qu’on utilise de l’eau distillée en microscopie pour des préparations contenant au départ des cellules vivantes alors que l’eau distillée totalement hypotonique (on ne peut plus ) fait gonfler et éclater les cellules. En biologie on utilise plus volontiers les soluté de NaCl isotonique à 9 gr par litre que l’on trouve dans les super marché en dosettes pour le nez des marmots ou les solutions de Ringer pas si compliquées ou de Hanks déjà moins à la porté du bricoleur moyen Il y a sûrement une bonne raison à part la facilité, pour utiliser l’eau distillée mais je ne la connais pas. Essayer de vous faire une injection d’eau distillée dans la fesse ( le sérum américain) vous verrez votre douleur du Nacl à 9 /1000 c’est quasi indolore. On sort de la micro j’arrête.
http://www.emsdiasum.../salt.aspx?mm=2 (sol de hanks)

http://www.ac-nancy-...ur/asticot.html (battement cardiaque de l’asicot) ( sol de Ringer)

je n’ai pas trouvé sur le net d’article de fond sur les solutés utilisés en microscopie
l'alcool oui mais l'eau (distillée de plus ) non!

Philippe
aquatiquement ( ça baigne)
  • 0

#2 André Advocat

André Advocat

    Homo sapiens microscopicus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 118 messages

Posté 02 novembre 2005 - 11:23

Bonjour Philippe
(je reformule cette réponse car le message précédent a été affacé)
Proposer un milieu isotoniques à nos sujets d'observations d'accord,mais encore faut il connaître les spécificités de ces milieux!
De plus,je pense que ce problème d'isotonie est spécifique aux cellules animales(et encore,car je ne sais pas comment réagit un Cilié face à une solution hypo ou hypertonique)car les végétaux ne se plasmolysent pas aussi facilement face à un milieu hypertonique...en exemple des cellules de mousses que j'ai abreuvé d'une solution de NaCl hypertonique,quasi saturée...les cellules se portent plutôt bien (voir photo jointe)
Cette non sensibilité des cellules de mousse à ce phénomène,serait-elle due à leurs membranes cellulosiques qui les protègeraient,mb n'existant pas chez les cellules animales?
x40
cellule d'Antrichia curtipendula +solution saline concentrée

Miniature(s) jointe(s)

  • hyperton.jpg

  • 0

#3 Dr Philippe Dieterlen

Dr Philippe Dieterlen

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 12 messages

Posté 02 novembre 2005 - 07:57

merci michel
c'est vrai que ces cellules sont superbes mais sans vouloir etre ennuyeux, as tu fait la même manipulation avec une solution très hypotonique comme l'eau distillée. le cas témoin en quelque sorte
je suppose que l'empirisme a fait son chemin. les habitudes anciennes sont assez souvent fondées sur une expérience respectable.
Il est porobable que les végetaux et spécialement ceux qui subissent des conditions sévères comme les mousse et les lychens resistent mieux car ils sont exposés à la pluie hypotonique ,au chaud et au gel. Certaines cellules contiennent même de la glycerine en quantité qui les préservent de la congélation même chez les grenouilles ,alors nous et nos milieux sommes bien petits
  • 0

#4 André Advocat

André Advocat

    Homo sapiens microscopicus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 118 messages

Posté 02 novembre 2005 - 08:11

Re
La même mousse a été examinée ICI,mais baignant dans de l'eau du robinet ...
  • 0

#5 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 02 novembre 2005 - 09:57

Bonsoir à tous,
Salut André et Doc Philippe,

Dans mes manuels d’histologie/cytologie on parle peu de solutions isotoniques pour l’observation des végétaux (mis à part pour la recherche de plasmolyse)
L’eau de source voir l’eau distillée sont courantes dans les protocoles de base.
Votre sujet me mets dans le doute et j’aimerais en savoir plus pour les observations en cytologie végétale.

En théorie : Quel serait pour vous la formule type d’une solution isotonique pour une cellule végétale (angiospermes) ?

Ah ! si De Vries était là …

Amitiés
  • 0

#6 Dr Philippe Dieterlen

Dr Philippe Dieterlen

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 12 messages

Posté 03 novembre 2005 - 01:40

merci André et Christian

C'est très interressant tout cela et je vais me mettre à l'eau sans discernement en me souvenant que les êtres animaux supérieurs sont plus sensibles que les autres, on ne peut qère dire hautement puisque les champignons quoiqu'il y paraissent sont peut etre du coté animal Pour savoir quelle solution utiliser on regardera leur condition d'existence. Les algues d'eau douce supporte surement l'eau mais pas les cellules sanguines humaines. L'estomac humain doit etre intermédiaire Il supporte surement l'eau et le vin (!)

C'est l'heure du café! Bon café à tous
  • 0

#7 Florent Bonnefoi

Florent Bonnefoi

    Invertébré

  • Membre confirmé
  • PipPipPip
  • 358 messages

Posté 11 novembre 2005 - 12:08

Dans la mesure ou la paroi des cellules végétales prévient toute expansion dangereuse de la membrane plasmique (donc de la plasmolyse), il n'y a aucun "risque" à utiliser des solutions hypotoniques, la membrane plasmique ne s'étendra pas au delà des limites fixées par cette armature pecto-cellulosique qu'est la paroi.

L'inverse produira par contre une "rétractation" du cytoplasme. C'est ainsi que l'on pourra facilement distinguer la membrane cytoplasmique de la paroi, car en temps normal, membrane et paroi sont plaquées l'une contre l'autre, les rendant indiscernable.

Un milieu isotonique strict n'a que peu d'intéret dans notre cas et on pourra trouver si on le souhaite une concentration satisfaisante à l'aide d'un pifomètre de bonne facture (voit éventuellement serum physio ou divers tampons).

...Maintenant, s'ils vous prend l'envie de produire des protoplastes, c'est une toute autre histoire.
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!