Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

TPM-2 : LES STOMATES


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
Aucune réponse à ce sujet

#1 Dominique Prades

Dominique Prades

    Modérateur Animateur

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 851 messages

Posté 15 novembre 2005 - 10:36

Bonsoir à tous,

Nous savons que les feuilles des végétaux sont recouvertes par une couche de cellules épidermiques non chlorophylliennes qui possèdent une cuticule externe assez peu perméable.Les échanges gazeux (absorption de CO2, rejet d'oxygène, de vapeur d'eau) entre les cellules chlorophylliennes et l'atmosphère se réalisent donc par l'intermédiaire d'un orifice,le stomate.Ceux ci régulent donc la transpiration dans les organes aériens des végétaux.
On les trouve surtout sur la face intérieure des feuilles lorsque celles ci sont disposées horizontalement ( la moins éclairée).Les feuilles du chêne rouvre par exemple possèdent 450 stomates au mm2 sur l'épiderme inférieur mais n'en possèdent pas sur l'épiderme supérieur.
Dans le cas des feuilles dressées qui sont illuminées de manière égale,on trouve des stomates sur les deux faces (le blé par exemple où l'on trouve une moyenne de 33 stomates au mm2 sur l'épiderme supérieur et 14 sur l'épiderme inférieur).
Chez les feuilles flottantes des végétaux aquatiques, ils sont situés sur la face supérieure.

Les cellules stomatiques sont déformables et chlorophylliennes (elles renferment des chloroplastes).Les stomates sont construits sur un même type, deux cellules en forme de graine de haricot ( réniformes) sont juxtaposées aux deux bouts,leurs faces concaves à l'intérieur.L'ouverture qu'elles laissent entre elles se nomme l'ostiole.Celle ci débouche sur un grand espace intercellulaire,la chambre sous-stomatique et communiquent avec le système intercellulaire du végétal.
L'ouverture ou la fermeture de l'ostiole est provoquée par des variations de turgescence des stomates (appelées aussi parfois cellules de garde), qui entraine une modification de forme et de volume.

Plusiers végétaux se prêtent facilement au montage sur lame de leur épiderme (le poireau, le chou, l'iris et la fougère par exemple) car celui se détache assez facilement.

En vue de récuper l'épiderme d'une feuille de poireau, j'ai plié fermement une feuille dans sa largeur (pour ce végétal, peu importe le côté) .L'épiderme supérieur se fracture donc du côté extérieur à la pliure et on peut récupérer l'épiderme inférieur en tirant doucement sur les deux morceaux de la feuille.Avant de le couper, j'ai glissé une lame humidifiée au contact afin que cet épiderme ne s'enroule pas sur lui-même.

Vue générale
poireaustomX20_filtered.jpg
au X20 Aiptek webcam , vert de méthyle acétique


A présent, voici quelques vues de stomates de différents végétaux.

Pour la première, j'ai tenté de retirer l'épiderme d'une feuille de chou, non sans mal malgré l'avoir faite bouillir. Par transparence apparaissent des chloroplastes du parenchyme palissadique sous-jacent.


choustom_filtered.jpg
X20 CanonA70



Des stomates d'une petite plante grasse tropicale,décorative, Rhoeo discolor.Ils sont flanqués de cellules annexes.Le noyau de chaque cellule de garde est parfaitement visible.


staumes_filtered.jpg
X20 CanonA70


Maintenant des stomates de fève (vicia faba).Les cellules possèdent une forme sinueuse et lobée.Elles sont imbriquées les unes dans les autres à la manière des pièces d'un puzzle.

fevstaum_filtered.jpg
X20 CanonA70



D'une coupe transversale de blé (Triticum aestivum), deux stomates, l'un clos et l'autre ouvert.


triticum_aestivum_stom_filtered.jpg

triticum_aestivum_stom2_filtered.jpg
Webcam ToUcam X40


Et pour terminer, un gros plan au X40 sur une cellule de garde de poireau, photo issue de la préparation du premier message (en bas).

Ce post faisait donc, vous l'aurez compris, l'objet d'un autre TP.

Microscopistes,à vos lames et .........poireaux. :lol:

stomatvertmethyleau_filtered_filtered.jpg


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!