Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

PHOTOMETRIE


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 22 janvier 2006 - 11:11

Petite initiation à la photométrie appliquée à la microscopie dans le cadre et avec les objectifs du Forum.

Historique :
La photométrie en 1884.

A l’origine la bougie ordinaire était l’étalon de l’Intensité lumineuse.
Les sources lumineuses étaient mesurées par comparaison avec un Photomètre de Rumford.*

La première unité stable d’intensité lumineuse a été le carcel qui se définissait comme l’intensité lumineuse d’une lampe Carcel brûlant 42 grammes d’huile de colza épurée à l’heure.
C’est en 1884 qu’est apparue l’étalon Violle, unité définie comme l’intensité lumineuse produite par un centimètre carré de platine incandescent à sa température de solidification.
Une unité Violle valait 2.08 carcels ou environ 16 bougies.
En 1889 la bougie décimale valait 1/20 de Violle et 8/10 de bougie ordinaire.

L’avancement des connaissances permet de mieux définir les unités de mesure et de meilleures unités de mesure permettent de faire avancer les connaissances, ainsi va la science.
Aussi, si nous nous référons à des ouvrages, parfois assez anciens, ce qui est souvent le cas en microscopie, nous ne sommes pas toujours certains d’employer des unités toujours en cours (idem pour la systématique des espèces).

* Je pense qu’il doit être possible de confectionner à peu de frais un tel photomètre pour comparer les mérites respectifs des lampes à incandescence et des LED !

Petit complément sur les unités de mesure employées ici,

SI Système International d’Unités qui n’est pas autre chose que le Système Métrique.
Toutes les unités anglo-saxonnes qui font intervenir les pouces les pieds et autres organes anatomiques sont à exclure.
Il existe trois grandeurs fondamentales MKS (mètre kilogramme seconde)
7 unités de base (mètre kilogramme, seconde, ampère, kelvin, mole
et la candela) plus des unités dérivées pour chaque unités de base et pour la candela le lumen et le lux
Nous avons donc
- candela (Intensité lumineuse) cd
- lumen (Flux lumineux) lm
- lux (Eclairement) lx
- cd /m² (Luminance) (le nit) *
Il faut rajouter la dioptrie qui mesure la vergence des dioptres. Autrefois appelée puissance.

Nous avons aussi :

le stilb (sb), 1 sb = 1 cd/cm² = 10 kcd/m²
l'apostilb ou blondel (asb), 1 asb = 1/π cd/m² ≈ 0,318 cd/m²
le lambert (L) (1 L = 1/π cd/cm² ≈ 3183 cd/m²
le skot, 1 skot = 1 masb ≈ 0,318 mcd/m²
le blondel : 1 blondel = 1/pi cd/m²

On peut en inventer tant qu’on veut mais surtout ne pas employer ces horreurs !

le candela per square inch, 1 cd/in² ≈ 1550 cd/m²
le candela per square foot, 1 cd/ft² ≈ 10,764 cd/m²
le footlambert (fL ou flam), 1 fL = 1/π cd/ft² ≈ 3,426 cd/m²


* La luminance a pour synonyme l’éclat ou la brillance dénominations abandonnées.
nit vient du latin nitere qui veut dire briller.On l'utilisait aux USA.

Il existe aussi l’émittence mais je n’ai pas compris ce que c’était.

Définitions :

Dans le Système international d'unités (SI), il n’existe qu’une unité fondamentale se rapportant à la lumière la candela.
Les autres unités (secondaires) sont toutes dérivées de la candela.

La candela (cd) est l'intensité lumineuse, dans une direction donnée, d'une source qui émet un rayonnement monochromatique de fréquence 540•1012 hertz et dont l'intensité énergétique dans cette direction est 1/683 watt par stéradian.

Précisons que 540•1012 hertz est la fréquence d’une onde de 555 nm.


A suivre...
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!