Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

La Vacuole pulsatile des Ciliés.


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
Aucune réponse à ce sujet

#1 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 13 février 2006 - 09:25

Beaucoup de choses à dire au sujet des Vacuoles Pulsatiles.

Une petite explication simplifiée est nécessaire pour comprendre un petit peu le rôle des VP chez les ciliés.
D’abord un peu d’anatomie.
Comme pour l’Appareil alimentaire des Cillés déjà décrit, La Vacuole pulsatile VP constitue un véritable système assimilable à un organe des Métazoaires.
La partie centrale de ce système est le Pore vacuolaire. C’est une petite dépression de la membrane plasmique (cytoplasmique) qui mesure environ un micron de diamètre et un micron de profondeur (chez Paramecium) Sa partie inférieure est fermée par un Septum qui l’isole de la Vacuole pulsatile.
Le Pore vacuolaire est « rigidifié » par des microtubules (périphériques et radiaires).
La Vacuole pulsatile est une grande vésicule limitée par une membrane permanente. Bien entendu cette membrane se distend plus ou moins au cours du remplissage de la Vacuole.
Cette Vacuole est alimentée par des Canaux adducteurs. Leur extrémité vacuolaire se termine par une Ampoule tandis que l’autre extrémité est en rapport avec le spongiome néphridial lui-même en relation avec le réticulum endoplasmique.
En fait tout ceci peut être résumé assez simplement en disant que la Vacuole pulsatile est une cavité de la cellule renfermant du « liquide », en communication avec l’extérieur par un Pore et alimentée par des Canaux terminés par une Ampoule.
Quel est son rôle ?
Bien que les mécanismes intimes ne sont pas tout à fait connus et qu’ils semblent différer d’une espèce cellulaire à l’autre on peut quand même avoir une petite idée de ce rôle.
La première constatation qui a été faite sur ce système (bien qu’il y ait des exceptions !) est le fait que les ciliés d’eau douce ont des VP d’autant plus actives que l’eau dans laquelle ils vivent est douce (ou pure), les ciliés marins (ainsi que les Ciliés parasites) n’ont pratiquement jamais de VP.
On peut en conclure que les VP jouent un rôle dans l’équilibre hydrique de la cellule.
En effet le cytoplasme cellulaire est hypertonique par rapport à l’eau douce et pratiquement isotonique par rapport à l’eau de mer ou au milieu intracellulaire pour les parasites. Et la membrane plasmique peut être assimilée à une membrane semi-perméable.
Il est donc logique de penser que le Cilié d’eau douce va « embarquer » par osmose à travers sa membrane plasmique de l’eau avec le risque à cour terme de voir éclater cette membrane sous la pression de cette eau. La VP à donc pour rôle d’évacuer cette eau en excès. Le mécanisme exact de cette évacuation se discute encore, mais c’est un fait reconnu.
Dans un premier temps, les Canaux adducteurs vont remplir la Vacuole c’est la phase de remplissage.
Dans un deuxième temps on assiste à une phase d’expulsion pendant laquelle la vacuole se vide à l’extérieur et les Ampoules se dilatent. Peut-être y a t’il un phénomène de réabsorption au niveau de ses ampoules, les mécanismes exacts ne sont pas tout à fait connus.
En tout cas, il est pratiquement unanimement admis que le rôle des VP est l’extraction de l’eau avec peut-être un peu de sodium, mais certainement pas des déchets du métabolisme * qui empruntent une autre voie.

Ce que l’on peut rajouter qui intéresse l’observateur amateur, c’est que la fréquence du cycle Remplissage Expulsion est d’autant plus élevée que l’eau est pure !

* Mais cette possibilité est encore très discutée !
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!