Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

Tournage du métal


  • Veuillez vous connecter pour répondre
42 réponses à ce sujet

#1 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 01 mars 2006 - 08:17

Bonjour à tous,

J’aimerais m’acheter un petit tour à métaux (j’ai plein d’idée en tête …)
Ce qui me manque bien sûr, c’est la formation et/ou la doc !
Je pratique le tournage du bois mais le métal c’est une autre paire de manche …

Quelqu’un aurait un titre d’ouvrage pour débutant à me conseiller ?
Avez-vous des expériences (bonnes ou mauvaises) à partager ?


Amitiés

Modifié par Christian Aubert, 01 mars 2006 - 08:26 .

  • 0

#2 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 01 mars 2006 - 11:34

Bonsoir Chris,

Vaste question !
C’est un peu comme si tu demandais quel microscope acheter.
Il faudrait d’abord définir tes besoins pour choisir ton tour plutôt que l’inverse.

Ce qui définit les caractéristiques du tour, c’est la taille maximum des pièces que tu veux usiner et dans les petits tours, le type de matériaux à usiner.
Il te faut savoir aussi à quelles opérations tu veux procéder.
Si tu dois fileter, il faut qu’il y ait des pignons destinés au filetage et autant que possible une vis mère indépendante.

Ensuite il te faudra trouver des outils qui sont parfois très chers pour les petits tours et la matière première encore plus difficile à trouver.

Ensuite, il te faudra apprendre le métier de tourneur, car c’est un véritable métier qui ne s’improvise pas. J’ai quelques bouquins, ils sont indispensables, mais ce sont des bouquins techniques. A ma connaissance il n’existe pas de livres dans ce domaine, pour amateurs.
Michel va certainement te donner de bons tuyaux et JMC te faire part de son expérience.

Bon courage. (Rien à voir avec le tournage du bois)
  • 0

#3 Marc Peltier

Marc Peltier

    AUTEUR

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 151 messages

Posté 02 mars 2006 - 02:29

Bonjour Christian,

Je suis heureux de pouvoir te faire partager ma petite expérience en matière d'usinage métal.
Tout d'abord, je ne peux que t'encourager dans ce sens. Quand on aime créer des choses réelles et tangibles avec ses mains (c'est à dire avec sa tête, en fait...), la disponibilité d'un tour à métaux change complètement les perspectives. Tout devient accessible. Et plus particulièrement pour un microscopiste!
Le petit problème, c'est que le budget d'un bon équipement peut facilement dépasser celui d'un bon labo de microscopie. Et comme en microscopie, le bas de gamme n'est quasiment pas utilisable.

Je n'ai pas de livre à conseiller, mais je te conseille de te ballader sur les sites suivants (in english…)
www.sherline.com SHERLINE vend une gamme très bien pensée et très complète pour les amateurs. Les arguments de vente de chaque accessoire forment ensemble un véritable cours d'usinage pratique, qui montre où sont les problèmes et quel est l'intérêt de posséder tel ou tel truc.

www.cartertools.com C'est un américain qui vend les tours TAIG et les explique bien. Les tours et fraiseuses TAIG sont conçues comme un kit. Les fonctions sont simplifiées mais la qualité est irréprochable. On commence avec un TAIG animé par un moteur de machine à laver, et on se retrouve deux ans après avec une fraiseuse numérique de hautes performances, fabriquée avec les pièces du TAIG, ou par le TAIG lui-même. Mais l'architecture de base rend le filetage problématique : il faut passer par une commande numérique 1 axe !

www.peatol.com La boite anglaise qui vend le TAIG en Europe. Il y a des photos.

www.mini-lathe.com Le temple des utilisateurs de tours chinois. Avec un tour chinois, on peut dans un premier temps réparer les petits défauts du tour chinois, ensuite faire des accessoires pour le tour chinois, puis monter un site pour raconter son tour chinois, et on ne fait plus de microscopie ;)

www.proxxon.de C'est l'option que mon expérience me conduirait à recommander. Pour 1000€ on a d'emblée une grande partie de ce qu'il faudrait (filetage, tournage des cônes, perçage…), avec la qualité.

Le sujet est si vaste... Fais-toi une idée en lisant tous ces sites, puis reformule ta question, je pourrai alors mieux t'aider: j'ai déjà fait ce chemin...

Amicalement,
Marc.


  • 0

#4 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 258 messages

Posté 02 mars 2006 - 09:18

Bonjour à tous,

Un tour (et une fraiseuse !) sont deux machines de base si on veut bricoler un tant soit peu 'pro' !

Personnellement , je me suis décidé il y a un an pour un tour 'chinois' (voir l'excellent site mini-lathe.com déja cité , où il figure sous de nombreuses appellations ) de 350 mm d'entre pointe . (Marque CHESTER Conquest). J 'ai ensuite acheté un chariot en Z pour en faire une adaptation fraiseuse. Le facteur déterminant était sa taille (35 kg) et aussi la présence d'un changeur rapide d'outil trés pratique. Bien sûr, pour le prix il y a quelques perfectionnements à apporter (jeux à rattraper, poignées peu pratiques à refaire etc...) mais je pense que c'est un bon choix rapport performance prix. On usine sans peine de l'alu jusqu'à 70 mm de diamètre, pour les métaux ferreux il faut tourner moins vite. Il y a la possiblitié de fileter avec un jeu de pignons (...plastiques, mais çà marche pour les petits pas < 1.00)

Ce qui est bien aussi c'est qu'à partir de cette base, tu peux te faire rapidement des accessoires :
par exemple j'ai fait une pointe tournante pour tourner des tubes longs, un outil à moleter, des portes filières 25 et 40 mm pour fileter droit , un adaptateur cone morse 2 qui va dans le mandrin pour y adapter des fraises 15 et 20 mm...

Si tu as de la place (et la possibilité de prendre une machine de 100 kg) tu peux passer à 400 /500 mm d'entre pointe , avec boite de vitesse mécanique etc...la rigidité n'en sera que meilleure.

Le Sherline est une belle machine mais un peu plus chère, quand au TAIG il me semble un peu "léger" bien que plein de possibilités d'adaptation.
Proxon est parfait mais assez cher (plus du double de prix pour le PD 400 dans la même configuration) et il semble que les accessoires soient un peu difficiles à trouver par la suite : si j'avais eu les Euros c'eut été mon choix !

Compte tenu de l'usage (occasionnel ) que nous en faisons, le passage en numérique me parait plus un exercice de style qu'une vraie nécessité !

en voici une image avec le chariot de fraisage à coté à droite

pano2_3.jpg


amitiés,
JMC

Modifié par mPx, 28 février 2008 - 09:05 .

  • 0

#5 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 02 mars 2006 - 11:07

Bonjour à tous,
Bonjour Chris,

Je crois que l’on tombe dans la même démarche que pour l’achat d’un microscope quand on n’en a jamais vu.

Il y a deux démarches, on achète un tour pour se faire plaisir, on verra après ce que l’on peut en faire ou on cherche un tour en fonction de ce que l’on veut faire. Il faut donc savoir ce qu’un tour est capable de faire et ce qu’il ne peut pas faire.


Une bonne approche est d’aller voir comment on tourne !

E. SODANO, "Manuel pratique du tourneur mécanicien" T1 et T2, Ed. Dunod 1970.
A. CHEVALIER, R. JOLYS, "Le tournage des métaux", Ed. Delagrave.
A. CHEVALIER, H. RIBEROL, R. DUFOUR, M. LE QUELLEC, "Tourneur" , Ed. Delagrave 1987.
E. SORANO,"FORMULAIRE GUIDE D'ATELIER de Fabrication Mécanique" Ed. Dunod 1974


C’est très technique, contrairement au tour à bois où l’on tient l’outil à la main, ici il faut régler de nombreux paramètres qui varient en fonction de la nature de la matière première à tourner et de sa taille. La nature de l’outil, sa position, son angle d’attaque, de dépouille, la vitesse de rotation, la vitesse d’avance, la profondeur de passe... Michel rectifiera ou me complètera.
Pour fileter, c’est un peu plus complexe, encore faut-il que le tour le permette et que le filetage soit métrique (je ne sais pas ce qu’il en est des tours étrangers)

Surtout, il faut savoir si ces tours sont conformes aux règles de sécurité et d’hygiène. En effet un tour est un outil potentiellement dangereux et il faut de bonnes sécurités et une bonne formation pour s’en servir sans risque.
Contrairement à une perceuse où l’outil tourne, ici c’est la pièce qui tourne et s’i elle est mal fixée elle peut être projetée et entraîner des blessures sérieuses voir mortelles.

Mais j’insiste, le problème des outils et des matériaux est important.
Il existe deux types d’outils, les barreaux affûtés ou à affûter qui coûtent vraiment chers sachant qu’ils s’usent très vite et qu’il faudra en plus un touret à meuler (pas un B&D !) et une bonne technique. J’y ai renoncé. Et les porte outils à plaquettes jetables beaucoup plus économiques quand ils sont standard. Encore faut-il que le tour accepte des 20X20, sinon c’est la ruine.

Si on bricole peu, on peut se contenter de ...bricoler sinon cela devient vite très onéreux.
Pour se fournir en matériaux, c’est la galère également les industriels sont peu coopérants et les magasins pour modélisme, très limités si on sort du modélisme.

Un bon conseil, (comme pour la microscopie) va dans un atelier de mécanique générale et pose la question à un tourneur.

(Je ne parle pas ici du fraisage, c’est encore autre chose .)

Bon courage.
 

Voici mon tour Maximat V10 P avec Fraiseuse.


IMG_3125_R.jpg

Je le trouve limite.


  • 0

#6 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 258 messages

Posté 02 mars 2006 - 11:44

Bonjour Michel,

tu as raison, encore que je pense qu'il est plus facile de (bien) se servir d'un microscope que d'un tour !
A moins d' avoir l'intention de se lancer dans de la construction mécanique un peu lourde, tant qu'il s'agit de tourner des bagues en alu, PVC ou laiton pas de problème !

Si javais eu la place j'aurais opté pour un combiné comme le tien...
Pour les tours étranger on a généralement le choix entre une vis mère au pas métrique ou en pouce (à préciser à la commande..) et le jeu de pignons correspondants

Pour les règles de sécurité, j'ai été agréablement surpris par l'intégration (sur du matériel chinois..) de l'arrêt d'urgence, le capot en plexi sur le mandrin qui coupe le courant quand on l'ouvre, le relai de sécurité qui empèche le démarage à pleine vitesse... pour le reste il faut être prudent, et ne jamais toucher avec les doigts une pièce tant qu'elle n'est pas arrêtée.

Même galère pour les matériaux (a moins que tu achètes en barres de 6 mètres !) ; la vente par correspondance est chère par petites quantités...mais on peut trouver des 'chutes' de métal chez des ferailleurs..

Encore une fois tout dépends de ce que l'on compte en faire ...! PS : pour un tourneur professionnel , un petit tour d'établi va surement le faire rire ...mais tout dépend du secteur d'activité : en construction navale j'ai vu des tours de 20 METRES d'entre pointe (le chariot a la taille d'une voiture !) et des tours verticaux dont le plateau a la taille d'un manège pour enfants !


amitiés,
JMC
  • 0

#7 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 02 mars 2006 - 12:20

Bonjour Jean-Marie,

Il y a des tours professionnels de toute taille, même des tours d’établi (ou d’outilleurs). Ce qui fait qu’un tour est pro ou amateur, c’est surtout la précision des son travail, sa conception et plus particulièrement son banc, et ses caractéristiques minimales, plutôt que sa taille.
Par exemple, un banc mal conçu ou trop léger, n’absorbe pas ou mal les vibrations, la finition du travail n’est pas bonne. Voir les conditions de réception du tour.
Attention aux métaux de récupération ! Un acier pour tournage n’est pas un acier que l’on trouve dans une casse auto ! En mécanique automobile par exemple, on trouve des arbres qui pourraient convenir pour bricoler, en fait l’acier est cémenté ou bien a subi un traitement de surface, c’est trop dur pour nos petits tours. Pour les matières plastiques et les non ferreux, il n’y a pas de problème.

Cordialement.
  • 0

#8 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 02 mars 2006 - 12:32

Bonjour Michel, Marc et Jean-Marie,

Merci de votre aide, c’est sympa !

Effectivement, je comprends bien Michel lorsqu’il me fait un clin d’œil sur le choix d’un microscope ;)
D’ailleurs on se confronte au même problème, c’est en forgeant qu’on devient forgeron et selon les choix du départ on peut être passablement limité pour la suite !

En ce qui concerne mes projets de fabrication, c’est bien sûr pour tourner des accessoires de microscope : Tube réducteur ou adaptateur, modification d’éclairage, poulie à gorge, filetages divers, etc …
mais aussi pour mon travail de restaurateur de meuble : Petites pièces métalliques manquantes et introuvables sur le marché (roulettes, bouton en laiton etc …)
La matière travaillée sera je pense surtout des métaux non ferreux et des plastiques (voir du bois très dur, buis et ébène).
Un tour de petites dimensions me suffirait très bien mais je cherche une bonne précision.
En ce moment je donne à réaliser tous ces travaux mais j’ai déjà dépensé largement l’équivalent d’un tour chinois !
(Dans la même optique, j’avais pris des cours de soudure au chalumeau (brasage des bronzes entre-autres) et acheté un petit poste …)

J’ai commencé à feuilleter les liens très intéressants de Marc.
Je connaissais déjà la gamme Proxxon (fraiseuse à main et divers) pour avoir fait passablement de modélisme.
Le modèle PD230E semble bien adapté à mes projets, l’option combiné tour/fraiseuse parrait intéressante.
Mais est-ce que ces prix sont justifiés (précision, qualité-solidité) ?

D’un autre côté, le Jumbo de mon coin vend un tour genre "chinois / mini-lathe" à CHF 700.- (env.440 euros) , des accessoires courrant sont aussi disponibles.
La marque et le type est :
Heinhell MTB 3000 (Ø max. de la pièce à tourner: 170 mm, longueur max. 300 mm. vitesse 1 = 0-2500 t/min vitesse 2 = 0-1100 t/min, poids 36kg)
il y a une photo et une description ici (en allemand) https://www.treffpun...3472_54275.html


Je consulte souvent le site d’Astrosurf car il regorge de bonnes idées :
Cette page par exemple donne passablement d’infos et de liens http://www.astrosurf...hOut/offres.htm
J’y ai trouvé ce fournisseur de machine : http://www.sidermo.c...od=etape1&cat=3
L’offre me semble intéressante dans les tours d'établi, qu’en pensez vous ?

Je suis bien emprunté dans mon choix … mais je ne suis pas pressé !
Evidemment le budget est important, 1000 euros c’est vraiment le max que je peux investir pour l’instant (et encore, avec des privations …)

A+

Modifié par Christian Aubert, 02 mars 2006 - 12:41 .

  • 0

#9 Marc Peltier

Marc Peltier

    AUTEUR

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 151 messages

Posté 02 mars 2006 - 01:09

Bonjour à tous,

Tout ce que je viens de lire de Michel et de Jean-Marie est exact, mais la tonalité générale est un peu trop restrictive à mon avis. Quand je vois la photo de l'équipement de Michel, qu'il juge "limite", ça me laisse rêveur. Bien sûr, il y a toujours une limite...

A mon avis, même un très petit tour de 200 mm d'entre-pointes est très utile, pour nous autres microscopistes, s'il est bien conçu et réalisé. On a rarement l'occasion, dans ce cadre, de tourner un arbre de 100 mm en inox! S'il s'agit de retaper une voiture de collection où de refaire un diesel marin, c'est autre chose, évidemment.

Après 3 ans d'utilisation, je me rends compte que je n'ai réalisé en acier que des accessoires pour le tour ou la fraiseuse. Tout ce que j'ai fait pour le microscope est en alu, en laiton ou en Delrin, c'est à dire facile à travailler, et mon petit Toyo Sakai convenait très bien!

Quant à l'approvisionnement en matière première, c'est à 80% de la récupération. Les 20% restant (Delrin, laiton) proviennent de Weber Métaux ou de Tartaix à Paris, en petite quantité sans problème. Et il y a maintenant des annonces très régulières sur ebay, pour du laiton, de l'alu, du bronze et divers plastiques.

Bref, confiance! Quand je vois le niveau des bricolages électroniques de Christian, je ne doute pas qu'il saura facilement dominer les petites difficultés du "métier" de tourneur amateur.

Et puis, à la vérité, tout ça ne sert à rien d'autre qu'à notre développement personnel, il n'y a rien de rationel dans l'achat d'un tel équipement. Il coûtera probablement bien plus cher que toutes les pièces qu'il pourra jamais contribuer à fabriquer! En revanche, imaginer, puis faire, quelle satisfaction! Pour ma part, je ne regrette pas...

Amicalement,
Marc
  • 0

#10 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 02 mars 2006 - 01:29

Re,

Excusez moi mais le temps que je ponde ma réponse et une avalanche d’infos à été postée :blink: :D

Juste une précision au passage : Je travail tous les jours avec des machines dangereuses (et même très dangereuses comme les toupies !)

Je vais lire toute vos réponses tranquillement

A+ et merci encore !
  • 0

#11 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 258 messages

Posté 02 mars 2006 - 02:08

Re,

Christian,

le tour en 300 mm de Sidermo (j'ai acheté chez eux le chariot de fraisage et des matières premières (trés sérieux) et celui du site Allemand sont exactement les mêmes que le mien ! (fabricant SIEG en Chine) et largement documentés sur mini-lathe.com : c'est certainement l'un des plus vendu dans le monde sous diverses marques : Homier, Grizzly...Chester, Voir aussi LESTAMPS ...

Je pense que compte tenu de tes besoins cela peut correspondre assez bien et entre dans ton crédit : pense aussi aux accessoires utiles : lunette fixe pour pièces longues et fines, mandrin 4 mors indépendants pour tourner des pièces carrées, mandrin de perçage, collets éventuellement pour tenir de petites pièces...
La précision dépendra de la rigidité du banc comme dit Michel, (mieux vaut la fonte que l'alu !!) et du rattrapage des jeux: même une machine de précision va en prendre à l'usage et on est amené à souvent les régler , mais avec un bon comparateur (indispensable !!) ... et une bonne méthode de travail on arrive à tout.

Marc , ha ! Weber métaux ! : le rève de tous les bricoleurs et de ceux qui recherchent le matériau exotique (genre barreau 6 pans 3/4 de pouce en bronze avec trou de 3/8 de pouce... ! ) , hélas il n'y en a pas en Province...
Entièrement d'accord avec toi, le fait de pouvoir imaginer, réaliser et tester dans la foulée est une source de satisfaction et d'enrichissement . Puis, je trouve qu'il y a une certaine beauté dans l'aspect de la pièce brillante usinée à partir d'un simple morceau de matériau brut !

amitiés,
JMC
  • 0

#12 Marc Peltier

Marc Peltier

    AUTEUR

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 151 messages

Posté 02 mars 2006 - 02:14

Christian,

Le tour chinois que tu cites à 440 € a l'air d'être le même que celui de Jean-Marie. Ca m'a l'air vraiment très bien, et à ce prix, rien à dire! Tu pourras facilement améliorer la finition et la précision de base, comme tu as pu le constater sur www.mini-lathe.com . L'avantage de ces tours chinois, c'est que les standards ne sont pas trop miniaturisés (cônes MT2, porte-outils en 10 ou 12 mm). Les accessoires sont plus faciles à trouver.

Le PD 230 de PROXXON est vraiment très bien, mais il est cher, c'est vrai, et les accessoires le sont aussi. J'ai son frêre jumeau TOYO SAKAI (les accessoires sont interchangeables), et je n'ai aucun reproche à faire sur la qualité. Mais sur le prix final, si! Encore plus cher que le Proxxon, dont la version de base est mieux équipée.

Pour te faire un budget plus précis, considère les accessoires qui sont, à terme, indispensables pour ton programme:

Un mandrin porte-foret à installer dans la poupée mobile (indispensable, souvent en standard)
Un chariot orientable pour tourner les cônes (souvent en standard)
Un mandrin à 4 mors indépendants pour tourner autre chose que des cylindres concentriques.
Une lunette pour tenir les tubes dont on usine l'extrémité (on peut à la rigueur la faire soi-même)
Un jeu de pignons pour fileter. Je n'ai que du métrique, et je n'ai jusqu'à maintenant jamais été géné.
Une contre-pointe tournante sur roulements (très utile mais pas indispensable)
Un jeu d'outils carbure, avec une barre d'alésage pour les petits diamètres, un outil à tronçonner, un outil à fileter intérieur et un extérieur.
Matériel de mesure: comparateur avec sa base magnétique, pied à coulisse.

Je mets à part le fraisage, qui est pourtant tout aussi nécessaire. L'équerre de fraisage que l'on monte sur le chariot du tour est vraiment très limitée en capacité et en course, à mon avis. La colonne de fraisage en complément du tour, c'est déjà mieux, mais la table reste bien petite sur les petits tours, parce que le chariot qui la supporte est lui-même petit.
A mon avis, il vaut mieux une petite fraiseuse séparée dont la table pourra recevoir un étau de fraisage ou une table rotative sans trop de limitation. En attendant de la trouver pas trop chère sur ebay, achète un étau à mouvement croisés à 45 € sur le même ebay et installe-le sous la perceuse à colonne que tu as peut-être déjà. Avec un peu d'astuce tu contourneras les limitations en précision de l'axe Z. Tu ne pourras faire que des travaux très légers sur des matériaux tendres, mais avec moins de limitations en dimensions qu'avec une équerre de fraisage, et pour moins cher...

Amitiés
Marc

Modifié par Marc Peltier, 02 mars 2006 - 02:20 .

  • 0

#13 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 03 mars 2006 - 02:10

Bonsoir à tous,

Voilà, j’ai fait mon choix : Je vais prendre le modèle Cargo-Diesel avec le grand chariot en option … :lol:

Non, blague à part, j’ai bien lu vos courriers et y vois plus clair.
Comme proposait Marc, je suis allez vite fait en fin de journée revoir le modèle Heinhell (idem celui de J-M) + accessoires.

Prix CHF convertis en €
Tour 460.- (avance automatique 2 sens, chariot orientable, banc en fonte)
Jeux de ciseaux 48.-
Lunette 29.-
Disque porte pièce 9.-
Mandrin 4 mors 76.-
Pointe tournante 10.-
Contre mandrin à clé (porte-forets) 63.-
Total = 695.- € ttc, 2 ans de garantie (sont fous ces chinois)

L’offre me semble très intéressante …même pour un tour customisable (j’ai parcouru passablement de site de vente)
Seul problème, l’action sur cette machine se termine la semaine prochaine, après elle passe à 640.-
(la différence correspond à quasiment tous les accessoires !)

Je comprends le point de vue de Michel, mais je le soupçonne d’avoir la vilaine qualité (que j’apprécie beaucoup) d’être un peu perfectionniste … ;)
Si je devais choisir une machine indispensable à mon travail, le budget ne serait pas le même.
Dans mon cas c’est vraiment de l’amateurisme, même si je rêve d’arriver à en faire profiter mon atelier et pourquoi pas le forum (si je casse pas tout !)

Les modèles Proxxon et Sherline me séduisent beaucoup, mais les prix me freinent, le choix made in china me semble plus réaliste.
L’expérience de Jean-Marie ainsi que des mini-lathistes me conforte dans cette voie.
La possibilité de revente de ce genre de tour me rassure aussi.

Il y aurait encore l’occasion, mais là je ne me lance pas.
Je ne connais pas assez le sujet et le matériel microscopique me prend déjà bien assez de temps en recherches.

J’attends encore vos éventuels conseils pour mon choix, mais sachez déjà que vous m’avez énormément aidé.
La richesse de ce forum m’épatera toujours, jamais je n’aurais imaginé que la microscopie puisse associer autant de spécialités et de passions …

Amitiés

Modifié par Christian Aubert, 03 mars 2006 - 02:11 .

  • 0

#14 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 03 mars 2006 - 11:13

Bonjour Chris,

Je comprends le point de vue de Michel, mais je le soupçonne d’avoir la vilaine qualité (que j’apprécie beaucoup) d’être un peu perfectionniste …


Merci du compliment, mais je ne me suis pas encore prononcé sur les tours de modélistes et moins encore sur "ton" modèle.
J’aurais aimé avoir l’avis de Michel.
Je n’ai rien contre ces tours, mais le parallélisme est total avec les microscopes, tout dépend de ce que l’on souhaite en faire sachant que dans ce domaine qui peut le plus peut le moins. J’ai simplement apporté quelques éléments pouvant aider à la réflexion.

J’ai surtout insisté sur l’approvisionnement en matière première et sur les outils. Mais c'est valable pour tous types de tours.
Quand je lis « Jeu de ciseaux » je suis perplexe sur cette dénomination ! De plus ils valent déjà 10% du prix de la machine, sachant que ce sont eux qui usinent et qui s’usent ! Je me tournerais plutôt vers des outils porte plaquettes à jeter, beaucoup plus économiques et toujours affûtées. Mais quelle est la capacité de la tourelle porte outil ?

Au sujet du mandrin 4 mors indépendants. Ce n’est pas un bon choix en standard. Certes il permet de monter des pièces non cylindriques, mais la pièce est rarement centrée. Pour reprendre un cylindre (tube, adaptateur, c’est la galère. Il peut être utile en accessoire, mais à mon avis pas en standard. Le mandrin 3 (ou 4 d’ailleurs) concentriques est beaucoup plus utile.
Par contre la pointe tournante me parait indispensable (associée à des forets à centrer donc avec un mandrin sur la contre poupée).

Si tu utilises déjà des toupies (j’aurais dû m’en douter) je ne me fais aucun souci sur les problèmes de sécurité, ils sont les mêmes.

Dernier point puisque tu vas acheter le MTB-3000, peux-tu en donner les caractéristiques car la description en allemand m’a laissée de marbre.

Mécaniquement.
  • 0

#15 Marc Peltier

Marc Peltier

    AUTEUR

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 151 messages

Posté 04 mars 2006 - 02:04

Christian,

Ton premier équipement est parfait. N'oublie pas les instruments de mesure, notamment le comparateur avec sa base magnétique (qui te serviras peut-être aussi comme micromanipulateur!)

Amitiés
Marc
  • 0

#16 Michel Verolet

Michel Verolet

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 1 168 messages

Posté 04 mars 2006 - 07:55

bonjour à tous
Salut Christian
Je rentre juste du ski et je n'ai donc pas pu me mêler de la conversation. Comme dit Michel , le tout c'est de savoir ce que l'on veut faire avec un tour. En microcopie on va usiner de petites pièces en général en alliage d'alluminium ou éventuellement laiton ; a priori rarement de l'acier donc un petit tour peu aller.Mais on est très vite limité dans les profondeurs de passe vu la puissance , la rigidité et faire un alésage de diamêtre 30mm dans une pièce même en alu risque d'être vite galère.Je ne connais pas ce genre de petit tour chinois donc difficile de me prononcer mais je serai plus partisant d'un tour type Précis ,Schaublin , Crouzet ,Emco d'occasion que l'on peu trouver sur Ebay (en bon état) .Il y avait il n'y a pas longtemps un ensemble tour fraisage alcera qui n'a pas eu preneur à 1700Euros (je crois) Evidemment ce n'est pas le même prix.Il faut penser aussi à la possibilité de faire des filetages.Pour les bouquins ; on peu s'arranger ; je pense pouvoir t'en prêter.
Demande moi si tu as des questions précises sur ton choix mais ne te presse pas
Michel

#17 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 04 mars 2006 - 10:01

Bonjour à tous,


Michel (P.) :

Au sujet du mandrin 4 mors indépendants. Ce n’est pas un bon choix en standard.

Le mandrin 4 mors est en accessoire, le tour est livré avec un 3 mors.

Quand je lis « Jeu de ciseaux » je suis perplexe sur cette dénomination ! De plus ils valent déjà 10% du prix de la machine, sachant que ce sont eux qui usinent et qui s’usent

C’est un jeux de 11 ciseaux à pastilles carbure, brasées (10x10mm)
on peut voir les mêmes ici : http://www.sidermo.c...r...DS2&cat=394
le même fournisseur en vend aussi avec plaquette (8x8 ou 10x10 possible)

Dernier point puisque tu vas acheter le MTB-3000, peux-tu en donner les caractéristiques car la description en allemand m’a laissée de marbre.

Oui je te comprends :D
La description est là même que ce modèle (en français) http://www.sidermo.c...r...300&cat=291
Seule différence, le MTB est en 400W et les outils en 10mm de hauteur max

Marc :

N'oublie pas les instruments de mesure, notamment le comparateur avec sa base magnétique (qui te serviras peut-être aussi comme micromanipulateur!)

Malheureusement ce magasin (celui du MTB) n'en vend pas.
J’ai vu une boutique sur e-bay http://stores.ebay.f...1QQftidZ2QQtZkm qui en vend à 30 euros, c’est fiable quand même à ce prix ?

Michel (Champipi) :
Merci pour ta réponse.
Bien sûr si j’avais les moyens je viserais plus haut … mais c’est pas le cas.
En plus il s’agit de mon premier tour, je pourrai toujours le revendre si jamais …
Et pour les occases sur e-bay, vu le poids d’un tour cela ne simplifie pas la chose !

Finalement je fais assez confiance aux utilisateurs de cette petite machine chinoise :
Quand on voit les résultats possible ça me rassure beaucoup.
Merci pour la proposition de bouquins et d'aide, je note !
Je suis passé à la librairie aujourd’hui et j’ai trouvé quelque chose de très bien et surtout très clair (tu le connais peut-être ?) :

Guide pratique de l’usinage
2 : Tournage
J.Jacob – Y Malesson – D.Ricque
Ed. Hachette technique (guide pratiques)
(il existe aussi le même pour le fraisage)

Amitiés à tous

forum_tournage1.jpg


forum_tournage2.jpg


  • 0

#18 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 04 mars 2006 - 10:28

Bonsoir Chris,

C’est bien que tu aies acheté ce livre qui à l’air bien fait, tu pourras déjà être un peu plus informé des possibilités (ou pas) de ton futur tour.

C’est un jeux de 11 ciseaux à pastilles carbure, brasées (10x10mm)
on peut voir les mêmes ici : http://www.sidermo.c...S-10DS2&cat=394
le même fournisseur en vend aussi avec plaquette (8x8 ou 10x10 possible)

C’est d’une part le terme de « ciseaux » qui n’est pas approprié mais aussi les plaquettes brasées qui me chiffonnent. Quand la plaquette est usée, il faut changer l’outil entier. Je crois que la durée de vie d’une plaquette est de 20 mn. (Bon, un peu plus si c’est si tu travailles du plastique ou de l’alu)
Regardes stp un peu chez otelo.fr, c’est là où je me sers ! Il y a aussi des tours .

Mécaniquement.
  • 0

#19 Michel Verolet

Michel Verolet

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 1 168 messages

Posté 04 mars 2006 - 10:37

Re
Après avoir lu la description en français ; je pense que c'est en fait un bon choix pour débuter et même un peu plus.L'utilisation possible de pinces tirées est une bonne chose car la pièce tourne en général "mieux rond " avec ce type de porte pièce.Voir si il y a possibilité d'avoir des mors doux pour ton mandrin (ce sont des mors que l'on usine pour avoir une bonne coaxialité entre la surface sur laquelle on se serre et celle que l'on usine).
Pour les outils , c'est correct bien que ceux en acier rapide que l'on affute donnent aussi de bons résultats (mais si tu viens en Ardèche je pourrai t'en passer)
Pour le bouquin , je pense que c'est suffisant et bien fait pour se débrouiller seul.
Il n'y a plus qu'a
Amitiés
Michel

#20 Michel Verolet

Michel Verolet

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 1 168 messages

Posté 04 mars 2006 - 10:58

Re
Pour répondre à Michel P , la durée de vie d'une arête de coupe est fonction ( si on utilise la formule de Taylor simplifiée ) uniquement de la vitesse de coupe T=Cv Và la puissance n où T est la durée de vie en minutes ; Cv une constante fonction du matériau , V : la vitesse decoupe en m/mn, et n un coef fonction de l'outil.
Et dans les conditions de coupe données par les fabricants ; la vitesse de coupe est donnée (pour les outils carbures ),pour une durée de vie de 20mn mais ce sont des valeurs pour l'industrie et le fait de diviser la vitesse de coupe par 3 allongera alors considérablement sa durée de vie.
Michel

#21 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 04 mars 2006 - 11:12

Merci Michel.

Je n'en attendais pas moins de toi !
Je ne m'étais donc pas trompé sur les 20 mn, parfois ma mémoire me joue des tours (sans "jeu" de mot !)

Affûter des barreaux n'est pas ma tasse de thé et je trouve que les porte-outils à plaquettes sont plus avantageux surtout avec des plaquettes à 6 faces donc réutilisables 6 fois) Pour moi, ils ont changé ma vie ! Mais çà c'est une question de goût.

Pour Chris, regardes quand même chez otelo !

Amitiés.
  • 0

#22 Florent Bonnefoi

Florent Bonnefoi

    Invertébré

  • Membre confirmé
  • PipPipPip
  • 358 messages

Posté 05 mars 2006 - 12:19

Bonsoir,

Concernant Proxxon (je "tatouille" un peu aussi dans l'aéromodélisme) c'est de l'excellent matériel, mais le prix dépasse tout de même cette excellence...pour à peu près toute la gamme d'ailleurs.

C'est excessif, la marque est très présente dans le secteur du modélisme en général, mais finalement le matériel asiatique lui est souvent préféré. Très bon mais trop cher.

...Regrettablement,
  • 0

#23 Marc Peltier

Marc Peltier

    AUTEUR

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 151 messages

Posté 05 mars 2006 - 01:03

Bonsoir à tous,

Je rejoins Michel sur la question des plaquettes céramique: j'ai découvert ça récemment et c'est vrai que ç'est très efficace. La qualité d'aspect des usinages est bluffante! Et plus de souci d'affutage...
Mais les plaquettes ne sont pas données, et les porte-plaquettes sont eux carrément hors de prix, genre 60€ juste une barre d'alésage avec sa petite vis, sans plaquette, et encore, c'est le tout bas de gamme. Dans le catalogue OTELO c'est plutôt 150 € LE porte-plaquette. Et il en faudrait tout un jeu.

Alors j'ai opté pour un modèle unique de plaquettes triangulaires qualité "finition" que j'ai adaptées sur des porte-plaquettes "maison" polyvalents. Je tâcherai de vous faire des photos demain.

Auparavant, les outils à pastille de carbure brasée m'avaient donné toute satisfaction. Ca ne s'use guère dans l'alu ou le laiton sur un petit tour, et j'ai pu raviver les arètes de coupe avec des limes diamantées, voire avec un petit touret équipé d'une meule verte pour le carbure.

Christian connaît probablement déjà ça avec les fraises de défonceuse: ça n'est pas très différent.
Amicalement,
Marc

Modifié par Marc Peltier, 05 mars 2006 - 01:09 .

  • 0

#24 Marc Peltier

Marc Peltier

    AUTEUR

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 151 messages

Posté 05 mars 2006 - 08:01

Bonjour à tous,

Pour ceux que ça intéresse, voici l'outil porte-plaquette triangulaire que j'ai réalisé à partir d'un bout de fer carré trouvé par terre:

Tour_001.jpg

Simplement en changeant son orientation, on peut charioter et dresser à droite comme à gauche. C'est très rigide, il n'y a jamais de vibration. C'est devenu mon outil principal.

à suivre...

Suite

Une autre application des plaquettes triangulaires en surfaçage "fly cutter".

Tour_025.jpg


Ca donne un aspect de surface pro, même dans l'acier, avec une broche qui ne fait que 300 W! L'outil est facile à faire: j'ai commencé par tarauder un cylindre d'alu au pas de mon nez de broche (1/2"/20), puis j'ai fraisé l'empochement de la plaquette pour que sa pointe soit sur un rayon. J'ai taraudé un trou de vis ISO 2.5 pour tenir la plaquette. Il faut être précis pour que ça ne vibre pas ensuite.

Cet outil a donné une autre dimension à mes possibilités de fraisage.

J'arrète là, car on n'est plus vraiment dans le forum microscopies...

Amitiés,
Marc
  • 0

#25 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 07 mars 2006 - 12:35

Bonsoir les tourneurs,
Bonsoir à tous,

Merci Marc pour ces bonnes idées d’adaptation de plaquettes, je (nous ?) suis toujours preneur !

J’ai finalement craqué pour le MTB (vous vous en doutiez j’en suis sûr :D )
Comme j’ai eu largement le temps de parcourir le site mini-lathe.com avant l’achat, les premières opérations de mise en service m’on prit peu de temps (démontage des éléments, dégraissage et nettoyage, regraissage à la graisse au lithium)
En comparaison du modèle de mini-lathe, j’ai constaté quelques améliorations comme des graisseurs sur les chariots et quelques autres détails encore.
Les jeux sont très bien réglés et facilement rattrapables au cas ou.
Pour les outils, j’ai acheté des burins * au carbure, ce magasin n’avait malheureusement pas d’outils à plaquettes rapportées (mais comme dit plus bas, je vois très bien comment les raviver)
Pour la suite, je me dirigerai sûrement vers les plaquettes mais aussi des HSS brut (j’ai ce qu'il faut pour les travailler)

Comme j’avais une petite barre d’alu, j’ai mis la main à la pâte aussi sec :
Evidement ça me change du bois mais pas autant que ça, on sent très vite et très bien les vitesses d’avance à appliquer.
Tout semble tourner rond, en un mot : C’est génial :)

En attendant que mes finances remontent (elles en ont besoins !) je vais me tourner vers un étau de fraisage monté sur ma perceuse à colonne comme proposait Marc.

* J’avais écrit plus bas ciseaux, excusez ma déformation professionnelle !
+ Michel, le catalogue Otelo est vraiment bien, je retiens, mais les prix ... Caramba !
++ J'ai vu mon modèle de tour dans deux autres quincailleries et sous encore deux marques différentes, incroyable comme cette fabrique "inonde" le marché !

Merci à tous et amitiés

Modifié par Christian Aubert, 07 mars 2006 - 12:50 .

  • 0

#26 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 258 messages

Posté 07 mars 2006 - 08:52

Bonjour à tous,

Bonjour Christian,

tu ne regretteras pas ton achat de tour surtout à ce prix ! si cela t'intéresse, je t'enverrai les photos des améliorations que j'ai faites, dont en particulier un vernier gradué (grossier) sur le volant d'avance longitudinale (crémaillère) qui permet de se positionner toujours au même endroit lorsque l'on avance "à la main" pour dégrossir.. et aussi un rattrapage de jeu sur ce même chariot avec un réglage latéral (les vis en dessous sont peu accessibles dans le modèle de base..)

pour exemple : un outil à moleter entièrement réalisé sur le tour ( y compris fraisages): la seule partie acheté sont les molettes (rechange chez Sidermo)

KNURLER.jpg


IMG_0056.JPG


amitiés,
JMC

PS : as tu aussi le changeur d'outil rapide ? 2° photo

Modifié par mPx, 28 février 2008 - 09:02 .

  • 0

#27 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 07 mars 2006 - 07:45

Bonsoir à tous,
Salut Jean-Marie,

Vraiment bien l’outil à moleter ! je me réjouis de pouvoir réaliser des objets dans le genre (je n’ai pas encore de fraiseuse mais je pourrai sûrement en emprunter une)

PS : as tu aussi le changeur d'outil rapide ? 2° photo

Malheureusement non.
Le site mini-lathe en propose un qui est très bien conçu, je ne sais pas s’il est disponible pour l’Europe, mais ça peu attendre …
Pour les photos de tes améliorations, je suis bien sûr très intéressé !
J’aurai par la suite d’autres questions à te poser si tu es d'accord, mais en MP ça sera mieux je pense…

Amitiés :)
  • 0

#28 Jacques Pages

Jacques Pages

    Acide nucléique

  • Membre confirmé
  • 72 messages

Posté 09 mars 2006 - 01:32

Bonsoir le Forum, bonsoir Christian,

Nous sommes nombreux à suivre vos conversations.

Pour les 368 lectures de ce sujet, à ce jour, il serai dommage de continuer en MP !

Merci pour ce sujet et pour tous les autres.

Cordialement
  • 0

#29 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 258 messages

Posté 09 mars 2006 - 09:12

Bonjour,

oui, je pense qu'il y a un bricoleur qui sommeille en tout microscopiste !
Je me proposais aussi d'écrire un article dans le magazine , orienté tour + accessoires à faire et applications en microscopie ...

amitiés,
JMC
  • 0

#30 Dominique Voisin

Dominique Voisin

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 3 141 messages

Posté 09 mars 2006 - 10:00

Salut à tous,
Je rejoins Jacques dans sa remarque....

un lecteur attentif, passionné et admiratif même si silencieux....

Dominique

#31 +bertrand

+bertrand

    Procaryote

  • Ex membre
  • Pip
  • 140 messages

Posté 09 mars 2006 - 01:33

Bonjour à tous,

Je rejoins les autres :ph34r: ("lecteurs silencieux")... et je suis d'accord avec ceux qui se sont exprimés : ça serait bien dommage (pour nous ! ) que vous continuyez en MP.

Bien amicalement,

Bertrand
  • 0

#32 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 10 mars 2006 - 01:38

Bonsoir,

Je me proposais aussi d'écrire un article dans le magazine , orienté tour + accessoires à faire et applications en microscopie …

Excellente idée Jean-Marie,
Et comme tes articles sont toujours un vrai plaisir, je me réjouis :)

Content aussi de savoir que cela intéresse du monde, les divers bricolages en microscopie sont vraiment très gratifiant ...
mais quand tout roule !
J’ai eu ma première frayeur aujourd’hui avec mon tour, rien de grave mais un tournage à recommencer !
J’ai pris des risques en serrant un peu court en bout de mandrin et la pièce est sortie …mais bon, comme on dit, le métier rentre :D
A ce propos, comme la pièce à brouter sur le burin, toute la machine a bougé … :blink:
Le support sur patin en caoutchouc est je trouve un peu limite question sécurité car très étroit, il suffit de pas grand chose pour que la machine bascule ! (mais ça ne c'est pas passé heureusement)
Jean-Marie, as-tu fixé ton tour sur un plateau ou modifié son support ?
J'ai vu sur le site mini-lathe qu'ils ont simplement percés 4 trous du diamètre des patins dans un plateau en bois, ceci afin de conserver l'effet anti-vibrations du caoutchouc, mais pas d'autres fixations.
Est-ce suffisant ? (l'idéal étant de ne pas faire de bêtise bien sûr ;) )


Amitiés et à +

Modifié par Christian Aubert, 10 mars 2006 - 02:08 .

  • 0

#33 Marc Peltier

Marc Peltier

    AUTEUR

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 151 messages

Posté 10 mars 2006 - 12:41

Bonjour Christian,
Le broutage, c'est le principal problème. Ca provient toujours d'un manque de rigidité dans la transmission des efforts de coupe au bâti de la machine.
L'effort de coupe dépend de la dureté du matériau tourné, du couple section du copeau/vitesse de coupe, et de l'affutage de l'outil.
Pour résister à cet effort, on a une chaîne mécanique où tout compte: La prise de mors, la rigidité de la pièce elle-même, celle de l'outil, de son support, du chariot qui le porte (et des jeux), du banc lui-même et même de la liaison entre le moteur et la broche et de l'inertie de celle-ci. Si la chaîne est trop élastique, on a fabriqué en fait un oscillateur à relaxation: ça broute...
C'est à toi d'analyser la transmission des efforts et de faire la chasse aux élasticités: diminuer le porte-à-faux de l'outil, bien centrer le porte-outil sur le chariot, bloquer l'axe qui ne sert pas, etc...
Une fois que tu es sûr d'avoir bien optimisé toute cette chaîne, si ça broute toujours, il te reste le proverbe n°1 du tourneur:
"Quand ça broute, diminue la vitesse, augmente l'avance!"
Et si ça broute toujours, c'est que le travail est trop ambitieux pour la machine...

Amicalement,
Marc

P.S. Si tu dois fixer le tour à son support, prend garde à ne pas brider le banc et risquer de le déformer: c'est une petite machine, un plateau en hêtre de 60mm d'épaisseur comme en ont quelquefois les ébénistes peut arriver à brider le banc en fonte. Tu peux boulonner d'un côté, mais laisse un jeu de l'autre, c'est plus sûr...

Modifié par Marc Peltier, 10 mars 2006 - 12:48 .

  • 0

#34 Michel Verolet

Michel Verolet

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 1 168 messages

Posté 10 mars 2006 - 01:51

bonjour à tous
Marc a très bien expliqué le phénomème de la coupe ; je rajouterai juste une petite chose pour différencier vibration (broutage ) et effort de coupe (pièce arraché des mors). Pour diminuer ces efforts de coupe , il faut diminuer la profondeur de passe, diminuer l'avance (ça c'est comprehensible) mais on peut aussi augmenter la vitesse de coupe (donc la fréquence de rotation) car à vitesse trop faible , l'effort augmente.Une autre solution est de donner de la coupe à l'outil (augmenter son angle de coupe) en l'affutant (avantage des outils en acier rapide).Sinon bien penser à mettre l'outil à hauteur de pointe.
Michel

#35 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 10 mars 2006 - 02:11

Bonjour à tous,
Bonjour Marc et Michel,

Pour diminuer ces efforts de coupe , il faut diminuer la profondeur de passe, diminuer l'avance (ça c'est comprehensible) mais on peut aussi augmenter la vitesse de coupe (donc la fréquence de rotation) car à vitesse trop faible , l'effort augmente …

Merci pour vos conseils, je vais être plus attentif à tous ces paramètres pour la suite.
Pour ma petite expérience, ma vitesse de coupe était je pense inadaptée.
Comme je n’étais pas trop sûr du serrage de la pièce, j’ai réglé sur une vitesse assez lente, il y a eu certainement trop d’effort sur ma pièce !


Autrement, j’ai trouvé un fournisseur industriel de métaux à Genève, excellente surprise car ils coupent les rondins alu et autres métaux et profils (laiton etc ..) à 10cm !
L’alu en petite quantité coûte env. 13.65 euros ttc le kg (dégressif en fonction du poids), ça me parait assez correct quand je vois les prix appliqués sur le Net.
Exemple chez Sidermo rondin alu 20mm = 0.24 euros ttc le cm, chez mon fournisseur 0.13 euros ttc (moitié prix )
Comme le soulignait Michel P., les prix sur e-bay et sur les sites de modélismes m’on l’air parfois complètements délirants ! Avec mon fournisseur et si j’en avais l’envie je pourrais me monter un petit commerce de vente au détail ! (mais c’est vraiment pas mon but …)

A+
  • 0

#36 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 11 mars 2006 - 03:40

Re,
(suite de mon message précédent)

je ne connais pas grand chose au marché des métaux mais sachez que si je peux dépanner quelqu’un pour l’alu et le laiton (en fonction de mon fournisseur) je me ferais un plaisir de l’aider.

ps: on devrait peut-être même se grouper pour avoir des prix plus intéressant, ça vaut la peine de creuser la chose ...

Amitiés

Modifié par Christian Aubert, 11 mars 2006 - 03:48 .

  • 0

#37 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 11 mars 2006 - 12:34

Bonjour à tous,

Pour l’approvisionnement en matière première, c’est quand même un souci pour certains, essentiellement en raison de l’éloignement et du coût du transport.
Bien évidemment si vous tournez une seule fois dans l’année un adaptateur WebCam, vous n’allez pas calculer le prix de revient, mais si vous prenez l’habitude de vous confectionner de nombreux accessoires pour vos microscopes, vous allez vite déchanter.
Bien entendu si vous voulez faire une bague de 30 dans un rond de 40 mm vous allez gaspiller beaucoup de matière et donc de temps et d’argent, il vaut mieux dans ce cas avoir du tube en stock.

Il faut donc pratiquement avoir en stock un peu de tout dans différentes dimensions, ce qui représente, si on inclue le prix du port, (certains rondins d’acier sont assez lourds !) un investissement non négligeable.
D’autre part s’il vous faut attendre trois semaines pour recevoir un bout de métal pour faire une pièce qui ne vous prendra qu’une heure à réaliser, vous serez vite découragé !
Quand on dispose d’un magasin dans lequel il suffit de se servir, le problème n’est pas le même que pour l’amateur moyen. On est moins regardant sur la nature des alliages et c’est pour cette raison que j’ai proposé de recycler des casseroles.

Comme pour la fourniture des colorants et réactifs (voir Marcel) vous trouvez une solution acceptable à l’approvisionnement en matériaux, elle sera la bienvenue.

Bravo Marc pour tes explications claires et précises !

Cordialement.
  • 0

#38 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 258 messages

Posté 13 mars 2006 - 05:28

Bonjour Christian

et les tourneurs en puissance !

Pour répondre à ta question, non je n'ai pas fixé le tour, j'avais l'intention de le fixer d'un seul (petit) coté par deux pattes juste pour éviter son basculement . Si cette situation t'es arrivée c'est que tu as "planté" l'outil ! Seule solution faire de petites passes en profondeur : je travaille avec des passes de 0,2 mm sur le diamètre ( 4 petites graduations du vernier) pour l'alu, moitié moins pour l'acier doux. Réducteur de vitesse broche sur position LOW, potentiomètre à mi course pour diamètre <= 10 mm , à 1/3 de course au dessus de 10 mm pour l'alu.

Attention surtout avec les outil à saigner/tronçonner : plantage fréquent ... une solution semble être de monter l'outil à l'envers (tranchant vers le bas ) et de faire touner la broche à l'envers bien sûr ! Je ne me rappelle plus pourquoi mais il semble que cela améliore la coupe...

Pour le problème des matériaux, ne pas oublier tous les accessoires, raccord, tubes 32 mm paroi épaisse ( PVC gris) et PCV eau chaude (Blanc/beige) en magasin de bricolage : ce dernier tube en particulier dans des diamètres de 22/25 est parfait pour faires des rallonges de tube, support d'oculaires etc... s 'usine à la perfection, et dans 90 % des cas peut aisèment remplacer l'alu !, en plus il peut coulisser dans le tube PVC de 32 mm ce qui ouvre pas mal de possibilités !

autre ressources : les raccord à visser (plomberie) en laiton 15/21 ... 20/25 etc... que l'on peut réusiner...

amitiés,
JMC
  • 0

#39 Michel Verolet

Michel Verolet

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 1 168 messages

Posté 13 mars 2006 - 07:30

Attention surtout avec les outil à saigner/tronçonner : plantage fréquent ... une solution semble être de monter l'outil à l'envers (tranchant vers le bas ) et de faire touner la broche à l'envers bien sûr ! Je ne me rappelle plus pourquoi mais il semble que cela améliore la coupe

C'est pour avoir une trajectoire dégageante de l'outil: si il flêchi ,l'outil se dégage de la pièce et l'effort de coupe diminue (quand il est monté à l'envers).Dans le cas contraire sa flexion le fait rentrer dans la pièce , ce qui augmente l'effort donc la flexion augmente encore jusqu'a rupture ou blocage de la broche.
JMC tu as encore quelques beaux restes de ton enseignement technique.
Michel

#40 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 258 messages

Posté 14 mars 2006 - 10:03

Bonjour à tous,

Merci Michel de cette précision et de ton commentaire qui me touche, car je n'ai pas travaillé sur machines outils dans ma formation : mon père était tourneur sur métaux et mon grand père aussi ...j'ai donc eu quelques conseils et récupéré quelques outils anciens ...je crois me rappeler aussi que mon grand père filetait 'à l'envers' pour éviter que l'outil ne bute en fin de filetage...à l'époque les tours n'avaient pas de frein de broche !

Mais pour illustrer ce que l'on peut faire pour améliorer sa machine en l'utilisant exclusivement voici deux exemples :

une pointe tournante pour centrer des tubes longs (par exemple le 32 mm en PVC !!) : le cone morse a été usiné par copie d'un cone morse N°2, et un roulement (pas indispensable) est inclus (à partir d'alu de 45 mm)

au dessous un porte filière qui permet d'amorcer des filetages bien droits par exemple pour refaire des vis de réglage avec bouton moleté... (en tournant le mandrin à la main: c'est souvent plus rapide que de fileter au tour ! ) usiné à partir d'un cylindre de 60 mm et qui recoit une filière de 40 mm

pointoul.jpg


porfil.jpg


Amitiés,
JMC
  • 0

#41 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 27 avril 2006 - 10:50

Bonjour à tous,

Une adresse très intéressante pour le matériel d'usinage (sérieux et pas cher) : http://www.chronos.ltd.uk/
(entre autres de nombreux DVD sur les techniques de machinage, encore une fois les francophonnes sont en retard ...)

Un site perso (en français) sur l'usinage : http://philippe.deme...ee.fr/index.htm

Amitiés

Modifié par Christian Aubert, 27 avril 2006 - 10:53 .

  • 0

#42 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 27 avril 2006 - 11:06

Bonjour à tous,
Bonjour Chris,

Ton message très intéressant (liens) me donne l’occasion de donner une référence d’un ouvrage que j’ai retrouvé, comme d’habitude, en cherchant autre chose.

Il s’agit d’un livre très complet pour le tour. Il est très abordable, et clair.
Je le recommande avant tout.

Le tour et le travail au tour
Par Walter Bartsch
(Traduit de l’allemand)
2 ème édition Editions Eyrolles 1971


Cordialement.

  • 0

#43 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 258 messages

Posté 16 mai 2006 - 07:37

Bonjour à tous,

je réactive un peu ce sujet pour montrer un exemple de réalisation (sans trop de difficultés) d'un adapteur 37 vers 45 mm pour rendre parafocaux des objectifs à l'ancien standard.

L'astuce est que les filetages ont été faits en tournant la broche à la main car filetages court et risques de casse si on mets le moteur !! (j'ai d'ailleurs cassé le premier exemplaire comme cela en plantant l'outil !)

Le pas RMS qui, est de 0,705 mm, est parfaitement réalisable avec le pas ISO de 0,70 pour des filetages aussi courts

ADAPT.jpg


amitiés,
JMC
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!