Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

Recyclage de l'aluminium


  • Veuillez vous connecter pour répondre
9 réponses à ce sujet

#1 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 08 mars 2006 - 11:18

Bonsoir à tous,
Bonsoir Michel,

Je me rappelle avoir lu que tu recyclais d’anciens objets en aluminium (casserole entre autres) en les fondants et en les moulants.
Le but étant bien sûr de bricoler nos microscopes.

Comment t’y prends-tu (as-tu un four) ?
Est-ce que la fonte dans un creuset avec un chalumeau oxygène-acétylène donne de bons résultats pour l’alu (et jusqu’à quelle quantité) ?
J’ai déjà fait ce genre de manipulation mais avec du bronze et en petite quantité (moulage au sable) mais je ne connais pas du tout la fonte de l’alu et surtout ses caractéristiques une fois recyclé ...

Est-il possible de recycler des objets genre canette de boisson (c.à.d pas très propre) ?

PS : Je n'aimerais être trop hors sujet, mais la microscopie engage souvent d'autres pratiques à maîtriser ...
Si vous pensez que ce genre de chose n’a rien à faire ici, merci de le signaler ;)

Amitiés

Modifié par Christian Aubert, 08 mars 2006 - 11:23 .

  • 0

#2 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 08 mars 2006 - 11:35

Bonsoir Chris,

J'avais parlé de cela ici:
http://forum.mikrosc...?showtopic=2688

Il n’est pas besoin de gros matériel pour fondre l’alu ; un chalumeau à 50 francs et une bouteille de gaz. Bien sûr cela devient intéressant pour les possesseurs d’un tour, mais il y a la possibilité de faire très facilement des moules (ou boîtes à noyaux) avec du sable pour obtenir des pièces simples. Ensuite une scie à métaux à main, quelques limes, une perceuse et quelques forêts (et tarauds) permettent de réaliser pas mal de choses.
A mes débuts, je tournais ce genre de pièces (bagues, carters pour lentilles) avec une perceuse ! ....
Je suis persuadé que votre ferrailleur favori se fera un plaisir de vous fondre votre pièce si vous lui fournissez le moule. En effet les Ferrailleurs récupérateurs revendent souvent les métaux qu’ils récupèrent, cuivre, plomb, aluminium sous forme de lingots. A vous d’essayer.

Bon tournage.
  • 0

#3 Marc Peltier

Marc Peltier

    AUTEUR

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 151 messages

Posté 09 mars 2006 - 11:48

Bonjour Christian, bonjour à tous,

Christian, voici un site qui devrait t'intéresser:
http://www.theworksh...foamcasting.htm

Il s'agit d'une variante de la technique à la cire perdue, connue depuis le néolithique: La méthode à la mousse de polystyrène perdue!
On taille les pièces dans de la mousse de polystyrène extrudée, (mousse homogène souvent bleue ou verte, genre Roofmat). On les tempe dans une barbotine (un enduit très fin et assez liquide) que l'on laisse sécher pour former une croûte qui épouse fidèlement les détails de la pièce. On place ensuite le tout dans une boîte remplie de sable (même pas de fonderie).

Lors de la coulée, le métal en fusion vaporise la mousse, qui disparaît dans les scories de surface, et la remplace. Il faut s'arranger pour que, lors de la coulée, le métal arrive par le bas dans le volume de la forme à remplacer, pour que les scories soient repoussées vers le haut sans s'incorporer à la masse de métal.

Les aéromodélistes connaissent les plaques de DEPRON, un isolant en plaques pour les murs, en 3 et 6 mm d'épaisseur, qui sont constituées de la même matière. Mon idée est de coller ces plaques entre elles avec de la cire, après les avoir préusinées grossièrement, pour faire toutes sortes de pièces comme des bâtis, des équerres de montage, etc...

Je suis précisément en train de monter ma petite fonderie pour essayer tout ça. Dans un premier temps, je vais modifier un vieux barbecue en fonte pour en faire un four. Il s'agit de doubler les parois avec un mortier isolant et suffisament réfractaire, de 5 cm d'épaisseur environ. J'ai acheté des billes d'argile expansé (rayon jardinage) et du mortier réfractaire pour ce faire. J'ai aussi fait un creuset en soudant une plaque au fond d'un tube acier Ø60, d'une quinzaine de cm de haut. Je pense utiliser du charbon de bois et une ventilation forcée pour chauffer mon four. Ca devrait suffire pour l'alu et le Zamac.

Puisque ces sujets arrivent dans le champ d'intérêt du forum, j'aurai plaisir à vous tenir au courant de mes progrès.

Amicalement,
Marc
  • 0

#4 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 09 mars 2006 - 12:43

Bonjour les mécanos,

D’abord une précision. Oui ce genre de préoccupations a sa place ici mais plutôt dans le Forum Hard.

Le but étant bien entendu in fine, de fabriquer des pièces pour modifier nos microscopes. Que ce soient des carters pour les lentilles des adaptateurs, ou pourquoi pas des statifs complets, il n’y a aucune limitation.
La même démarche serait souhaitable en ce qui concerne le travail du verre...

Pour répondre à Marc, quoique ta réponse soit valable, il était question ici plutôt de récupérer de l’alu, non pas pour confectionner directement des pièces moulées, mais des cylindres bruts susceptibles d’être tournés.
Dans le premier cas, (pièces moulées), il faut que l’alu atteigne une température plus importante que pour la confection de lingots. En effet dans le cas des lingots l’état de surface n’a aucune importance et l’alu sur sa partie externe peut comporter des bulles ou des scories, alors que pour un moulage à la cire, il faut que le métal liquide soit beaucoup plus pur et donc qu’il ait subi une plus haute température (et ceci plus longtemps) de manière à pouvoir l’écumer.

Dans le cas donc de cylindres ou de tubes épais destinés au tour, la température de fusion est juste suffisante avec un chalumeau bon marché sur une bouteille de gaz de 13 Kg (domestique) mais insuffisante avec une lampe à souder de plombier, type camping-gaz. C'est une question de débit!

Pour le matériau à recycler, il faut un bon compromis en ce qui concerne sa taille. Des canettes ne conviennent pas car elles produisent trop peu d’aluminium par rapport aux déchets engendrés. D’un autre côté, les vapeurs de peinture sont toxiques.
Dans le cas de grosses pièces comme des éléments de moteurs automobiles, il faut les casser en morceaux moyens, c’est pour cela que les casseroles sont un bon compromis.
Il faut savoir aussi qu’au contact de l’air, l’alu fait une peau grisâtre qu’il faut éliminer donc avec des canettes il y aurait trop de peau (laitier ?) par rapport au métal et des morceaux trop gros mettraient trop de temps à fondre ce qui est gênant quand on rempli un « moule » en plusieurs fois.
Moyennant donc le choix des déchets à recycler et en acceptant des pièces à usiner de moyenne taille (diamètre 10 cm maximum) on peut se contenter du chalumeau à gaz, au-delà, il faut une véritable forge capable de maintenir le métal liquide dans un creuset comme le propose Marc, mais on rentre dan une autre dimension !

Chaudement.
  • 0

#5 Michel Verolet

Michel Verolet

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 1 168 messages

Posté 10 mars 2006 - 07:50

bonjour à tous
une petite parenthèse:la recup d'alu pour en faire des cylindres n'a pas d'après moi pas beaucoup d'intêret.L'alu pur n'a pas de bonne caractéristiques mécanique et n'est utilisé en effet que pour les casseroles!! (ou presque) Le Duralumin (AU4G puis maintenant 2017A) ( alu + cuivre) trés utilisé en usinage est autrement meilleur. Sans compter les problèmes d'usinage de l'alu pur (collage ...)Par contre pour faire un bati , l'AS13 (alliuge alu+silicium) est une bonne solution (à récupérer justement dans les blocs moteur) en utilisant la méthode de Marc. Donc pour l'usinage payez vous donc un rondin de 2017A , vous y serai gagnant.
Michel

#6 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 11 mars 2006 - 12:09

Bonjour à tous,

Merci Michel pour tes rectificatifs.
Au sujet de l’ « Alu », je n’ai pas parlé des « nuances » d’aluminium, de ses variétés, en effet il en existe plusieurs et qui n’ont pas du tout les mêmes propriétés. Je me plaçais dans le cadre d’un travail de récupération que tout le monde ou presque peut entreprendre à moindre frais. Je me proposais * de tourner gratuitement des blocs de dissipation pour LED dans la mesure où l’on m’aurait fourni la matière première et j’indiquais la manière la plus simple d’y arriver. Pour le tournage des casseroles, même s’il y a mieux, je ne rencontre aucune difficulté technique et elles ont l’avantage de ne rien me coûter. Dans un contexte industriel dans lequel tout compte, bien entendu les caractéristiques précises du métal permettent d’augmenter la productivité, je n’en suis pas là.

Cordialement.

*Je ne suis plus en mesure de continuer cette offre !
  • 0

#7 Florent Bonnefoi

Florent Bonnefoi

    Invertébré

  • Membre confirmé
  • PipPipPip
  • 358 messages

Posté 11 mars 2006 - 11:05

Est-il possible de recycler des objets genre canette de boisson (c.à.d pas très propre) ?



Pour les canettes, j'ai de forts doutes : certes c'est très fin, mais il y a autant de matière plastique que d'alu : la partie interne est recouverte d'une fine pellicule plastique, transparente. Elle sent extrêment mauvais lorsqu'elle est chauffée.

Celà dit, j'utilise justement ces "inconvénients" en modélisme pour produire des pièces fines : il suffit de tracer le contour de la pièce légèrement avec une pointe sèche, juste assez pour traverser la couche de plastique, puis d'attaquer la couche d'alu à l'acide chlorhydrique concentré.

Les pièces de petite taille compliquées dont on a besoin en modélisme statique se font de cette manière très précisément...a condition de bien la neutraliser après la découpe !


Bonne soirée,

Florent - Peu actif en ce moment ( du moins sur le forum) car très occupé par la grève sur le campus d'Aix-Marseille I - ;)
  • 0

#8 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 12 mars 2006 - 01:02

Bonsoir à tous,
Salut Florent,

Bonne info, je note.
Dans un autre registre (que je pensais aborder sous peu) il faudra que l’on parle (mais autre sujet) de la gravure chimique …
Il y a de quoi se fabriquer des filtres fond noir, col, porte filtre, etc … c’est top !
J’ai fait ça avec du cuivre pré-sensibilisé mais j’ai jamais pensé au canette (alu) , bravo !

ps : courage !

Amitiés
  • 0

#9 Florent Bonnefoi

Florent Bonnefoi

    Invertébré

  • Membre confirmé
  • PipPipPip
  • 358 messages

Posté 12 mars 2006 - 10:20

Bonjour,

Sur internet, tu peux chercher des informations sur la découpe chimique avec le terme "photodécoupe" il me semble qu'il y a des sites qui proposent des techniques de découpe chimique ou electrochimique...parfois plutôt compliquées mais généralement très efficaces. voir aussi les mots clé "photoetched"/"acidetched" agrémentés du bon vieux "homemade" :)
  • 0

#10 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 12 mars 2006 - 11:55

Bonjour à vous,

On dérive dans ce sujet. Il est déjà marginal, alors il y en a qui ne vont pas apprécier.

Merci de votre compréhension.
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!