Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Coupes à main levée


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
Aucune réponse à ce sujet

#1 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 14 août 2006 - 06:18

Bonjour à tous,

J’aimerais vous donner quelques astuces pour réaliser des coupes à main levée, rapides et sans matériels coûteux.

L’idéal serait de posséder un (deux) rasoir de barbier : On en trouve d’excellent (après affûtage) au marché aux puces ou vide greniers.
Deux rasoirs si possible : un évidé (deux côtés concaves) pour les coupes tendres et un plan (un côté concave et un côté plat) pour les coupes dures.

Mais en attendant cette belle acquisition, plusieurs solutions sont possibles.
Il y a la tranchette de Walter, visible ici :
http://www.microscop...Tranchette.html
(Cette technique a beaucoup d’avantages, mais il est impossible de l’appliquer sur de gros objets et le contrôle d’épaisseur est délicat).

Voici une alternative qui fonctionne bien (Dominique P. en avait déjà parlé) :

Matériel nécessaire :
-Lames
-Lames de rasoirs mécaniques genre "Gillette"
-Colle epoxy ou cyano
-Sous-main ou autres
-Alcool (alcool à brûler si pas trop de cochonnerie dedans !)
-Verre de montre ou autres
-Pinceau fin

Avant toute chose, mettez-vous cela en tête :
A main levée, il est inutile de vouloir réaliser une coupe complète de l’objet, la plus part du temps c’est impossible !
Réalisez 15, 20, voir 30 coupes de votre objet et choisissez la coupe qui présente la partie la plus mince selon l’emplacement à observer (épiderme, parenchyme, etc …)
Si vous devez représenter une coupe complète, faites comme nos ancêtres, dessinez là, même sommairement !

Avec de l’expérience et selon l’objet (pas trop mou), on peut réaliser à main levée des coupes aussi minces (voir plus) qu’au microtome de Ranvier.
Ces coupes ne seront pas complètes mais largement suffisantes pour un traitement et un montage sur lame.

L’outil que je propose fonctionne aussi très bien avec un microtome sur de petites coupes.

Tout d’abord, il vous faudra coller une lame de rasoir mécanique sur une lame en verre (voir la photo ci-dessous).
Nettoyez soigneusement la lame de rasoir et la lame en verre à l’alcool puis laisser sécher.
Utilisez une colle genre super glue ou epoxy (Cyanolit ou Araldit, si possible spécial verre).
Evitez les surplus de colle, patientez le temps nécessaire au séchage.

Attention : Certaine colle ne fonctionne absolument pas (par. expl. Cementit), surtout dans la durée.
Il est indispensable de réaliser un test de solidité avant votre coupe.
Si la lame de rasoir se décolle pendant votre coupe, vous risquez de vous fendre l’index (ne prenez pas cette mise en garde à la légère, comme ébéniste je connais ce genre de douleur !)

Pour plus de sécurité : Avant le collage, cassez le tranchant (inutilisé) de la lame de rasoir à l’aide de papier de verre fin pour métaux :
Poser le p. de verre sur une surface plate, tenez votre lame entre deux demi-bouchon de vin et réalisez plusieurs passages (d’équerre) du tranchant de la lame sur celui-ci.
En aucun cas ne coupez du bois ou des matériaux très durs !

forum1.jpg

Mouillez votre lame et l’objet avant la coupe, c’est indispensable !
Soit vous trempez la lame dans un bain, soit vous passez un pinceau dessus.
On utilise en général une eau alcoolisée (10-20 % env.)

forum1b.jpg

Utilisez un sous-main synthétique : D’une part vous préserverez la nappe de madame mais surtout si vous coupez vers le bas, votre fin de coupe sera plus franche, votre lame sera aussi épargnée.
L’idéal est le modèle pour cutter, les planches à découper de cuisine en nylon (blanches) sont aussi parfaites si elles n’ont pas de reliefs.
N’utilisez pas de matériaux trop tendres (styropore, sagex, etc …) ou du carton (pollution de votre coupe par des fibres)

Tenez votre objet d’une main, l’index servant de guide pour la lame.
La lame de rasoir doit-être du côté de l’index.
Commencez par affranchir votre objet :
Effectuez un mouvement en scie vers l’arrière et coupez transversalement pour avoir une face franche, bien perpendiculaire à l’axe de l’objet (l’épaisseur ici n’est pas importante).

Mouillez à nouveau le rasoir et l’objet.
Recommencez la même opération mais cette fois vous allez utiliser votre index comme guide pour prendre une épaisseur minimum.
Testez différents angles de coupes à partir de votre index.

forum2b.jpg

Récupérez vos coupes au pinceau et placez les dans un verre de montre rempli d’eau distillée (ou eau alcoolisée)
Placez votre verre de montre sur un fond noir ou blanc pour sélectionner la meilleure coupe (une loupe est utile ici).

forum2c.jpg

Si vous devez couper une feuille ou une tige très mince :
Vous devrez vous aider avec un support de coupe.
Classiquement la moelle de sureau (ou tournesol) est utilisée mais rien ne vous empêche de tester d’autre média : carotte, patate, styropore, etc …
Voici une méthode en image pour une coupe transversale de feuille.
Si nécessaire (tige par exemple) réaliser un léger creux dans le support pour ne pas écraser l’objet.


forum3.jpg

forum3b.jpg

forum4.jpg


A propos de la moelle de sureau :

Depuis des générations on utilise ce support de coupe, il a de nombreux avantages.
Un de ceux-ci est la possibilité d’immerger la moelle dans une eau alcoolisée et de la faire gonfler.
L’objet devra être inclus avant cette opération, on fera tenir les deux demi-cylindres de moelle par quelques tours de fil de couture puis on trempera le tout.
L’ensemble donnera un support compact et homogène, idéal pour les objets fragiles.
Garder l’humidité du support en l’immergeant régulièrement entre les coupes.

Ou trouver de la moelle de sureau ?
Certain magasin en vende, mais c’est souvent hors de prix …
L’idéal est de la récolter vous-même lors de vos ballades.
On en trouve facilement dans les haies et les bois de feuillus.
Rappel : La moelle de tournesol est une bonne alternative !

Photo tirée de l’excellent ouvrage de F.Couplan :
Reconnaître facilement les plantes, par l’odorat, le goût, le toucher - Delachaux et Niestlé

forum5.jpg


Une vue de rameau sec et de moelle : L’écorçage est délicat !
Ramassez si possible des sections assez larges (plus d’un centimètre de diamètre)


forum6.jpg

Les rasoirs de barbier, les lames de microtomes rotatifs

L’outil proposé plus haut fonctionne bien si vous vous contentez de petites coupes ou de parties réduites de l’objet.
Si l’objet à couper est très dur ou si vous désirez réaliser des coupes plus vastes il faudra vous tourner vers d’autres lames.
En effet, avec une longue lame, d’une part on maîtrisera beaucoup mieux son mouvement, d’autre part le tranchant sera plus efficace puisque mieux répartit.
La longueur du manche est aussi très utile pour une bonne prise.

Comme dit plus haut, on trouve parfois de bons rasoirs de barbier aux puces ou dans les vides grenier.
Mais vérifiez le tranchant : Si celui-ci est très ébréché vous aurez énormément de difficultés à le restaurer.
Dans tout les cas il faut reprendre le fil à l’aide de pierre à huile puis de cuir.
C’est une opération très délicate, elle demande de la précision et de la patience.
La moindre brèche aura pour conséquence une coupe arrachée et inutilisable !
(si j’ai le temps, je posterai un article sur l’affûtage des lames)

Ci dessous quelques modèles :

forum7.jpg

1 : Rasoir deux faces concaves (marché aux puces)
Très bon rasoir pour les coupes tendres à main levée (uniquement)
2 : Rasoir une face (presque) plan, l’autre concave (Brunel, sur Internet)
Je l’ai modifié en le rendant plus plane. Coupe dures à main levée, microtome de Ranvier.
3 : Lame de microtome rotatif, montée sur un manche (occasion, E-Bay)
Sa grande longueur et son tranchant parfait est idéal pour les coupes au Ranvier, particulièrement les coupes dures.

Une vue des angles de coupe

Image3.jpg

Modifié par Christian Aubert, 21 février 2007 - 11:19 .

  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!