Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

Fluorescence Epi fluorescence


  • Veuillez vous connecter pour répondre
28 réponses à ce sujet

#1 Bernard Candela

Bernard Candela

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 14 messages

Posté 24 septembre 2006 - 09:05

Bonjour,

Je viens d'acquérir un microscope Zeiss d'occasion équipé d'une lampe à fluorescence (vapeur de mercure) et après avoir cherché sur le Net, je n'ai pas trouvé beaucoup d'articles pratiques sur les méthodes d'observation et de préparation en fluorescence. J'ai déniché un site qui vend un kit de marqueurs pour la fluorescence mais je manque de documents pratiques et de conseils pour les mettre en application.

Si certains ont un expérience ou des adresses Internet où trouver de la documentation à ce sujet, je serais très heureux d'y accéder.

Bonnes observations à tous

Bernard

  • 0

#2 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 24 septembre 2006 - 09:59

Bonjour Bernard,

Félicitations pour ton achat !
Peux-tu décrire ton microscope ?

En effet un microscope en fluorescence d’occasion peut comporter (si le vendeur n’est pas sérieux ou compétant) de graves dangers pour les yeux !

Ensuite, la microscopie en fluorescence est largement décrite sur le Net, mais je pense en premier qu’elle est réservée à 99% à un usage professionnel. En tout cas je pense qu’il est plus important de se faire la main avec des procédés beaucoup plus classiques ensuite ce n’est pas interdit de faire de la Fluo, mais il y a tant à explorer sans.

En tout cas, N’ALLUMES PAS LA LAMPE Hg si tu n’es pas sûr à 100% de savoir t’en servir.

Cordialement.
  • 0

#3 adn25fr

adn25fr

    Purgatorius

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 786 messages

Posté 24 septembre 2006 - 12:59

Bonjour à tous,
j'ai écris quelques mots avec des liens sur la microscopies en fluorescence:
http://www.chez.com/monamiph/fluo.htm
Il doit y avoir bien plus en cherchant.
Nous pouvons échanger nos expériences. Mon appareil est en attente de déménagement mais je pourrai le réutiliser dans quelques temps.

Effectivement, il faut connaitre en particulier 2 dangers de ces appareils pour s'en prémunir:
d'abord les lampes agées peuvent exploser en faisant des projections et en répandant leur mercure dans la pièce!
La cage de la lampe protège mais il y a des dégats et j'ai entendu un témoignage d'une laborantine disant que c'est très impressionnant!
Les appareils ont un compteur et on conseille de changer les lampes après 200 heures d'utilisation. Il ne faut pas non plus multiplier les allumages donc l'appareil doit servir par séances d'une heure au moins espacées. Ceci dit il y a une bonne marge de sécurité.

D'autre part, ces lampes émettent des UV . Il est déconseillé de les regarder fonctionner et surtout Il faut s'assurer qu'un filtre adéquat est placé pour les filtrer avant l'observation [s]. Les appareils sont mème vendu avec un écran jaune qui protège l'observateur de réflexions sur la préparation.

Cordialement
  • 0

#4 Bernard Candela

Bernard Candela

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 14 messages

Posté 24 septembre 2006 - 11:15

Bonjour Bernard,

Félicitations pour ton achat !
Peux-tu décrire ton microscope ?


En tout cas, N’ALLUMES PAS LA LAMPE Hg si tu n’es pas sûr à 100% de savoir t’en servir.

Cordialement.


Une image valant mieux que 10 lignes... voilà l'engin.

[img]http://www.vacc-morocco.org/mon%20microscope%20fluo.jpg[/img]

J'ai eu ce microscope sur ebay à un prix très interessant et j'en suis content. En fait, je cherchais un bon binoculaire, le système fluo étant un plus qui n'a pas motivé mon achat, et actuellement je ne l'utilise qu'en mode fond clair.

Les objectifs sont
10x/0.25
40x/0.45
60x/1(immersion de marque Nachet)
100x/1.25 corrigé sans lamelle

Les oculaires sont des 10x que je vais changer, ils ne sont pas au top.

Au niveau fluo, la lampe marche. Comme toute lampe émettant de l'UV, il faut bien sur éviter de la regarder directement comme dans le microscope. Il y a un filtre jaune que l'on interpose lors de l'utilisation de la lampe à vapeur de mercure.

Je compte l'utiliser dans un premier temps pour observer des phénomènes d'autofluorescence en attendant d'en apprendre plus sur la fluorescence secondaire et la façon de la mettre en oeuvre.

Tous vos conseils de sécurité sont les bienvenus.
  • 0

#5 Christophe Dupont

Christophe Dupont

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 29 messages

Posté 25 septembre 2006 - 08:46

Bonjour,

Quel est l'appareil photo numérique présentant la plus grande sensibilité?
En fait que peut on espérer avec l'évolution technologique des appareils numériques recents comparativement aux capteurs CCD spécialisés pour la prise de vue en fluorescence (pour aller cherché le "photon", Ce serait un lux de parler de candela ;+)?

Auriez vous des expériences dans le domaine...

Merci

Modifié par Christophe Dupont, 25 septembre 2006 - 08:48 .

  • 0

#6 André Advocat

André Advocat

    Homo sapiens microscopicus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 118 messages

Posté 25 septembre 2006 - 09:22

Bonjour à tous,Christophe
J'ai fait des essais en fluorescence transmise...voir ICI
UN simple APN a réussit à capter assez de photons,pour obtenir ces images,alors que à l'oculaire ,je devinais plus les choses que je ne les voyais!
Mais par rapport aux risques (explosion de l'ampoule et pollution au mercure,brûlures de la rétine aux UV....)je ne me suis plus trop amusé avec cette technique,qui pour nous amateurs permet d'obtenir de belles images (couleurs)originales ,mais rien de plus!
Amicalement André
  • 0

#7 Bernard Candela

Bernard Candela

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 14 messages

Posté 25 septembre 2006 - 10:42

Bonjour à tous,Christophe
J'ai fait des essais en fluorescence transmise...voir ICI
UN simple APN a réussit à capter assez de photons,pour obtenir ces images,alors que à l'oculaire ,je devinais plus les choses que je ne les voyais!
Mais par rapport aux risques (explosion de l'ampoule et pollution au mercure,brûlures de la rétine aux UV....)je ne me suis plus trop amusé avec cette technique,qui pour nous amateurs permet d'obtenir de belles images (couleurs)originales ,mais rien de plus!
Amicalement André


Bonjour André et les autres,

N'exagérons pas les risques d'explosion ! Au pire, si l'ampoule explose il n'y a pas de projections de verre puisque celle ci est dans un bloc de métal. Bien sur, il y a diffusion du mercure, mais je ne pense pas que la quantité de mercure en jeu soit susceptible d'entrainer des problèmes pour l'utilisateur. Il faut si cela arrive, bien ventiler la pièce pendant quelques heures, passer l'aspirateur soigneusement dans la pièce et jeter le sac pour prendre ainsi le maximum de précautions et avoir la conscience tranquille.

Il est vrai que pour nous, amateurs, c'est plus le fait d'obtenir de belles images, mais je n'ai pas la prétention d'arriver au niveau des professionnels qui ont un matériel de niveau bien au dessus des notres et surtout bien plus de connaissances et d'expériences, ce qui est normal. Mais pour nous amateurs, ce peut être une branche de la microscopie pas trop explorée par les amateurs et où on peut progresser, tes essais le prouvent. Et puis c'est dommage d'avoir un microscope équipé fluo et de ne pas s'en servir.

Bernard
  • 0

#8 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 25 septembre 2006 - 11:07

Bonjour à tous,Christophe
J'ai fait des essais en fluorescence transmise...voir ICI
UN simple APN a réussit à capter assez de photons,pour obtenir ces images,alors que à l'oculaire ,je devinais plus les choses que je ne les voyais!
Mais par rapport aux risques (explosion de l'ampoule et pollution au mercure,brûlures de la rétine aux UV....)je ne me suis plus trop amusé avec cette technique,qui pour nous amateurs permet d'obtenir de belles images (couleurs)originales ,mais rien de plus!
Amicalement André


Bonjour André et les autres,

N'exagérons pas les risques d'explosion ! Au pire, si l'ampoule explose il n'y a pas de projections de verre puisque celle ci est dans un bloc de métal. Bien sur, il y a diffusion du mercure, mais je ne pense pas que la quantité de mercure en jeu soit susceptible d'entrainer des problèmes pour l'utilisateur. Il faut si cela arrive, bien ventiler la pièce pendant quelques heures, passer l'aspirateur soigneusement dans la pièce et jeter le sac pour prendre ainsi le maximum de précautions et avoir la conscience tranquille.

Il est vrai que pour nous, amateurs, c'est plus le fait d'obtenir de belles images, mais je n'ai pas la prétention d'arriver au niveau des professionnels qui ont un matériel de niveau bien au dessus des notres et surtout bien plus de connaissances et d'expériences, ce qui est normal. Mais pour nous amateurs, ce peut être une branche de la microscopie pas trop explorée par les amateurs et où on peut progresser, tes essais le prouvent. Et puis c'est dommage d'avoir un microscope équipé fluo et de ne pas s'en servir.

Bernard



Bonjour Bernard,
Tu n’as pas besoin de citer le message auquel tu répond et qui est juste en dessous, cela ne sert à rien.
Il te faut utiliser le bouton Répondre qui est en haut à droite et non en bas à droite ! Quand il y aura plein de photos dans le message précédent elles seront reproduites deux fois pour rien.

Et puis les messages dans les messages, c'est absurde et cela n'a pas de fin....
Cela s'appelle une fonction récursive.

Cordialement.
  • 0

#9 Pierre Houssin

Pierre Houssin

    Invertébré

  • Ex membre
  • PipPipPip
  • 364 messages

Posté 25 septembre 2006 - 05:07

Bonjour,

content que tu aies remporté ce microscope sur ebay : je l'avais remarqué car il correspond exactement à la précédente configuration que j'utilisais* : c'est un Zeiss Standard 14 équipé d'une platine grand format avec condenseur d'épifluorescence, lampe HBO de 50W et alim d'origine Will Wetzlar (voici le microscope dont l'ensemble est originaire).
Un simple ajustement des vis de calage des queues d'aronde permet d'adapter l'ensemble.
Attention tout de même au poids : j'ai inséré un bouchon en liège entre le tube d'épifluo et le statif Zeiss de façon à sécuriser l'ensemble.
Tu amélioreras nettement les choses avec des oculaires KPL : leur luminosité laisse mieux passer la fluorescence, j'ai pu le constater.
Le filtre d'excitation laisse passer le bleu (450-490nm**) et le filtre d'émission ce qui est au dessus (vert et plus : > 520nm**) : cette combinaison était habituellement utilisée dans les laboratoire d'analyses médicales pour des méthodes FITC (Fluoresceine Iso Thio Cyanate : la fluorescéine absorbe les radiations bleues et restitue une fluorescence verte).
Je ne l'utilise que pour visualiser l'autofluorescence rouge de la chlorophylle et les coupes botaniques (je parle dans ce sujet de l'intérêt de remplacer la lampe HBO par une halogène 100W plus sûre à l'usage) : le reste fait appel à des méthodes de marquage et de révélation par anticorps qui n'ont à mon humble avis pas leur place au domicile familial.

* j'ai depuis eu la chance de récupérer un condenseur Zeiss avec la même configuration de filtres : je l'utilise avec la lampe HBO Will qui s'y adapte facilement.

** Les longueurs d'onde sont approximatives : seule la documentation du constructeur permettrait d'être exact.

Modifié par Pierre Houssin, 25 septembre 2006 - 05:12 .

  • 0

#10 Bernard Candela

Bernard Candela

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 14 messages

Posté 27 septembre 2006 - 01:44

OK Pierre,

Merci pour tes précisions. Si tu as quelques exemples d'autofluorescence, n'hésites pas à nous les faire partager.

Bernard
  • 0

#11 Christophe Dupont

Christophe Dupont

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 29 messages

Posté 27 septembre 2006 - 05:50

Bonsoir,

Il va falloir être gentil avec Michel pour avoir une section fluorescence dans le forum ;+)...


Amicalement


Christophe
  • 0

#12 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 07 octobre 2006 - 09:43

Bonjour Christophe,

En général, je préfère la franchise à la gentillesse un peu forcée....
Chaque fois qu’une activité originale, prend une certaine importance par rapport aux autres activités microscopiques qui n’ont pas leur forum propre, j’en crée un nouveau.
Je crains étant donné la part restreinte de la fluorescence dans la microscopie amateur, que ce soit le cas avant longtemps. Mais qui eu cru que les Rotifères rencontreraient ici un très grand amateur pour ne pas dire un spécialiste et donc un forum à part entière. (Salut Michel !)

Cordialement.
  • 0

#13 Alex2

Alex2

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 109 messages

Posté 17 mars 2010 - 01:18

À ma surprise, je ne suis pas seul à m'intéresser à la fluorescence. Mon sujet est l'examen de couches stratigraphiques de peinture incluses dans de la résine. J'ai acquis récemment, un système d'épifluorescence Zeiss neuf pour un microscope de même marque "Standard 14".
Malheureusement, je suis sans qualification pour exploiter ce système. Si j'en connais le principe et ses dangers théoriques (pour les yeux...), pourrait-on m' indiquer quelques directions afin d'en découvrir quelques secrets. Peut-on en l'état, observer un échantillon?
Pour informations:
Sur le bulbe 450-490
FT510
LP520
Sur le tube, il y a un filtre bleu ou vert.
  • 0

#14 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 235 messages

Posté 17 mars 2010 - 08:25

Bonjour Alex,

le principe de la fluorescence est le suivant : on utilise une lampe à vapeur de mercure qui n'emet pas dans un spectre continu mais dans un spectre de raies : les raies dans le violet sont les plus utilisées et on place un filtre sur le trajet d'éclairage qui ne laisse passer que la raie violette par exemple,** que l'on appelle longueur d'onde d'excitation . Lorsque cette lumière atteind l'objet fluorescent celui ci emet dans une longueur d'onde plus élevée par exempele dans le vert et un filtre spécifique de cette fluorescence verte permet de ne laisser passer que cette couleur vers l'oculaire et arrête le violet d'excitation. Ce qui veut dire que les filtres (cubes) sont optimisés pour une longueur d'onde d'excitation et une autre de fluorescence qui correspond aux fluorochromes utilisés en biologie pour marquer les cellules ... dans ton cas il ne faudrait garder que le filtre d'excitation car les peintures peuvent emettre dans un large spectre . Souvent la fluorescence est d'un niveau assez faible de sorte qu'elle n'est exploitable qu'en photo avec de longs temps de pose...

PS: on trouve aussi des leds violettes qui sont( presque) monochromatiques et qui pourraient être plus intéressantes pour ton application comme illuminateur externe...plus besoin de filtres !
** ce pourrait être les longueurs d'ondes inscrites sur le bulbe 450 - 490 nm la vapeur de mercure a une raie verte vers 440 nm
cordialement,
JMC
  • 0

#15 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 17 mars 2010 - 08:51

Bonjour Alex,

À ma surprise, je ne suis pas seul à m'intéresser à la fluorescence.

Ne sois pas surpris, tu n'es pas le seul à t'intéresser à la fluorescence dans un forum consacré à 100% à la microscopie!

Si cette technique n'a pas ici un succès fou, c'est qu'il y a un certain nombre de limitations.
D'abord il faut parler du danger.
D'abord le danger vient de la lampe qui peut exploser ensuite les UV sont dangereux pour les yeux.
Les lampes sont chères et leur manipulation délicate.
Il en résulte qu'il faut une grande maitrise du sujet pour utiliser la fluorescence.

Ensuite il faut avoir une idée préconçue sur le phénomène que l'on veut observer.
Comme l'a bien expliqué Jean-Marie, il y a une source qui émet dans une longueur d'onde précise.
Ensuite il y a un sujet qui va ré émettre dans une autre longueur d'onde qui dépend se sa structure physique.
Ensuite il y a deux filtres qui vont être calculés en fonction de ces deux paramètres , émission et ré émission.
Le pré requis est la connaissance de ce que l'on attend du système.
Un système tout fait correspond le plus souvent à une application précise.
Si on utilise des marqueurs fluorescents en biologie, les filtres correspondes à ces marqueurs.
Je ne suis pas certain que pour de la peinture (il faut considérer également les propriétés du milieu d'inclusion) les filtres proposés sont les mieux adaptés.

La piste que je conseillerais donc d'explorer est celle des propriétés des différentes peintures ensuite choisir les bons filtres.(Si propriété il y a ?)
Je pense qu'il doit y avoir des publications sur le sujet (peintures).
Bien sûr un essai est réalisable avec le matériel que tu as acquis.
Par contre tes références sont un peu ésotériques.
Des photos seraient les bienvenues.
Il doit bien aussi y avoir un manuel avec le matériel.

Cordialement.
  • 0

#16 adn25fr

adn25fr

    Purgatorius

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 786 messages

Posté 17 mars 2010 - 10:50

Bonjour,
Alex, pour tes observations de peintures, la démarche théorique de Michel est plus efficace: on trouve plus vite et mieux lorsque l'on a une idée de ce que l'on cherche! il te faut donc chercher dans la littérature les caractéristiques en fluorescence des peintures.
Peut être que Klaus, notre collègue allemand, pourrait t'aider s'il nous lit. C'est un professionnel de ce domaine et il connait aussi le matériel Zeiss.

Une démarche pratique expérimentale tatonnante est néanmoins possible:
observer avec un large spectre d'excitation et filtrer ensuite en fonction des observations.

Bien sur, il faut impérativement être sur d'avoir sur le système un filtre d'arrèt des UV pour les yeux.
Je n'ai pas trouvé de bon article en français sur le net. Je renvoie donc à ce site Olympus en anglais pour une présentation de la microscopie en fluorescence:
http://www.olympusmi.../fluorhome.html
Il est capital de bien comprendre le fonctionnement des systèmes de filtrage utilisés:
filtre d'excitation
miroir dichroïque
filtre barrière
voir http://www.olympusmi...iltershome.html

une image de ton dispositif et de la place des références que tu nous donnes serait utile...
(le type de lampe en particulier)

A priori, tu as coté éclairage un filtre d'excitation qui laisse passer le bleu
coté barrière, le système laisse passer les longueurs d'onde supérieures à 520: vert, jaune et rouge...

En t'assurant de la protection des yeux, rien ne t'empèche de faire un essai avec ce système, mais il n'y aura de résultat que si les peintures réagissent à la lumière bleue.

Pour te conseiller d'autres essais plus larges, il faut quelques renseignements:
Quel est l'éclairage de ton système? (vapeur de mercure, halogène, autre?)
L'as tu testé? (il y a des précautions à prendre avec les lampes à vapeur de mercure)
est il remplaçable par une simple lampe halogène puissante?
y a t-il plusieurs cubes installés?
y a t-il un cube neutre d'épiscopie (lame semi réfléchissante au lieu de miroir dichroique) dans l'illuminateur?

Cordialement
  • 0

#17 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 17 mars 2010 - 12:09

Bonjour Daniel,et tous,

100% d'accord avec toi Daniel!
Je pense que le système en question est à base de tirette et non de cubes, mais le principe reste le même.
Attendons des précisions ou des photos.

Cordialement.
  • 0

#18 Klaus Herrmann

Klaus Herrmann

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 144 messages

Posté 17 mars 2010 - 01:54

Bonjour Daniel,et tous,

100% d'accord avec toi Daniel!
Je pense que le système en question est à base de tirette et non de cubes, mais le principe reste le même.
Attendons des précisions ou des photos.

Cordialement.

Bonjour à tous en spécial# Michel :rolleyes: qui m´a donné l´info de cette discussion.

J´ai maintenat essayé de lire et comprendre tous qui est écrit dans la discussion du sujet flourescense
Je n´ai pas trouvé des photos pour expliquer un peu les questions?

On a expliqué plusieurs fois la fonction de la fluorescense - je le pourrait pas faire en français si précisement! B)

Moi je fais beaucoup de récherches avec la fluorescense. Je suis en retraite 5 ans maintenant. Avant j´était chef d´un grand labo recherche des materiaux chez Mercedes. Une spécialité et hobby de moi était les récherches des problèmes de peinture.
fibres, poussière, cratères, raies etc.
Je vais éssayer d´ajouter une photo pour donner une éxample - on vera :blink:

800_IMG_0001_2.jpg


800_IMG_0001_1.jpg


  • 0

#19 Klaus Herrmann

Klaus Herrmann

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 144 messages

Posté 17 mars 2010 - 02:28

Mon dieu ça marche :rolleyes:
Alors sur la première photo une coupe d´une plastique avec peinture. On peut voir qu´il y a une inclusion. C´est une fluorescense stimulation bleu et flourescense vert-jaune.
Additionel j´ai fait une autre photo aussi en episcopie mais maintenant éclairage polarisé.
ça me donne une autre vue et information: le materiel que fait le problème est d´une nature différente que les autres. Après avoir cette information on peut faire une recherche avec la microsonde pour une analyse chimique.

Amicalement

Klaus
  • 0

#20 †Peynichou.Jean

†Peynichou.Jean

    Invertébré

  • Membre confirmé
  • PipPipPip
  • 315 messages

Posté 17 mars 2010 - 03:02

Bonjour à toutes et à tous,
Je vous signale que Leitz lorsqu'il a mis l'Orthoplan sur le marché a lancé un revolver spéciale pour la fluorescence, c'est une technique qui ne donne pas de résultats pour les diatomées ( a ma connaissance ) mais qui dans d'autres domaines donnent des effets formidables.
Amitiés.
Jean Peynichou
  • 0

#21 Klaus Herrmann

Klaus Herrmann

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 144 messages

Posté 17 mars 2010 - 03:46

Bonjour à toutes et à tous,
Je vous signale que Leitz lorsqu'il a mis l'Orthoplan sur le marché a lancé un revolver spéciale pour la fluorescence, c'est une technique qui ne donne pas de résultats pour les diatomées ( a ma connaissance ) mais qui dans d'autres domaines donnent des effets formidables.
Amitiés.
Jean Peynichou

Bonjour Jean, tous,

si le diatomees sont vivantes on a une epi-fluorescense magnifique:

800_IMG_0001_15.jpg

Amicalement Klaus
  • 0

#22 †Peynichou.Jean

†Peynichou.Jean

    Invertébré

  • Membre confirmé
  • PipPipPip
  • 315 messages

Posté 17 mars 2010 - 04:34

Oui, mais je ne regarde que des diatomées qui ont passées l'arme à gauche, donc qui ont été traitées plus ou moins bien mais rien de vivant reste et là tu n'obtiens rien.
Amitiés.
Jean Peynichou
  • 0

#23 Alex2

Alex2

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 109 messages

Posté 20 mars 2010 - 10:15

Merci pour toutes les réponses.
Enverrais dés que possible quelques photos et quelques renseignements complémentaires.

Alex
  • 0

#24 Alex2

Alex2

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 109 messages

Posté 02 avril 2010 - 08:18

Fluorescence UV, première partie
Voici, comme promis, quelques renseignements qui pourrait éclairer ma demande (de la
bonne utilisation d’un système épifluorescence sous UV).
Je suis restaurateur d’objets d’art et plus particulièrement de tableaux. Je suis parfois amené à
apporter une certaine expertise quant à l’authenticité d’une peinture dans sa période.
Plusieurs méthodes sont alors accessibles pour le non scientifique, par exemple, à partir d’une
écaille de peinture incluse dans de la résine et examinée au microscope :

1.jpg

Exemple d’une écaille soustraite d’une peinture
sur bois du XVe siècle ?


La première méthode peut-être chimique. Le but est de casser la structure cristalline du
pigment ou autres pour qu’ils lâchent des ions qui sont ensuite dilués dans de l’eau ou de
l’acide. C’est sur cette dilution qu’est faite l’analyse.


Deuxième méthode, qui peut être complémentaire, est de procéder à une observation, sous
UV, de la coupe stratigraphique.
Les liants, les fonds (colles protéiniques), les pigments révellent des couleurs propres (ex : le
blanc de plomb est rose, le blanc de titane, pigment récent, est verdâtre…). On peut faire
appel à des fluorochromes.

2.jpg

Éclairage latéral à l’aide d’une LED UV


Ces 2 prises de vue ont été obtenues par :
- Obj. Leitz NPL fluotar 6,3x.
- Occ. Leitz periplan GF 25x.
- Panasonic LX3.
- Filtrage : Kodack wratten 2 E + CC 40Y.
Constat : L’exploitation de cette dernière photo est délicate. J’ai donc investi dans un système
plus sérieux.

3.jpg

Microscope Zeiss Standard.



Fluorescence UV, deuxième partie
Le microscope est équipé, entre autre, de :
- Occ. Zeiss KPL W10X/18 focusing.
- Obj. Zeiss plan 40, 6,3x, Oel 16x, neofluar PH2.
- Dark field Condenser.

4.jpg



Le système Fluorescent :

5.jpg


Les filtres :

6.jpg


L’ensemble de ces matériels est bien entendu d’occasion.
Sur le filtre ci-dessus de couleur ambrée, placé sur le haut du cube, il est indiqué à la main
« 520-560 »

7.jpg


Sur le tube, autres filtres amovibles, auquels s’ajoute un filtre de couleur verte fixé sur une
« tirette » escamotable partiellement.

Malheureusement, je n’ai pas pu obtenir, de manuel d’utilisation du système ni d’information
sur la nature des fluorochromes.
J’attends donc vos lumières afin d’exlpoiter au mieux mon nouveau système.

Avec mes remerciements, ALEX.
  • 0

#25 Dominique Voisin

Dominique Voisin

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 3 141 messages

Posté 03 avril 2010 - 08:01

Salut Alex,

Désolé mais je n'ai que Wordpad sur mon ordinateur de labo et je ne réussis pas à lire tes documents..

peut être que tu peux poster de façon plus "traditionnelle" ?

Cordialement

Dominique

#26 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 03 avril 2010 - 02:25

Bonjour Alex,


On peut faire
appel à des fluorochromes.
...
ni d’information
sur la nature des fluorochromes.


Les fluorochromes sont des colorants utilisés en biologie moléculaire.
Quand ils sont excités (UV), ils ré émettent dans une autre longueur d'onde.
Avec un jeu de filtres adaptés aux longueurs d'ondes recherchées, on peut facilement mettre en évidence certaines molécules biologiques à l'intérieur même de la cellule.
On peut aussi lier avec un anticorps spécifique, ils iront donc se fixer sur les antigènes correspondants et on pourra ainsi mettre ces antigènes en évidence et ceci à l'intérieur de la cellule.

Tout ceci extrapolé aux peintures ou pigments, je ne vois pas bien comment cela peut fonctionner!
Les pigments de nature minérale ne conviennent pas à mon avis à l'usage de fluorochromes. Peut être avec de bonnes connaissances en chimie pourrait-on en tirer partie, mais je n'en sais rien.
Dans la mesure où des substances organiques seraient liées ou entreraient dans la composition de certaine peintures, il se pourrait que les fluorochromes puissent alors servir à des expertises , mais je n'ai jamais rien lu sur ce sujet.
Peut-être faudrait-il entrer en relation avec les chercheurs du laboratoire du musée du Louvre ou au CICRP de Marseille.

Cordialement.
  • 0

#27 Alex2

Alex2

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 109 messages

Posté 04 avril 2010 - 10:01

FLUORESCENCE

Mes remerciements à l'adresse de Michel pour sa prompte réponse sur les fluorochromes.
Klaus Herrmann évoque une " microsonde pour une analyse chimique". Peut-on avoir plus d'information? Son emploi et sa possession sont-ils accesssibles?

cordialement

Alex
  • 0

#28 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 04 avril 2010 - 04:41

Bonjour Alex,

Klaus Herrmann évoque une " microsonde pour une analyse chimique"

.
Je ne sais pas de quoi parle Klaus, la seule microsonde que je connaisse est la microsonde électronique de R Castaing.
C'est un dispositif très célèbre en microscopie électronique.

Le principe:
Dans un microscope électronique on bombarde avec des électrons une toute petite cible qui va ré émettre des rayons X .
L'analyse au spectromètre X donne la nature de la cible.

Tout ceci nécessite un matériel très lourd !

Je ne sais pas si on peut appliquer le procédé (pas dans le domaine électronique bien sûr !) à la microscopie photonique.
Cela reviendrait à analyser le spectre ré émis par une cible que l'on bombarderait avec un laser.
Je parle au conditionnel car je ne connais aucun exemple de cette méthode.
Quoi qu'il en soit, si tant est que ce procédé existe il couterait une petite fortune.

Cordialement.
  • 0

#29 Alex2

Alex2

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 109 messages

Posté 25 avril 2010 - 10:31

Bonjour à tous,


À titre d'information, j'ai obtenu quelques explications de la part de Zeiss à propos de mon système :




Ce système est ancien, donc Zeiss ne distribue plus de pièces détachées ni de notice.

Pour chaque observation spécifique avec l’éclairage Hbo, par exemple sous fluorescence UV, verte ou violette… il existe des jeux de filtres spécifiques. Par exemple sous fluorescence UV, il faut : 1 filtre d’exitation 360/40nm + 1 miroir séparateur 400nm + 1 filtre d’interception 420nm.

Ces filtres sont disponibles : www.ahf.de/kontakt.html.
Le « set » coûte 345 euros HT, mais la société est très réactive.

UMICBIO-ZE-0004.jpg


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!