Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Clytocybe nébuleux ?


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
Aucune réponse à ce sujet

#1 †Claude Lejeune

†Claude Lejeune

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 136 messages

Posté 10 décembre 2004 - 12:51

En réponse à un Clytocybe nébuleux de Frédéric Dubois



Bonjour Bret,
Bonjour à tous,

(…) j’ai vu aujourd’hui, sur une souche, des polypores versicolores (Trametes versicolor) que je vais me faire une joie d’observer (…)

Épargne-toi ce supplice, Bret ! Les polypores sont LES champignons dont l'étude microscopique, ingrate et laborieuse, exige le plus d'adresse, de patience et d'expérience technique !
Il y a encore moyen de trouver des champignons charnus : sur les souches (ou sur tronc vivant) de frênes, de saules ou de peupliers, dans les forêts riveraines, pousse l'hivernale Collybie à pied de velours (Flammulina velutipes) ; et ici et là, en bordure de chemin, sur brindilles enterrées, parmi les feuilles, vient la Tubaire d'Hiver (Tubaria hiemalis).
En fouillant bien, on peut trouver des champignons à lames presque toute l'année.
Sans parler des "croûtes" (les Corticiacées), qui sont un pur bonheur pour le microscopiste.
Mais c'est une autre histoire, dont je vous entretiendrai prochainement, lors de l'initiation méthodique promise.
Claude


NB : indépendamment des deux espèces citées, c'est dans les épaisses litières d'aiguilles des forêts de conifère (épicéas de plaine par notamment), relativement protégées du gel, qu'on trouvera, le plus facilement, les champignons de l'arrière automne. Pensez à faire des exsiccata (= à dessécher des spécimens, pour étude ultérieure).

Photo :

Flammulina velutipes
Collybia_velutipes_For_t_De_la_Robertsau_1992_ou_93_BR.jpg


= Marcel Leconte Je reviens avec un peu de retard sur ce sujet !
Merci Claude (et amitiés en passant...) d'avoir clairement situé la microscopie des Polypores car c'est effectivement du travail de spécialiste et de technicien maîtrisant tous les tours de main ....
M :)


Salut Marcel,
(& le bonjour à tous)

Ta question : Existe-il des réactifs mettant en évidence au microscope la localisation de toxines? Je n'en ai jamais entendu parler ...

La réponse est : non, à l'exception (si l'on parle de test macrochimique) de l'acide cyanydrique, qui se décèle facilement avec des tampons ad hoc: mais comme un très grand nombre de champignons (y compris les champignons commestibles) contiennent de l'acide cyanydrique...
D'ailleurs et en passant, les champignons contiennent, ou sont susceptibles de contenir (pollution donc métaux lourds) une foule de saloperies !

les lames d'Amanita phalloides deviennent mauve violet sous l'action de l'acide sulfurique

Cher Marcel, le jour ou les morfalous qui sont "en mesure" aujourd'hui de confondre (par exemple) une coulemmelle et une amanite phalloïde, battront librement les bois avec un flacon d'acide sulfurique dans leur poche, c'est nous (et nos Zamis les Mycètes !) qui aurons tout lieu de "baliser"... :blink:
Amitiés,
Claude

PS
"La (re)connaissance des champignons à travers leurs seuls caractères botaniques est le seul moyen sûr de ne pas s'empoisonner" (Jenesai P. Luqui ; mais je sais que tu seras d'accord !). Comme il n'y a qu'une petite quinzaine de champignons mortels pour plus d'un bon millier de commestibles avérés (je n'ai pas dit "savoureux" ; et encore moins d'une totale inoccuité), c'est par la connaissance botanique et macroscopique (...qui ne pose aucun problème sérieux) de ces "tueurs systématiques" qu'il faut commencer.




En réponse à un Clytocybe nébuleux de Frédéric Dubois


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!