Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

TPM-1 Les cellules épithéliales de la joue


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
Aucune réponse à ce sujet

#1 Dominique Prades

Dominique Prades

    Modérateur Animateur

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 851 messages

Posté 02 janvier 2007 - 10:02

Je vous propose donc une troisième manipulation. Elle va consister à prélever quelques cellules, après avoir fait un petit montage basique, vous pourrez les examiner et éventuellement les photographier .

Les cellules qui se trouvent sur la paroi interne de la joue sont faciles à étudier. Comme elles se situent déjà en milieu "aqueux", elles peuvent être considérées comme "prêtes à l'emploi". Ce sont de plus ou moins grandes cellules polygonales. Le rapport de taille peut aller de un à trois , mais les petites cellules tout comme les plus grandes sont un peu moins nombreuses.

Leur rôle est de constituer une barrière par leur empilement en "tuilage" aux diverses agressions externes.......

Le mode opératoire de prélèvement est le suivant:
Munissez vous d'une cuillère (à café de préférence) et grattez la joue interne. Vous allez récolter ces fameuses cellules ainsi qu'un peu de salive.Point besoin de faire le tour de la famille, une toute petite quantité suffisant amplement.
Puis, vous transferrez le tout sur une lame bien propre.
Puisqu'il s'agit de faire une lame temporaire, nous nous dispenserons de l'étape de la fixation. Si vous avez envie de faire un mont age définitif, un mélange alcool/éther à 50% serait souhaitable, mais la vente d'éther étant soumise à ordonnance, nous nous contenterons d'une coloration.

Ces cellules étant particulièrement peu épaisses et transparentes, leur vision microscopique en fond clair n'est pas optimale.
Vous discernerez facilement le noyau de chaque cellule, le cytoplasme étant beaucoup moins détaillé.
Vous allez employer comme colorant non pas le plus recommandé pour ce genre de cellules, mais le plus facile d'obtention.
Il s'agit du bleu de Méthylène. Votre pharmacien devrait pouvoir vous en céder un peu. A défaut, un petit tour dans un magasin d'aquariophilie devrait vous dépanner.

Une fois donc que vous avez transféré vos chères cellules sur la lame, munissez vous d'un cure-dent. Vous imprégnez la pointe de celui -ci dans le bleu de méthylène et commencez à le "rouler" sur la lame. Ce système est bien pratique car vous allez colorer très progressivement. Vous pouvez recommencer l'opération deux ou trois fois jusqu'à ce que l'intensité de la coloration soit bonne (attention, on à vite fait de trop colorer).
Il ne vous reste plus qu'à poser une lamelle en l'écrasant(un tout petit peu) et en la faisant jouer à droite et à gauche pour dissocier (séparer) au maximum les cellules entre elles.
Si vous avez peu de prélèvement, vous pouvez étendre celui-ci d'une petite goutte d'eau mais il ne faut pas en mettre trop car la lamelle "flotterait"..........


cellule jugale

DSCN0910_filtered.jpg

fond clair éclairage oblique objectif X60 Nikon Coolpix990


coloration bleu de méthylène

bouche_cellule_forum2_filtered.jpg

objectif X40 ToUcam pro II

longeur de l'image 83 microns





DSCN0958_filtered.jpg

Objectif X63 Nikon Coolpix 990


DSCN0960_filtered.jpg


image en contraste de phase (sans coloration)

Cellule_jugale_phase_forum_bis_filtered.jpg

objectif X100 Nikon Coolpix 990


On peut observer sur certains clichés la structure en plis de la membrane de la cellule.

Modifié par Dominique Prades, 02 janvier 2007 - 10:08 .

  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!