Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

des microorganismes qui bougent


  • Veuillez vous connecter pour répondre
8 réponses à ce sujet

#1 Guillaume Fagot

Guillaume Fagot

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 30 messages

Posté 06 janvier 2007 - 06:56

Bonjour,

Depuis que je suis parvenu à capturer une bosmina vivante et que j'en ai fait un petit film,
j'ai envi de continuer l'expériences avec d'autres bestioles qui bougent.
C'est pourquoi j'ai envie de me fournir en zooplancton.
J'ai trouvé un fournisseur de telles bestioles, du moins j'ai été sur le site web : il s'agit de
Marine Life qui propose des micro-organismes succeptibles de nourir les poissons.

http://www.marine-li...ex.php?cPath=23

Je voulais connaitre votre avis, si cela pouvait être une solution pour faire des petits films
de bestioles sans se compliquer trop la vie.

D'avance merci de vos réponses.

Microscopiquement

Guillaume
  • 0

#2 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 06 janvier 2007 - 09:25

Bonsoir Guillaume,

A mon avis tu te compliques la vie en voulant acheter du plancton !
Du plancton, il y en a partout, dans les eaux douces et salées, dans les vases à fleurs coupées, tu peux même t'en cultiver. Reste à savoir ce que tu recherches exactement dans le plancton ?

Amitiés
  • 0

#3 Guillaume Fagot

Guillaume Fagot

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 30 messages

Posté 06 janvier 2007 - 11:38

Bonsoir,

Etant sur Paris, en appartement, je ne suis pas certain de trouver facilement du plancton, pour obtenir une Bosmina
je pense que j'ai eu de la chance, et j'ai quand même dû faire une escapade au parc Monceau et remplir mes
fioles sur les berges des plans d'eau du parc, en passant la barriere de protection (je ne crois pas que ce soit nécessairement autorisé).
Donc je me suis dit que ca serait peut être plus simple, de faire que si je ne vienne pas au plancton, qu'il vienne à moi.
Mais je cherche en gros ce que je peux observer en x400 pour avoir une animation sympa. Pour la Bosmina que j'avais récupéré j'avais pu avec chance l'attraper dans une goutte et ralentir son mouvement avec de l'huile de noix.
Mais toutes ces opérations m'ont quand même pris la journée. Ce serait peut être un bon moyen d'économiser du temps que de passer par un fournisseur.
Qu'en dites vous ?

Amitiées

Guillaume
  • 0

#4 Dominique Voisin

Dominique Voisin

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 3 141 messages

Posté 07 janvier 2007 - 09:30

Salut Guillaume,
Bois de vincenne ou bois de boulogne regorgent de plancton il y a aussi les canaux, canal St martin... la seine etc.... effectivement les fontaines du parc Monceau et autres doivent certainement fonctionner en cercle fermer et être traités donc un peu pauvre

amitiés

Dominique

#5 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 07 janvier 2007 - 11:13

Bonjour Guillaume

Etant sur Paris, en appartement
.....
je pense que j'ai eu de la chance, et j'ai quand même dû faire une escapade au parc Monceau et remplir mes
fioles sur les berges des plans d'eau du parc, en passant la barriere de protection (je ne crois pas que ce soit nécessairement autorisé).

Tu dois prendre quelquefois le temps de sortir du béton, de rentrer en contact avec quelques espaces verts (et humides) sans craindre de violer la loi ? Ce que tu appelles le plancton, en fait tu recherches des animalcules microscopiques qui bougent, tu en trouveras partout dans la nature.

si je ne vienne pas au plancton, qu'il vienne à moi.

C'est tout à fait possible, cela peut même devenir une passion, mais je trouve qu'il y a beaucoup plus simple pour te procurer ces animalcules et moins onéreux. De plus je crains que tes milieux soient un peu trop monophylétiques. En effet je ne trouve chez ton fournisseur que des algues, cela ne bouge pas beaucoup, et des artémies et rotifères, très classique (voir sur le site avec les mots clé Artemia et Rotifère ! )

Mais toutes ces opérations m'ont quand même pris la journée. Ce serait peut être un bon moyen d'économiser du temps que de passer par un fournisseur.

Je crois que dans la vie en général et en microscopie en particulier, il faut apprendre à être patient.

Qu'en dites vous ?

Voilà ce que j'en dis, mais d'autres que moi vont te répondre
Courage, lis un peu, ballade toi, ouvre les yeux, tu trouveras plein de choses.

Amitiés.





  • 0

#6 Guillaume Fagot

Guillaume Fagot

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 30 messages

Posté 07 janvier 2007 - 04:06

Merci de vos conseils,

Je verrais comment m'organiser pour faire ca la semaine prochaine.
Les petites bêtes c'est bien mais je ne devrais pas négliger un peu de vie sociale.
Bon dimanche et bonne épiphanie.

Amitiées

Guillaume
  • 0

#7 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 07 janvier 2007 - 06:11

Salut Guillaume,

Les petites bêtes c'est bien mais je ne devrais pas négliger un peu de vie sociale.


L'un empêche pas l'autre ...
Tu peux même cumuler les deux :P

Ah les citadins .....
Amitiés
  • 0

#8 Bruno de Langre

Bruno de Langre

    Acide nucléique

  • Membre confirmé
  • 74 messages

Posté 23 janvier 2007 - 08:11

Bonsoir Guillaume
bonsoir à tous
étant aussi parisien, et ayant commencé mes observations dans les bassins parisiens, je pense qu'il y a beaucoup de choses à y trouver.

Par exemple les bassins du parc de Bercy sont peuplés de canards, et il m'est arrivé d'y faire des pêches miraculeuses de daphnies à tous les stades (les excréments de canards fertilisent l'eau).
A la bonne saison, les petits bassins du parc Citroen sont égalements riches (ils sont souvent asséchés en ce moment). Les spirogyres et myriophyles contiennent des chidorus sphaericus et de nombreux rotifères et les vases sont riches en protozoaires.
Le réflexe est de toujours avoir sur soi en promenade une petite bouteille d'eau minérale en plastique ou un flacon à goulot large pour profiter des "occasions".
Il faut bien noter les caractéristiques du site de prélèvement : végétation aquatique, acidité, mare temporaire ou permanente...car cela permet parfois de comprendre les observations.
Par exemple, à Fontainebleau, en mai, dans une petite flaque de pluie creusée dans un bloc de grès, au milieu de feuilles en décomposition, j'ai recueilli de gros ostracodes dorés (environ 2 mm). Transposé dans un milieu moins acide, ils ont vécu activement mais ne se sont pas reproduits.
Tu peux aussi chercher la faune des mousses en ce moment (faire tremper et essorer un bloc de mousse dans de l'eau de source : tardigrades, rotifères...)
Sinon l'élevage en eau salée et la reproduction d'artémies (oeufs en boutiques d'aquarium) est intéressant.
Amitiés
Bruno de Langre
  • 0

#9 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 276 messages

Posté 24 janvier 2007 - 07:51

Bonjour à tous,

pour compléter le trés bon résumé de Bruno, j'ajouterai, que même une simple fontaine (surtout s'il y a des dépots verts à l'intérieur !) peut se révéler trés riche en découvertes... même un tuyau d'eau qui fuit et sous lequel des mousses se développent !

C'est fou ce que l'on peut trouver même en ville !!

amitiés,
JMC
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!