Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

Echelle 1 et Haute résolution.,


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
1 réponse à ce sujet

#1 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 15 mars 2007 - 10:33

Avertissements :

- Je place ce sujet dans HardWare car ce n’est pas à proprement parler une discussion en marge de la microscopie (Bavardages) au contraire on y est en plein dans la microscopie.
- Vous pouvez répondre à ce sujet, mais comme ce message sera complété au fur et à mesure, en fonction de mon temps disponible il sera bon d’aller le relire de temps en temps en bas de la liste des messages.

ECHELLE 1 et HR

Par échelle un j’entends la technique qui consiste à montrer à l’écran l’image prise au microscope par les capteurs électronique telle qu’elle est sans aucun agrandissement ni aucune réduction de sa taille.
Cela implique que pour des grands capteurs, toute l’image ne pourra pas être montrée en même temps surtout si on utilise le format standard du Forum. (750 X 562 ).

Je voudrais faire immédiatement une distinction entre la Haute Résolution (HR) et l’Echelle 1 (E1).
Nous emploierons plutôt HR pour désigner les observations faites avec les objectifs les plus résolvants c'est-à-dire avec une ON supérieure à 1.20. La dénomination E1 s’appliquera à tous les objectifs dans la mesure où l’image sera montrée avec tous ses « pixels » et rien qu’eux, quelle que soit lON de l'objectif.


Considérations générales.
Il semblerait qu’avec les appareils numériques Megapixels (MP)* l’Echelle 1 ne soit pas utilisée ou très peu car un certain nombre d’inconvénients y est attaché. Alors qu’avec nos braves ToUcam, E1 est la règle et personne n’y voit aucun inconvénient. Cette remarque peut-elle nous mettre sur une piste ?


* Ce sont des appareils dont le nombre de pixels est très nettement supérieur aux 0.4 Megapixels du format d’affichage du forum donc pour lesquels l’image n’y rentre pas en entier et doit donc subir une manipulation, soit de réduction, soit de recadrage pour y être affichée.

Première expérience pour vous convaincre que les appareils numériques et les logiciels de traitement d’image du commerce ne sont pas adaptés à la microscopie E1 ou HR.

Je rappelle que dans cette forme de microscopie (E1 et HR) nous allons, puisque le but est de capter le moindre détail et de conserver la moindre information, travailler à l’échelle du pixel.

Construisons un outil qui nous permette de voir ce que devient un pixel lorsqu’on manipule une image numérique classique. Rassurez-vous, c’est très facile, nous allons utiliser un logiciel de retouche classique que nous allons piéger.

Créons une image vide de 100 X 100 pixels (par exemple) c’est très facile.
Mettons une grille de 1 pixel de pas en hauteur et en largeur. La grille délimitera donc des pixels qui deviendrons « visibles » en tout cas matérialisés par la grille.
Utilisons la loupe pour admirer le résultat disons une loupe à 1000% pour bien viser le bon pixel.
Avec les outils classiques, déposons un pixel au milieu de l’image (Ah j’ai oublié de dire qu’il valait mieux avoir le minimum de paramètres a gérer dans l’expérience donc nous positionnons la photo sur niveaux de gris ou noir et blanc si c’est possible, mais le résultat sera le même en couleurs. Je préfère quand même en niveaux de gris) et pour bien le repérer, je trace un carré autour, toujours pareil pixel par pixel.
Maintenant avec un copié/collé je recopie mon point entouré d’un carré à différents endroits de mon image, manière de voir si les tortures que je vais faire subir à mon test sont bien isotropes, c'est-à-dire identiques en tous lieu de l’image.
C’est fait ?
Voir le résultat ci-dessous. Bien entendu vous pouvez prendre n’importe quel autre motif.

Carr_s.jpg


Maintenant vous créez un dossier sur votre bureau et vous y sauvez votre dessin selon tous les formats que vous possédez (Bitmap, Jipeg, gif, PCX, mPx ...) Cherchez l’erreur !

Début des expériences.
Chargez l’image mode jpg par exemple (par la suite vous changerez de mode avant de renouveler l’expérience.
Réduction de la taille de l’image.
Prenez un facteur de 50 %, vous divisez donc la taille de votre image par 2.
Exécutez et admirez le résultat.

Vous pouvez pour évaluer les dégâts exécuter toutes les manipulations classiques que l’on fait subir habituellement aux images.

Sachez donc que déjà à la sortie de votre superbe nouveau réflex numérique qui vous a coûté la peau des fesses, les photos que vous avez prises en haute résolution sont amputées de beaucoup de détails précieux.

Bonsoir à suivre.
18 mars Suite,

Comme beaucoup d’entrevous n’ont pas fait le test ou se sont mélangé les pixels, je vous donne quelques-uns des multiples résultats que l’on peut obtenir.
Toutefois, je recommande vivement de vous rendre compte par vous même en respectant le protocole.

J’ai refait une image de départ car j’avais perdu l’original, elle est représentée réduite par rapport aux autres, mais ce qu’il est important de retenir c’est que malgré des facteurs loupe différents, la grille a toujours un pas de UN PIXEL .

Sur l’image suivante, il y a donc bien sûr le test original.
A droite la réduction de 50 % sans aucun filtre.
Au dessous deux filtres parmi de nombreux possibles.

TEST_COMPLET.jpg


On voit donc, à l’échelle UN, c'est-à-dire au niveau de chaque pixel ce qu’entraine une réduction d’image ici à 50 % Et ce qu’apportent les filtres.

Bien entendu à une autre échelle, c'est à dire si on se positionne loin de l'image afin de ne pas en percevoir les fins détails, on n'y voit que du feu (ou presque).
Parfois même, une image dégradée par les traitements successifs, peut nous apparaitre meilleure que l'original et ce qu’elle est réellement !

Explicitement.
  • 0

#2 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 18 mars 2007 - 02:41

Je viens de séparer ce message d'un autre qui porte le même nom car il n'était plus accesible dans les sujets du jour.
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!