Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Arthrospira platensis - Spiruline de complément alimentaire


  • Veuillez vous connecter pour répondre
11 réponses à ce sujet

#1 olevoux

olevoux

    Invertébré

  • Membre confirmé
  • PipPipPip
  • 328 messages

Posté 23 mars 2007 - 04:58

Bonjour,
Voici une des mes premières observations d’algue Spiruline. Je confesse, que je n’ai pas trouvé une mine dans l’étang du coin (c’est une algue qui aime bien les climats chauds parait-il) mais dans une boîte achetée en magasin diététique.
On nous vente les mérites nutritionnels de la spiruline en nous montrant de belles photos d’algues spiralées (voir photos sur le forum) ! Quelle n’a pas été ma déception de découvrir que la spiruline vendue en magasin (en tout cas la marque que j’ai choisie) et droite comme une frite et plutôt courte par rapport à la spiralée.
Voir photo ci-dessous (Compact numérique sur oculaire) X 400.

Spiruline2.jpg

Comme ce sont des granulés issus d’algues séchées, certains fragments sont cassés. Malheureusement pour moi, qui aurait bien tenté une culture cette été, elle ne sont pas revivifiables.
J’ai donc compris qu’il existe des variétés de spirulines droites, ondulées et spiralées,… et qu’il est plus risqué de cultiver des droites car confusion possible avec d’autres algues toxiques.
J’attends une réponse de mon fournisseur de complément alimentaire pour savoir pourquoi choisir des spirulines non spiralées (même si elles ont les mêmes qualités nutritionnelles) ? Question qui peut sembler bien futile...
C’est vert mais c’est une algue bleue... à ne pas confondre avec le genre Spirulina, comme Spirulina marinus qui est toxique... pourquoi faire simple !

Salutations
Olivier Lx
  • 0

#2 André Advocat

André Advocat

    Homo sapiens microscopicus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 118 messages

Posté 23 mars 2007 - 06:41

Bonsoir Olivier

Pour un premier essai,je trouve que c'est réussi,bravo!!

La systématique de la famille des Oscillatoriacées (à laquelle appartient la spiruline)est relativement complexe comme le précise Bourrelly'Les algues d'eau douce,T3"
Selon les auteurs,les spiruline sont des Spirulina,des Oscillatoria,des Arthrospira.Pour la différence entre Arthrospira et Spirulina voir ICI
(On devine des cloisons sur tes exemplaires?)
En ce qui concerne la forme de Spirulina platensis,ll fait référence a des travaux de Jeeji-Bai ,N. et Seshadri,C.V. (1980)qui montrent que la forme du trichome (fragment d'algue) et son enroulement dépendent de la luminosité et de la composition du milieu nutritif,et ne sont pas d'une régularité parfaite(étude de Rich 1931)

Amicalement André
  • 0

#3 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 23 mars 2007 - 10:49

Bonsoir à tous, Olivier et André,

Sujet d’autant plus captivant, les spirulines, qu’il se mange.
Non que sous nos climats (je parle des pays riches), nous ne manquions ni de vitamines, (on nous en colle partout sans que nous en demandions et sans que nous en ayons besoin !) ni de protéines (on en mange trop), mais qu’il est une des solutions (avec également la luzerne) pour essayer de subvenir aux besoins des pays pauvres.
24 000 personnes meurent de faim chaque jour dans le monde. Les deux tiers sont des enfants.
On dit pour simplifier qu’un enfant meurt de faim dans le monde toutes les 3 secondes.

C’est dire que l’étude de cette « algue » est d’une importance très grande.
Beaucoup d’organisations humanitaires ce sont penchées sur la culture de spirulines, encouragées par le fait que ces algues sont consommées et cultivées depuis longtemps dans certains pays. Les Aztèques les consommaient déjà.
Que ce soit comme compléments alimentaire (certaines maladies en nécessitent) ou pour les enfants en danger de mort, les spirulines sont déjà produites industriellement.
Des sites très intéressants donnent même touts les renseignements utiles pour leur culture artisanale comme celui-ci : http://www.spirulina...m/cultivez.html alors que d’autres relatent les méthodes permettant aux populations sous alimentées de construire leurs propres micro fermes à spirulines.

Que des membres du Forum, se lancent dans cette culture, serait une manière de joindre l’utile à l’agréable en contribuant à une noble cause, en tout cas en participant à sa promotion.

Cordialement.
  • 0

#4 olevoux

olevoux

    Invertébré

  • Membre confirmé
  • PipPipPip
  • 328 messages

Posté 26 mars 2007 - 01:32

Bonjour,

Je retiens la précieuse information sur la variabilité de la forme du trichome. Cela donne de l'eau à mon moulin car un ami prétend qu'un certain mode d'élevage des spirulines les dénature. Notamment la culture se ferait chez nous à partir d'excréments (guano, fientes de volailles,...). Je sais ce n'est pas très apétissant mais on peut effectivement imaginer, par analogie aux élevages intensifs, que la qualité de l'algue diffère suivant l'aliment et se révèle peut-être à travers sa spirale ou son absence de spirale.

En tout cas pour tester la culture il me faudrait trouver une souche vivante. La technique de culture ne semble pas très complexe (bassin basique avec toujours plus de 20°).

Quant-aux cloisons, ma photo ne me semble pas assez nette et le produit est mort, cependant il me semble avoir observé ces cloisons sur certains brins.

Cordialement

OLx
  • 0

#5 olevoux

olevoux

    Invertébré

  • Membre confirmé
  • PipPipPip
  • 328 messages

Posté 26 mars 2007 - 08:54

Bonjour,

J'ai trouvé ça :

Les cyanobactéries peuvent être :
• soit unicellulaires, vivant solitaires ou en colonies
• soit organisées en trichomes, quand le thalle est composé d’une série de cellules sans gaine
• soit organisées en filaments, quand le thalle est composé d’une série de cellules enveloppées d’une gaine

Comme les cyanobactéries se trouvent à la frontière du monde des végétaux et des bactéries,
plusieurs définitions ont été attribuées à la spiruline. En référence, Richmond la décrit comme un
microorganisme à filaments bleu-vert, mobiles, composés de cellules cylindriques disposées en
trichomes hélicoïdaux. Ces filaments tournent autour de leur axe ; la spiruline n’a pas d’hétérocyste,
elle ne peut donc pas fixer l’azote libre. La forme hélicoïdale du trichome, observable uniquement en
milieu liquide
est caractéristique du genre, mais les paramètres de l’hélice (épaisseur, longueur)
varient selon les espèces, et même chez une même espèce (Richmond, 1986).

Ma spiruline serait droite car passée par un stade de dessiccation ?

Spirulinement

O.Levoux
  • 0

#6 olevoux

olevoux

    Invertébré

  • Membre confirmé
  • PipPipPip
  • 328 messages

Posté 30 mars 2007 - 02:17

Bonjour,
Pour compléter encore sur mon sujet de Spiruline de complément alimentaire, voici la réponse que j'ai obtenu de son fabricant sur la nature non spiralée de sa spiruline :

"Nous ignorons la raison pour laquelle il y a des droites et des spiralées, par ailleurs il ne s’agit pas de variétés différentes : un type de spiruline peut présenter des droites et des spiralées et ceci doit probablement dépendre des conditions qui l’entourent (température, ensoleillement, PH, densité de spiruline dans l’eau, etc …)."

Pour ma part je retiendrais finalement l'hypothèse que l'"élevage intensif" de spiruline la rectifie probablement pour une question d'optimisation de l'occupation de l'espace... (elle est également plus courte en proportion à sa largeur). La spiruline est donc bien extrèmement plastique.
Si vous avez d'autres hypothèses... :rolleyes:

Olx
  • 0

#7 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 30 mars 2007 - 02:53

Bonjour Olivier
,
Voici un petit extrait du manuel que j’avais cité et qui répond en partie à la question des souches spiralées ondulées ou droites.

Personnellement je possède des biofermenteurs et je serais prêt à me lancer dans la culture à moyenne échelle, dans la mesure où celle-ci serait entièrement automatique, mais je suis un peu limité en ce qui concerne l’approvisionnement en sels pour le milieu de culture. (Et très réservé en ce qui concerne la production de l’acide phosphorique)

Cordialement.

Manuel de culture artisanale pour la production de spiruline
Par Jean-Paul JOURDAN (dernière mise à jour 1/3/2006)

5.1) Quelle souche de spiruline utiliser ?
Il existe des spirulines de "races" (souches) différentes, bien qu'elles aient toutes des
caractères communs qui les distinguent des autres algues. On reconnaît très vite au
microscope ou même à la loupe de fort grossissement (25 fois) si les spirulines sont
spiralées ou droites mais il est moins facile de dire de quelle souche il s'agit car les
spirulines ont une forte tendance à changer de taille et de forme (spiralée plus ou
moins serrée ou "ondulée" ou droite). En présence de formes droites il existe un
doute : s'agit-il de spirulines ou d'algues Oscillatoria semblables aux spirulines
droites et dont certaines sont toxiques ? Un oeil exercé ne peut confondre une droite
avec une des Oscillatorias toxiques. Un trop fort pourcentage de droites conduit à
des difficultés de récolte. Donc prendre de préférence une semence 100 % spiralée,
de grande taille, d'un beau vert tirant vers le bleu-vert, filtrant facilement. On peut se
procurer des souches pures à l'Institut Pasteur ou encore chez Antenna
Technologies à Genève. Toutes sont en fait des "Arthrospira platensis spp" selon la
dénomination scientifique. Nous appelons "spiralées type Lonar" les souches dont
les filaments sont en "queue de cochon", telle la "Lonar". Nous appelons "spiralées
ondulées" (ou "ondulées" tout court) les souches dont les filaments sont en spirale
étirée, telle la "Paracas". Pour faciliter le choix de la souche, voici quelques éléments
utiles :
- Les spiralées type Lonar flottent plus que les ondulées et les droites, ce qui permet
éventuellement leur séparation.
- Les spiralées filtrent mieux et leur biomasse “fait la boule” sur le filtre, du moins
lorsque le milieu de culture est assez pur.
- Les spiralées ont plus tendance à former des peaux et grumeaux verts flottants,
surtout à pH bas et en l'absence d'ammonium, ce qui est un inconvénient.
- La teneur en matière sèche dans la biomasse essorée prête au séchage est plus
élevée chez les ondulées et les droites que chez les spiralées type Lonar, ce qui est
un avantage.
- La biomasse des spiralées type Lonar sèche plus facilement.
- Les ondulées n’ont pratiquement pas tendance à devenir droites.
- les ondulées résistent au pompage par pompe centrifuge, alors que les spiralées se
cassent.
Il n'y a pas de différences de composition ou de valeur nutritionnelle notables entre
ces souches, par contre la couleur verte des ondulées est plus sombre; certains
préfèrent la couleur et la saveur de l'une ou l'autre souche, mais ceci est affaire de
goût personnel.
Les ondulées et les droites ont des caractères communs, mais les ondulées ne
souffrent pas de la suspicion de ne pas être de "vraies" spirulines.
Au total, notre préférence pratique va aux ondulées, bien que les spiralées soient
plus belles d’aspect au microscope.


  • 0

#8 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 193 messages

Posté 02 avril 2007 - 12:19

bonjour,

juste une idée : j'ai remarqué que les spyrogyres, lorsqu'elles sont privées de lumière, ont les chloroplastes qui se déroulent et s'étendent en longueur : peut être pour capter plus de lumière; il pourrait en être de même pour les spirulines : la forme allongée étant plus réceptive ??

amitiés,
JMC

Modifié par Jean Marie Cavanihac, 02 avril 2007 - 12:19 .

  • 0

#9 olevoux

olevoux

    Invertébré

  • Membre confirmé
  • PipPipPip
  • 328 messages

Posté 02 avril 2007 - 10:00

Merci pour cette comparaison,

si je comprends bien la différence serait que la "déspiralisation" se passe à l'intérieur de la cellule, ou lieu d'être au niveau du trichome. Un déroulement de chloroplaste est à l'échelle cellulaire. Une déspiralisation de spiruline à l'échelle du filament,... dans les deux cas une intelligence cachée opère ?

Olx
  • 0

#10 André Advocat

André Advocat

    Homo sapiens microscopicus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 118 messages

Posté 03 avril 2007 - 05:32

Bonjour à tous,Olivier
Pour illustrer l'explication de Jean-Marie,voir le lien suivant ICI

Amicalement André
  • 0

#11 raphaelg

raphaelg

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 143 messages

Posté 05 avril 2013 - 09:30

Bonjour, je viens de recevoir une souche d’Arthrospira, je vais la cultiver en milieu de Zarrouk :

Voici sa composition pour 1L d’eau osmosée :
16,8 g/L Bicarbonate de sodium
0,5 g/L Potassium hydrogénophosphate
2,5 g/L Nitrate de sodium
0,2 g/L Sulfate de magnésium
1 g/L Sulfate de potassium
1 g/L Chlorure de Sodium

Ajuster pH à 8,2 avec du NaOH

J’ai touts les produits mai savez vous si il y a un ordre pour dissoudre les espèces chimiques car j’ai d’abord dissous le bicarbonate de sodium, le chlorure de sodium et le sulfate de magnésium et j’ai eu un précipité.. !

Des photos bientôt !

Merci !
  • 0

#12 raphaelg

raphaelg

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 143 messages

Posté 01 décembre 2013 - 01:41

Bonjour, je poste enfin des photos ! cependant ma souche a été contaminé par une algue filamenteuse j'ai l'impression !

d'ailleurs avez vous une idée de ce que c'est ? 

spiru1.jpg

spiru2.jpg

spiru3.jpg

 

Merci !


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!