Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Recherche infos pollen Prunus


  • Veuillez vous connecter pour répondre
6 réponses à ce sujet

#1 Laurana

Laurana

    Acide aminé

  • Membre >
  • 1 messages

Posté 10 mai 2007 - 03:12

Bonjour à tous

Je travaille à l'INRA sur le merisier ou cerisier sauvage (Prunus avium) et je fais en ce moment des observations de grains de pollen.

Je cherche à reconnaître chez le merisier les grains de pollen non-réduits : ce sont des grains de pollen qui contiennent 2 fois plus de chromosomes que les grains normaux (à cause d'erreurs lors de leur formation) et qui donneront naissance à des merisiers possédant un nombre anormal de chromosomes (3 lots chromosomiques au lieu de 2, phénomène appelé triploïdie).

Or j'observe dans le pollen d'un même individu des grains de formes et de tailles différentes : des grains triangulaires (type dominant) de 30 à 50 µm de hauteur, des grains carrés (plus rares) de 30 à 45 µm de côté et des grains plus ou moins ronds, de 20 à 70 µm de diamètre (voir photos).

Pollen287.JPG Pollen202_petit.JPG

Face à tous ces types de pollen, je me demande :
  • s'ils sont "normaux" chez le merisier
  • comment reconnaître les grains non-réduits (sont-ce les carrés, les gros ?).


Les merisiers, cerisiers et autres Prunus étant fréquents en environnements urbains, cultivés et sauvages, j'imagine que beaucoup d'entre vous ont dû faire des observations de leur pollen. Je vous fais part des questions que je me pose, en espérant que vous pourrez m'apporter quelques informations, même anecdotiques :
  • avez-vous déjà observé chez le merisier des grains différents par leur forme et/ou par leur taille (en particulier des grains quadrangulaires) ?
  • avez-vous déjà observé chez d'autres Prunus (cerisiers par exemple) des grains différents par leur forme et leur taille ? Quelle est la taille moyenne des grains de pollen ?
  • savez-vous comment reconnaître des grains non-réduits chez les Prunus, ou chez les Rosaceae, ou bien même dans d'autres familles ?
Toute aide me sera utile. Merci d'avance !
Laurana
  • 0

#2 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 10 mai 2007 - 04:20

Bonjour Laurana,

D’abord félicitations pour ton post très bien présenté, documenté, illustré, clair.... un modèle du genre !
Jaurais bien aimer t’aider car j’ai chez moi des prunelliers et des cerisiers de sainte Lucie (Prunus mahaleb) malheureusement ils ne sont plus en fleur et les fruits sont déjà constitués. Par contre il y a encore des aubépines sauvages si cela t’intéresse.

Cordialement.
  • 0

#3 Laurana

Laurana

    Acide aminé

  • Membre >
  • 1 messages

Posté 10 mai 2007 - 11:03

Bonsoir,

Merci de votre réponse rapide et pour votre compliment, mais il me semble que clarté et précision sont la moindre des choses sur un forum scientifique...

Aubépines et merisiers sont effectivement assez proches puisque tous deux de la famille des Rosacées, mais les aubépines Crataegus sont de la sous-famille des Maloideae (comme les poires, pommes, cotoneaster...) alors que le merisier est de la sous-famille des Amygdaloideae (pêcher, amandier, cerisier...).

Cependant les espèces françaises sauvages d'aubépines sont diploïdes (i.e. possèdent 2 lots chromosomiques), comme les merisiers, et sont donc pareillement susceptibles de donner des grains de pollen non réduits diploïdes. De plus le type de pollen est souvent relativement bien conservé au sein d'une même famille. Je pense donc a priori qu'il pourrait y avoir des similitudes intéressantes entre pollen d'aubépine et de merisier.

Je serai donc assez intéressée par vos observations de pollen d'aubépines, si vous avez un peu de temps à y consacrer.

Cordialement,

Laurana
  • 0

#4 André Advocat

André Advocat

    Homo sapiens microscopicus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 118 messages

Posté 11 mai 2007 - 07:01

Bonjour à tous;Laurana

J'ai bien l'impression plusieurs genres dans la famille des Rosacées présentent des grains de pollens tri et quadricolpés(colporés)..quelques exemples : http://forum.mikrosc...;hl=amelanchier

http://forum.mikrosc...o...4&hl=sorbus

http://forum.mikrosc...amp;hl=cerisier

Par contre au niveau de la forme,je pense que l'aspect arrondi vient de la position du grain sur la lame:en effet,je me suis rendu compte que les colpis,sur les grains à aspect ronds ne se situent pas aux "angles",mais ne sont focalisables qu'en surface,où l'on voit à ce moment là le colpus ou le pore en entier..;(voir photos où le grain arrondi marqué sur la première photo a été focalisé en surface sur la seconde)
Ce grain offre donc une vue plus ou moins apicale et non faciale,ce qui est le cas ici pour la majorité des grains!



Prunus_dulcis_Mil11.jpg

Prunus_dulcis_Miller22.jpg

En ce qui concerne la taille des grains de pollen des Prunus ,voici quelques données tirées de Leitfaden der Pollenbestimmung;H.J Beug 2004

Prunus dulcis 31à51.8µm
-------avium 31.5à43.5
-------cerasifera 28.5à43.3
-------cerasus31.3à49.5
-------domestica 32.5à45.8
-------domestica ssp insititia 39.6à56.1
-------fruticosa 26.4à35.6
-------laurocerasus 39.6à56.1
-------mahaleb 26.3à39.8
-------persica 31.4à47.9
-------padus 24.5à30.5
-------spinosa 32.3à43.8
-------tenella 34.8à45

et des moyennes :dans le même ordre:38.6/37.7/34.5/38.9/39/46.7/30.1/41.3/31.1/37/27.6/36.8/40/

Amicalement André

Modifié par André Advocat, 11 mai 2007 - 07:04 .

  • 0

#5 olevoux

olevoux

    Invertébré

  • Membre confirmé
  • PipPipPip
  • 328 messages

Posté 12 mai 2007 - 06:14

Bonjour à tous ! Bonjour Laurana !

Je commencerai par ma question, pourquoi cherchez-vous à reconnaitre les pollens non réduits du merisier ?

Sinon j'ai déterré un vieux "Que sais-je" sur le pollen (par Armand Pons) qui dit la chose suivante (p.69):

"L'augmentation du nombre de chromosomes entraine une augmentation de la taille du grain de pollen. Cependant, il faut bien préciser que cette relation n'est pas absolument obligatoire et que, lorsqu'elle a lieu ses modalités sont complexes.
Des recherches récentes on peut dégager les faits généraux suivants :

1) Le redoublement du nombre de chromosome est généralement associé à un acroissement considérable de l'axe polaire et du diamètre équatorial (de 115 à 129%), cet accroissement étant encore plus important pour le volume (162 à 209%).

2) Au contraire la triploïdie et les polyploïdies importantes (octoploïdie par exemple), rapprochent la taille de la normale.

3)Les grains ellipsoïdaux des tétraploïdes ont une tendance à arrondir leurs formes (rapport axe polaire / diamètre équatorial diminue)

4) Certaines formes polyploïdes peuvent montrer un fort pourcentage de grains défectueux : 16 à 84% de grains vides, 2 à 12% de grains abortifs ont été observés. En présence d'une plante dont la production pollinique est anormale, il faut donc toujours penser qu'il s'agit d'un polyploïde ou d'un Hybride.

5) La multiplication du nombre de chromosomes entraine un accroissement du nombre des apertures, comme cela se passe toutes les fois qu'il y a un accroissement de la taille; mais si en général, les apertures rentrent dans le dessin normal du pollen, en éléments supplémentaire sans en altérer la symétrie, chez les pollens polyploïdes les apertures nouvelles peuvent avoir une situation franchement aberrante qui rompt cette symétrie :
- chez les pollens triporés, le néopore est en dehors de la zone équatoriale ;
- chez des pollens stéphanoporés, les néo-sillons se placent entre les sillons normaux, faisant apparaitre des espaces intercolpaux inéguaux."

Ouf... doctus cum libro...
Ceci étant dit, les différences de forme (triangle/carré) pourraient donc s'expliquer par la polyploïdie (passage d'un tricolpé/poré à un stéphanocolpé/poré) mais aussi par la différence de vue du grain (polaire ou équatoriale pour la forme ronde ?).

Malheureusement l'ouvrage ne va pas plus loin...
En espérant que cela aide...
Cordialement
Olx
  • 0

#6 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 12 mai 2007 - 09:05

Bonjour à tous, Laurrana,

Je serai donc assez intéressée par vos observations de pollen d'aubépines, si vous avez un peu de temps à y consacrer.

Justement, et malheureusement, je n'ai plus le temps de faire de la microscopie (eh oui le dur métier d'administrateur ne le permet pas...) mais je vais mettre dans un tube quelques fleurs pour les jours meilleurs.

Olivier,
Ces considérations sont très intéressantes !

Des recherches récentes on peut dégager les faits généraux suivants :

Toutefois il faut relativiser la jeunesse de ces découvertes qui datent quand même de plus de 50 ans.

Cordialement.

Modifié par mPx, 13 mai 2007 - 05:31 .

  • 0

#7 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 08 juin 2007 - 08:59

Bonjour Laurana,

mais je vais mettre dans un tube quelques fleurs pour les jours meilleurs.


Malheureusement tout ne c'est pas passé comme j'aurais voulu.
Il s'est mis à beaucoup pleuvoir pendant plusieurs jours, et au moment où j'ai pu aller faire ma récolte de pollens, il était trop tard, il n'y en avait plus.
Ce sera pour l'année prochaine, c'est promis.

Cordialement.
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!