Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Guide pour choix d'un microscope


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
Aucune réponse à ce sujet

#1 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-admin
  • 3 144 messages

Posté 30 janvier 2008 - 09:17

Choix d'un microscope :


C'est la première étape si l'on veut se lancer dans l'observation microscopique mais il convient de se poser un certain nombre de questions préalables : que souhaite-t-on observer ? le choix du type d'instrument va en dépendre .

1) Eviter les microscopes en plastique (genre coffret des grandes surfaces au moment de Noël) l'image est très décevante et va décourager les débutants. Seuls des microscopes avec statif en métal sont utilisables. Idem pour les lentilles, les lentilles en plastique ont des défauts et ne donnent jamais une bonne image . En général si le statif est en métal les lentilles seront en verre.

2) Ne pas faire la chasse aux très forts grossissements : le grossissement total d'un microscope est obtenu en multipliant celui de l'objectif (la lentille la plus proche de l'objet) par celui de l'oculaire (lentille proche de l'œil) : par exemple avec un objectif de 4 x et oculaire de 10 x on obtient déjà un grossissement de 40 fois . C'est l'objectif qui forme l'image : il est inutile de 'pousser' le grossissement avec des oculaires de forte puissance (l'optimum est 10 ou 12 x pour un oculaire). Un grossissement total de 400 x (objectif de 40 x et oculaire de 10 x ) est le maximum facilement utilisable . On peut obtenir plus avec des objectif spéciaux à immersion mais leur usage est très délicat.

3) Choisir le type de statif : en gros il existe des microscopes droits : monoculaires, binoculaires, trinoculaire et des « loupes » stéréoscopiques (binoculaires bien sûr). Ces dernières ont un grossissement moindre (de 20 à 40 x) mais permettent de voir des objets en relief (insectes, minéraux etc) qui n'ont pas besoin d'être transparents ni spécialement préparés puisqu'il y a toujours un éclairage par dessus. Ce peut être un bon choix pour des enfants.

Les microscopes droits : les objets à observer doivent être transparents ou rendus transparents, car l'éclairage se fait au travers . Le monoculaire n'a qu'un seul oculaire et ne peut être utilisé que d'un œil, on s'y habitue très vite . Le binoculaire possède deux oculaires ce qui est plus confortable pour de longues observations (NB : il ne donne pas de vision en relief !) , enfin le trinoculaire est un binoculaire avec un troisième tube séparé réservé à la photo . Donc utile si on veut faire beaucoup de prise de vue.., Bien sûr les prix vont en croissant :

Exemple de fourchette (prix donné avec 3 objectifs) : 4x 10x 40 x :
Monoculaire : de 150 à 200 euros
Binoculaire : 300 à 400 euros
Trinoculaire : 500 à 600

Stéréo loupe : 200 à 300 euros (1 seul grossissement)

Il s'agit de prix indicatifs (hors microscopes professionnels qui peuvent atteindre de 2000 à 20000 euros !)

4) Prise de vue : on peut utiliser, si on en possède déjà un, un appareil photo numérique (réglé sur l'infini) au travers de l'oculaire (même sur un monoculaire !) mais l'adaptation n'est pas facile. Une solution simple et économique , qui de plus permet de faire de petites vidéos est l'adaptation d'une Web cam en enlevant l'oculaire du micro et l'objectif de celle ci. Attention dans ce dernier cas cependant : il faudra impérativement utiliser un éclairage à LED blanche pour le microscope sinon les couleurs seront très dégradés (présence d'infra rouge dans l'éclairage à incandescence) .

5) Eclairage : La qualité des images obtenues dépendra de la préparation des spécimens (minces, transparents et examinés en milieu liquide) mais aussi de l'éclairage. Celui ci est assuré soit par un miroir orientable dans les microscopes de base soit par une lampe incluse dans le socle. Dans ce dernier cas, se situe souvent , au dessus un dispositif à lentille(s) appelé condenseur, qui contient un diaphragme dont le bon réglage conditionnera la qualité de l'image : un microscope avec condenseur donnera une meilleure image que s'il n'en a pas !

Le condenseur permet aussi des modes d'éclairage spéciaux : le fond noir (facile à réaliser) ou le contraste de phase plus délicat et qui exige des objectifs spéciaux ( et plus chers) .

6) Réglages du microscope : le réglage principal est la mise au point qui approche ou recule l'objectif de l'objet pour avoir une image nette : il peut y avoir un seul bouton : réglage gros ou deux : gros et fin, ce dernier très utile au forts grossissements.

Autre réglage : la platine X Y ou platine à mouvements croisés qui permet le déplacement de la lame qui porte l'objet, grâce à deux boutons. Pas indispensable mais très confortable à l'utilisation, surtout pour sa précision aux forts grossissements.

Enfin : La tourelle d'objectifs (revolver) permet de changer le grossissement : il faut toujours commencer avec un objectif 'faible' ( 4 x) pour repérer le sujet et le centrer dans le champ de vision puis passer aux objectifs plus forts si nécessaire . Attention, plus l'objectif est fort plus il doit s'approcher de la lame (0,5 mm pour le 40 x) donc il est prudent de l'approcher au maximum en le regardant latéralement puis faire la mise au point en le remontant (moins de risques de casser la lame..)


Voilà pour ce rapide tour d'horizon : mais quelques conseils pour débuter : la qualité d'image dépend au moins de 50 % de la façon dont l'objet est préparé, ce n'est pas très complexe mais indispensable dans le cas du microscope droit. La plupart des observations se font au grossissement 100 x (Objectif 10 x et oculaire 10 x), ne pas envisager de débuter avec un objectif x 100 à immersion !! On parle souvent de colorations en microscopie : elles ne sont absolument pas indispensables et sont délicates à maîtriser. Il est possible de faire des préparations permanentes, si on veut conserver ses lames , avec quelques produits chimiques, mais là nous sortons du cadre du choix d'un microscope !


Vous trouverez ces divers points développés dans le magazine Microscopies.COM

Fichier joint  Choixmic.doc   25 Ko   585 téléchargement(s)
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!