Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

R-DIC: un eclairage oblique facile


  • Veuillez vous connecter pour répondre
6 réponses à ce sujet

#1 Ramon Garcia

Ramon Garcia

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 21 messages

Posté 29 juillet 2007 - 03:10

Bonnes nuits à tous :

Celle-ci est la manière dans laquelle j'effectue l'eclairage oblique. Je préfère montrer les images suivantes (mon français n'est pas bon).

Je crois que ces images expliquent assez bien le fonctionnement du R-DIC : ces sigles sont une plaisanterie en référence aux sigles de ce qui est vrai "D.I.C" (Differential Interference Contrast). "R-DIC" signifie : "Ramon´s Dirt-cheap Incredible Contrast". Plus ou moins : "contraste incroyable de prix dérisoire de Ramón..." :rolleyes:

rdic_1_elementos_IMG_4412_w.jpg rdic_2_elementos_IMG_4415_w.jpg
Note : la musique... il est facultatif... mais le R-DIC fonctionne mieux si tu écoutes de la bonne musique. :)

On peut voir les éléments du R-DIC : une "tache" (“spot”) bleue (porte-objets peint en bleu avec un marqueur bleu) ; une tache noire (porte-objets dans lequelle on a collé un morceau de bristol noir) ; et une base pour soutenir les taches : c'est une caisse cylindrique de carton, sans la couverture, de quelque 4 centimètres de haute, laquelle j’ai trouvé dans un magasin de matériel pour étudiants (je crois qu'il sert... à garder les grillons, les cri-cri). il est parfait pour mon microscope. J'ai fait un trou dans sa base de quelque trois centimètres de diamètre.

On peut aussi voir la manière dans laquelle doivent se situer les taches. Celle qui est noir, toujours vers le bas. Celle qui est bleu est placé sur ce qui est noir.

Et on peut ici voir le R-DIC installé dans mon microscope:

rdic_3_micro_IMG_4427_w.jpg
Note : les flèches rouges indiquent comment, à la fin, on peut adapter l'effet du R-DIC : tu puis déplacer la base, en faisant rotation, ou en la déplaçant (conservatricement) "vers le microscope ou vers toi"; c'est "l'ajustement fin" du R-DIC, que nous expliquerons ensuite. Note : et, en effet..., je suis regrettablement retourné au tabac...

Ensuite, on observe des schémas où on explique comment faire une configuration de base du R-DIC.

rdic_basica_20x_w.jpg
Celle-ci la "configuration de base" du R-DIC, quand nous observerons avec un objectif 4X (agrandissement 40X): un objectif 4X est très intéressant pour faire la configuration de base.

Celui-là est la manière dans laquelle on doit placer les taches quand nous surveillerons à travers un objectif 4X (40X augmentations). Toutes les configurations sont des vues avec un objectif 4X. Toutes les configurations sont obtenues de cette manière : on fait la configuration de base ; ensuite, on entraîne seulement la tache noire (puisque la tache bleue a été placée sur ce qui est noir, et ce qui est bleu se déplacera avec ce qui est noir si nous entraînons seulement ce qui est noir).

rdic_basica_20x_2_w.jpg
Configuration pour l'objectif 20X

Tu puis observer qu'il ne faut pas déplacer rien si tu veus utiliser l'objectif 20X : ne déplacez pas la configuration de base; placez l'objectif 20X ; effectuer la routine de Köhler (attention !!! : le diaphragme du condenseur toujours, toujours doit être totalement ouvert en utilisant le R-DIC). Dans les schémas on voit le diaphragme inférieur fermé adéquat pour chaque objectif en ayant préalablement effectué la routine de Köhler.

Finalement, déplacez un peu (vers toi, ou vers le microscope) la base du R-DIC: c'est "l'ajustement fin" du R-DIC. Aussi, tu puis tourner la base à droite ou à gauche (l'incidence de la lumière change), jusqu'à ce que l'effet de relief te satisfasse.

Cette configuration base n'est pas plus qu'une de de nombreuses possibles. En utilisant deux taches, le R-DIC permet des contrastes très différents et variés.

Le diaphragme du condenseur ne doit jamais être fermé, parce que disparaît l'effet de relief. Le diaphragme du condenseur doit toujours être ouvert totalement.

Alors, celles-ci sont les configurations pour les objectifs 10 X et 40 X:

rdic_10x_w.jpg rdic_40x_w.jpg
Configuration pour l'objectif 10X. Configuraction pour l'objectif 40X

Vous observez que tous les schémas de configuration sont, en réalité, la même figure, laquelle se déplace. On doit seulement entraîner la configuration de base. Une fois obtenue la configuration de base, pour atteindre celles de des autres objectifs, tu dois seulement déplacer soigneusement la tache noire, puisque ce qui est bleu repose sur ce qui est noir. En déplaçant seulement la tache noire, ce qui est bleu se déplace avec celui-là. Seulement à la fin tu devrais déplacer la base du R-DIC, pour obtenir un dernier ajustement fin.

J'espère que vous jouissiez avec cette manière tellement simple de faire l'eclairage oblique.

Finalement, ici un petit exemple des résultats photographiques du R-DIC. Je le reconnais : la lumière oblique, l'eclairage oblique me fasciner.

070726_F0_bolsa_2_w_112k.jpg

Et si vous voulez voir des autre photos effectuées avec cette technique d'eclairage oblique, il est ici le lien :

http://www.ramonland...IC/p1_r_dic.htm

Amitiés, depuis Barcelone,

Ramón
  • 0

#2 Jean de Corcelles

Jean de Corcelles

    Auteur

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPip
  • 580 messages

Posté 29 juillet 2007 - 07:08

Bonjour Ramon

Bravo pour le R-DIC, je vais m'empresser de l'essayer !
Merci aussi pour l'humour que tu mets dans tes descriptions, c'est indispensable !
Et comme tu as raison d'écouter de la bonne musique, si tout le monde en faisait autant !

Ne t'inquiète pas pas pour ton français, il est parfaitement compréhensible!


Bien amicalement Jean :)
  • 0

#3 adn25fr

adn25fr

    Purgatorius

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 786 messages

Posté 29 juillet 2007 - 09:50

Bonjour à tous,
Ramon,
en français, le DIC est appelé contraste interférenciel. Je l'abrège plutot CI. Je ne suis pas trop chauvin mais quant on peut, autant défendre le français et éviter l'invasion des anglicisme mèmes humoristiques.

Ton éclairage est une variante des éclairages de Rheinberg que l'on obtient en plaçant des secteurs ou anneaux colorés sous le condenseur.

J'utilise cet éclairage à faible grossissement (objectif 4x) pour obtenir des effets colorés. Par exemple en plaçant une pastille bleue au milieu d'un disque jaune, on obtient des images brillantes sur fond bleu. La taille de la pastille bleue est a adapter à l'objectif utilisé comme on le fait pour le fond noir.
Cette variante du Rheinberg correspond à un éclairage circulaire jaune.
Ton "Rdic" diffère par un éclairage blanc latéral qui apporte du relief. Bravo pour les images obtenues!

Cordialement

Modifié par adn25fr, 29 juillet 2007 - 09:57 .

  • 0

#4 Pierre Houssin

Pierre Houssin

    Invertébré

  • Ex membre
  • PipPipPip
  • 364 messages

Posté 29 juillet 2007 - 09:09

Bonjour,

J'ai essayé de reproduire ton R-DIC sur mon Zeiss Standard : une lame porte objet peinte en noir mat et une lame au feutre bleu.
J'ai 2 questions :
- à quoi sert la lame bleu à part donner un fond bleuté ?
- le condenseur est il réglé à une hauteur particulière ?

De mon coté, j'obtiens le même résultat qu'un éclairage oblique obtenu en pivotant partiellement le porte filtre placé sous le condenseur ou en tournant légèrement le condenseur (le modèle rotatif à fond clair et contraste de phase).

Félicitation pour tes résultats : ta caméra est excellente et tu maitrises très bien ton microscope ainsi que l'éclairage oblique.
Et le tout avec un humour rafraichissant !

J'adore tes participations dans ce forum

Modifié par Pierre Houssin, 29 juillet 2007 - 09:20 .

  • 0

#5 Ramon Garcia

Ramon Garcia

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 21 messages

Posté 31 juillet 2007 - 10:09

Hola, à tous:

Pierre, Merci pour tes paroles !

Je t'expliquerai ma philosophie générale en référence à l'eclairage oblique (je me réfère à toute technique d'eclairage oblique) :

Pour moi, cela qui il est intéressant est que les résultats photographiques soient bons. Et ceci n'est pas facile.

Ce qui est certain est que si on fait la “coupe de la lumière” avec une tache noire, est observée généralement que, dans les objets, un contraste excessif se produit entre de hautes lumières et lumières moyennes (il y a des zones trop brillantes qui sont brûlées dans les photos par excès de lumière). Ceci, je n'aime pas.

Si nous l'observons avec attention, le "R-DIC" est une tentative pour que ceci n'arrive pas... Le sens de la tache bleue est celui-là : en retardant (ne pas placer trop avancée) la tache noire, c'est la tache bleue celui qui vient d'obtenir l'effet. Ainsi, l'excès de contraste luminique est réduit. Je moi, au moins, observe clairement cela.

Évidemment, il peut y avoir d'autres manières meilleures d'effectuer l'eclairage oblique. Il y a un condenseur pour eclairage oblique de Lomo... je me résiste l'acheter parce que je ne sais pas s'il pourra être adapté à mon microscope.

Je continuerai à commenter “mes recherches” sur la lumière oblique : curieusement, les bons résultats visuels ne se correspondent pas parfois avec les résultats photographiques. Dernièrement, je fais des essais en remplaçant la tache noire par autre bleue très dense, et en renforçant dans la partie précédente de la coupe de lumière avec une autre tache bleue moins dense. Je crois voir (je dois encore le vérifier) que cette stratégie “tue” encore plus les hautes lumières.

J'espère pouvoir continuer à commenter tout ceci avec vous, dans ce forum magnifique.

Bien amicalement,

Ramón
  • 0

#6 André Advocat

André Advocat

    Homo sapiens microscopicus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 118 messages

Posté 31 juillet 2007 - 12:37

Bonjour à tous ,Ramon

Il y a un condenseur pour eclairage oblique de Lomo... je me résiste l'acheter parce que je ne sais pas s'il pourra être adapté à mon microscope.


Je pense sincèrement,qu'au vu de tes résultats avec le R-DIC,il est parfaitement inutile d'investir dans du matériel "lourd" pour lumière oblique....d'ailleurs je ne connais aucun enregistrement de musique russe par Glenn Gould!!!

Amicalement André
  • 0

#7 Jean de Corcelles

Jean de Corcelles

    Auteur

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPip
  • 580 messages

Posté 31 juillet 2007 - 04:50

Bonjour à tous, Ramon,


Comme tu peux le voir, je possède ce condenseur LOMO !

Condenseur.jpg


Si ça t'intéresse je peux t'envoyer la photocopie de la notice technique ( en français ! ), quelques pages seulement.

Je peux déjà te dire que le diamètre du condenseur pour son adaptation sur le microscope est de 37mm.

A ton service Jean :)

Modifié par Jean de Corcelles, 31 juillet 2007 - 04:51 .

  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!