Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Rotatoria sp (?)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 patrice dx

patrice dx

    Batracien

  • Membre Modérateur
  • 519 messages

Posté 21 mars 2008 - 07:37

lieu de prélèvement – vasque dans un jardin public - Bruxelles
microfaune : euglènes, scenedesmes, phocus, paramecies, hypotriches divers, présence de débris d'insectes. Deux espèces de rotifères sont présentes : des bdelloïdes, philodinidae et des Epiphanes. Je traite ici des bdelloïdes.

1. « Les Bdelloïdes font preuve d’une grande uniformité aussi bien dans leur morphologie que dans leur anatomie. Le corps allongé, renflé en son milieu, est divisé en articles pouvant se télescoper les uns dans les autres. Le pied porte des ergots et de 0 à 4 orteils. Le mastax est du type ramé. La reproduction s’effectue par parthénogenèse indéfinie (absence de mâles). » (Rotifères, Roger Pourriot)
L'abondante et très riche documentation sur les rotifères in mikroscopia m'a permis de mieux comprendre ces organismes, plus complexes qu'ils n'en ont l'air :-)

En l'occurrence les individus rencontrés sont nombreux. S'étirant en quête de nourriture, il vivent groupés, rattachés aux débris. Parfois en nage libre.

rotiferes.jpg


les yeux, rouges, au nombre de deux, se retrouvent un peu en avant du mastax. Un appendice latéral est visible. Le mastax est de type ramé. A fort grossissement (40x et 100x) on distingue nettement les stries parallèles des unci. les unci sont développés en deux plaques semi-circulaires striées de sillons parallèles et sur lequel on distingue deux sillons centraux. les deux «machoires » du mastax, s'ouvrent et se referment sans discontinuer. Autour on distingue la masse musculaire. Un sac vittelogène unique se trouve sur le flanc. Le tube digestif apparait granuleux, brun-verdâtre le plus souvent. Je note la présence de deux orteils et un ergot visible

Jusqu'à présent, j'hésite à l'identifier formellement, hésitant entre Rotaria sp et Philodina sp. Sur un spécimen, qui se présente comme fort allongé, cuticule strié longitudinalement. J'ai pu distinguer ce qui ressemble à un second mastax au niveau du tube digestif, postérieurement par rapport au sac vitellogène... cette structure était immobile. le crayonné rend compte de cette observation. Est-ce un embryon ? (le genre rotaria est vivipare, est-ce le cas aussi des philodinas ?)

détail d'un bdelloïde. Deux yeux sont bien visibles.

rotifere2.jpg


sur ce dessin, le rotifère de profil. les flèches indiquent le courant induit par la rotation. Il semble qu'il y ait un canal excréteur ou de rejet.
les yeux sont confondus.

bdelloide1.jpg

j'envoie un autre dessin en complément dans une "réponse" à cet envoi


cordialement,

Patrice

lieu de prélèvement – vasque dans un jardin public - Bruxelles
microfaune : euglènes, scenedesmes, phocus, paramecies, hypotriches divers, présence de débris d'insectes. Deux espèces de rotifères sont présentes : des bdelloïdes, philodinidae et des Epiphanes. Je traite ici des bdelloïdes.

j'envoie un autre dessin en complément dans une "réponse" à cet envoi


voici donc :

bdelloide2.jpg


on remarquera la présence d'un "troisième oeil" sur cet individu

bdelloide3.jpg


ici un individu "en repos"... étiré à l'extrême on peut discerner les deux orteils, qui se distinguent des éperons. Au repos (roues non déploiées) les yeux apparaissent à l'extrémité de la tête.

cordialement,

Jusqu'à présent, j'hésite à l'identifier formellement, hésitant entre Rotaria sp et Philodina sp. Sur un spécimen, qui se présente comme fort allongé, cuticule strié longitudinalement. J'ai pu distinguer ce qui ressemble à un second mastax au niveau du tube digestif, postérieurement par rapport au sac vitellogène... cette structure était immobile. le crayonné rend compte de cette observation. Est-ce un embryon ? (le genre rotaria est vivipare, est-ce le cas aussi des philodinas ?)



observations du 20 mars


je confirme bien la présence d'individus vivipares. Deux Rotarias (je conclus donc à ce genre) gravides au moins dans mon échantillonage (erreur de ma part : je n'ai pas compté les individus présents, une vingtaine sans doute). Dans un cas, le jeune est complètement formé, positionné latéralement. Mastax très visible et actif (quoique de façon plus sporadique que chez la mère) et l'on pouvait distinguer les mouvements des cils de la couronne. Les yeux étaient aussi bien distincts. Remarquablement, le jeune - que je supposais presque à terme - était capable de modifier sa position en se retournant. Tête près du mastax maternel, ou alors tête vers l'arrière. Dans ce cas, on pouvait discerner les orteils du bébé à côté du cerveau de maman... j'ai espéré la naissance jusqu'à 4 h du matin ... en vain.
La question donc reste ouverte : comment l'accouchement se passe-t-il ? sortie par un cloaque maternel, ou déchirement du cuticule ???

à bientôt,
cordialement,

Patrice
Superbe sujet tant au niveau de la qualité de l’observation que de celle des dessins.
Les Bdelloïdes ne sont pas vraiment mon sujet de prédilection car ils sont difficiles à étudier et les documents les concernant sont peu nombreux et dans des langues qui me dépassent.
Il faut de toute façon les étudier vivants pour essayer de les déterminer.
Le genre Philodina est ovipare , il est donc probable que ceux que tu as observés soient des Rotatoria sp .Un moyen simple de les différencier est la position des ocelles : sur le tronc chez Philodina et sur la trompe pour Rotatoria (mais il faut qu’elle soit sortie car sinon on peut croire qu’ils sont aussi situés sur le tronc).
Je n’ai pas assisté à la naissance d’un petit Rotatoria ,mais je pense qu’il sort par un cloaque.
Encore bravo pour tes observations.
Je peux t’envoyer une clé descriptive des genres de Bdelloides de Claudia Ricci (grande spécialiste des Bdelloides) .Contacte moi par MP et donne moi ton adresse mail.

Michel


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!