Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Euglènes


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
Aucune réponse à ce sujet

#1 Walter

Walter

    Auteur

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 228 messages

Posté 11 janvier 2004 - 07:43

Bien, j'ai déjà mis mon microscope à travailler, en dépit de sa résistance naturelle après ces longues vacances. :lol:

Mon premier échantillon d'eau douce a été pris d'un petit cenote que la croissance urbaine a laissé inclus dans un quartier récemment construit. Les constructeurs ont respecté un petit morceau de forêt, une tache très abondante d'un palmier en danger d'extinction, un petit cenote, et ont créé un parc avec des jeux infantiles adjacent à la micro réserve écologique. Tout cela donne une distinction particulière au quartier, et les petites maisons peuvent être vendues au même prix qui d’autres beaucoup meilleurs.

Près de la tache de palmiers s’est formé dans la roche une cavité qui loge une certaine quantité d'eau permanente (cela j'espère) que quand il pleuve il verse ses excédents dans la bouche d'une petite caverne qui donne accès au cenote souterrain.

Je suis certain que beaucoup se demanderont qu’est que c'est un cenote. La péninsule de Yucatan est en grande partie constituée par roche calcaire d'origine arrecifal, ce secteur karstique est dépourvu d'eaux superficielles importantes. Il n'y a pas de rivières ni d’autres courants et les mares et lacunes sont pratiquement inexistantes. Toutes les eaux pluviales sont infiltrées dans les interstices de la roche poreuse et se réunissent dans la profondeur en créant un réseau de lacs et rivières souterrains. Je joins une image qui s’explique seul. Au milieu de la forêt s’ouvrent les bouches de 3 cenotes.

Si je trouve à la méthode adéquate :huh: et je puis voir dans le Forum cette image j'ajouterai celle de ma première capture.

rios_subterraneos.jpg


Tout est bien sorti et je espère que les modérateurs jouissent aussi de l'image. Les cenotes ne sont pas microscopiques. Certains ont une paire de centaines de mètres de profondeur. En ces derniers les mayas plongeaient (pour toujours) aux victimes des sacrifices, avec des trésors destinés à satisfaire aux dieux.
Dans ce petit mien indépendamment de quelques paramécies, les nombreuses cyanobactéries et un péridinien d'eau douce trop mouvant pour être photographié dans le vivant, j'ai trouvé cette Euglena.

J'ai eu besoin de quelque chose de patience (presque 20 photos préalables) pour obtenir cette photo qui est presque toute plat et seulement un peu mouvementé, du au fait que elle se déplaçait avec beaucoup de rapidité même sans flagelle.

Elle a un certain intérêt parce que si vous cherchez dans un livre une bonne image (par ex : Encyclopédie de la Pléiade - ZOOLOGIE 1 - P.P Grassé, pag 13) vous verrez que les euglenas ont dans tous les cas un photorécepteur, dans le canal, adhéré à la racine du flagelle (un petit gonflement). Et qui, opposé à ce récepteur, hors du canal mais appuyé sur leur paroi, il y a une tache rouge qui est appelée stigma. Celle-ci est celle qui est généralement appelée l'"oeil rouge" de ceux euglénides (Phacus, Euglena, etc.. etc..).
Dans cette photo on apprécie bien le canal et ce qui très probablement est le photorécepteur. Il n'y a pas de flagelles parce que ces espèces d'Euglena les perdent très fréquemment. Ce n'est pas un problème de résolution parce que le flagelle pendant du Peridinium en étant plus petit est vu même parfaitement dans les photos que j'ai prises à la même augmentation.
Mais la tache rouge qui est vue dans la photo et dans celles d'autres exemplaires, N'EST PAS ADOSSË AU CANAL. Il est apparentement beaucoup plus bas, la prétendue fonction comme pigment coadjuvant avec la réception de la lumière serait perdue. Pour le moment, et tandis que j'examine davantage de matériel, il reste comme une problème a étudier. Mais il est ma première image et je veux la partager.

Microscope National Optical avec camera DC• intégrée– Objectif x 40 – ON 0.65 - planachromatique – champ claire.
La photo a été découpée de l’original à 640 x 480. Le fond fut traité para le Filtre « blur » (je ne sait pas le nom en française.

doubleuglene.jpg


Salut Walter,
ce qui est bien avec toi, c'est qu'une "simple" observation, devient une aventure scientifique.... J'en ai plus apris sur les euglenes aujourd'hui, que dans tous les livres que j'ai pu lire pour l'instant.
Tes vertues pédagogiques sont immenses.
pour continuer sur les eugleniens, voici un petit phacus, je sais que tu les aimes bien, au X40, la mise au point étant délicate sur ce "modèle" qui n'est pas plat, j'ai choisi celle où on voyait le mieux ce fameux stigma
l'image n'est pas terrible, mais je suis en train de bricoler un nouveau microscope et c'est pendant une séance d'essai que je suis tombé dessus...

Img00073.JPG



Amitiés
Dominique


Bonjour à tous :

Pour continuer avec les euglènes , j'ai constaté un phénomène que je soumets à Walter en particulier . J'ai remarqué que des euglènes laissées à l'obscurité cessent de bouger et s'applatissent comme si elles voulaient augmenter la surface recueillant la lumière. Si on les éclaire elles reprennent leur forme cylindrique et se remettent à bouger. Voici les images avec le détail de l'extrémité du stigma en haut à gauche

EUG28.jpg



Jean Marie: La première observation est que tes euglènes ont leur stigma dans la place adéquat: près du goulot. Et... je ne vu pas une reporte qui parle de cet comportement inconnu. On sait qu'on peut éliminer les chloroplastes en cultivant les euglènes à l'obscurité et avec un peu de glycérine. Mais jamais j'e n’ai lu pas sur un aplatissement de telle sorte. Sont trés interesantes tes images...comme toujours :)
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!