Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

Contraste de phase sans objectifs spéciaux.


  • Veuillez vous connecter pour répondre
11 réponses à ce sujet

#1 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 30 avril 2008 - 08:07

Bonjour à tous, Marc,

Dans ce message ( http://forum.mikrosc...&...ost&p=28509 ) tu nous expliquais qu’il ne pouvait pas y avoir de « bidouilles » possibles dans l’espace infini pour y incorporer des lames de phase.

Dans mes souvenirs lointains, j’avais justement lu qu’on pouvait faire l’économie d’une série d’objectifs de phase en mettant les lames de phase dans l’espace infini. Quand on sait le prix des objectifs c’est quand même une petite compensation. Justement, je viens de retrouver un devis que j’avais fait faire par Nachet en 1978 pour un NS400. ( 42 785 francs pour le modèle de base sans accessoires !) Dans la notice on peut y lire :

« Le NS 400 a l’avantage de ne pas utiliser d’objectifs spéciaux pour le contraste de phase et le fond noir... »

Et plus loin, « Lames de phase en tourelle dans le bloc relai phase » Voir la photo :

Phase_infini.jpg


C’est à se demander si les autres constructeurs ne poussent pas un peu à la consommation ?

Cordialement.
  • 0

#2 Marc Peltier

Marc Peltier

    AUTEUR

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 151 messages

Posté 30 avril 2008 - 09:51

Bonsoir à tous,
Michel, c'est en effet intéressant, et intriguant. Je ne comprends pas comment c'est possible, et c'est la première fois que j'entends parler d'une telle solution.

Aurais-tu plus d'information?
Amicalement,
Marc
  • 0

#3 10163

10163

    Nucléotide

  • DEM
  • 36 messages

Posté 01 mai 2008 - 06:45

Bonjour à tous :)

Si vous voulez télécharger des brochures sur le NS400 mais aussi le NS460 et le monstrueux NS800, vous pouvez cliquer sur ce lien :rolleyes:

JP
  • 0

#4 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 01 mai 2008 - 08:37

Merci Jean-Paul,

Je signale également que je suis entrain de préparer une vaste base de référence concernant les microscopes et que j'ai pour cela ouvert une liste pour pouvoir commencer par les microscopes les plus utilisés.
J’ai à ma disposition de nombreux documents et les sources extérieures sont encore plus nombreuses mais dispersées.
Vous pouvez participer si vous avez des notices aux brochures, en enrichissant cette base.

Cordialement.
  • 0

#5 10163

10163

    Nucléotide

  • DEM
  • 36 messages

Posté 01 mai 2008 - 08:39

De rien :)

Tu peux prendre les liens vers mes brochures et les importer dans ta base...

Pourrais-je te demander de rétablir les MP car je n'arrive pas à contacter qui que ce soir par ce biais, ce qui est embêtant... d'autant, par exemple que ton adresse email, celle que j'ai trouvée sur ce site, ne fonctionne plus....

J'utilise donc ce message pour cela. :rolleyes:

Merci à toi

JP
  • 0

#6 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 01 mai 2008 - 09:13

Bonjour Marc,

Aurais-tu plus d'information?
Amicalement,
Marc

Les seules informations sont celles que j’ai citées et qui sont dans la brochure de Nachet. Je pense qu’à l’époque cela devait procéder d’un secret tant qu’il n’y avait pas brevet. Avec le recul il doit être possible de retrouver tout cela. Je pense que l’on pourrait utiliser de la même manière cet espace infini pour incorporer des modulateurs d’ Hoffman !

Si je peux intervenir sur l' « impossibilité », si j'ai bien compris le mot, de mettre des lames de phase dans l'espace infini, je dirais que je ne comprends pas a priori pourquoi cela serait impossible.
Au pif et sans avoir examiné le problème de près, je dirais qu’à la limite, il suffirait d’une lentille à l’entrée du bloc et une à la sortie. Mais surtout ne hurle pas, c’est juste une idée de candide. De toute façon, si cela n’est pas possible directement, il y a bien un moyen.

Amitiés.
  • 0

#7 12518

12518

    Procaryote

  • DEM
  • Pip
  • 177 messages

Posté 01 mai 2008 - 03:38

Bonjour Jean-Paul , Bonjour Michel et à tous, B)

Ceci apporte de l'eau à mon moulin concernant la possibilité d'installer des accessoires optiques comme les lames de phase ou les compensateurs sur les microscopes à l'infini...quelque soit le constructeur puisque à priori la conception optique le permet(trait);

J'ai déjà vu passer sur notre fournisseur commun eB... des lames de phase que l'on peut installer ainsi de manière indépendante en dehors du systême prévu à l'origine par le constructeur.
Malheureusement je n'ai pas connaissance de l'origine et du fabricant de ces lames (Inde ou chine peut-être).

Merci Jean-Paul pour ta doc, j'ai enfin pu vérifier et visualiser comment était "Fichu" les blocs de contraste de phase ainsi que les compensateurs et les prismes de DIC prévus sur le NS400.

Cordialement,
Alain
  • 0

#8 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 01 mai 2008 - 04:29

En effet Alain,

Le principe du microscope à l’infini est de mettre à disposition un espace infini pour pouvoir y incorporer des accessoires. Donc il n’y a plus de longueur de tube fixée définitivement. (160 mm etc.)
Dans un système fini, chaque accessoire rajoute de la longueur au tube et donc les corrections de l’objectif ne sont plus assurées. Autrefois on faisait varier le grandissement du microscope en tirant sur un tube appelé coulant. La longueur du tube était donc variable avec un tube fini donc certainement des aberrations en plus.
Dans un microscope infini, on peut rajouter des accessoires à condition que cela soit prévu mécaniquement pour cela. Ce qui ne semble pas le cas pour les microscopes chinois dont nous avons parlé récemment. Par contre en modifiant le statif, cela redevient possible.
Pour les lames de phase dont tu parles, je suis un peu sceptique mais comme je ne regarde pas sur eBay, on ne sait jamais. Par contre il existe des dispositifs pour contraste de phase prévus pour un seul objectif à la fois. Ce ne sont donc pas des tourelles d’anneaux de phase mais des anneaux indépendants qui se mettent sous ou à la place parfois du condenseur. Là encore cela fait vendre du matériel.
Je ne suis pas sûr que ce soient des anneaux de phase que tu as vu sur eBay. Par contre si ce sont bien des lames, ce serait très intéressant de connaître le fabricant pour remonter au microscope.
Chez Nachet, ils avaient mis au point un éclairage dans lequel on ne mettait qu’un seul anneau de phase et avec un dispositif pancratique (zoom) on adaptait la taille de cet anneau unique à chaque objectif de phase.

Attendons de voir ce qu'en pensent nos "opticiens", je reste persuadé qu'il y a là de beaux sujets d'étude.

Amitiés.
  • 0

#9 Marc Peltier

Marc Peltier

    AUTEUR

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 151 messages

Posté 01 mai 2008 - 06:46

Bonjour à tous!

Si je peux intervenir sur l' « impossibilité »

Je ne disais pas que c'était impossible, Michel, je disais que je ne comprenais pas comment c'était possible, nuance! Mais maintenant, grâce aux brochures du Nachet, je me sens un peu moins bête.
En effet, Nachet interpose dans le faisceau un relai optique qui permet d'imager la pupille de sortie des objectifs, et donc de pouvoir disposer dans le plan de l'image de la pupille des lames de phases, mais aussi un diaphragme iris, dont peuvent bénéficier tous les objectifs. C'est très astucieux, pourquoi n'ont-ils pas eu plus de succès commercial avec cette formule? Le fait est que cette solution semble très confidentielle, aucun autre constructeur ne l'a reprise...

J'ai été très excité quand j'ai vu ça, car sur ce principe, théoriquement, on devrait pouvoir installer là un prisme de Wollaston, dans le plan de l'image de la pupille de sortie, et se passer des prismes de Nomarski qui sont beaucoup plus compliqués à fabriquer, et dont le seul objet est "d'aller chercher" la pupille de sortie à l'intérieur des objectifs. Mais j'observe que pour le contraste interférentiel, Nachet reste sur la formule classique, avec les prismes de Nomarski pour les objectifs au plus près, dans la tirette du revolver. Ca ne doit pas être si simple.

qu’un seul anneau de phase et avec un dispositif pancratique (zoom) on adaptait la taille de cet anneau unique à chaque objectif de phase

Ca, c'est une super bonne idée! On peut trouver des objectifs de phase isolés à bon compte sur ebay, mais il est très délicat de construire l'anneau de phase qui va avec, pour un condenseur donné. Avec cette idée, ca devient sans doute plus facile.

Amicalement,
Marc
  • 0

#10 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 01 mai 2008 - 08:33

Bonsoir Marc,

Je t’ai trouvé un peu pessimiste quand tu disais qu’il n’y avait rien à « bidouiller » donc rien à attendre de l’espace infini pour le contraste de phase. Or j’avais au fond de moi depuis au moins l’année 78 que bien des choses étaient permises dans cet espace. Et même dans mon esprit un peu naïf de l’époque plein de choses à inventer ! D’ailleurs j’avais bien écrit il y a quelques années, sur le site Microscopies que l’on pouvait y mettre des lames de phase en souvenir de ses lecture que j’avais entre temps perdues de vue.
Je suis heureux au moins de t’avoir permis d’avancer et d’espérer dans ce sens.
Le succès commercial est lié me semble t’il avec le destin de l’entreprise. Entreprise qui s’est alliée avec plus ou moins de succès avec successivement plusieurs autres « boites » dont les produits étaient en perte de vitesse par rapport à la concurrence Japonaise (à cette époque). Par exemple OPL qui fabriquait le seul microscope électronique français. Puis Vickers et ensuite Micro Contrôle. De toute façon en photonique, il était quasiment impossible de luter à moins de s’appeler Zeiss ou Leitz contre la concurrence japonaise. Il y a beaucoup de suppositions dans ce que je dis là mais c’est sûr, Nachet continue à exister !

Mais j'observe que pour le contraste interférentiel, Nachet reste sur la formule classique, avec les prismes de Nomarski pour les objectifs au plus près, dans la tirette du revolver. Ca ne doit pas être si simple.

Mais Nachet a plus d’un tour dans son sac !
Avec le, NS 800 et son ZOOM d’éclairage, il ne reste, si j’ai bien compris, que deux prismes dans le relais, pour tous les objectifs et un seul compensateur dans l’éclairage.
Cela facilite nos projets, non ?

Amitiés.
  • 0

#11 10163

10163

    Nucléotide

  • DEM
  • 36 messages

Posté 01 mai 2008 - 09:11

Bonjour à tous!

Si je peux intervenir sur l' « impossibilité »

Je ne disais pas que c'était impossible, Michel, je disais que je ne comprenais pas comment c'était possible, nuance! Mais maintenant, grâce aux brochures du Nachet, je me sens un peu moins bête.
En effet, Nachet interpose dans le faisceau un relai optique qui permet d'imager la pupille de sortie des objectifs, et donc de pouvoir disposer dans le plan de l'image de la pupille des lames de phases, mais aussi un diaphragme iris, dont peuvent bénéficier tous les objectifs. C'est très astucieux, pourquoi n'ont-ils pas eu plus de succès commercial avec cette formule? Le fait est que cette solution semble très confidentielle, aucun autre constructeur ne l'a reprise...


Mon cher Marc,

Quand je pense que j'ai ce microscope fabuleux grâce à toi... Tu te souviens que je t'avais demandé des infos sur un NACHET de la gamme actuelle, et tu m'avais montré ce microscope alors en vente ? :rolleyes:

J'ai été très excité quand j'ai vu ça, car sur ce principe, théoriquement, on devrait pouvoir installer là un prisme de Wollaston, dans le plan de l'image de la pupille de sortie, et se passer des prismes de Nomarski qui sont beaucoup plus compliqués à fabriquer, et dont le seul objet est "d'aller chercher" la pupille de sortie à l'intérieur des objectifs. Mais j'observe que pour le contraste interférentiel, Nachet reste sur la formule classique, avec les prismes de Nomarski pour les objectifs au plus près, dans la tirette du revolver. Ca ne doit pas être si simple.


En réalité on peut mettre les prismes de Wollaston ailleurs dans le trajet. D'ailleurs c'est déjà le cas car il y a deux solutions possibles, l'une valable en mode diascopie seule, et l'autre dans laquelle les prismes sont placés dans un bloc relai, rendant possible le contraste interférentiel en mode épiscopie et en mode diascopie. Alors, je pense que NACHET a voulu rendre son microscope le plus universel possible.... Suivant les options prises, l'une ou l'autre solution permet de passer de n'importe quelle technique à une autre sans rien devoir démonter.

qu’un seul anneau de phase et avec un dispositif pancratique (zoom) on adaptait la taille de cet anneau unique à chaque objectif de phase

Ca, c'est une super bonne idée! On peut trouver des objectifs de phase isolés à bon compte sur ebay, mais il est très délicat de construire l'anneau de phase qui va avec, pour un condenseur donné. Avec cette idée, ca devient sans doute plus facile.

Amicalement,
Marc


J'espère pouvoir adapter pas mal de trucs à partir de matériel glané sur eBay par exemple... Je pourrai essayer de monter les divers élements dans mon bloc relai... D'ailleurs Alain Berjonval va tenter la même chose :rolleyes:

Amicalement,

JP
  • 0

#12 12518

12518

    Procaryote

  • DEM
  • Pip
  • 177 messages

Posté 05 mai 2008 - 09:11

Bonsoir Michel et à tous,

Je suis incapable d'être plus précis concernant ce que j'ai vu passer sur le Net, de mémoire ça ressemblait à des tirettes qui prolongeait une lame sur laquelle se trouvait ce qui me semblait être un anneau de phase.
A+
Alain

  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!