Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****

La jarre de Coplin


7 réponses à ce sujet

#1 Visiteur:Visiteur_Padrig * *

Visiteur:Visiteur_Padrig * *
  • Visiteur *

Posté 22 mai 2008 - 08:16

Bonjour à tous,

Quelqu'un sait-il qui était Coplin, l'inventeur de la jarre de....Coplin, que nous utilisons tous pour nos préparations?
  • 0

#2 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 23 mai 2008 - 05:13

Bonjour,

Personnellement je ne le sais pas.
Est-ce l'inventeur qui dans ce cas devait être microscopiste ou chercheur ou est-ce un fabricant?
En tout cas il n'a pas laissé de procédé de coloration.
La question a déjà été posée sur Histonet, mais il n'y a pas eu de réponse non plus.
Si quelqu'un a une idée, la question est intéressante.

Cordialement.
  • 0

#3 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 23 mai 2008 - 08:42

Je m'en excuse, ma réponse a été un peu hermétique pour un lecteur non spécialisé dans les techniques de coloration en séries.

La jarre de Coplin (« Coplin jar » en anglais) est en fait un petit bac à coloration (bac, cuve, cuvette, ou tube de Coplin ) destiné à recevoir plusieurs lames en même temps (5 lames en principe) afin de limiter la consommation de colorant et l'évaporation. Il en existe plusieurs autres modèles (Schiefferdecker, Hellendahl, Borel) sensiblement différents mais fonctionnant sur le même principe.

Cordialement.
  • 0

#4 Padrig

Padrig

    Acide aminé

  • Membre
  • 1 messages

Posté 23 mai 2008 - 10:15

Oui, je remercie mPx des précisions apportées à ma question (un peu brève!)

La jarre de Coplin est très pratique parce quelle permet d'utiliser peu de réactif, avec plusieurs lames, et sans que celles-ci se touchent.
Mais voilà, injustice de l'histoire, il semble que plus personne ne sait qui était l'inventeur de cet ustensile.
Mes recherches sur internet sont restées vaines.

Bonne journée à tous
  • 0

#5 12518

12518

    Procaryote

  • DEM
  • Pip
  • 177 messages

Posté 24 mai 2008 - 09:40

Bonjour à tous,
Pour info, il y aussi les tubes de BORREL qui permettent de colorer plusieurs lames sans contacts entre elles...
Cordialement,
Alain

  • 0

#6 12518

12518

    Procaryote

  • DEM
  • Pip
  • 177 messages

Posté 24 mai 2008 - 10:20

Bonjour,
Pour info, c'est peut-être ce que l'on appelle toujours le "Tube de Borrell", cylindre de verre contenant un barreau de verre prismatique qui permet de diminuer à la fois le volume de colorant ou de réactif utilisé et de séparer les lames (3) de tous contacts entre-elles.
Cordialement,
Alain
B)

  • 0

#7 12518

12518

    Procaryote

  • DEM
  • Pip
  • 177 messages

Posté 24 mai 2008 - 10:29

Bonjour à tous,

Ne s'agirait-il pas du "Tube de Borrell", cylindre de verre fermé par un opercule, contenant un barreau prismatique qui permet à la fois de diminuer le volume de colorant ou de réactif utilisé et de séparer les 3 lames qu'il peut contenir.
Cordialement,
Alain :unsure:

  • 0

#8 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 24 mai 2008 - 01:06

Bonjour Alain,

Toutes les cuves à coloration sont basées sur le même principe. (Schiefferdecker, Hellendahl, Borel et bien d'autres)

Seuls changent des détails.
Le tube de Borel est lui triangulaire (pour trois lames) on l'appelle aussi pour cela prisme de Borel.

Quelques photos tirées des catalogues Labo Moderne et Metra Instruments SA

Image2.jpg


Image4.jpg Image6.jpg


Ce qui est vraiment intéressant dans l'histoire c'est bien l'origine de Coplin.

Pour Borrel il semblerait que ce soit plus facile (Prosper Joseph Emile Borel (1884-1928) ).


Cordialement.
  • 0



Répondre à ce sujet



  


N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!