Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****

Microscope, examen : besoin d'aide s'il vous plait


11 réponses à ce sujet

#1 Visiteur:Caro *

Visiteur:Caro *
  • Visiteur *

Posté 18 juin 2008 - 01:34

bonjour bonjour.
je suis étudiante en optique et je dois faire une présentation de microscope, a partir d'une fiche commerciale (examen d'instruments d'optique)

je connais les différentes parties du microscope, le principe du fonctionnement, et encore pas mal d'autres choses mais je dois avouer qu'il y a quelques petites choses qui me laissent perplexe.

pourriez-vous m'expliquer, par exemple, ce qu'est une surplatine à double translation, et la différence avec la surplatine à chariot mobile?

qu'est ce qu'un objectif achromatique DIN?

pourquoi un condenseur fixe aurait une O.N de 0.65 et un condenseur d'Abbe, une O.N. de 1.25 (je croyais que l'ouverture numérique était toujours inférieure à un, sans l'utilisation d'huile d'immersion... mais peut être est-ce le cas uniquement pour les objectif?)

qu'est ce qu'une platine à déplacement orthogonaux à queue d'aronde...

ce sont toutes ces choses la qui me posent une peu problème.

Pouvez vous m'éclairer sur ces points s'il vous plait?
bon ok, j'vais avoir l'air débile a coté de tout le monde ici, j'en touche pas une dans les microscopes... mais vous êtes mon dernier espoir de pas me planter à mon examen de demain.
  • 0

#2 Dominique Voisin

Dominique Voisin

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 3 141 messages

Posté 18 juin 2008 - 04:11

Bonsoir Caro,
C'est demain ??? houlala il y a urgence...

"une surplatine à double translation, et la différence avec la surplatine à chariot mobile? " à priori aucune différence c'est une question de traduction plus ou moins fantaisiste on dit aussi platine x/y...


"objectif achromatique DIN" achromatique = corrigé des abbérations chromatique (enfin presque...) DIN (Deutche Industrie Normen) c'est le standard actuel... objectif a monture 45mm et au pas de vis RMS (20mm grosso modo)

"pourquoi un condenseur fixe aurait une O.N de 0.65 et un condenseur d'Abbe, une O.N. de 1.25 " le fait qu'il soit fixe n'à rien à faire à l'affaire... l'ON ne peut effectivement pas dépasser 1 sans huile à immersion classiquement les Abbe ont des ON de 1,25 mais j'en ai un de 1,40 et un autre de 0,95 ça dépend comment ils sont construits c'est comme les objectifs

"qu'est ce qu'une platine à déplacement orthogonaux à queue d'aronde" même chose que le 1 la queue d'arronde c'est un profil de piece mécanique

Bon, c'est pas la panique rien du du jargon un peu abscon...

Cordialement

Dominique

#3 Visiteur:Caro *

Visiteur:Caro *
  • Visiteur *

Posté 18 juin 2008 - 04:45

Merci beaucoup!

oui, c'est demain mais j'ai cherché pas mal de temps avant de penser a chercher un forum basé sur les microscopes.

bon, je retourne bosser, encore un grand merci!
  • 0

#4 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 18 juin 2008 - 05:57

Bonjour Caro,

pourriez-vous m'expliquer, par exemple, ce qu'est une surplatine à double translation, et la différence avec la surplatine à chariot mobile?
qu'est ce qu'une platine à déplacement orthogonaux à queue d'aronde...


Tout cela c’est de la mécanique et c’est à peu près la même chose.
La platine, est la partie du microscope entre le condenseur et l’objectif qui supporte la « préparation » c'est-à-dire la lame de verre sur laquelle se trouve l’objet à examiner.
La surplatine est un dispositif mécanique qui se plaçait autrefois sur la platine et qui avait pour but de déplacer la préparation.
Actuellement platine et surplatine sont généralement confondus. Deux commandes souvent coaxiales et parfois séparées permettent de déplacer la platine et donc la préparation de manière orthogonale. Un bouton sert pour les X et l’autre pour les Y.
Il existe des platines à déplacement libre (pas de X et d’ Y) et des platines rotatives pour la polarisation. Sans oublier des platines goniométriques avec lesquelles on peut également incliner l’objet ou la préparation.

La queue d’aronde est un dispositif mécanique de guidage dans le cas d’une platine à déplacement rectangulaires (X et Y) le plus souvent ces queue d’aronde sont accompagnées de billes pour garantir la souplesse du déplacement. On trouve aussi sur ces platines des graduations de Vernier de manière à repérer un détail de la préparation ou a mesurer des longueurs.

qu'est ce qu'un objectif achromatique DIN?


C’est un objectif corrigé des aberrations chromatiques pour trois et parfois 4 longueurs d’ondes. DIN (Deutsche Industrie Norm) est une norme industrielle de fabrication sans son numéro elle ne veut rien dire.
Habituellement elle signifie que l’objectif a une distance d’équilibrage de 45 mm et une longueur de tube de microscope de 160 mm et un pas de vis RMS ( 0.7965" (20.1mm) dia., 36 TPI, 55° "Whitworth) bon en résumé tous les microscopes DIN sont compatibles entre eux au niveau des objectifs.
Il existe une autre norme japonaise (JIS (Japan Industrial Standards) de 36mm d’équilibrage. un tube de longueur 170mm.) En principe les pas de vis sont compatibles.

pourquoi un condenseur fixe aurait une O.N de 0.65 et un condenseur d'Abbe, une O.N. de 1.25 (je croyais que l'ouverture numérique était toujours inférieure à un, sans l'utilisation d'huile d'immersion... mais peut être est-ce le cas uniquement pour les objectif?)


Entre condenseur fixe et d’Abbé il n’y a aucune opposition. Je veux dire que l’un ne s’oppose pas à l’autre ! Fixe n’est pas une caractéristique optique du condenseur.
Un condenseur fixe veut dire qu’il n’est pas réglable en hauteur et donc sans beaucoup d’intérêt. Un condenseur d’Abbé lui est de meilleure qualité qu’un simple condenseur fixe, mais ce n’est pas suffisant. L’ON du condenseur elle aussi n’a aucun rapport avec le fait que le condenseur soit fixe ou pas.

Si l’on veut bénéficier de toute l’ON d’un objectif, il faut que l’ ON du condenseur soit au moins égale à celle de l’objectif et utiliser l’immersion du condenseur si l’objectif est à immersion.
L’ON peut bien sûr dépasser 1 que ce soit pour le condenseur ou l’objectif dans ce cas il faut utiliser un medium d'immersion d’indice supérieur à 1 (1 = vide, 1.0003 =air) en principe on en choisit un du même indice que la lentille immergée ou la lame. On utilise l’eau indice 1.33 ou l’huile 1.50 selon les indications gravées sur l’objectif.

Et bonne chance !
  • 0

#5 10163

10163

    Nucléotide

  • DEM
  • 36 messages

Posté 18 juin 2008 - 06:22

On trouve aussi sur ces platines des graduations de Vernier de manière à repérer un détail de la préparation ou a mesurer des longueurs.


Je pense que la phrase prête un peu à confusion... Vernier n'est pas un nom propre, mais un nom commun :lol:

JP
  • 0

#6 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 18 juin 2008 - 06:35

Désolé de te contredire, mais Vernier est aussi le nom de l’inventeur du vernier !
(Pierre Vernier 1584-1637)
Ma phrase était écrite dans la forme exacte que j’ai bien voulu lui donner.
Quand j’écris « les graduations de Vernier », c’est bien pour rendre hommage à ce mathématicien français qui fit correspondre 9 traits d’une échelle aux 10 traits d’une autre pour que nous puissions en apprécier la dixième partie. Pour moi, cette « petite » invention est un signe de génie qui vaut bien une Majuscule !

Cordialement.
  • 0

#7 10163

10163

    Nucléotide

  • DEM
  • 36 messages

Posté 18 juin 2008 - 07:18

Désolé de te contredire, mais Vernier est aussi le nom de l’inventeur du vernier !
(Pierre Vernier 1584-1637)
Ma phrase était écrite dans la forme exacte que j’ai bien voulu lui donner.
Quand j’écris « les graduations de Vernier », c’est bien pour rendre hommage à ce mathématicien français qui fit correspondre 9 traits d’une échelle aux 10 traits d’une autre pour que nous puissions en apprécier la dixième partie. Pour moi, cette « petite » invention est un signe de génie qui vaut bien une Majuscule !

Cordialement.


Bon, d'accord pour le mathématicien, cela dit, on dit les graduations d'un vernier. ou l'échelle de Vernier. :rolleyes:

JP
  • 0

#8 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 18 juin 2008 - 07:57

Je crois que dans un grand pays démocratique comme la France et sans vouloir te contrarier ou te vexer, je ne pense pas commettre de faute en écrivant un Vernier (instrument de mesure) avec un V majuscule et je me garderais bien de faire quelque remarque que ce soit à celui qui n’en met pas car il en a aussi tout à fait la possibilité, je n’ai pas dit le devoir.

Je comprends très bien que l’on puisse faire ta première remarque mais ma phrase ne prête à confusion que si l’on ne connaît pas le contexte historique de l’invention.

Ton attention à mes écrits est grande pour avoir remarqué une majuscule pour toi intempestive, mais elle aurait dû alerter ta perspicacité et t’inciter à aller voir ce qui se cachait derrière. Ce n’était qu’un petit clin d’œil, un hommage à un savant, je ne pensais pas qu’il allait faire couler autant d’encre. Et je m'en excuse.

Cordialement.
  • 0

#9 10163

10163

    Nucléotide

  • DEM
  • 36 messages

Posté 18 juin 2008 - 08:16

Ton attention à mes écrits est grande pour avoir remarqué une majuscule pour toi intempestive, mais elle aurait dû alerter ta perspicacité et t’inciter à aller voir ce qui se cachait derrière. Ce n’était qu’un petit clin d’œil, un hommage à un savant, je ne pensais pas qu’il allait faire couler autant d’encre. Et je m'en excuse.


Pourquoi t'excuser ? :blink: C'était une discussion tout à fait amicale... Je n'avais pas repéré ton clin d'œil ;) Cela dit, ça ne change rien à la précision de ton texte... Ce soir, c'était ma soirée « coupeur de cheveux en 4 dans le sens de la longueur »... :lol: Y a des soirs comme ça :rolleyes:

JP
  • 0

#10 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 18 juin 2008 - 09:46

Pas de problème JP pour couper les cheveux en 4 !
Je te propose même un concours, les couper en 100 000 dans le sens de l’épaisseur !
Soit des coupes de 10 nm .
Et si nous rentrions (dans le forum) pour en parler ?

Cordialement.
  • 0

#11 10163

10163

    Nucléotide

  • DEM
  • 36 messages

Posté 18 juin 2008 - 10:14

Pas de problème JP pour couper les cheveux en 4 !
Je te propose même un concours, les couper en 100 000 dans le sens de l’épaisseur !
Soit des coupes de 10 nm .
Et si nous rentrions (dans le forum) pour en parler ?

Cordialement.


Houuuuu, oui bonne idée... mais pas facile :lol: Actuellement, je suis en train de me mettre en chasse d'une caméra, comme beaucoup...
Une fois que ce sera installé, je pourrai envoyer des images :rolleyes:

JP
  • 0

#12 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 15 août 2008 - 01:04

Bonjour à tous,

"objectif achromatique DIN" achromatique = corrigé des abbérations chromatique (enfin presque...) DIN (Deutche Industrie Normen) c'est le standard actuel... objectif a monture 45mm et au pas de vis RMS (20mm grosso modo)

C’est un objectif corrigé des aberrations chromatiques pour trois et parfois 4 longueurs d’ondes. DIN (Deutsche Industrie Norm) est une norme industrielle de fabrication sans son numéro elle ne veut rien dire.

Au sujet de la norme DIN avancée par certains venseurs de microscopes, il y a la confusion la plus totale. (En prolongement de questions récurentes sur le choix et l’achat de microscopes)
Souvent aucune référence DIN n'est indiquée ce qui rend cette mention totalement inutile ou même mensongère.
Parfois, il est fait allusion à une norme ISO nommée (ISO 9001-200 ) dans ce cas là cette norme ne garanti en rien la qualité du matériel, mais signifie seulement un engagement du fabriquant à respecter un certain nombre de critères de qualité de fabrication.
Voilà ce qu’en dit Wikipédia :

La version en vigueur de est la version datée de 2000 (parue début 2001). Une nouvelle version est attendue en 2008 (version 2007).
Les exigences y sont relatives à quatre grands domaines :

1. Responsabilité de la direction : exigences d'actes de la part de la direction en tant que premier acteur et permanent de la démarche.
2. Système qualité : exigences administratives permettant la sauvegarde des acquis. Exigence de prise en compte de la notion de système.
3. Processus : exigences relatives à l'identification et à la gestion des processus contribuant à la satisfaction des parties intéressées.
4. Amélioration continue : exigences de mesure et enregistrement de la performance à tous les niveaux utiles ainsi que d'engagement d'actions de progrès efficaces.


Cordialement.
  • 0



Répondre à ce sujet



  


N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!