Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Phyllytis scolopendrium (L.) Newman


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Jean-Claude Pouchard

Jean-Claude Pouchard

    Référent Botanique

  • Membre
  • 4 messages

Posté 17 juillet 2008 - 04:00

Venant de lire l'article de Patrice dx sur Dryopteris, je me suis mis au travail avec pour objet d’étude Phyllitis scolopendrium (L.) Newman qui pousse dans mon jardin.
Phyllitis scolopendrium, comme les autres filicinées présente, sous la face inférieure des feuilles, des sores (gr. sorôs, tas) qui sont des amas de sporanges (gr. spora, semence; aggeion, vase) protégés par un repli de l'épiderme, dénommé indusie ( latin indusium, fourreau).

Photographie 1

Elle montre une section de la face inférieure d’une feuille de P.scolopendrium passant par un sore. L’indusie, recouvrant le sore, étant déchirée, les deux lèvres de l'indusie se sont relevées verticalement.
L’indusie étant ouverte les sporanges sont visibles. Cette photographie montre qu’un sporange est attaché à l'épiderme inférieur par un pédoncule, en effet chaque sporange se forme à partir d'une seule cellule épidermique, le sporange est l'équivalent d'un poil.

Photo_1.jpg



Photographie 2

Elle correspond à l’observation d’un sporange, celui ci, comme tous les sporanges, a la forme d’un vase (aggeion) constitué d'une seule assise de cellules.

Photo_2.jpg


Photographie 3

Il s’agit du même sporange qu’en 2, mais la mise au point a été faite sur les spores qu'il contient.
Au cours du cycle de la reproduction, chaque cellule sporogène située à l'intérieur du sporange subit la réduction chromatique en donnant quatre spores haploïdes. Ce sont ces spores que l'on aperçoit.
Cette photographie montre que certaines cellules de l'assise se sont différenciées pour constituer l'anneau mécanique permettant l'ouverture du sporange.

Photo_3.jpg


Photographie 4

Sous l’influence de la dessiccation, la paroi externe du sporange se contracte et l’anneau mécanique constitué de lignine ne peut pas se rétracter, tel un ressort comprimé, il fait éclater la paroi du sporange libérant les spores .La lignine est coloré en vert par le vert de méthyle.

Photo_4.jpg



Photographie 5

Suite à une variation de la pression osmotique, j’ai pu saisir la libération des spores par ouverture d’un sporange.

Photo_5.jpg



Photographies 6 et 7

Ces Photographies faites en contraste de phase sont présentées pour le plaisir de l’œil des microscopistes, c’est du moins mon souhait.

Photo_6.jpg


Photo_7.jpg


Modifié par mPx, 17 juillet 2008 - 07:20 .
Messages fusionnés.

  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!