Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

nématode - pharynx et gonades


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 patrice dx

patrice dx

    Batracien

  • Membre Modérateur
  • 519 messages

Posté 05 août 2008 - 10:55

ma culture de prothalles de fougère-mâles devient - en plus - un élevage de nématodes. Devenues en quelques jours très nombreux, plusieurs spécimen arrivent à maturité. Les observations décrites dans mon message précédent portaient sur des spécimens immatures, forts petits. Il ne fallait donc pas s'étonner que je n'aie pu observer les gonades. Les deux spécimens suivant sont adultes, déjà porteur d'un ou deux oeufs (ou embryons). D'autre part, j'ai pu détailler l'examen du pharynx et du tube digestif.

Les spécimens vivants sont très mobiles. Je n'ai pas trouvé d'autre moyen de les immobiliser que de les tuer en les ...cuisant : quelques secondes à la chaleur d'une petite lampe halogène suffisent pour fixer cet organisme en préservant assez bien la structure des organes. Seule la cuticule apparait dilatée.

Je voudrais faire confirmer l'identification par un spécialiste... la structure du pharynx, avec un bulbe intermédiaire; la forme de la région caudale, effilée avec un renfoncement au niveau de l'anus; la présence de la vulve au milieu du corps et le fait que les gonades sont paires sont des caractères que l'on retrouve chez Caenorhabditis elegans, mais je ne puis affirmer qu'il s'agit de cette espèce. Sur la clé interactive de http://nematode.unl.edu/ et en corrigeant la premiere détermination après le constat que les gonades sont paires... on arrive à Rhabditis sp ou à Rhabditella sp. On est en tout cas chez les Rhabditoidea... mais je pense que la clé en question ne concerne qu'un nombre limité d'espèces parasites.

Quoi qu'il en soit je me suis penché sur la documentation on line sur Caenorhabditis elegans pour mieux comprendre mes observations. C. elegans est un peu une vedette chez les nématodes puisque c'est une espèce totalement connue, à la cellule près Le devenir ontogénétique de chacune des 959 cellules constituant un C. elegans adulte est connu. Son génome est séquencé et ce nématode sert de modèle en génétique, biologie du développement etc... C. elegans vit dans le sol, se nourrit de bactéries (ils adorent les E. coli). Le site le plus complet sur l'anatomie de ce nématode est le "Wormatlas" qui compte un atlas très fouillé et la documentation on line sur cette espèce est abondante

voici donc mes observations - tenu compte que je reste en réserve quant à l'identification de mes specimens

nematode_anat1w.jpg

Le stomodeum, région buccale précédent le pharynx, ne comporte ni stylet, ni dents visibles. Le pharynx présente un renflement médian net, le métacorpus précédé d'un procorpus. L'isthmus est incurvé (sur les deux spécimens observés) et débouche sur un bulbe terminal très visible. La lumière de l'isthmus est très étroite et sinueuse. Le culbe terminal présente une structure centrale (une sorte de valve ou un appareil musculaire?) et est relié à l'intestin par une sorte de sphincter, une valve. L'intestin est peu distinct, la lumière est très dilatée (sans doute un effet de la cuisson) et se prolonge sans différenciation marquante jusqu'à la région anale.

l'appareil reproducteur. Le spécimen présent est une femelle (ou un hermaphrodite s'il s'agit de C. elegans). Il présente des oeufs (ou embryons). Les gonades sont paires et semblent constituées d'une série de loges recourbées en U de part et d'autre de la vulve. L'ensemble s'entrecroise avec le tube digestif.

nematode_gonades_web.jpg
On peut
L'examen détaillé de cet appareil montre, sur ce spécimen, une différenciation entre les deux gonades. L'un comporte un utérus contenant un oeuf... l'autre utérus semble vide. On peut voir sur l'atlas anatomique du C. elegans la structure générale d'une gonade (hermaphrodite) , structure que je retrouve globalement sur mon specimen, à la différence qu'elle est moins régulière, et ne comportait pas des ovocytes bien distincts. De même je n'ai pas pu différencier avec certitude la chambre spermatique....

nematode_gonades2web.jpg

ce dernier dessin est une vue globale où j'ai mis en évidence (en couleurs) les gonades... le spécimen portait deux oeufs, de part et d'autre de la vulve, les zones différentes des gonades sont distinctes : le rachis s'épaissit graduellement avant de contourner vers la vulve. Plusieurs chambres utérines où se développent les ovocytes. Pas de chambre spermatique visible ici. Il se peut que mon spécimen ne soit pas parfaitement mature ou que la fixation par chaleur ait détruit ou endommagé certaines structures, à moins que le spécimen décrit ne soit pas hermaphrodite comme C. elegans.

Ces premières observations me paraissent fructueuses. Il me faut cependant trouver le moyen d'immobiliser un specimen vivant sans l'endommager.

cordialement,

Modifié par patrice dx, 05 août 2008 - 11:01 .

  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!