Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Dryopteris filix-mas - prothalle - anthérozoïdes, dernières nouvelles de la culture de spores de fougères mâles


  • Veuillez vous connecter pour répondre
8 réponses à ce sujet

#1 Marc IWANIEC

Marc IWANIEC

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 118 messages

Posté 14 octobre 2008 - 04:22

Bonjour Patrice,

Quel bonheur de retrouver tes dessins extraordinaires, merci pour ces belles observations :) .

Bien amicalement

Marc

Modifié par Marc IWANIEC, 14 octobre 2008 - 04:22 .

  • 0

#2 Jean-Pierre Claes

Jean-Pierre Claes

    Eucaryote

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 267 messages

Posté 14 octobre 2008 - 06:12

Bonsoir Patrice,

Je partage avec Marc les compliments à ton égard !
Avec quel talent d’observateur et de dessinateur tu illustres tes observations.
Nous en sommes vraiment heureux.

Amitiés

Jean-Pierre
  • 0

#3 patrice dx

patrice dx

    Batracien

  • Membre Modérateur
  • 519 messages

Posté 16 octobre 2008 - 04:04

un grand merci pour ces commentaires amicaux :) ... qui me touche d'autant plus que j'apprécie beaucoup la richesse documentaire et iconographique du forum et de vos contributions...

il y a un erratum orthographique : la fougère mâle est Dryopteris filix mas et non "filis" comme j'ai orthographié... l'erreur se rencontre fréquemment sur le net mais cela doit être corrigè quand même...! :)
  • 0

#4 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 17 octobre 2008 - 09:18

Sujet originel:

http://forum.mikrosc...o...c=7562&st=0

Bonjour Patrice, (Je séparerais les réponses de ton sujet !)

C'est avec plaisir que j'ai arrangé le titre de ton sujet. Cela a été l'occasion pour moi de faire quelques recherches . Comme je suis curieux, je me suis demandé pourquoi Filix et pas filis ? Et en même temps que voulait dire Dryo ptérix ?

Cette recherche a été très fructueuse, jugez-en.
Si l'on tape dans un moteur le nom complet de la fougère on retrouve constamment le même type de réponse mes personne ne nous donne des informations sur l'origine du nom et de sa signification.
Dans laplupart des dictionnaires des racines latines et grecques , nous n'avons pas plus de chance. Pourquoi mas, pourquoi Filix ?
Pour Dryoptérix c'est un peu plus facile car ptérix se retrouve dans plusieurs noms comme archéoptéryx.

Nous trouvons dans le Dictionnaire des racines scientifiques de Danielle DE CLERCQ (en Pdf téléchargeable)

http://pot-pourri.fl...ook/etymons.pdf

Ptéris :
Nous trouvons que ptérix vient du grec ptérigo qui veut dire aile ou plume d'aile. Ce nom d'aile a donné la racine ptérido fougère. Donc ptérix qui veut dire aile ou plume veut dire aussi fougère.
Dryo :
Pour dryo ce dictionnaire ne dit rien si ce n'est qu'une Dryade est une nymphe dont la vie est liée à celle d'un arbre.
Mais dans d'autres sources nous trouvons que dryo veut dire chêne et par extension arbre.
Mais on trouve cette fougère dans les bois de chênes selon Pline

Un outil malheureusement en anglais peut être très utile.

http://www.wordinfo....mp;a=search_box

Filix :
Pour filix, la première source nous donne ceci :

filicinées filix (filex), filicis : fougère

mas :
Pour mas ,c'est très simple, mas en latin est le sexe masculin . D'ailleurs si on met en relation Filix mas et Filix femina, tout s'éclaire !

Donc pour les racines cela à lair de bien coller! Mais je reste sur ma faim car je me suis toujours demandé pourquoi certaines fougères étaient considérées comme males et d'autres femelles?

Il faut donc faire une petite enquête historique.
Si l'on prend le nom officiel pour cette fougère nous avons

Dryopteris filix-mas (L.) Schott, 1834.
qui fait référence à un Schott probablement un botaniste avec 1834 comme date probablement celle de la description.
Je n'ai trouvé qu'un botaniste au nom de Schott
http://www.angraecum.org/People/
Heinrich Wilhelm Schott
que veut dire le (L.) ?
Je ne pense pas que pour Schott, les fougères avaient un sexe, il faut donc aller chercher bien plus loin.

Il existe une base de données incroyablement riche, comparable à nos encyclopédies modernes (Universalis par exemple) qui reprend pratiquement toutes les connaissances scientifiques de l'antiquité.
Il s'agit de HISTORIARUM MUNDI
l Histoire Naturelle de Pline l'Ancien.
Pline l'ancien est né en 23 et mort en 79 lors de l'éruption du Vésuve. Ils nous à laissé les 37 volumes de son Histoire Naturelle.


Pline l'Ancien nous dit : Livre XXVII



LV. [1] Il y a deux espèces de fougères. Elles n'ont ni fleurs ni graines. En grec, on nomme pteris ou blechnos (aspidium filix mas, L.) celle qui d'une seule racine produit de nombreux rejetons dépassant souvent deux coudées en hauteur, et n'ayant pas une odeur forte ; c'est la fou-gère mâle. L'autre est nommée en grec thélypteris ou nymphraa pteris (pteris aquilina, L. ). Celle-ci n'a qu'une seule tige, peu garnie de branches; elle est plus courte, plus molle, plus touffue, et revêtue de feuilles engaînantes dès la racine.

[2] La racine de l'une et de l'autre engraisse les cochons. Les feuilles de toutes deux sont dé-coupées en forme d'ailes, d'où le nom grec (pteris). Les racines de toutes deux s'étendent obliquement, et sont noires, surtout ayant séché. Il faut les faire sécher au soleil. Les fougères croissent partout, mais surtout dans une terre froide. Le temps de les lever de terre est au coucher des Pléiades (XVIII; 59). On n'emploie cette racine qu'au bout de trois ans, jamais avant ni après. Les fougères chassent les vers intestinaux ; les taenia, avec du miel ; les autres, en boisson dans du vin doux pendant trois jours. Les deux espèces sont très contraires à l'estomac; elles relâchent le ventre, évacuant d'abord la bile, puis les eaux. Elles débarrassent encore plus sûrement du taenia, avec une dose égale de scamrnonée.


Vous pouvez trouver l'intégralité de cet ouvrage de référence (historique) sur le Web.

http://remacle.org/b...ncien/index.htm
  • 0

#5 patrice dx

patrice dx

    Batracien

  • Membre Modérateur
  • 519 messages

Posté 17 octobre 2008 - 04:19

Sujet originel:

que veut dire le (L.) ?

Pline l'Ancien nous dit : Livre XXVII


[color="#000080"]
LV. [1] Il y a deux espèces de fougères. Elles n'ont ni fleurs ni graines. En grec, on nomme pteris ou blechnos (aspidium filix mas, L.) celle qui d'une seule racine produit de nombreux rejetons dépassant souvent deux coudées en hauteur, et n'ayant pas une odeur forte ; c'est la fou-gère mâle. L'autre est nommée en grec thélypteris ou nymphraa pteris (pteris aquilina, L. ). Celle-ci n'a qu'une seule tige, peu garnie de branches; elle est plus courte, plus molle, plus touffue, et revêtue de feuilles engaînantes dès la racine.


Ces informations étymologiques sont vraiment très intéressantes, de même que la lecture de Pline, un des plus grands (sinon le plus grand) naturaliste de l'antiquité...

le L. ? - le traducteur de Pline (Littré, si j'ai bien compris) a pris soin de compléter la désignation chaque espèce nommée par Pline par sa dénomination scientifique moderne (en son temps), à savoir la nomenclature binomiale de Linné. L. est tout simplement l'initiale de Linné.

cordialement

patrice
  • 0

#6 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 17 octobre 2008 - 05:59

Re Patrice,

Pour le L. c'est l'explication que j'avais retenue mais perdu dans le « Code international de nomenclature botanique de St Louis » je ne l'ai vu confirmé nulle part. Tu me le confirmes donc.

En effet dans la traduction de Ajasson de Grandsagne , il y a des annotations dont la liste des auteurs est indiquée sur la photo. Il était donc logique qu'à cette époque, ici en 1833, la classification linnéenne soit utilisée .


Image1.jpg


Amitiés
  • 0

#7 adn25fr

adn25fr

    Purgatorius

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 786 messages

Posté 18 octobre 2008 - 08:21

Bonjour,

Encore bravo pour les magnifiques dessins et pour l’effort de cultures et d’observations suivies.
Quelques remarques d’ordre taxonomique :

On retrouve très souvent ce L. qui indique Linné car il est l’inventeur de la systématique binominale encore utilisée. Les botanistes ayant fixé dans le code de nomenclature la date de départ correspondant à la publication de la 1ere &édition de son « species plantarum » au 1 mai 1753, il apparaît souvent comme premier descripteur.
Sa mise entre parenthèse indique que l’espèce a été republiée sous un autre nom par un autre auteur plus récent.

Les noms scientifiques ont parfois des orthographes latines fautives car le nom de la première publication fait foi et il y a parfois des coquilles ! ! Au grand dam des tenants de l'orthodoxie orthographique, c'est l'orthodoxie du code de nomenclature avec nom officiel pour le premier descripteur qui prime.


La lecture de Pline est intéressante mais vraiment d’ordre historique.

Vous pouvez consulter l’intégralité du code de nomenclature (version de saint Louis 1999 ou code de Vienne 2005) sur le site de tela botanica mais je conseille plutot ! les livres de botanique suivants :

« La botanique redécouverte » Aline Raynal Roques Belin 1994 qui est un bon abrégé intéressant même pour le néophyte. En mème temps que les règles utilisées par les botanistes, vous y trouverez l’explication historique du baptème de certaines plantes en male ou femelle !

« histoire de la botanique » Joelle Magnin Gonze D&N 2004 pour l’aspect historique et biographique des botanistes

Cordialement
  • 0

#8 Wouazo

Wouazo

    Acide aminé

  • Membre
  • 5 messages

Posté 12 avril 2010 - 07:15

http://forum.mikroscopia.com/index.php?showtopic=7577&view=findpost&p=29982la

Fougère mâle et fougère femelle, il n'y a pas de réalité biologique. C'est tout simplement Carl von Linné qui a donné le nom de mâle à cette fougère en opposition avec la finesse d'Athyrium filix-femina, qui s'écrivait à l'époque Aspidium foemina !
  • 0

#9 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 12 avril 2010 - 08:45

Bonjour Wouazou,

Merci pour ton information.

LV. [1] Il y a deux espèces de fougères. Elles n'ont ni fleurs ni graines. En grec, on nomme pteris ou blechnos (aspidium filix mas, L.) celle qui d'une seule racine produit de nombreux rejetons dépassant souvent deux coudées en hauteur, et n'ayant pas une odeur forte ; c'est la fou-gère mâle. L'autre est nommée en grec thélypteris ou nymphraa pteris (pteris aquilina, L. ). Celle-ci n'a qu'une seule tige, peu garnie de branches; elle est plus courte, plus molle, plus touffue, et revêtue de feuilles engaînantes dès la racine.

L'appellation de fougère mâle et femelle existait déjà au temps de Pline l'Ancien (premier siècle) comme l'atteste le texte cité.
Mais ce texte a été traduit et annoté en 1833.

En effet dans la traduction de Ajasson de Grandsagne , il y a des annotations dont la liste des auteurs est indiquée sur la photo. Il était donc logique qu'à cette époque, ici en 1833, la classification linnéenne soit utilisée

.
Mieux encore, les propriétés pharmacologiques de cette fougère étaient connues 1700 ans avant Linné !

Fougeremale.jpg


Cordialement.
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!