Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
* * * - - 3 note(s)

Daphnia curvirostris


  • Veuillez vous connecter pour répondre
9 réponses à ce sujet

#1 Jean-Pierre Claes

Jean-Pierre Claes

    Eucaryote

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 267 messages

Posté 07 juin 2009 - 08:01

Bonjour à tous,

J’ai eu l’occasion de récolter dans un petit étang près de Bruxelles, à Beersel, quelques daphnies juvéniles et adultes.
J’ai tenté au mieux de les observer et les photographier.
J’ai lu par ailleurs que la femelle pond des œufs soit « œufs de durée » ou sexuées (flottants ou se déposants dans le fond éclosent dans l’eau), soit des œufs asexués.
Ces derniers éclosent-ils dans la poche d’incubation de la femelle ?
D’après l’image 3068 il semble que oui !
D’autre part avec l’illustration que je donne peut-on en déterminer l’espèce ?

Merci pour votre aide.

Voici les images :

3094 Daphnia Pulex (adulte)
Assemblage de 2 images

daphnia_ref_3094.jpg

3068 Une naissance ?

daphnia_ref_3068.jpg

[quote name='Jean-Pierre Claes' date='7 Jun 2009, 20:06 ' post='32101']


3061 Daphnie juvénile

daphnie_ref3061.jpg

3090 Daphnie – détail œil

daphnia___tete___ref_3090.jpg

3096 Daphnie – partie postérieure


daphnia__partie_inferieure__ref_3096.jpg

3081 Daphnie – Cellule d’incubation

daphnia_cellule_dincubation_ref_3081.jpg



Cordialement

Jean-Pierre
  • 0

#2 Jean-François Cart

Jean-François Cart

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 45 messages

Posté 09 juin 2009 - 07:38

Bonjour,

vos photos sont très bonnes et indiquent la plupart des éléments nécessaires à l'identification des Daphnies.
Du fait d'une assez grande variabilité des espèces, et d'une possible hybridation, il est préférable de pouvoir faire coïncider plusieurs éléments.

On voit nettement la présence d'épines sur la griffe du post-abdomen, ce qui nous dirige naturellement vers les daphnies du groupe Pulex. C'est à dire pour nos régions : D. pulex, D. pulicaria, D. obtusa, et D. curvirostris.

La forme des polygones du rostre permet d'exclure D. pulicaria. dont les polygones sont plus allongés.

Il serait utile de vérifier l'absence de soies ventrales que l'on trouve chez D. obtusa. Observer si le bord dorsal de l'éphippie (enveloppe qui contient les oeuf de résistance photo 3094) ne présente pas de dentules qui sont présentes chez D. pulex. Une vue des antennules d'un mâle aurait pu confirmer l'ensemble.


L'implantation des antennules sous le rostre semble tout de même bien indiquer que cette espèces est Daphnia curvirostris. En fait les antennules sont tellement courtes que les soies qui se trouvent au bout semblent sortir directement de la face inférieure du rostre.


Les photos 3068 3041 représentent une femelle parthénogénétique avec effectivement des petits vivants. La 3094 est une femelle sexuée avec des oeufs de résistance, cela indique aussi la présence de mâles dans l'étang.


Cordialement

Jean-François
  • 0

#3 Jean-François Cart

Jean-François Cart

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 45 messages

Posté 09 juin 2009 - 08:17

Vous pouvez jeter un coup d'oeil sur la D. obtusa déjà illustrée par Michel dans un message précédent, on voit nettement en gros plan l'antennule qui ressemble à un petit cylindre et les soies qui sont implantées au bout. C'est ce petit cylindre qui n'est pas visible chez Daphnia curvirostris Eylmann, 1886.

Bonnes observations microscopiques

Jean-François
  • 0

#4 Jean-Pierre Claes

Jean-Pierre Claes

    Eucaryote

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 267 messages

Posté 09 juin 2009 - 10:15

Bonjour à tous,

Merci beaucoup Jean-François ; cela me fait vraiment plaisir de lire votre analyse détaillée de mes daphnies.
Je vais aujourd’hui essayer d’approfondir mes observations dans le sens que vous indiquez

Cordialement

Jean-Pierre
  • 0

#5 Jean-Pierre Claes

Jean-Pierre Claes

    Eucaryote

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 267 messages

Posté 10 juin 2009 - 07:19

Bonjour à tous, bonjour Jean-François,

J’ai onc repris mes observations.
Presque toutes les femelles ont mis bas et j’ai plein de jeunes !
Vous dite « une vue des antennules d’un mâle aurait pu confirmer l’ensemble » .
Comment reconnaître un mâle Peut-être sur la photo duo : l’image n°2.

Deux_Daphnia_Curvirostris.jpg
  • 0

#6 Jean-Pierre Claes

Jean-Pierre Claes

    Eucaryote

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 267 messages

Posté 10 juin 2009 - 07:23

Ci-après les nouvelles photos qui devrait permettre donc la confirmation de Daphnia Curvirostris.

3128 Bord dorsal de l’éphippie

daphnia_curvirostris_bord_dorsal_ref_3128.jpg
  • 0

#7 Jean-Pierre Claes

Jean-Pierre Claes

    Eucaryote

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 267 messages

Posté 10 juin 2009 - 07:26

3138 Œufs de résistance et bord dorsal

daphnia_curvirostris_oeufs_de_resitance_ref_3138.jpg
  • 0

#8 Jean-Pierre Claes

Jean-Pierre Claes

    Eucaryote

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 267 messages

Posté 10 juin 2009 - 07:29

3108 Partie ventrale, pas de dentule

daphnia_curvirostris_partie_ventrale_ref_3108.jpg

Amitiés à tous

Jean-Pierre
  • 0

#9 olevoux

olevoux

    Invertébré

  • Membre confirmé
  • PipPipPip
  • 328 messages

Posté 10 juin 2009 - 08:10

Bonjour à tous,

J'aime beaucoup tes photos Jean-Pierre et surtout "l'accouchement" de la daphnie, très bel instantané sans doute lié à la pression de la lame !

J'en profite pour poser une question : l'œuf longue durée indique-t-il que la daphnie va mourir ? Je pense que oui car sa coque est aussi la carapace de la daphnie.

Merci
  • 0

#10 Jean-François Cart

Jean-François Cart

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 45 messages

Posté 11 juin 2009 - 08:56

Bonjour à tous, et merci pour vos clichés très intéressants. Ceux que je vous propose n'atteignent pas cette qualité, je vais devoir faire des progrès.

Les mâles sont beaucoup plus petits que les femelles. Les plus gros mâles sont plus petits que les plus petites femelles. On les reconnait grâce à leurs antennules très caractéristiques et bien développées.
Voici la tête d'un mâle de D. curvirostris. Cet échantillon présente des soies plus développées que sur la description de Benzie. Mais elles sont tout de même au moins deux fois plus petites que pour un mâle de D. pulex.
t_te_m_le_d._curvirostris.jpg


Il y a un autre élément parfois déterminant c'est le post abdomen, et en particulier les processus postabdominaux, voici ceux d'un mâle D. curvirostris (un seul visible et très peu développé) indiqué par une flèche, et un mâle de D. pulex dont on ne voit pas les antennules, mais pour lequel le processus postabdominal est caractéristique. Il est difficile de confondre.

D._curvirostris_m_le_proces._abdo..jpg
M_le_D._pulex.jpg

La "petite bosse" sur le dos du mâle de D. pulex n'est pas systématique, elle peux ne pas être présente, et on peux la trouver chez d'autres espèces.

Sur le cliché 3094 envoyé précédemment par Jean-Pierre on peux comparer les processus postabdominaux d'une femelle, ils sont plus développés. Chez les femelles de ces espèces ils ne sont pas aussi discriminants que pour les mâles.

En ce qui concerne les éphippies ou œufs de résistance, ils se détachent mais je ne pense pas que cette séparation provoque la mort de la daphnie. Il suffit de prélever quelques femelles et de les conserver quelques jours dans un bocal pour vérifier.

L'expulsion des jeunes par la femelle parthéno. peut être provoquée par un stress, ou une goutte d'alcool posée sur la lame afin d'endormir l'animal et de pouvoir l'observer.


Cordiales salutations.

Jean-François
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!