Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

Furcocercaire de la rivière Tarn


3 réponses à ce sujet

#1 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 22 juillet 2009 - 07:33

Bonjour toutes et tous,

Je viens de retrouver le vieux carnet (1960) sur lequel j'avais dessiné mes observations de furcocercaires.

Sur la vue E la cercaire est en position de déplacement c'est à dire qu'elle "vibre" à une vitesse incroyable ! Si je me souviens bien, les autres vues sont en position de repos.

En C des structures ovoïdes que je n'ai su identifier pourraient être des oeufs

post_1_1248015208.jpg



Petit retour en arrière:

Dans mon enfance, une de mes sources d’observations était un petit aquarium dans lequel je conservais toutes sortes de « bestioles » trouvées dans les mares et sources des environs.
Les tritons étaient mes petits hôtes préférés et grâce à eux j’ai pu observer la croissance de leurs œufs orangés accrochées aux plantes aquatiques ou la circulation sanguine dans leurs branchies. Je possédais à l’époque un tout petit microscope mono d’une vingtaine de centimètres de haut et pour tout livre le Coupin.
A ce propos je recommande aux débutants de ne pas trop lire avant d’explorer le micro monde. Le plaisir de la découverte n’en sera que plus fort.

J’hébergeais à ce moment là, dans mon petit aquarium une moule de taille respectable pêchée dans le Tarn entre les Avalats et Ambialet.
J’us la curiosité d’observer la nature d’un mucus qu’elle secrétait et j’us la fantastique occasion d’y observer un phénomène étrange : un petit animal microscopique qui vibrait à une vitesse folle. (voir les dessins)
Par moment ce petit animal qui ne devait pas dépasser le quart de mm s’arrêtait de vibrer et je pouvais commencer à le dessiner avant qu’il ne reprenne ses vibrations tellement rapides qu’il apparaissait tout flou. Au bout de plusieurs phases de repos, je pu enfin contempler l’animal dans son ensemble, il se présentait sous la forme d’un Y terminé par une partie renflée. Ce que je constatais, par rapport à d’autres micro-organismes flagellés par exemple, c’est que ces vibrations ne lui servaient pas à avancer, ou si peu, sinon il aurait quitté le champ avant même que je le voie.

Les années ont passées sans que je sache à qui correspondait la bestiole. Entre temps j’us d’autres livres de microscopie sans jamais retrouver le sujet de mon observation jusqu’au jour...
En 1969 j’us l’occasion de voir un film qui retraçait la découverte de la bilharziose. Ce film me captivait déjà, parce qu’avec un microscope de terrain, les chercheurs exploraient les rizières et marécages du sud est asiatique à la recherche des vecteurs de cette terrible maladie.
Quelle ne fut pas ma surprise de voir à l’écran, grossie par le microscope, l’image de ma mystérieuse bestiole en vibration.
Je fis instantanément un retour d’une décennie en arrière. Aurais-je moi aussi découvert un agent de la bilharziose en France sous la forme de son vecteur la furcocercaire ? Car c’était bel et bien une furcocercaire que j’avais déssiné.

Bien entendu Internet n'existait pas et trouver des informations sur un organisme si peu commun était quasiment impossible.

Ce fut donc plusieurs années plus tard dans un article sur la pêche au sandre que j'us une première explication.

Il se pourrait donc que cette cercaire provienne de Bucephalus polymorphus qui provoque la bucéphalose larvaire à Bucephalus polymorphus (Baer 1827) du sandre, en effet la cercaire du bucéphale passe par la moule d'eau douce.

Dans "Introduction to animal parasitology By James Desmond Smyth, Derek Wakelin" on trouve quelques cercaires mais pas celle que j'ai observée.


Différentes formes de cercaires, celui que j'ai observé n"y figure pas.

post_1_1248015438.jpg



http://www.lavilaine...bucephalose.pdf

http://www.ifremer.f...cation-3141.pdf

Mes dessins ressemblent davantage au furcocercaire représenté ci dessous.

post_1_1191749250.jpg

Source : Encyclopeadia Universalis.


En conclusion:

J'étais parti sur la piste du sandre, mais étant donné les différences d'aspects entre les cercaires que j'ai pu observer et ceux de la bucéphalose larvaire du sandre, je me demande s'il ne s'agirait pas d'une autre maladie.


Cordialement.

Cette observation est à rapprocher du sujet de Daniel Nardin http://forum.mikrosc...?showtopic=6373 et de la vidéo de Michel Verolet du même sujet.
  • 0

#2 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 111 messages

Posté 17 mai 2014 - 11:04

La bilharziose, cette maladie tropicale qu'on peut aussi contracter en Corse


  • 0

#3 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 235 messages

Posté 17 mai 2014 - 12:11

Bonjour

la chose representee en rouge est elle une ventouse ?

amities
JMC
  • 0

#4 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 111 messages

Posté 17 mai 2014 - 12:25

Bonjour JMC,

Je ne pense pas,
Ils pénètrent dans la peau par vibrations, ils ne s'y accrochent pas.

Amitiés.


.
  • 0



Répondre à ce sujet



  


N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!