Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Boules mystérieuses.


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
Aucune réponse à ce sujet

#1 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 20 juin 2004 - 09:51

Je profite d’une accalmie pour relancer le débat sur les petites boules imitant des grains de pollens que Christian a découvertes dans des fleurs.

Alors que mon microscope était encore chaud après l’épisode sur les feuilles de chêne pour aller voir à l’intérieur d’une fleur de Chèvrefeuille.

Photo_027_RF.jpg


Je trouvais de nombreuses de ces sphères qui en regardant de près ne sont pas tellement sphériques.
Ici une boule sur un filet de l’étamine.


Capt_300_00032_RF.jpg
Microscope Panphot Eclairage Ultropak Luxeon 1W Canon PowerShot S 50


Une autre d’un peu plus près

On remarque que la surface de la boule n’est pas lisse.

Image4NF.jpg
Microscope Panphot Eclairage Ultropak Luxeon 1W Canon PowerShot S 50


Un début d’explication ?

Capt_300_00031_RRF.jpg
Microscope Panphot Eclairage Ultropak Luxeon 1W Canon PowerShot S 50


Un début d’explication ?
Bis
On voit ici une pelote de mycélium
(La photo comporte deux plans de focalisation)

Capt_300_00090_RRNF.jpg
Microscope Panphot Eclairage Ultropak Luxeon 1WCanon PowerShot S 50


Bonjour Michel, Bonjour à tous

Tes photos sont époustouflantes ! Quels sont les rapports approximatifs d'agrandissements respectifs ?

Le suspense donc rebondit ...
Crois-tu qu'il soit possible d'isoler et (ou) d'observer la pelotte pour t'assurer qu'il s'agit bien d'un mycelium ? Les parois des myceliums sont congophiles ou cyanophiles (bleu coton).
Y-at-il des cloisons entre les articles ? ; des boucles aux cloisons (sur un mycelium primaire, il n'y en a pas et c'est probablement un mycelium primaire si c'est un mycelium).
Il peut aussi ne pas y avoir de cloisons (cas des syphomycètes).
S'il y a des cloisons et pas de boucles : y-a-t-il des noyaux (ils peuvent être mis en évidence avec du Giemsa ou parfois plus simplement avec de la Phloxine aqueuse)

Mais rien ne dit encore que cette pelotte, si elle est bien mycélienne (?) est issue des boules, n'est-ce pas ? Et par conséquent que les boules sont des spores. Peut-être les filaments parasitent-ils ces boules ?
Rien ne dit non plus qu'il s'agisse de de boules de la même nature que celles observées sur la Mélisse.
Pardon de poser tant de questions sans d'apporter le moindre début de réponse !


Je vais tenter à mon tour de trouver du chevrefeuille.
Amicalement,
Claude



Je suis ravi de t’avoir époustouflé, mais le but était plutôt de relancer la machine un peu endormie.
Pour les grandissements, je n’en sais rien ! Ce que je dis là n’est pas glorieux, mais avec le zoom des APN, on ne peut plus rien étalonner, il faudrait refaire une lecture du micromètre avant chaque photo.
Je crois qu’il est assez facile d’isoler une de ces boules, mais il faudrait que je fasse chauffer le micromanipulateur…pour avoir toute chance de ne pas l’écraser si elle est fragile. Mais comme j’ai actuellement d’autres priorités, cela va encore attendre un peu.
Ensuite il y a peut-être une confusion possible avec de vrais pollens de Chèvrefeuille qui sont légèrement triangulaires mais pour lever toute confusion, il faudrait faire des mesures en effet les boules me paraissent plus grosses qu’un grain de pollen. Et celui du Chèvrefeuille, je ne l’ai pas encore vu.
Pour ce que je crois être du mycélium ce que tu proposes devrait trancher, mais cela ne donnera pas, effectivement d’indication sur les rapports entre boules et filaments.
Dans mon esprit, s’il s’avère que ces boules sont très fragiles, je ne vois pas en elles des formes de spores mais plutôt quelque produit de sécrétion. J’ai pour l’occasion ressortie une photo que j’avais postée sur la Liste d’un organisme aquatique semblable à une moisissure et qui comportait des sphères à volume variable.
Ce qui m’intrigue c’est que l’on voit sur les boules du Chèvrefeuille une sorte d’enveloppe avec des motifs. Y a t‘il ici confusion ? J’essayerai de savoir.
Je le répète, le but n’était pas tellement d’aller jusqu’au bout mais plutôt de relancer le débat.

Mais justement il faut se les poser ces questions !



DSC02165A.jpg

Sur la photo, les parties claires sont au dessus de la surface de l’eau alors que les parties plus foncées sont immergées.

Nul besoin de micro outils, sous la bino, une simple aiguille à coudre a suffi.
Par contre j’ai ressorti le micromètre objectif.
J’ai prélevé les « perles » dont on peut constater que certaines ont une face triangulaire et je les ai placées dans de l’eau entre lame et lamelle.
La première conclusion est qu’elles absorbent l’eau (augmentation de volume) et qu’elles possèdent une certaine résistance mécanique.

Image7.jpg
Mêmes conditions de prise de vue.
Le trait bleu mesure 100µ.




Au bout de quelques minutes, sous l'effet de l'évaporation du milieu de montage (eau) une des "perles" a libéré son contenu.
Je venais de basculer en lumière transmise.

Image3F.jpg
Mêmes conditions de prise de vue que précédemment.


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!