Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

colorant nucléaire


  • Veuillez vous connecter pour répondre
4 réponses à ce sujet

#1 Dominique Voisin

Dominique Voisin

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 3 141 messages

Posté 20 juillet 2004 - 09:23

Salut les biochimistes ....
J'ai fait des essais de coloration de spirogyre pour tenter de mettre en évidence le noyau qui ce trouve au milieu de la cellule et qui est difficile à voir...
sans succes !!!!
Saphranine formolée, vert d'iode, bleu de méthyle (ne??)....

Je ne suis pas très doué en coloration et j'aimerais quelques conseils... merci

au dela des spirogyres, j'aimerais trouver LE produit et son protocole pour voir le noyau des algues en général, Diatomées y compris !!!!

merci de me guider un peu dans mon apprentissage

amitiés

Dominique

#2 † Stentorbleu

† Stentorbleu

    + de 500 MESSAGES Auteur-Modérateur

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPip
  • 578 messages

Posté 20 juillet 2004 - 11:41

:) Bonjour Dominique
En ce qui concerne les diatomées, il n'y a rien de précis ou de spécifique ni dans le Langeron, ni dans le Seguy .Par contre ils contiennent les procédures classiques pour végétaux.
Si tu veux, je te les enverrai dans l'après-midi

La seule référence à une coloration des noyaux de diatomée, je l'ai trouvée dans un livre que tu reconnaitras sans peine, je crois. Je cite:
"....Certaines inclusions, dites vacuoles, contiennent des substances qui s'agrègent peu à peu, formant des "précipités vacuolaires".Ces corpuscules s'agitent sans raison apparente, par suite du mouvement Brownien.J'ai été mis en garde contre ces illusions d'optique par...........................
........Le Noyau des diatomées est très difficile à voir, non seulement parce que son indice de réfraction avoisine beaucoup celui du cytoplasme environnant, mais encore à cause de l'épaisseur des valves, lesquelles en interdisent l'approche immédiate.Aussi faut-il le colorer en additionnant l'eau ou nagent les diatomées d'un produit capable de le rendre bien visible, sans nuire à la précieuse santé des propriétaires.
On emploie à ces fins du vert de méthyle ou de la safranine. L'algue absorbe peu à peu ces colorants, qui se fixent énergiquement, par une affinité spéciale, sur le noyau, soit en vert, soit en rouge."

Voilà, si j'ai bien compris, il s'agit pour toi de faire l'expérience d'injecter petit à petit un de ces colorants, en notant les quantités jusqu'à la dose léthale, et ensuite reprendre le procédé dont tu connaitras alors les limites, puis patienter!
Je crois qu'une seringue de 1mm3 graduée te seras bien utile!
Bonne chance
Amitiés :) :)
  • 0

#3 Dominique Voisin

Dominique Voisin

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 3 141 messages

Posté 20 juillet 2004 - 12:27

:) Merci camarade de me rafraichir ainsi la mémoire... :)
Je l'ai pourtant lu et relu celui là.....

Certes une petite seringue serait la bienvenue, mais il faut aussi que je commande un peu de vert de méthyle à notre ami commun Marcel....

J'attend d'autres référence pour faire une commande groupée...

Merci à toi

Amitiés

Dominique

#4 † Stentorbleu

† Stentorbleu

    + de 500 MESSAGES Auteur-Modérateur

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPip
  • 578 messages

Posté 20 juillet 2004 - 05:23

:) :) bonsoir Dominique

Au cas ou tu serais pressé, ontrouve facilement le vert de méthyle en pharmacie
A plus
Amitiés
  • 0

#5 Yvan Lindekens

Yvan Lindekens

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 25 messages

Posté 03 avril 2009 - 10:42

Se colore très facilement avec l'azocarmin B ou G à environ 55°C.

Azocarmin G : 0,1gm
eau distillée : 100ml
Laisse bouillir environ une minute, laisse refroidir et ajoute 1 ml. d’acide acétique glacial.

Ou Azocarmin B : ,25 – 1gm
eau distillée : 100ml
Laisse bouillir environ une minute, laisse refroidir et ajoute 1 ml. d’acide acétique glacial.

Coloration régressive, colorer 30 - 60 min dans l'etuve. Différentiation par l’alcool éthylique à 95%, contenant 0,1% d’aniline ou de pyridine.

Pour les algues fragile (comme le Spirogyra) : après coloration deshydrate tres lentement jusqu’a l’alcool à 95%, differentiation, laver plusieurs fois a l'alcool absolu, plusieurs bains d'alcool/xylene, xylène, plusieurs bains xylène/baume, baume.

Comme l'aniline et le pyridine sont des produits difficile a trouver : différentiation dans l’alcool a brûler le plus bon marché trouvable, qui contient souvent des traces de pyridine...
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!