Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Coleps hirtus


  • Veuillez vous connecter pour répondre
10 réponses à ce sujet

#1 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 426 messages

Posté 01 mars 2020 - 09:43

Je fais suite au sujet "Coleps bicustis", car je ne suis pas sûr que c'était bicustis

 

https://forum.mikroscopia.com/topic/18204-coleps-bicuspis/#entry74605

 

Je continue mes essais sur la prise de vue des Coleps.

Pour faire du stacking je les fixe au formaldéhyde. Les Coleps gardent leurs formes.

Ensuite j'ai tenté de les nettoyer comme des diatomées. Donc je fixe les coleps sur la lamelle plutôt que sur la lame, puis je passe la lamelle dans un bain d'hypochlorite pendant 1 h puis je rince. Les coleps semblent partiellement débarrassés du cytoplasme et gardent leur forme (on remarque une absence des cils)

Puis je laisse sécher. La lamelle est retournée sur la lame avec de l'huile en tant de médian. L'observation se fait en immersion, mais le résultat est mauvais, les coleps gardant de l'air sous forme de bulles, l'image est très mauvaise.

Donc au lieu de laisser sécher sur lamelle je fais la même procédure sur la lame, et au lieu de faire sécher, j'absorbe une partie du liquide surnageant, puis je recouvre d'une lamelle. Là encore, il s'agit de laisser la juste quantité de liquide pour que les coleps soient fixes sans être écrasés

 

Toutes les photos suivantes sont faites en stacking au splanapo 100/0,70-1,40.

Canon 600D, poses entre 1/5e et 1/20e

Stacking de 20-40 photos

DIC ou Fond noir

 

Division de coleps :

Sur cette observation, les coleps ne sont pas passés à l'hypochlorite.

Mais j'ai attendu un peu trop longtemps et les effets de la pression sont présents :

 

Coleps-détails-100DIC-29-02-20br.jpg

 

Conjugaison de coleps.

Étrangement, ceux là sont passés au traitement, et sont restés en conjugaison. Peut être reste t'il quelques cils ou membranes qui les tiennent

 

Coleps-Conj-100-DIC-01-03-20cr.jpg

 

En fond noir :

 

Coleps-Conj-100-FN-01-03-20br.jpg

 

 

Une photo que je trouve intéressante, les coleps semblent pas mal débarrassés de leurs membranes, et leurs carapaces commencent à se disloquer, mais les vues ne sont pas courantes, on voit assez bien la bouche et la zone d'excrétion.


Coleps-100-DIC-01-03-20br.jpg

 

A suivre,

 

JM


Modifié par Jean-Marc Babalian, 01 mars 2020 - 09:44 .

  • 0

#2 Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre Modérateur
  • 1 133 messages

Posté 02 mars 2020 - 08:46

Bonjour Jean-Marc,

 

Ton approche est originale; la photo en fond noir met bien en évidence les structures de la "carapace".

J' ai essayé de trouver un peu plus d' infos sur la composition de cette armure:

 

https://www.nies.go....opho/coleps.htm

 

voici la traduction partielle (google traduction):

 

Le genre Coleps est caractérisé par une armure calcifiée. Sa composition chimique a été décrite par Faure-Fremiet et al. (1968). L'armure est composée de plaques endosquelettiques qui se trouvent dans des alvéoles subpelliculaires. Les plaques sont disposées en six ceintures. Cette ceinture la plus antérieure, entourant le cytostome, se compose de petites plaques circonférentielles régulièrement formées, la partie postérieure étant formée de plaques caudales irrégulières, dont certaines ont des épines. La plaque des quatre ceintures entre la ceinture circumorale et la ceinture caudale se ressemblent. Ils diffèrent en taille. Chez certaines espèces, par ex. Coleps hirtus, les plaques secondaires sont plus courtes que les plaques principales. De plus, les plaques de la ceinture secondaire antérieure se rétrécissent à leur partie antérieure (Maupas 1885; Noland 1925; Kahl 1930). Il existe des différences spécifiques à l'espèce dans la morphologie des plaques et / ou le nombre et la taille des plaques endosquelettiques. Sur la base d'investigations par microscopie optique, Kahl (1935) a distingué trois types de plaques différents dans le genre Coleps. Les principales caractéristiques sont la position de la crête longitudinale (à droite ou décalée vers le milieu) et la disposition spatiale des "fenêtres" et des "dents" latérales. Le type 1 se trouve dans les espèces d'eau douce, par ex. C. hirtus, C. amphacanthus, C. elongatus, le type 2 ne se rencontre que chez C. nolandi et le type 3 se rencontre chez les espèces marines C. pulcher, C. tesselatus et chez les espèces d'eau douce C. incurvus. (réf. ID; 7759)

 

Penses-tu essayer un traitement des Coleps en tube de façon globale et penses tu utiliser de l' eau oxygénée ?

 

Cordialement,

JL

 

 


  • 0

#3 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 15 545 messages

Posté 02 mars 2020 - 09:19

Bonjour J-M,

 

Totalement époustouflant?

 

Mai je me pose une question : la photo N°1 , C'est  bien un Coleps "cassé " ? 

 

Amicalement.


  • 0

#4 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 426 messages

Posté 02 mars 2020 - 09:54

Bonjour Tryphon,

 

Merci, 

La première photo était bien un coleps en division que j'ai suivi jusqu'à son passage dans l'au delà, on voit très légèrement une genre de cytoplasme entre les 2 parties sous les bactéries. Malheureusement, j'ai attendu trop longtemps avant de prendre les clichés, et donc la pression a commencé à écraser le sujet et donc commencé à disloquer les 2 filles.

 

@ Jean-Luc,

Merci pour ce lien que je connaissais pas. Peux tu me préciser ton idée sur le traitement à l'eau oxygénée, quel sera l'effet sur les Coleps ?

 

Je vais essayer dès que j'ai un peu de temps de faire une coloration argentique, mais avec la carapace, je ne sais pas ce que cela donnera, on verra bien ( il faut déjà bien la réussir)

 

Enfin voici 3 liens avec quelques belles photos en MEB et dessins ,sujets très complets également, mais je n'ai ni eu le temps ni le courage de tout parcourir. Les articles 2 premiers sont téléchargeables

 

https://www.research...ra_Prostomatida

 

https://www.research...Lake_Biwa_Japan

 

https://www.scienced...932473912000545

 

 

Amicalement,

 

JM


  • 0

#5 Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre Modérateur
  • 1 133 messages

Posté 02 mars 2020 - 11:31

Je développe:

 

          si j' ai bien compris ton idée est de détruire la matière organique du Coleps pour mieux voir les plaques;

et donc si tu as une culture avec suffisament d' individus il serait peut-être plus facile de faire le traitement dans un petit récipient et de prélever de temps à autre un peu de culture pour vérifier l' avancé des choses étant donné que le traitement peut prendre plusieurs heures, chose qui me semble difficile sur la lamelle.

          Je te proposais l' eau oxygénée concentrée (que j' ai testé sur des diatomées avec succès) comme alternative à l' eau de Javel puisque dans ce cas on ne peut pas utiliser d' acides forts.

 

 

 


  • 0

#6 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 426 messages

Posté 02 mars 2020 - 11:45

D'accord, merci Jean-Luc  :)

Oui j'ai un doute que l'hypochlorite attaque les tests des coleps. Je les pensais siliceuses au lieu de calcitiques.

 

JM


  • 0

#7 Buteo

Buteo

    Anthropoïde

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 821 messages

Posté 02 mars 2020 - 04:36

Bonjour,
 
super Jean-Marc cette approche.
Pour ceux que ça intéresse, ci-dessous la traduction du même texte (celui dont Jean-Luc a proposé la traduction par Google).
J'ai constaté à plusieurs reprises que les traductions faites par deepL étaient de meilleure facture.
 
Le genre Coleps est caractérisé par une armure calcifiée. Sa composition chimique a été décrite par Faure-Fremiet et al. (1968). L'armure est composée de plaques endosquelettiques qui se trouvent dans les alvéoles sous-pelliculaires. Les plaques sont disposées en six ceintures. La gaine la plus antérieure, entourant le cytostome, est constituée de petites plaques circumorales de forme régulière, la plus postérieure est formée par des plaques caudales irrégulières, dont certaines ont des épines. Les plaques des quatre ceintures entre la ceinture circonorale et la ceinture caudale se ressemblent. Elles diffèrent par leur taille. Chez certaines espèces, par exemple Coleps hirtus, les plaques secondaires sont plus courtes que les plaques principales. En outre, les plaques de la ceinture secondaire antérieure s'effilent à leur partie antérieure (Maupas 1885 ; Noland 1925 ; Kahl 1930). Des différences entre espèces existent au niveau de la morphologie des plaques et/ou du nombre et de la taille des plaques endosquelettiques. En se basant sur des recherches au microscope optique, Kahl (1935) a distingué trois types de plaques différents dans le genre Coleps. Les principales caractéristiques sont la position de la crête longitudinale (à droite ou décalée vers le milieu) et la disposition spatiale des "fenêtres" et des "dents" latérales. Le type 1 se trouve chez les espèces d'eau douce, par exemple C. hirtus, C. amphacanthus, C. elongatus, le type 2 ne se trouve que chez C. nolandi et le type 3 se trouve chez les espèces marines C. pulcher, C. tesselatus et chez les espèces d'eau douce C. incurvus. (réf. ID ; 7759)
 
Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
 
Buteo

  • 0

#8 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 426 messages

Posté 07 mars 2020 - 05:51

Hello,

 

Un dernier stacking de 30 images.

Même conditions de prise de vues

 

Sur celle ci, la membrane semble avoir bien disparue, et les "dents avants" sont particulièrement bien visibles

 

Coleps-100-DIC-03-03-20-1024.jpg

 

A+

 

JM


Modifié par Jean-Marc Babalian, 07 mars 2020 - 05:54 .

  • 0

#9 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 426 messages

Posté 13 avril 2020 - 07:08

Bonjour,

 

 

Mêmes condition de prise de vue, sans passage à l'hypochlorite. Les essais avec le H2O2 n'ont pas été concluants pour ne garder que la carapace.

stacks de 30 photos.

 

Coleps  hirtus-100-DIC-12-04-20a800.jpg

 

JM


  • 0

#10 Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre Modérateur
  • 1 133 messages

Posté 13 avril 2020 - 12:44

Bonjour Jean-Marc,

 

Cette dernière photo met remarquablement bien en évidence la structure de la carapace...bravo

 

Cordialement,

JL


  • 0

#11 Patrick DERENNES

Patrick DERENNES

    Eucaryote

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 256 messages

Posté 13 avril 2020 - 04:29

Un fil admirable !! La dernière image est une tuerie !! c'est splendide, Jean-Marc !! :) 


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!