Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

Pipetage


  • Veuillez vous connecter pour répondre
11 réponses à ce sujet

#1 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • EXPERT
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 603 messages

Posté 10 octobre 2022 - 10:26

Pour isoler les animaux intéressants, on peut utiliser une pipette pasteur en verre. Le bout est étiré à la flamme pour diminuer le diamètre. On branche un tuyau plastique, type ceux des aquariums ( environ 6-7mm de diamètre). Le tuyau doit être assez long pour mettre l’extrémité dans la bouche
Sous loupe bino, dans une boîte de pétri ou verre de montre , on isole par aspiration les animaux puis on les souffle sur la lame
A+
JM
  • 0

#2 Lad

Lad

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 134 messages

Posté 11 octobre 2022 - 08:48

Merci pour la technique!

Question: c'est aussi possible de récupérer des bestioles de 10-100 microns au bino avec cette pipette? j'avais fait cela avec des cyclopes oui.


  • 0

#3 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • membre
  • 16 094 messages

Posté 11 octobre 2022 - 03:00

Bonjour,

 

La poussière sur les lentilles du microscope ou sur le capteur, c'est comme la poussière ou la crasse sur les lunettes, c'est une affaire personnelle chacun fait comme il veut. 

En microscopie, cela ne coute rien de l'enlever, mais beaucoup ne le font pas, faute de savoir le faire, alors on invente des prétexte. 

Cela n'a rien à voir avec l'effacement systématique sous logiciel, de tout ce qui n'est pas l'objet observé . 

 

Pour ce qui est de l'utilisation des pipettes à bouche, je suis totalement opposé à leur usage.

C'est une pratique totalement interdite dans tous les laboratoires et établissements d'enseignement !

 

Je sais dont je parle par expérience.

Jeune étudiant, il était coutume de "monter des VS" en aspirant avec la bouche.

J'étais assez fier de ma maitrise de l'opération, jusqu'au jour, où le sang ayant coagulé, je dus aspirer plus fort que d'habitude et ce qui devait arriver, arriva, l'obstacle levé par la force d'aspiration, le caillot et tout le contenu du tube à hémolyse se retrouva dans ma bouche!

Il s'est avéré par la suite que le patient avait un BW positif. Heureusement, je n'ai pas été contaminé.

 

Si vous voulez faire pareil avec une eau au contenu inconnu, vous vos exposez connement à des tas d'ennuis.

 

Amicalement.


  • 0

#4 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 279 messages

Posté 11 octobre 2022 - 04:40

@Tryphon
une petite poire souple à l'extrémité de l'embout du tube caoutchouc qui suit la pipette de verre (que l'on peut effiler jusqu'à obtenir la section idéale en fonction du prélèvement à réaliser)
aide effectivement plus que l'adaptateur d'embout pour la bouche. Tout le monde le saura.
 


  • 0

#5 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • membre
  • 16 094 messages

Posté 12 octobre 2022 - 09:00

Bonjour,

 

A l'âge d'or de la microbiologie, on apprenait ceci :

 

 

 

Pipette-1-80.jpg

Extrait du Précis de microbiologie clinique par Fernand Brezançon Masson et Cie 1920 894 pages.

 

Les pipettes étaient stérilisées et contenait un filtre en coton hydrophile , mais les microbes manipulés étaient d'une très grande dangerosité.

 

A priori, quand on manipule des micro-organismes prélevés dans la nature, pour les observer au microscope, sans tomber dans la paranoïa, il vaut mieux ne pas mettre les objets manipulés à la bouche.

 

En chimie, on pipetait aussi directement à la bouche. En mettant le pouce à l'extrémité de la pipette, on pouvait transvaser des produits chimiques .

Bien évidemment ces techniques ont été interdites et il existe des pipettes avec poires intégrées ainsi que des dispositifs automatiques de prélèvement.

 

 

Amicalement.


  • 0

#6 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 837 messages

Posté 12 octobre 2022 - 11:04

Bonjour

 

Puisqu'on en parle, voici les pipettes que j'utilise depuis des années (matériel très sophistiqué ;))

En 1 j'utilise une dosette de collyre comme "poire" qui est assez "dure" ce qui évite d'aspirer trop de liquide et de perdre le spécimen dans la poire . introduit a force un tube de verre (mais ce pourrait être en plastique ) et au bout, toujours entré en force,  un capillaire plastique diamètre interne 0,5 mm.

 

2 une poire ( récupérée comme contenant de sauce dans un entremet !) avec un morceau de gaine thermodurcissable transparente emmanchée en force, et son diamètre réduit en chauffant pour avoir une extrémité effilée

 

3 poire idem avec un capillaire verre (tube à hématocrite) non effilé en bout : ouverture 1 mm

 

4 Une pipette plastique usage unique (mais elle sert depuis des années ) pour aspirer dans le flacon d’échantillon (aspiration plus puissante)

 

5 une macro pipette diamètre interne 4 mm: tube verre monté sur poire (rouge) de labo (avec 2 spires en noir de ruban auto vulcanisant pour adapter le diamètre) Utilisée pour spécimens > 1 mm.

 

Je me sert pratiquement toujours de la 1 pour isoler un spécimen ...

 

 

AMitiés

JMC

pipettes.jpg

 


  • 0

#7 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • membre
  • 16 094 messages

Posté 12 octobre 2022 - 03:23

Suivez ce lien vous aurez l'embarras du choix!

 

https://www.amazon.d...&ref=nb_sb_noss


  • 0

#8 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • EXPERT
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 603 messages

Posté 12 octobre 2022 - 08:43

Je dispose également de tout un tas de pipettes plastiques avec petite poire au bout, pipettes pasteur en verre avec coton, pipette verre avec poire, mais essayer avec cela de choper un protozoaire de 100 microns tout seul et qui bouge comme une Param !
Donc il faut mon dispositif qui est très rapide. 0 risque d’aspirer jusqu’à la bouche quoi que ce soit par un trou qui fait 0,2 ou 0,3mm dans la pipette étirée et avec un tube plastique de 30cm entre la pipette et la bouche.
Il n’y aura d’ailleurs pas assez de liquide pour remplir ce tuyau.
Solito, isoler certain proto, rotifères… des déchets types grains de sables permet une meilleure préparation entre lame et lamelle. Et permet également de pouvoir faire une culture pure sans mettre plusieurs espèces ensemble.

Je tiens également à préciser que de plus en plus de monde sont sensibles à l’image plus qu’à l’information elle même, c’est certainement idiot mais c’est comme cela. Donc si vous voulez toucher le plus de monde avec une information, mieux vaut enrober l’image de jolies couleurs sans taches…

A+
JM
  • 0

#9 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • membre
  • 16 094 messages

Posté 13 octobre 2022 - 09:29

Bonjour JM, tous,

 

Aspirer le sang d'un malade à la pipette à la bouche est bien plus rapide  qu'avec une pipette munie d'une poire en caoutchouc avec une vis de réglage , la précision étant la même.

Mais pour une fois la sécurité passe avant la rentabilité et tout le monde est d'accord.

 

En microscopie, si on oppose la précision de la pipette à bouche à celle d'une pipette en plastique munie d'une poire, c'est certainement une question de choix et d'adresse, mais dans le premier cas,  le danger est toujours le même.

Une bactérie, ce n'est pas gros, et un virus, encore plus petit. Il peut y avoir un milliard de virus dans une pipetée et on ne peut pas jouer avec le hasard en croyant qu'on est chanceux, qu'il ne peut rien nous arriver.

C'est interdit et non négociable.

 

Maintenant pinaillons un peu.

Est ce qu'un long tuyau  peut nous isoler bactériologiquement ? Non.

A moins que la pipette soit à usage unique, ou correctement stérilisée à chaque fois, le liquide peut déposer des bactéries et virus sur les parois et aspirés dans la bouche lors d'un pipetage ultérieur. Je répète qu'une bactérie ou un virus, c'est vraiment petit.

Pour comprendre ce qui se passe dans un long tuyau, il faut s'en référer aux expériences de Pasteur concernant les ballons à col de cygne.

Dans un premier temps, si on casse l'extrémité du col de cygne, l'air qui pénètre dans le ballon ne contamine pas le bouillon de culture.

C'est normal, les spores et bactéries se déposent sur les parois du col. 

Mais si on met le bouillon de culture en contact avec l'intérieur du col, le bouillon se trouble, preuve qu'il y a des germes.

 

Je sais par expérience que la pipette à bouche a des avantages dans la capture de Ciliés, alors, si on y tient vraiment, il faut être plus intelligent que les microbes que l'on veut éviter.

Le minimum vital est la pipette Pasteur reliée à un tube en caoutchouc .(1)

La manière la plus sûre est  de  fabriquer  une pipette à bouche sécurisée sur le modèle des aspirateurs à insectes, mais avec en sortie, soit un filtre Pasteur soit une capsule Millipore.

 

Filtre-50.jpg

 

Amicalement.

 

 

(1) C'est une  canne de verre fermée par du coton aux extrémités, stérilisée puis étirée à la dimension voulue.

En le cassant par le milieu on obtient deux pipettes Pasteur.


  • 0

#10 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • EXPERT
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 603 messages

Posté 14 octobre 2022 - 01:35

Hello Tryphon,

 

Je connais bien le dispositif que tu présentes, et je dispose de tout ce qu'il faut pour les réaliser, même les filtres millipores, je tenterai l'essai si je dispose d'un peu de temps, pour comparer les vitesse d'exécution.

 

Tu avais réagi sur ce que je disais plus haut, mais je pense que tu l'as supprimé:

 

 

 

Je tiens également à préciser que de plus en plus de monde sont sensibles à l’image plus qu’à l’information elle même, c’est certainement idiot mais c’est comme cela. Donc si vous voulez toucher le plus de monde avec une information, mieux vaut enrober l’image de jolies couleurs sans taches…

 

de toute manière on est d'accord sur le principe, mais je persiste à dire que si maintenant on veut faire passer une information pour toucher le plus de personnes, il faut qu'elle soit aussi "belle" ou "spectaculaire". Le monde change, la façon de le voir change. L'arrivée des réseaux sociaux, du numérique en masse, des drones pour filmer... nous donne la possibilité de vidéos et d'images superbes que l'on ne pouvait pas réaliser il y a 10 ans si on n'était pas professionnel.

 

Je prendrai un exemple qui nous concerne plus :

Une grande majorité des images microscopiques qui touche désormais le public, ou dans les concours photos sont celles prisent désormais au microscope confocal (avec des fausses couleurs). On en comprend pas la photo (pour les non initiés), mais elle est belle.

 

Pour finir avec une petite touche d'humour, même si cela peut inquiéter, je vous conseille le film "Don't look up" en français "deni cosmique", qui est une très bonne parodie de notre monde actuel basé sur la communication, le pouvoir des médias et des réseaux sociaux

.

https://www.allocine...ilm=281330.html

 

A+

 

JM


Modifié par Jean-Marc Babalian, 14 octobre 2022 - 01:42 .

  • 0

#11 Juste une goutte d'eau

Juste une goutte d'eau

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 18 messages

Posté 20 octobre 2022 - 11:23

, on peut utiliser une pipette pasteur en verre. Le bout est étiré à la flamme pour diminuer le diamètre.

 

Bonjour Jean-Marc, comment fais-tu pour étirer le bout de la pipette ? Avec une pince cela l'aplatit, je ne vois pas, ,mais sans doute la solution est bien plus simple...

 

Amiicalement

Zacharie


  • 0

#12 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • membre
  • 16 094 messages

Posté 20 octobre 2022 - 01:34

Bonjour Zacharie,

Une pipette Pasteur est un outil de base en bactériologie et donc en microscopie.

Je fais un sujet sur leur fabrication.

 

Amicalement.


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!