Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Euglène gourmande ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
8 réponses à ce sujet

#1 Alain Baumgarten

Alain Baumgarten

    Eucaryote

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 260 messages

Posté 25 septembre 2005 - 05:48

Bonsoir,

Une nouvelle observation de ma goutte d'eau (de forêt) avec une lame à puits (de fortune ...) m'a permis de voir tous les habitants dans leur milieu naturel et évoluant de façon plus réaliste que coincés sous une lamelle.

J'ai été interpellé par une observation d'euglène ... cela me conduit de nouveau à questionner le Forum ...

Est-il possible qu'un(e) euglène ait ingurgité une cyanobactérie (oscillatoria pour ne pas la nommer) car j'ai pris une série de photos dont je vous livre deux exemplaires qui semble montrer la cyanobactérie dans le corps de l'euglène. J'ai suivi les déplacements de cet euglène, il semble impossible que ce ne soit qu'un effet de perspective.

Votre avis ?

Cdlt
ALAIN

Miniature(s) jointe(s)

  • sp25_007_Composition.jpg

  • 0

#2 Dominique Voisin

Dominique Voisin

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 3 141 messages

Posté 25 septembre 2005 - 06:14

Salut Alain,
Ton Euglene me pose question.... transparente à ce point, c'est clair que ça n'en est pas une ...

amitiés

Dominique

#3 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Michel
  • 8 671 messages

Posté 25 septembre 2005 - 08:23

Bonsoir Alain,

Les « anciens » ne donnent pas toujours le bon exemple (cela m’arrive aussi !) mais pour chaque photo prise au microscope, il faut impérativement indiquer à défaut d’échelle sur la photo, le grandissement utilisé, et préciser pour la ToUcam si l’objectif est conservé, la technique d’observation (ici c’est évident donc inutile) te type d’éclairage, la coloration s’il y a lieu et tout renseignement utile concernant le prélèvement.
Bien entendu tous les paramètres figés comme le type de microscope, la camera, si vous n’en possédez qu’un, peut figurer une fois pour toute dans la signature.

Du fait de l’emploi possible de plusieurs objectifs, de plusieurs oculaires, d’un certain tirage de la WebCam, évaluer l’échelle de grandissement du sujet est capital pour le lecteur qui peut disposer de son côté d’un moniteur différent, d’autant plus important que l’on cherche à identifier un spécimen.

Cordialement.
  • 0

#4 André Advocat

André Advocat

    Homo sapiens microscopicus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 118 messages

Posté 25 septembre 2005 - 09:38

Bonsoir à tous,Alain
Ce microorganisme pourrait correspondre à un Cilié ,du genre Metopus cf laminarius,grand amateur de rhodobactéries(selon Krauter et Streble)
Il serait interessant de mettre ses cils en évidence!
  • 0

#5 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 25 septembre 2005 - 11:05

Bonsoir à tous,

Pour illustrer cette piste ...

(Free Living ... D.J Patterson)

Amitiés
Chris

Miniature(s) jointe(s)

  • metopus1.jpg

  • 0

#6 Alain Baumgarten

Alain Baumgarten

    Eucaryote

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 260 messages

Posté 26 septembre 2005 - 08:03

Bonjour à tous,

Voilà maintenant que vous semez un sacré doute dans mon esprit !!!
Dans des photos précédentes de la même goutte d'eau vous m'aviez identifié cet animal comme un euglène.
Reprenant un autre échantillon de ce "bouillon" je ne me suis pas questionné pour savoir si ce que j'observais était aussi un euglène. L'animal se présentait de la même façon ... une espèce de gros ruban vert granuleux se mouvant lentement dans toutes les directions en s'étirant.
Le seule différence concernant celui-ci étant la présence de cette cyonobactérie à l'intérieur. Mais comme vous le suggérez si justement : est-ce un euglène ? Je ne suis pas encore suffisamment expert pour le dire. Je n'ai pas vu franchement de différences majeures avec les premières photos.

Pour les couleurs de la photo et les détails ... je n'ai pas encore reçu mon filtre infrarouge et je n'avais pas mis la led blanche donc elles ne sont pas d'une grande qualité ...

Il va être difficile d'avancer sur cette affaire car depuis j'ai jeté l'échantillon ... ne pouvant le conserver dans l'état. Par contre j'ai au moins une dizaine de photos de cette scène. Il faudra à l'avenir que je mette plus de rigueur scientifique dans mes observations ... c'est la léçon !!!

La photo a été prise avec un objectif 10x. Je dirais que l'animal faisait au moins 200 microns si je le compare aux halterias qui venaient de temps à autre se poser à côté.

Dés que j'ai un moment je tacherais de reprendre dans le lot des autres photos pour tenter une meilleure investigation à l'éclairage de vos remarques ....

Merci à tous
ALAIN
  • 0

#7 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Michel
  • 8 671 messages

Posté 26 septembre 2005 - 08:43

Bonjour le Forum,
Bonjour Alain,

A travers cet exemple concret, je ne m’adresse pas uniquement à toi, mais à tous ceux qui débarquent dans cet univers tellement différent du notre.

Comme je le dis assez souvent tout se joue pendant l’observation. Après, il est souvent trop tard, il ne faut pas trop compter sur le traitement d’images (contrairement à l’astronomie où on n’a aucune emprise sur le sujet).
On ne trouve le plus souvent, que ce que l’on cherche.

Dans ce cas précis de protistes, il faut avoir en tête - au moment de l’observation ! - les principales caractéristiques des différents animalcules que l’on va rencontrer.

Ici on peut avoir à faire à un CILIE ou à un FLAGELLE.
Si s’est un Cilié, il est important d’observer et de montrer les cils !
Si c’est un Flagellé, il est important d’observer et de montrer le ou les flagelles et la présence ou non de la fameuse tâche rouge (comme pour Jupiter !)
Il faut donc apprendre à faire la différence entre cils et flagelles. Il peut y avoir d’autres éléments caractéristiques (comme la très belle « nasse » rencontrée précédemment : rechercher avec ce mot clé !).

Le microscopiste débutant devra donc s’efforcer à mettre en évidence les traits caractéristiques et être moins axé sur la vue d’ensemble en espérant que quelqu’un reconnaîtra la bébête.
Ne pas avoir peur de montrer les détails en utilisant les plus forts grossissements possibles, même si le résultat n’est pas aussi esthétique qu’on l’aurait souhaité.

Je sais que c’est un peu dur, mais on n’a rien sans effort, et acheter le plus beau microscope et le plus bel appareil photo ne dispensera pas de faire de bonnes préparations et réunir une bonne documentation.
Ce n'est pas une question de matériel, un petit microscope bien utilisé donnera de meilleurs résultats que l’inverse.

Microscopiquement.
  • 0

#8 Alain Baumgarten

Alain Baumgarten

    Eucaryote

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 260 messages

Posté 26 septembre 2005 - 09:33

Bonjour, mPx

... Pour moi c'est ce qui fait l'intérêt de la discipline ... s'il n'y a rien a apprendre cela présente peu d'intérêt !!!
Je vais enrichir mon protocole de ces judicieux conseils d'observation !!!!

Les protistes n'ont qu'à bien se tenir !!!

Bonne journée
ALAIN
  • 0

#9 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Michel
  • 8 671 messages

Posté 26 septembre 2005 - 09:59

Re Alain,

J’avais bien compris que tu ne demandais qu’à te perfectionner.
Il y a plus que les protistes qui doivent se méfier ! On a vu des ascensions fulgurantes.

Cordialement.
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!