Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

Nettoyage objectifs à immersion


  • Veuillez vous connecter pour répondre
7 réponses à ce sujet

#1 †Claude Lejeune

†Claude Lejeune

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 136 messages

Posté 30 mars 2004 - 11:20

Bonjour,

Est-il souhaitable de nettoyer la lentille de son objectif à immersion après chaque séance de travail ?
Le mélange alcool-éther (50-50) est-il un bon choix ?
Salut et fraternité,
Claude
  • 0

#2 Marcel Lecomte

Marcel Lecomte

    Eucaryote

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 282 messages

Posté 30 mars 2004 - 02:33

Mon cher Claude,
Je me permets cette familiarité, s'il s'agit bien du Claude LEJEUNE que je connais, Strasbourgeois d'origine ! ......
Ta question me préoccupe également et je te livre ci-dessous une synthèse de données personnelles relatives à ce problème (cela figure dans une fiche microscopique de mon site).
Si tu obtiens des renseignements supplémentaires en dehors de ce forum, peux-tu me les communiquer ?
Amitiés
M :o)

Nettoyage des oculaires et objectifs :

Malgré les recommandations de la plupart des fabricants d’optique, nous ne voyons pas l’intérêt d’utiliser de l'alcool absolu car outre son prix exorbitant et la difficulté de s’en procurer, il est très hygroscopique et se pollue très vite, chaque fois que le flacon est ouvert.
Nous utilisons pour le nettoyage des optiques, de l'alcool à 96° ou du xylène.

Les avis sont d’ailleurs très partagés à ce sujet !
Marcel LOCQUIN, un maître du microscope, annonce clairement : « Nous ne savons pas par suite de quelle aberration certaines personnes conseillent d’enlever l’huile avec des solvants. Ces liquides ne peuvent que dissoudre le ciment qui fixe la lentille frontale et amener ainsi une détérioration irrémédiable de l’objectif. Donc ne jamais employer d’alcool, de benzène, xylène, toluène, pour le nettoyage des objectifs à immersion. ». Cela semble clair et sans appel !
François VALADE m’a parlé élogieusement de la liqueur d'Hoffmann,:50%
d’ éther, 50% d’alcool à 90°.
Olympus, le célèbre fabricant d’optiques, annonce : mélange de 70% d’éther, et 30 % d’alcool.

L’objectif à immersion demande un peu de soins :

En situation normale, et en utilisant de l’huile à immersion de synthèse, nous nettoyons cet objectif au maximum quatre ou six fois par an, au cas où des poussières seraient venues se fixer sur l'huile. Cette huile de synthèse s’oxyde très lentement et joue un rôle de protection à l’égard de la lentille.
Cependant, il arrive que lors d'une mauvaise manipulation (mauvais usage des molettes de mise au point surtout…), on casse la lame couvre objets et que l'huile soit polluée par un colorant ; alors il est impératif de nettoyer immédiatement.
Le 2e cas de figure qui demande un nettoyage est que sur la plupart des microscopes, l'objectif à immersion et l'objectif grossissant 600x (ou 400 fois) ont exactement la même longueur et que parfois, on passe malencontreusement avec le second sur la goutte d'huile déposée sur la lame ; alors il est pollué (le second objectif...) et il est impératif de le nettoyer immédiatement, car cet objectif n'est pas prévu pour l'immersion et vous ne verrez plus rien !.

  • 0

#3 Marcel Lecomte

Marcel Lecomte

    Eucaryote

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 282 messages

Posté 30 mars 2004 - 02:35

Une petite rectification : il s'agit évidemment des objectifs 40x et 60x et non 400 ou 600 ....
  • 0

#4 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Michel
  • 8 671 messages

Posté 30 mars 2004 - 04:49

Bonjour le Forum,

On parle souvent des substances à utiliser ou à prohiber mais on ne parle pas de la technique ce qui me parait aussi important.
Il y a deux cas de figure.
Le nettoyage des optiques en général et le nettoyage des objectifs à immersion après usage.

Les objectifs qui sont prévus pour l’immersion sont donc par définition, étanches (Je parle bien sûr de la partie frontale !).
Marcel Locquin nous donne son avis très averti, mais qui date de quarante ans. Les substances recommandées par les uns et par les autres dépendent en fait de la nature du « ciment » qui assure l’étanchéité de la lentille frontale. La meilleure façon de procéder est celle recommandée par le fabricant qui lui seul connaît la nature de ce « ciment ».
Je pense qu’il est préférable de nettoyer son objectif que de le laisser plein d’huile qui va de toute façon coller toutes les poussières qui passent par là, et il en passe beaucoup, et parmi celles-ci de la silice. Une cloche ou une housse est parfois utile pour éviter la poussière quand on n’observe plus. Mais si vous examinez à l’immersion toute une journée, un seul essuyage en fin de séance d’observation suffira.
La technique me parait plus importante.
Il n’est pas question de tremper l’objectif retiré du microscope dans un liquide quelconque ou d’amener un récipient contenant un liquide sous lui (il faut le dire !).
La véritable peau de chamois ou le petit chiffon des étuis à lunettes, ne conviennent pas car ils peuvent emmagasiner de la silice.
Il existe des papiers à lentille pour la microscopie mais aussi le fameux chiffon non pelucheux.
C’est un bout de tissus de coton de la taille d’un mouchoir, usé, car lavé et relavé et devenu non pelucheux.
Vous posez votre chiffon sur le bout de l’index et faites tomber une goutte d’alcool sur votre doigt. Cette goutte va se diffuser dans le tissus et rendre celui-ci humecté et non saturé.
Vous passez immédiatement votre doigt habillé contre la lentille dans un petit mouvement linéaire, si bien que la partie la plus humectée emporte l’huile mais que lors du glissement du doigt, des zones de plus en plus sèches du tissus, vont finir d’enlever à la fois l’huile et le solvant .Dans ce cas de figure le solvant n’est plus du tout agressif, et j’utilise souvent le xylène Une amplitude de 10 à 15 mm de mouvement suffit et il n’est pas besoin d’y repasser au contraire on risquerait de contaminer la lentille.
Cette méthode n’est applicable qu’aux objectifs à immersion !
Vous utiliserez chaque fois une partie différente du chiffon. Conservez-le à l’abri de la poussière le laverez-le fréquemment et secouez-le souvent !
La même technique peut être utilisée sans les inconvénients du lavage avec les tissus à lentilles dont certains sont déjà imprégnés.
Si la facilité est accrue, le coût en est plus important et la pollution multipliée par le nombre de tissus jetés à la poubelle.

Cordialement.
  • 0

#5 EmmanuelB

EmmanuelB

    Acide aminé

  • Membre
  • 3 messages

Posté 18 septembre 2019 - 02:33

Je vois que cette discussion est très ancienne, mais je cherche des informations sur les différents produits qui peuvent être utilisés pour nettoyer les lentilles du microscope. J'ai acheté par exemple mon microscope sur Amazon et j'ai remarqué des taches. En réalité tout ce qui est arrivé chez moi n'était infortunément pas très propre. Même le miroir de l'intérieur était gras. Soit c'est moi qui exagère mais je suis assez minutieux. J'exagère peut-être trop mais je pense que les lentilles doivent rester extrêmement propres. Une particule de poussière grossie à 1000x est comme une brique qui me gêne dans l'observation. A ce moment j'ai du chercher longtemps sans trouver tout de suite l'origine des tâches et comme je ne suis pas un pro de microscopie j'ai cherché des réponses sur internet. J'ai donc décidé de nettoyer toutes les lentilles. Dans son manuel, le fabricant Amscope (la marque de mon microscope) recommande de nettoyer les lentilles avec un chiffon optique à sec si possible ou avec de l'essence zippo. Ils encouragent également un produit spécial "Sprinkle" qui ne contient ni alcool ni substances toxiques, mais je n'ai pas pu le trouver en Europe. Olympics recommande d'utiliser un mélange de 70% d'éther et de 30% d'alcool. Étant donné que je ne pouvais trouver le Sprinkel que sur Amazon et devoir l'importer des États-Unis avec toutes les taxes et les frais d'expédition supplémentaires, j'ai fait le mélange avec 30% d'alcool isopropylique et 70% d'éther, mais le résultat n'était pas très bon. Question facilité je n'ai pas trouvé ça au top. L'Isopropyl laisse facilement un voile et puis il faut trop frotter la lentille pour les enlever. J'ai aussi pas mal de soucis parce qu'il reste toujours des microparticules du chiffon, du magic ou du papier d'optique spécial que j'ai acheté. Finalement, j'ai essayé un mélange de détergent et d'eau suite à des infos trouvé sur internet et c'était un peu mieux. Mais un liquide essentiellement d'eau demande beaucoup d'attention pour bien sécher la lentille et donc il faut encore frotter beaucoup trop à mon goût.  Puis quelqu'un de mon entourage me conseille d'essayer avec de l'eau de Cologne. Bien que je ne suis pas convaincu je l'ai essayé quand-même juste avec un objectif et jusqu'à présent, c'était le meilleur produit que j'ai utilisé.

 

Maintenant, je pense qu'il doit y avoir une meilleure formule parce que je continue d'avoir un doute après plusieurs utilisations. Il existe des produits d'optiques sur le marché mais ils ne donnent apparemment jamais toute la formule. Ca ne me plait pas. Sur certains sites, je pouvais trouver des personnes qui disent avoir d'excellents résultats avec de l'Ajax bleu tout simplement. Mais je me demande ce que ça donne après plusieurs nettoyages. Certains utilisent de l'essence F et pour autant que je me souvienne dans un ancien emploi, ils utilisaient l'essence F pour les optiques des microscopes industriels. D'autres utilisent de l'essence G. Par contre certains estiment qu'il ne faut jamais utiliser d'alcool ou de solvants. Cela signifie que tous les produits énumérés précédemment sont très mauvais.

 

D'autres encore ne jurent que par un mélange d'alcool isopropylique pur. D'autre disent que c'est Ok mais uniquement dans les cas les plus extrêmes. Encore d'autres utilisent de l'acétone mais certainement pas sur les lentilles en plastique. D'autres ne jurent que par un mélange de 60% d'acétone et de 40% de méthanol. Encore d'autres avancent la liqueur d'Hoffmann avec 50% d'alcool à 90 ° et 50% d'éther.

 

Personnellement, j'ai pensé d'essayer juste avec de l'essence F mais peut-être aussi d'essayer un mélange perso d'essence F, d'alcool isopropylique et d'éther. Cependant, ça me semble devenir un petit jeu avec des produits chimiques dans l'espoir de trouver la bonne formule. Bien évidemment, si c'est possible de nettoyer juste avec un papier d'optique sec ou juste un peu d'eau distillée je préfère cela, mais tôt ou tard il faut bien avoir un produit plus performant sous la main et qui ne demande pas de frotter tellement qu'on risque aussi de détériorer les lentilles.

 

Ce que je remarque, c’est qu’il existe de très nombreuses opinions différentes, y compris du point de vue professionnel.  C'est un peu chacun son truc au final. Peut-être un sujet sensible puisque effectivement, utiliser un mélange de je ne sais quoi pour finir avec une lentille à rayures n'est pas souhaitable. J'ai cherché sur le forum et je n'ai trouvé que ce post au sujet du nettoyage de lentilles donc je me permet de poser la question aux autres membres plus expérimentés. Peut-être y a-t-il des gens ici qui aimeraient partager ce qu'ils utilisent pour nettoyer leurs différentes lentilles?  :rolleyes:


  • 0

#6 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 376 messages

Posté 18 septembre 2019 - 03:31

Bonjour,

 

Une chose est certaine, il n'est pas normal de recevoir un microscope avec les optiques sales, il devrait être renvoyé. 

Enfin, je pense que vous vous compliquez un peu la vie sur le nettoyage, un microscope bien utilisé dans un environnement propre nécessite peu d'entretien.

 

Comme vous le dite, chaque microscopiste aura "sa solution". Pour ma part j'utilise du nettoyant vitre pour rapidement enlever quelques traces, mais je tiens à faire quelques remarques à ce sujet :

 

Avis :

L'eau ne dégraisse pas

l'éthanol dégraisse mal

on peut utiliser un solvant, genre xylol, pour rapidement dégraisser des lentilles (sans les noyer et en enlevant rapidement le surplus), puis finir à l'éthanol ou lave vitre bleu (méthode que j'utilise depuis 30 ans sans abimer les lentilles). J'utilise de vieux chiffons doux ou des kleenex pour cela.

Lorsque je démonte des objectifs pour les réparer (huiles dans le corps de l'objectif), je dégraisse les lentilles souillées avec un mélange eau déminéralisé-liquide-vaisselle. puis au lave vitre bleu.

 

1 règle importante pour toutes optiques : ne jamais essuyer à sec !

 

Hormis les oculaires qui subissent constamment le contact avec nos cils (gras souvent), il n'y a pas lieu de nettoyer les frontales des objectifs, sauf si par mégarde, ils ont été en contact avec des doigts, ou un liquide. Sinon il vaut mieux éviter.

 

Les frontales des condenseurs sont également sujet à des poussières, mais elles sont souvent invisibles si le condo est bien réglé. un coup de soufflette suffit à enlever l'essentiel

 

Pour les huiles d'immersion, maintenant, les huiles sont synthétiques, et ne sèchent plus. Certains la laisse sur la frontale, mais je préfère l'enlever pour éviter de les poussières viennent s'y fixer. Je l'enlève avec un chiffon doux, ou bien avec un mouchoir en papier. 

 

Si on se retrouve avec median collé sur une lentille frontale, il faut utiliser le bon solvant. On peut "gratter" sous loupe bino, avec un petit cure-dent en bois, particulièrement quand les frontales sont concaves (les pires)

 

Enfin, quand les lentilles sont grandes et pleines de poussières, difficiles à enlever à cause des bords des barillets, j'utilise un mélange eau -colle vinylique , qui en séchant emprisonne les poussière + un peu de gras, et se décolle en pellicule.

 

Mais on pourrait en dire encore beaucoup sur le nettoyage des lentilles.

 

A+

 

JM


Modifié par Jean-Marc Babalian, 18 septembre 2019 - 03:32 .

  • 0

#7 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 15 457 messages

Posté 18 septembre 2019 - 07:49

Bonjour EmmanuelB,

 

Tes questions m'inspirent pas mal de réflexions.

 

Je suis étonné qu'un microscope neuf ait besoin d'autant de nettoyage.

Les optiques sont en principe clean et seule la poussière peut s'être déposée.

Et la poussière , cela vole dans les airs et un petit coup de soufflette et les optiques sont propres ainsi que le reste du microscope.

 

Un microscope même à 1000 X de grossissement n’amplifie pas les poussières 1000 X.

L'objet est grossi 1000 X, pas les poussières sur les lentilles.

 

Pas de panique, l'entretien d'un microscope est très réduit.

Je ne pense pas que l'on soit plus propre ou que l'on vive mieux en prenant 3 douches pas jour avec des produits à récurer.

Je suis chaque fois étonné de croiser des voitures dont la peinture du capot est décapée par des lavages énergiques.

La  peinture a disparu laissant apparaître l' apprêt et parfois la tole nue... 

 

Le mieux est souvent l'ennemi du bien....

 

Un coup de chiffon microfibre pour enlever l'huile à immersion, elle ramasse la poussière si on la laisse et un coup de soufflette sur le condenseur et les oculaires, c'est tout.

 

Bien sûr, un vieux microscope d'occasion peut nécessiter des méthodes de rénovation , mais un microscope neuf se porte d'autant mieux qu'on ne le pollue pas en croyant le nettoyer.

 

La plupart des produits cités plus haut laissent des traces.

La meilleure expérience à faire est de nettoyer une lame et de l'observer au microscope en fond noir.

 

Amicalement. 


  • 0

#8 EmmanuelB

EmmanuelB

    Acide aminé

  • Membre
  • 3 messages

Posté 14 novembre 2019 - 01:26

Merci pour les réponses. J'ai été capable de résoudre le problème avec patience, mais j'ai pris le temps. Il y avait effectivement de la graisse sur les lentilles. Eh oui pour un nouveau microscope  :huh:  mais le vendeur était prêt à échanger le microscope. Finalement, j'ai pu tout nettoyer avec de l'acetone et je n'ai pas du renvoyer l'appareil au Royaume Uni. Donc un soulagement. Mais si jamais j'ai besoin de nettoyer à l'avenir je vais tenir compte de vos indications.


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!