Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Peranema.....


  • Veuillez vous connecter pour répondre
18 réponses à ce sujet

#1 Abel Lear

Abel Lear

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 185 messages

Posté 24 juin 2008 - 10:29

Salut le forum¡


Voila le peranema; mais la qüestion.......algue ou animal?; les prises sont avec DIC NOMARSKI à 60X. Merci


PERANEMADOS.jpg


PERANEMATRES.jpg


  • 0

#2 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Michel
  • 8 671 messages

Posté 25 juin 2008 - 05:34

Bonjour Abel,

Comme d’habitude ta maitrise du DIC est parfaite !
Petite remarque : Certains sujets nous amèneraient d’autres informations s’ils étaient observés en lumière blanche ou en Contraste de Phase. Je ne parle pas bien sûr des colorations.

algue ou animal?

Les Protistes sont apparus sur terre bien avant les Végétaux et les Animaux. On ne peut donc pas les classer dans des catégories aux lesquelles ils sont totalement étrangers.
Même si certains plus tard ont donné des végétaux et d’autres des animaux, on ne peut pas mélanger les époques et surtout pas anticiper.
Exemple. Un « Homme des cavernes », a, dans ses très lointains descendants un plombier mais aussi un électricien. On n’a pas le droit de se poser la question de savoir si cet Homme préhistorique appartient aux plombiers ou aux électriciens. C’est une question anachronique. Les Protistes constituent un règne à part entière.

Excuses-moi, si j’ai peut-être trop pris ta remarque à la lettre. Ce n’était peut-être qu’une remarque amusée.

Cordialmente.
  • 0

#3 Abel Lear

Abel Lear

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 185 messages

Posté 08 juillet 2008 - 09:12

Salut ¡¡¡ :)


Il y a des cellules de vie libre avec des caractères plus animaux et les autres avec des caractères plus végétaux mais En effet, beaucoup de microorganismes ont des caractéristiques animales et végétales à la fois comme les peranemes et d´autres euglenes, ce sont les protistes et même il y a des protistes avec caractéristiques des champignons, c´est vrai?, les mixomicetes??? :blink:
  • 0

#4 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Michel
  • 8 671 messages

Posté 09 juillet 2008 - 07:17

Bonjour Abel et tous,

Merci Abel, de prendre part à la discussion. Les Myxomycètes est un sujet très passionnant nous en avons déjà parlé ICI, mais je suis toujours prêt à en reparler.
Voir aussi ICI

Cordialement.
  • 0

#5 patrice dx

patrice dx

    Batracien

  • Membre Modérateur
  • 519 messages

Posté 09 juillet 2008 - 12:01

Bonjour,

je me permets rapidement d'intervenir

dans la classification actuelle (Systema naturae 2000) on considère qu'il y a parmi les êtres vivants

- les virus
- et trois domaines :
Domain Bacteria (Haeckel, 1894) Woese, Kandler & Wheelis, 1990
Domain Archaea C.R. Woese et al., 1990
Domain Eukaryota - eukaryotes

parmi les Eukaryotes on a cinq royaumes :

Kingdom Protozoa (Goldfuss, 1818) R. Owen, 1858 - protozoa
Kingdom Animalia Linnaeus, 1758 - animals
Kingdom Fungi T.L. Jahn & F.F. Jahn, 1949 ex R.T. Moore, 1980 - fungi
Kingdom Plantae Haeckel, 1866 - plants
Kingdom Chromista T. Cavalier-Smith, 1981 - chromists

voici la position des peranema :

Biota
Domain Eukaryota - eukaryotes
Kingdom Protozoa (Goldfuss, 1818) R. Owen, 1858 - protozoa
Subkingdom Biciliata
Infrakingdom Excavata Cavalier-Smith, 2002
Phylum Euglenozoa Cavalier-Smith, 1981
Subphylum Plicostoma Patterson, 1988 ex Cavalier-Smith, 1998
Class Euglenoidea Bütschli, 1884
Order Peranemida Bütschli, 1884
Genus Peranema™ F. Dujardin, 1841
Peranema dolichonema Larsen & Patterson, 1990
Peranema fusiforme Larsen & Patterson, 1990
Peranema macrostoma Ekebom, Patterson & Vørs, 1996
Peranema trichophorum sensu G.A. Senn, in A. Engler & K.A. Prantl, 1900


en conclusion : les protozoaires ne sont ni des animaux, ni des plantes, mais une catégorie à part...
on peut en dire de même des champignons (fungi) ... que les taxononomistes classiques rangeaient parmi les plantes et que l'on trouve dans les traités de botanique... mais qui ne sont plus considérés aujourd'hui comme "des plantes"

mais la taxonomie et la phylogénie sont des disciplines en pleine évolution (et je dirais en pleine révolution depuis les acquis de l'analyse cladistique), ainsi le classement peut encore considérablement varier selon les auteurs : par exemple

G. F. Leedale classait en 1982 ainsi les Peranema :

Superkingdom Eukaryotae see Domain Eukaryota
Kingdom Plantae Haeckel, 1866 - plants
Subkingdom Thallobionta
Division Euglenophycota see Phylum Euglenophyta
Class Euglenophyceae W. Schoenichen, 1925
Order Heteronematales Leedale, 1967 see Suborder Heteronematina Leedale, 1967
Genus Peranema F. Dujardin, 1841
Peranema trichophorum sensu G.A. Senn, in A. Engler & K.A. Prantl, 1900

... donc parmi les plantes.

et en 2000 :

Biota
Domain "Eukaryotes" see Domain Eukaryota
"flagellated protists"
Phylum Euglenozoa Cavalier-Smith, 1981
Class Euglenoidea Bütschli, 1884
Order Euglenida™ Bütschli, 1884 - euglenids
Suborder Heteronematina Leedale, 1967
Genus Peranema F. Dujardin, 1841

... dans le groupe à part des "prostistes flagellés"


ceci dit, sans clore la discussion ni même vouloir prendre parti pour l'une ou l'autre classification


source :
http://taxonomicon.t...a...52&tree=0.1

sur la phylogénie on peut aussi visiter :
http://tolweb.org/tree/phylogeny.html



PS : je ne l'ai pas encore dit, mais je suis TRES admiratif devant l'oeuvre microphotographique de Abel... ce n'est pas seulement de la documentation scientifique techniquement parfaite, mais aussi de l'art ! je lui souhaite de trouver, un jour, un éditeur et de publier son travail dans un bel ouvrage.

amitiés,

Modifié par patrice dx, 09 juillet 2008 - 12:06 .

  • 0

#6 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Michel
  • 8 671 messages

Posté 09 juillet 2008 - 01:43

Bonjour Patrice,

Merci pour ton intervention. Et excuses moi par avance si je ne suis pas toujours d’accord avec toi.

dans la classification actuelle (Systema naturae 2000) on considère

Je ne pense pas que cette classification soit la référence.
Je crois que la Classification Phylogénétique qui est la percée la plus significative en la matière ne reprend pas un certain nombre de notions comme les Règnes, et ne fait ni des Protistes, ni des Champignons des règnes à part.
La classification en règnes et en particulier en ce qui nous concerne ici, celui des Protistes, n’a plus aucun sens
Les Micrasteria sont des Chlorobiontes comme les Sapins et donc des végétaux.
Les Champignons et les Choano-organismes (Choano-flagellés et METAZOAIRES ) sont des Opisthochontes .
Donc les Champignons même s’ils n’en font pas partie se rapprochent davantage (même groupe) des Animaux que des Végétaux.
Et les Euglènes (Euglénobiontes ) n’ont rien à voir ni avec les uns ni avec les autres tout comme d’ailleurs les Mycétozoaires ou les Rhizopodes.
Les Diatomées, elles sont des Straménopiles comme le Fucus et font partie de la Lignée Brune qui a le même rang que la lignée Verte et que l’on ne peut pas dans cette classification ranger ensemble dans le même Règne Végétal.
L’idée d’un Règne Végétal tel qu’on le conçoit depuis des millénaires, s’accommode mal de cette vision phylogénétique.

Il faudra repenser nos réflexes ! (Ainsi va la science)


Il n’en demeure pas moins que les « anciens Protistes » que nous observons tous les jours ne peuvent en aucun cas être ni des animaux ni des plantes comme nous l’entendons habituellement, qui ne sont apparus que bien plus tard.

Cordialement.

Quand j'aurais le temps J'expliquerais les termes nouveaux (et barbares ) que j'ai utilisés en attendant vous pouvez vous référer au très célèbre ouvrage de Lecointre et Le Gyader.
  • 0

#7 patrice dx

patrice dx

    Batracien

  • Membre Modérateur
  • 519 messages

Posté 09 juillet 2008 - 03:35

la classification "systema naturae" que j'évoquais reste, il est vrai, dans la "tradition" alors que l'on est effectivement en pleine "révolution cladistique", si je puis m'exprimer ainsi... Il se fait que j'ai en main la "Classification phylogénétique du vivant", (éd. belin)... une mine d'or et un ouvrage essentiel pour chacun d'entre nous ! ...

tu as naturellement parfaitement raison de t'y référer. :-)

très cordialement,
  • 0

#8 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Michel
  • 8 671 messages

Posté 09 juillet 2008 - 08:45

Re Patrice

En fait quand la première édition du bouquin de Lecointre et Le Gyade est sortie en 2001 j'ai été d'abord intéressé de rencontrer dans un même ouvrage un panorama aussi large d'espèces, mais en même temps TRES désorienté par tous ces "chamboulements" dans leur classification.
Ce n'est que maintenant que je prends enfin la mesure de l'importance de cette révolution.
Il m'a donc d'abord fallu renoncer à beaucoup de connaissances accumulées qui étaient même devenues de véritables réflexes de pensée pour savourer tout ce que peut nous apporter cette méthode.
A notre époque où les empreintes génétiques remplacent avantageusement, dans certains cas, les intimes convictions, retrouver des filiations génétiques entre espèces est beaucoup plus efficace que de comparer des similitudes anatomiques parfois trompeuses.

Cordialement .
  • 0

#9 Abel Lear

Abel Lear

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 185 messages

Posté 09 juillet 2008 - 09:12

Salut le forum.


Je pense qu'un micro-organisme est animal si sa cellule a les caractéristiques d'une cellule animale et le microbe est végétal si sa cellule a les caractéristiques d'une cellule végétale; mais assez de micro-organismes ont des caractéristiques des deux.
  • 0

#10 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Michel
  • 8 671 messages

Posté 09 juillet 2008 - 09:46

Bonsoir Abel,

Merci pour tes belles contributions et également de prendre part au discours malgré les difficultés que l’on peut avoir à parler une autre langue et tu le fais très bien !

Je pense qu'un micro-organisme est animal si sa cellule a les caractéristiques d'une cellule animale et le microbe est végétal si sa cellule a les caractéristiques d'une cellule végétale; mais assez de micro-organismes ont des caractéristiques des deux.

Une cellule animale est par définition une cellule issue d’un animal.
Or les micro-organismes étaient sur terre bien avant qu’il y ait des animaux. (C’est la même chose pour les végétaux).
On n’a pas le droit de caractériser un organisme par rapport à quelque chose qui n’existe pas encore, c’est ce que j’appelle un anachronisme de raisonnement.

Si un micro-organisme a certaines caractéristiques des animaux, cela n’en fait pas pour autant un animal. Cela prouve peut être que l’animal a hérité de certaines caractéristiques de cet organisme.
La réciproque n’est pas vraie. On ne peut ps remonter le temps phylogénétique.

Admettre ce retour en arrière conduit à des paradoxes insurmontables.
Ainsi un micro-organisme peut avoir certaines caractéristiques des animaux et d’autres caractéristiques des végétaux et devenir complètement inclassable dans un tel système.
Alors pour résoudre le problème, on décrète qu’il fait partie d’un Règne à part et on crée u nouveau règne pour la circonstance.

En fait l’Evolution ignore les Règnes, c’est l’Homme limité à une époque donnée dans son raisonnement qui crée des catégories « spéciales » pour classer l’inclassable. Cela démontre les limites de cette méthode du passé.

La phylogénétique étudie la filiation (génétique) des espèces entre elles et ne se fie pas uniquement à des ressemblances.
Telle espèce peut descendre de telle autre, même si elle lui ressemble peu. A l’inverse deux espèces ayant des particularités anatomiques similaires peuvent très bien n’avoir aucun rapport filiatif entre elles. Elles ont simplement créé indépendamment l’une de l’autre ces ressemblances.
C’est comme faire des tests de paternité. On peut trouver des ressemblances entre deux individus de générations différentes sans pour cela que l’un soit le fils de l’autre et inversement pour des dissemblances.
Bien entendu dans notre affaire, la réalité anatomique (par exemple la classique évolution du pied du cheval) peut se trouver confirmée par la génétique. Un chien n’a jamais fait un chat. Mais un chien a peut-être fait un chien légèrement différent de lui-même qui un jour aboutira à une autre espèce.

Cordialmente.
  • 0

#11 Abel Lear

Abel Lear

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 185 messages

Posté 09 juillet 2008 - 10:03

De bonnes nuits :

Peut-être le correct c'est-à-dire qu´il y a des micro-organismes avec des caracteristiques d´animaux et d'autres végétaux; mais je suis d'accord que c'est un monde à une dépêche, les protistes d'un côté et les bactéries - cianobacterias par l'autre, et depuis les champignons microscopiques; mais les algues microscopiques les algues peuvent-elles être considérées protistes?; et depuis les virus.......
  • 0

#12 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Michel
  • 8 671 messages

Posté 10 juillet 2008 - 05:40

Bonjour Abel et tous,

Pour les algues microscopiques se pose le même problème.
Une Algue est une subdivision des Végétaux. Dire qu’une algue est microscopique revient à dire que c’est une algue. Le problème ne se pose pas car la réponse est a priori dans la question, il est même inutile de la poser.
Par contre un organisme unicellulaire eucaryote ayant certaines caractéristiques des Végétaux entre dans le cas de figure déjà évoqué précédemment. Cela n’en fait pas nécessairement un végétal.

Pour les Virus, Lecointre et Le Gyader les exclue totalement de leur ouvrage affirmant (selon leur définition du Vivant) qu’ils ne sont pas vivants.

Je ne suis pas d’accord avec ce point de vue. Non que je leur donne définitivement tort, mais que les Virus mériteraient une analyse phylogénétique au même titre que les êtres vivants.
En effet selon la définition STRICTE du Vivant, ils ne le sont pas MAIS ils auraient pu l’avoir été dans le passé, s’ils constituent une évolution de la vie consistant en un PARASITISME ULTIME. Ils ne peuvent plus se reproduire par eux-mêmes et ne deviennent Vivants que grâce à d’autres organismes vivants qu’ils infectent. Ils ont donc une Histoire et une Evolution dans le sens de la théorie de l’Evolution. Cela mérite étude sous cet angle original.

Pour les prions, nous sommes carrément hors du champ de notre propos sur les êtres vivants. Les prions ne sont pas Vivants ni de loin ni de près. Le Prion n’est pas un organisme mais une seule molécule.
Comme toute molécule, le prion a des propriétés. Ici ces propriétés sont pathogènes, un peu comme un poison, sauf que ce sont des protéines. Leur pouvoir pathogène provient du fait qu’ils constituent des leurres pour l’organisme en se substituant à des molécules saines, entrainant un disfonctionnement.

Cordialement.

Pardon pour ce prolongement un peu long à ton sujet initial, on pourra éventuellement séparer ces propos dans un autre sujet, mais ils font suite à tes interrogations.
  • 0

#13 Abel Lear

Abel Lear

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 185 messages

Posté 18 juillet 2008 - 03:14

Bonjour ¡¡

Par ex. quand normalement on parle des micro-organismes pathogènes protozoaires on parle des parasites par lesquels ils se considèrent comme animaux, Mais aussi les bactéries et champignons et quelques algues microscopiques sont parasites mais elles ne sont pas traitées comme parasites; si les protozoaires ne sont pas animaux ou bien tous les micro-organismes pathogènes (protozoaires, des champignons, des bactéries, des algues ....) sont parasites ou bien ils devraient avoir un autre nom.

Appeler "parasites" seulement aux micro-organismes protozoaires sur l´idée de qu'ils sont animaux est une erreur, d'abord par qu'ils ne sont pas animaux et second par lequel la caractéristique "parasité" cela présent dans d'autres microbes (des bactéries champignons, algues ......)
  • 0

#14 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Michel
  • 8 671 messages

Posté 18 juillet 2008 - 04:22

Bonjour Abel,

Je te remercie pour ton intérêt pour le sujet.

Je pense que l’on ne peut pas aller chercher dans des définitions aussi larges que « parasite » une preuve de la nature animale ou végétale des Protistes.
Voici deux définitions que nous trouvons dans de bonnes sources françaises.

Parasite :

1- désigne un être vivant, animal ou végétal, se nourrissant aux dépens de l'organisme vivant qui l'abrite
© Encyclopædia Universalis 2004, tous droits réservés


2-Les parasites de l'homme appartiennent à des espèces très différentes: protozoaires, vers, arthropodes ou champignons microscopiques. Leur pénétration dans l'organisme se fait par ingestion ou à travers la peau, de façon active ou passive (Larousse. Médical. t.3 1972).

La définition que je retiens et qui prédomine dans le milieu médical est celle de l’Universalis. Dans cette définition le terme parasite est pris par opposition à celui de Germe et celui de Microbe.
Mais parfois Microbe synonyme d’agent pathogène vivant de petite taille (microscopique) est encore plus large que celui de Parasite car il englobe aussi certains parasites.
Ainsi :
Les Virus, les Bactéries, certains Protozoaires et Champignons sont considérés comme des Microbes alors que les Bactéries et les Virus ne sont jamais considérés comme des parasites.
Un microbe n’étant pas un parasite.
On dit le microbe de la Grippe (Virus) ou du Charbon (Bactérie) mais on parle de parasite quand on désigne l’agent du Paludisme (Protozoaire) . Bien entendu les métazoaires comme les vers sont des Parasites et non des microbes du fait de leur taille et qu’ils sont constitués de nombreuses cellules spécialisées.

Bon, toutes ces classifications utilisées par des scientifiques et médecins, n’en sont pas pour autant des classifications scientifiques et rationnelles, mais des classifications tirées d’un passé, dépassé mais encore d’usage aujourd’hui.

Par exemple parfois on dit virus de la tuberculose alors que la tuberculose est provoquée par une bactérie. Cela vient encore du passé où ne connaissant pas encore les bactéries pathogènes, on désignait tout agent infectieux invisible comme Virus.

Grâce au microscope et au raisonnement logique comme celui de Pasteur, on a pu démontrer que les agents de nombreuses maladies infectieuses étaient des Bactéries.
Mais il subsistait des agents, invisibles au microscope qui avait un pouvoir infectieux identique aux bactéries et pour propriété de traverser les filtres (ultrafiltres) (bougies Chamberlan) qui arrêtaient les bactéries. Pour cette raison on a appelé ces virus des Ultravirus puis virus tout court par opposition aux bactéries.
Cette distinction existe encore de nos jours.
Il a fallu l’apparition du Microscope Electronique pour voir les virus et les développements de la chimie et de la génétique pour en cerner leur vraie nature.
On peut considérer les virus comme des expressions d’un parasitisme ultime mais on n’a jamais classé les virus parmi les parasites contrairement aux protozoaires.

Ne nous fions donc pas à la terminologie, au vocabulaire qui a évolué au cours de l’histoire des sciences pour confirmer ou non l’appartenance de protozoaires, parasites ou non au règne animal ou végétal.
Laissons plutôt le soin aux systématiciens/généticiens modernes, de nous éclairer.

Abel, tu as tout à fait raison de trouver des incohérences dans la dénomination de ces petites espèces qui nous passionnent tant.

Cordialement.
  • 0

#15 Abel Lear

Abel Lear

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 185 messages

Posté 19 juillet 2008 - 07:50

Salut le forum ¡¡


Par conséquent, si j'entends qu'un parasite est un organisme qui a besoin de l'autre pour vivre et pour la reproduction donc, des protozoaires, des champignons, et quelques algues sont parasites et non seulement les protozoaires; ce sont tous microbes parasites sans exception.

Mais des microbes?; un microbe, je crois, c'est le même que le nom micro-organisme, qu'ils sont microscopiques; mais microscopiques??, je crois que la résolution de l'oeil est d'un minime 200 microns; un microbe ou un micro-organisme est tout être vivant au-dessous de cette grandeur; alors, des microbes sont la majorité de protozaires, des bactéries, beaucoup d'algues et champignons (un virus n'a pas commenté).

Certes, j'ai lu que quelques diatomées sont parasites des hérissons de mer et d'autres animaux marins ¡ . J'ai aussi lu qu´il y a des bactéries géants de 500-800 microns ¡¡¡¡¡¡ mon dieu ¡¡¡.

A tout à l'heure....

Modifié par Abel Lear, 19 juillet 2008 - 07:52 .

  • 0

#16 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Michel
  • 8 671 messages

Posté 20 juillet 2008 - 08:39

Bonjour Abel et tous,

Tu as tout à fait raison, tout ceci n’est pas clair et de ce fait illogique.

En France nous avons déjà DEUX définitions officielles de Parasite (si on omet de parler des parasites radio électriques)
Une définition concerne la Biologie en général.
Une autre concerne la Médecine.

Ces deux définitions ne sont pas tout à fait les mêmes. Alors quand on parle de parasites sous l’angle des Biologistes ou sous l’angle de la médecine, le mot ne recouvre pas les mêmes espèces.

En biologie : c’est un organisme qui ne vit que grâce à un hôte qu’il parasite durablement..

En Médecine : c’est un organisme microscopique ou non, unicellulaire ou non qui vit en parasite (voir la définition précédente) avec l’homme ou les animaux domestiques (médecine vétérinaire) et qui entraine une parasitose.
Il y a donc en plus la notion de maladie.
Il est important de noter que cette définition exclue les bactéries et les virus
(Pour la raison très simple qu'ils sont étudiés et traités par d'autres spécialistes et non parce qu'ils constitueraient des classes à part dans la classification des êtres vivants. Il n'y a aucun rapport entre un ver et un toxoplasme entre une bactérie et un virus)
Si bien qu’il existe une branche de la médecine qui s’appelle la Parasitologie clinique. Et des médecins parasitologues.

En Parasitologie on soigne donc :
Les phytoparasites ( Champignons microscopiques)
Les zooparasites dont voici la classification.

-Insectes (Les différents poux, les puces les punaises, mouches ( ) et moustiques. Qui transmettent des maladies graves ou qui constituent en eux même une atteinte pathologique.
-Arachnides : (Ixodes, tiques, demodex, gale, aoutat)
-Vers Une multitude de Nématodes (Trichines, ascaris, onchocerques etc) Cestodes(Ténias) et Trématodes (Distomatoses, Bilharziose)
- Protozoaires :
-- Rhizopodes (Amibiases )
-- Flagellés (Trichomona, Giardia)
-- Cilié ( Balantidium)
-- Sporozoaires (Plasmodium Toxoplasmose )
-- Microsporidies (Enterocytozoon , Encephalitozoon )

Comme on le voit, même en médecine on classe encore les Protistes en Animaux et Végétaux !
Ce n’est pas une raison pour donner une légitimité à cette classification !
Cette classification remonte à très longtemps et avant qu’une idée nouvelle s’impose unanimement il faut parfois des générations.


On dit souvent qu’une théorie triomphe quand tous ces adversaires sont morts.

(Et pourtant encore, il y a des idées issues de l’antiquité qui ressurgissent et fleurissent de nos jours encore *)

Un lien intéressant si on s’intéresse à la Parasitologie Clinique.
http://coursdeparasi...ie.ifrance.com/


Cordialement.

Je crois qu’avant tout on ferait mieux de nous préoccuper des Humains qui souffrent et qui meurent de Faim ou de Parasitoses. Il y en a des millions et ceci dans l’indifférence souvent la plus totale. Je crois que le message selon lequel il faut sauver la Planète est bien passé, mais a quoi bon avoir une planète en pleine santé avec d’un côté des Humains toujours plus riches et de l’autre des Humains malades affamés et qui s’entretuent ?
Etudier et prendre conscience de l'importance des microorganismes parasites ou pathogènes me parait plus important que de photographier des papillons.
  • 0

#17 Abel Lear

Abel Lear

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 185 messages

Posté 20 juillet 2008 - 10:29

Salut:

Je crois personellement qu'il est absurde que mettent dans la même classification des êtres aussi différents qu'un Plasmodium près d'un taenia; s'ils ont séparé aux bactéries aussi ils devraient le faire avec les protistas parasites.
  • 0

#18 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Michel
  • 8 671 messages

Posté 21 juillet 2008 - 06:20

Bonjour Abel, et tous,

Je suis bien d'accord avec toi. Il n'y a rien de logique dans tout cela, mais je n'y suis pour rien.
Ce sont les habitudes héritées du passé et de plus, il faut beaucoup de temps pour que notre "cerveau collectif" évolue.
Nous vivons toujours avec des idées venant tout droit des grands savants Grecs alors qu'il a "té démontré quelles étaient pour la plupart fausses.
La nostalgie d'un passé rassurant contre l'angoisse d'une science moderne mal comprise.

Cordialement.
  • 0

#19 patrice dx

patrice dx

    Batracien

  • Membre Modérateur
  • 519 messages

Posté 22 juillet 2008 - 07:22

bonjour,

en marge de cette très intéressante discussion, j'ai pris l'initiative de créer une "carte heuristique" reprenant les premiers niveaux de la classification phylogénétique du vivant... il s'agit d'un aide-mémoire. un bref résumé des caractéristiques de chaque groupe s'ouvre en pointant sur le logo correspondant

cette carte est visible (il s'agit d'un script java) à :

http://home.scarlet....es/biontes.html

je peux mettre à disposition la carte heuristique(1) originale eukaryotes.mm créée avec le logiciel freemind (2) : elle est téléchargeable à partir de la page :

http://home.scarlet....artes/index.htm

à noter aussi, pour ceux que cela intéresse, une carte heuristique sur l'évolutionnisme avec de nombreux lien menant vers des sites traitant de ce sujet.


(1) une carte heuristique est un mode de représentation visuelle de la pensée, par enchainement hiérarchique d'idées interconnectées.
(2) Freemind est un logiciel de license libre (GNU) gratuit qui peut être téléchargé ici : http://freemind.sour...ex.php/Download

cordialement
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!