Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Lichen encroutant.


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Purgatorius

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 794 messages

Posté 25 mai 2022 - 10:17

                                            Lichen   encroutant.

 

    Il y  a  sur le bord  de la mer à Grancamp- Maisy  ( 14 ) un vieux cimetière abandonné .

Certaines tombes remontent à la révolution française  - La pierre  est couverte  de taches blanches ;  ces taches sont mieux limitées  sur les pierres de granit des tombes   que  sur le  pierres  calcaires  de la vielle église .

Le toucher  de ces taches  est  dur, de types pierreux,  avec  légère tendance à la pulvérulence. On constate que  sur le mur calcaire la surface porte  des éléments verruqueux  de toute petite taille   de couleur  blanchâtre  par contre sur la pierre de granit  la  surface est lisse plus blanche  et fendillée.

lichen crus texte 1.jpg

                                                  Mur de l’église                                         Partie  supérieure d’une croix

Il a plu la veille ,  cette humidité   va  faciliter  le prélèvement avec une spatule métallique   en raison  de la très grande adhérence au substrat – on va se limiter à  l’ examen du lichen  qui  s’ est développé sur le mur de l’ église.

 

 

Face orientée vers l’extérieur examen  en épiscopie

lichen crus texte 2.jpg

 

L’ examen  en episcopie de la surface met en évidence  les soralies  ( A )  et à cette  période ( on est en Mai )  on ne trouve aucune apothécie.

Les soralies  correspondent  à l’ensemble des sorédies : ce sont des granules  qui vont permettre la reproduction  végétative des lichens  .

 

 Face profonde  sur le substrat :

lichen crus texte 3.jpg

 

    Le lichen  est indissociable  de la pierre  sur lequel il se développe  la partie  inferieure   est  donc  enduite  du calcaire de la pierre .(on parle de lichen hemi-endolithique ).

 

La première chose à faire avec les lichens  est de regarder leur  sensibilité  chimique:

lichen crus texte 4.jpg

La batterie  de test  contient

--le 1-4 paraphenyléne diamine   -P-

--lugol –I- 

--eau de javel  diluée à 50%    -C -

--solution  de potasse  saturée – K –

--acide nitrique- N-

L’eau  de  javel est le seul réactif a donner  une  réponse immédiate  - il apparaît une réaction  rouge  carmin  qui  disparaît en quelques  minutes  -

 

 

- Ce lichen  peut être classé C+ / K - / P- / I+/

 

 

Il  est possible  de réaliser  des coupes de ce type de lichen – après une courte  période  d’ humidification les plaques  prélevées  deviennent  plus souples  - il suffit alors  de les inclure  dans un moule  contenant de Peg  et de réaliser des coupes  fines  autour  de 80 µm au microtome.

Examen en épiscopie  au X60 sans aucune coloration .

lichen crus texte 5.jpg

A-Cette coupe sans coloration  met en évidence   la répartition  des algues assurant  la photosynthèse  et contenant de la chlorophyle  ( cette couche chlorophyllienne  n’ est pas visible  par une vue directe de ce lichen qui est de couleur blanche  - légèrement verdâtre si le lichen est humide).

lichen crus texte 6.jpg

-La médulle  est l’ensemble des hyphes fongiques  plus ou moins lâches situés  sous la couche algale  - chez ce lichen la médulle  est incluse  au substrat  ( ici du calcaire ).

 

 

La couverture extérieure :

lichen crus texte 7.jpg

lichen crus texte 8.jpg

 

 

La coupe  d’une sorédie  montre que sa constitution  est faite   d’un mélange  d’ hyphes et d’ algues  ( ce qui permet  que  les deux partenaires  du symbiote .soient sous l’ effet  du vent  de , la pluie  , des insectes    arrachés  et emportés en même temps )

 

Les  coupes  du lichen   sont colorées

Bleu coton / Rouge Congo ammoniaqué / Réactif de Melzer  (mélange d’iode + chloral).

 

Coloration au rouge Congo ammoniaqué :

Cette coloration  permet de mettre en évidence la formation de spores en surface ;

lichen crus texte 9.jpg


A très fort grossissement  on constate  que les  hyphes développent des structures  ressemblant à  des ramospores  ( ou ramoconidies )-  reproduction végétative-  https://forum.mikros...nsion/?hl=spore

Coupe traitée par le réactif de Melzer :- (mélange iode +chloral )

Cette réaction colore en  jaune les hyphes mais  on ne trouve pas  de grains d’amidon. Cependant   Il faut noter la présence, dans les parois de certains hyphes, de la lichénine et de l'isolichénine, homologues de l'amidon.

lichen crus texte 10.jpg

 

 

Coupe  traitée par le Bleu coton :

L’organisation des hyphes  est mise en évidence :

lichen crus texte 11.jpg

 

A - hyphes de la zone  corticale  par contre  les algues de cette zone  ne sont pas colorées  et non visibles.

B – zone de la medulle : il est constaté que cette zone  est bien  limitée    vers la surface du lichen - comme  si les  hyphes  profonds baignaient  dans  un substrat. En lumière polarisée  il n’ y a  aucune polarisation comme on  aurait pu le penser  en présence de cristaux de Caco3  qui constituent  le  support .

Coupe  traité  par l’ Aslim III :

Cette coloration n’apporte pas d’information supplémentaire  mais elle permet de mettre bien en évidence  les cordons de ramospores et confirme que la medulle prend une coloration différente  de la région corticale  ( nature ?)

lichen crus texte 12.jpg

En conclusion : 

Thalle crustacé  à chloroccales ( algues vertes )

Limites par une ligne hypothalline blanche

Soralies  bien individualisées

Réaction colorée C + / K - / P-

Apothécies   non trouvées

Calcifuge 

Photophile 

 

   Probablement Varicellaria Lactea 

                    Sur la carte il est signalé  dans le calvados

lichen crus texte 13.jpg

 

Référence

https://www.universa...n-et-biochimie/

Guide  des lichens  de France  lichen des roches  tome 3  ( editeur Belin )

Dominique


Modifié par Dominique., 26 mai 2022 - 06:21 .

  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!