Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Agrumes Hespérides


  • Veuillez vous connecter pour répondre
5 réponses à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Reptile

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPip
  • 661 messages

Posté il y a 4 jours

Agrumes   ou Hespérides

  Fruits des citrus

                                                    

Ces fruits   sont bien connus  sur nos tables – l’ orange – la mandarine  - le citron  - le pamplemousse  ou plus exactement  le pomelo  ( qui est un pamplemousse de taille commercialisable )  - la clémentine  qui est le fruit  d’un arbre hybride entre l’ oranger et le mandarinier 

agrume texte 1.jpg

Ces fruits  sont des baies

Les parties externes  et moyennes de la paroi des carpelles  donnent la  peau  du fruit  encore appelée écorce ou zeste –

(NB - Les carpelles.

 Chez toutes les plantes à ovules, celles-ci sont portées et parfois encloses dans des feuilles spécialisées : les carpelles  Ces carpelles  soudées  vont former le pistil de la fleur  (le Gynécée) avec  à l’intérieur de cet enclos les ovules.)

La partie externe est  le péricarpe de la baie, le sujet de notre présentation ;

Le péricarpe de ces fruits est composé de deux couches superposées :

----- la couche externe ou épicarpe, également nommée « flavedo », est le zeste ;

----  la couche interne, blanche, est le mésocarpe, également nommé « ziste », ou encore « albédo »

Coupe de l’écorce.

L’ écorce des agrumes  est remarquable par sa consistance moelleuse  et par la multitude de petits points  plus ou moins grands  selon la variété.

On réalise  une coupe  qui décollecte la couche très  superficielle 

agrume texte 2.jpg

et une  coupe  profonde  qui passe en dessous de l’épicarpe.

agrume texte 3.jpg

 Chaque point est  donc  le lieu d’une  poche .Chaque poche contient un liquide   bien visible sur la première coupe  .Ces poches sont appelées  poches à essence  

Une zone spongieuse  blanche  interne  apparaît sur  la deuxièmes  coupe   .C’est cette  couche  spongieuse  qui donnera la consistance  moelleuse  de l’ écorce  du fruit.

Etude histologique :

L’organisation de l’épicarpe  est le même  pour les  4 fruits :

 

Le citron

 agrume texte 4.jpg

 

L’orange 

 

 

 

 


agrume texte 5.jpg

La mandarine.

 

agrume texte 6.jpg

 

Le pamplemousse 

agrume texte 7.jpg

 

Dans chaque variété il y a des poches à essence mais leur architecture est légèrement différente. 

Détails  de la structure de l’épicarpe :

agrume texte 8.jpg

agrume texte 9.jpg

La couche  la plus  superficielle  est faite  d’ une accumulation de  cellules de petites  tailles formant un épithélium  dense , (proche   de notre peau par contre  ici il n’y pas de kératinisation ) mais  une  légère tendance à la lignification .

 

Détails de la paroi d’une poche à essence.

agrume texte 10.jpg

Aspect du mésocarpe

 

Le mésocarpe correspond  à cette  zone blanche et spongieuse  plus ou moins développée  selon le  type d’agrume  et sa variété.

 

 


agrume texte 11.jpg

 

A fort  grossissement  on comprend  l’organisation des  travées:

agrume texte 12.jpg

Les travées  sont faites d’un tissu  cellulaire lâche où il existe de nombreuses zones lacuneuses .Ce tissu  est riche  en vaisseaux  qui apportent  la sève élaborée  de l’arbre vers   les glandes de l’écorce.

**********************************************

Mais  comment  se fabriquent les essences ?

 Pour répondre à cette question  il faut regarder les coupes  sans  aucune  préparation – tous les liquides  utilisés  dans  ce but  vont absorber les  essences  et les faire disparaître.

Donc  au X 200.

agrume texte 13.jpg

Le contenu  d’une poche à essence  est donc structuré par un amalgame de  grosses  cellules  ballonnisées .

On constate  aussi  au contact de  ces  cellules   de nombreuses petites  granulations.

Ces petites  granulations vont être retrouvées   dans les cellules   qui entourent la poche :

agrume texte 14.jpg

 

Il faut  donc  penser  que les cellules  qui entourent la  poche   ont un  rôle glandulaire   et sont la source de la  fabrication des essences  - Ces granulations  migrent  ensuite  vers les cellules citernes qui remplissent la poche .

 

Constitution  chimique  des essences : sutout des   Mono terpènes : Limonène (75 à 95%) et sa forme racémique le Dipenténe mais aussi le  Pinène .

    Autres composants : Aldéhydes terpéniques, Furocoumarine

                 **********************************************************

Le limonène

Le limonène C10H16 est un hydrocarbure terpénique présent dans de nombreuses huiles essentielles à partir desquelles il peut être obtenu par distillation.

Le limonène est  de plus en plus utilisé comme solvant, notamment le dégraissage des machines, puisqu'il est produit depuis une source renouvelable, l'huile de citrus, comme un sous-produit de la fabrication de jus d'orange. Il est aussi  de plus en plus utiliser en microcopie  en remplacement du Xyléne .Le limonène  a un effet irritant pour la peau mais  est dépourvu d’effet cancérigène, il  est aujourd'hui connu comme étant un agent anticancéreux.

                 .Dominique .


 

 


  • 0

#2 JPL80

JPL80

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 116 messages

Posté il y a 2 jours

Merci Dominique

C'est très intéressant, comme d'habitude.

As-tu déjà essayé le limonène pour la préparation de coupes de végétaux dans la parafine?

JPL80


  • 0

#3 Dominique.

Dominique.

    Reptile

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPip
  • 661 messages

Posté il y a 2 jours

 Bonsoir  JPL

 

       Suite à cet article  j' ai  commandé   du Limonène   chez Roth   :Roti Histo

       Je  vais  essayer  de l' utiliser    pour déparaffiner  mes coupes de Moules  que  je suis entrain  de préparer   

       A bientôt  pour discuter du résultat .

 

    Amicalement

                 Dominique


  • 0

#4 JPL80

JPL80

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 116 messages

Posté il y a un jour

Merci Dominique

J'en ai également commandé sur Amazon.

De mon côté j'essaierai sur des échantillons botaniques.

A suivre!

JPL80


  • 0

#5 scrophulaire

scrophulaire

    Eucaryote

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 238 messages

Posté il y a un jour

Bonjour

Très belle article.
J’utilise le limonène de Roth. Le produit desparaffine bien mais c’est un peu long et plus de rinçage.

A+
  • 0

#6 Dominique.

Dominique.

    Reptile

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPip
  • 661 messages

Posté il y a 18 heures

  Bonjour

 

  Merci Scrophulaire

 

  Par contre JPL   - Je n'ai  pas l' habitude d utiliser ce  type de produit en Botanique . En botanique  je déshydrate avec l 'alcool isopropylique   60%  puis 100% et  je monte dans Euparal qui est  un baume dilué dans l' alcool isopropylique  Ce qui permet  des montages  sans bulle  ( surtout si on laisse la lame à  40° pendant  24 heures ).

En fait  je n' utilise pas la paraffine pour  faire mes coupes de végétaux  , je pense  que le PEG  est  beaucoup  facile  et respecte  mieux les échantillons .De plus après les  coupes  le PEG étant soluble dans l' eau  la  libération de l' échantillon  se fait   sans aucun dommage .

 

  Je réserve le  Xyléne  ou le Limonéne   pour déparaffiner   et au moment   du montage dans l'  Eukit   .

 

    Amicalement

       Dominique.


Modifié par Dominique., il y a 18 heures.

  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!