Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Rhytisma acerinum


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Purgatorius

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 785 messages

Posté 03 décembre 2021 - 10:11

Rhytisma acerinum

Champignon de la feuille.

L’automne est la période de ramassage des feuilles, leur examen  en est ainsi facilité  L’érable  sycomore  de la haie du jardin  a sur ses feuilles de  grandes tâches noires :

moisissure texte 1.jpg

 

 

Cette maladie  est décrite  sous le nom de maladie des tâches noires de l’érable  .Elle  est attribuée à un champignon :Rhytisma ecarinum .Ces tâches sont d’environs 2 cm de diamètre ;

A l’examen de la feuille en épiscopie au X 40 :

moisissure texte 2 .jpg

 

La surface  noire  est ponctuée de formations  arrondies : les acervules .L’ acervule est une fructification asexuée se présentant l’ été sous la forme d'un conceptacle ouvert produisant de courts conidiophores et des conidies.  (ici l’acervule est fermée, la feuille est sèche donc l’ acervule ne fonctionne plus elle  nous présente  sa physionomie d’ hiver).

Des coupes dans la zone d’une acervule de la feuille   sont réalisées.

moisissure texte 3.jpg

 

 

A – Clypeus : zones noires avec l’aspect d’une croute hétérogène dure  dont la fonction est la protection contre les rigueurs de l’hiver.

B –  Acervules  .La  coupe de l’ acervule ne montre pas vraiment  une  cavité   - mais nous sommes  en novembre .

D – Parenchyme de la feuille.

:

Contenu d’une acervule :

moisissure texte 4 .jpg

 

A --Conidiophores

B --Conidie  portée  par un conidiophore.

En novembre  les acervules ont terminé leur travail  de production de conidies ,leur rôle étant  de  contaminer les feuilles vertes durant l’été   - on en trouve de ce fait  très peu  sur une  feuille morte tombée au sol ( il faudrait  refaire l’ observation en été mais les feuilles du sycomore  ne sont pas facilement accessibles .

 

 L’organisme à ce stade était appelé autrefois Melasmia acerina. (Mais désormais c’est le nom de l’organisme sexué qui fait référence.)
Ces conidies vont pouvoir contaminer les feuilles  aux alentours  .En novembre le nombre de feuilles contaminées  est considérable sur certains arbres .

 

 

 

 

Suite du cycle :

A partir du mois de mars  /avril :

 . Après  une période de pluie la croûte  va se dissocier  et vont apparaître  des disques  d’ aphotécies  (Appareil reproducteur, en forme de disque ou de coupe largement ouverte, de certains champignons Discomycetes, notamment des lichens)qui porteront des conidies.

Cette phase sexuée voit le stroma  fabriquer des spores sexuées, les ascospores, via des structures microscopiques appelées asques.

 

Donc :

Les feuilles sont attaquées vers la fin de l’hiver/début printemps, lorsque démarre la feuillaison. Les spores, déposées par le vent, germent sur la feuille. Le champignon se développe sur la feuille, sans vraiment perturber la longévité de cette dernière, et sous sa forme asexuée. Ces spores asexuées peuvent infecter d’autres feuilles sur les arbres. Puis les feuilles vont tomber. Le champignon poursuit sa maturation en hiver, sur les feuilles au sol. Enfin, au printemps, c’est la forme sexuée qui se développe sur les feuilles au sol, pour infecter des nouvelles feuilles sur les arbres et le cycle est bouclé( ref 1)

En résumé  ( Ref 2


rhytisma.png

 

Références :

Ref 1 : https://naturealsace...a-acerinum.html

Ref 2 : https://commons.wiki..._C.-L._Hou).png

Observation à poursuivre au printemps

                                 Dominique.


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!