Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Aigrette Pappus


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Anthropoïde

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 865 messages

Posté 17 décembre 2021 - 10:30

Aigrette     Pappus

 

Au cours de la  fin du printemps  , tout l’ été  et  en début d’ automne, -il est  possible de voir voler au gré des vents  des aigrettes ( autre nom botanique : pappus )  qui transportent une graine  parfois sur  des distances considérables.

Cette  aigrette est principalement portée  par le vent  (anémochorie) mais  aussi  par  les animaux quand l’aigrette se fixe à leurs poils (zoochorie).

Cette particularité est  surtout développée  chez les  Astéracées, où les akènes  sont surmontés chacun d'une aigrette.

Le phénomène est  très bien connu mais  le microscopiste  peut se demander si toutes  ces aigrettes  ont  la même structure.

Pour débrouiller  cette question  5 exemples trouvés  dans l’environnement proche vont être examinés.

Pour limiter l’article, l’intérêt  ne va porter  que sur l’organisation de la soie porteuse.

Les 2 aigrettes qui ont le plus d’efficacité pour le vol au long cours :

                                         Le pissenlit                                                                                le chardon

aigrette texte 1.jpg

 

Il y a surtout trois types de soies :

--les soies  hérissées.

--les soies avec filaments.

--les soies emmêlées

Les soies hérissées

Pissenlit  ( Taraxacum )

Macroscopiquement :

aigrette texte 2.jpg

 

Fixation des aigrettes  sur le capitule.

aigrette texte 3.jpg

 

 

Aspect des soies  qui apparaissent hérissées.

aigrette texte 4.jpg

 

 

 Crepi  / Barkhausia:

aigrette texte 5.jpg

aigrette texte 6.jpg

 


Picride fausse épervière

aigrette texte 7.jpg

 

aigrette texte 8.jpg

 

Séneçon

 

aigrette texte 9.jpg

aigrette texte 10.jpg

aigrette texte 11.jpg

 

 

Les exemples pris  font tous partie des astéracées  ²

Le chardon en fait aussi partie, cependant les images sont très différentes.

Les soies  avec filaments

Chardon :

aigrette texte 12.jpg


aigrette texte 13.jpg

 

Image en lumière polarisée

aigrette texte 14.jpg

 

Image en lumière polarisée + lame ¼ onde

aigrette texte 15 bis.jpg

aigrette texte 15.jpg

 

Ces soies  augmentent considérablement  la surface  de l’aigrette et forment  une sorte de prison  à l’ air ambiant  (on verra plus loin  l’importance  de pouvoir   limiter  un  anneau de gaz.)

Les soies emmêlées

Anémone du japon

aigrette texte 16.jpg

aigrette texte 17.jpg

 


aigrette texte 18.jpg

 

Conclusion

Ces quelques  exemples   mettent en évidence une grande diversité dans la structure des aigrettes. Ce petit  travail  pourrait être poursuivi  sans difficulté.

Mais  toutes  ces aigrettes  n’ont pas la même efficacité dans la dispersion des graines.

Il  y a  les  grands voiliers  comme  l’aigrette  du pissenlit  et du chardon .

Il  a   des voiliers à courte portée  comme  l’ aigrette de l’ anémone du japon  -  dont le rôle  est surtout  d’ être poussée  par le vent pour  simplement  coloniser  les quelques  mètres qui séparent la plante mère du point de chute de la graine  (  la structure   ne  permet  pas un vol lointain).

Pour comprendre le processus  physique  qui permet  le vol au long  cours  il faut  se reporter  à l’article de Wikipedia .

Reprise du texte de Wikipedia :

L'observation des akènes dans une soufflerie verticale a permis d'identifier un phénomène original de mécanique des fluides  concernant l'aigrette du pissenlit. Ce pappus  poreux contient de 90 à 110 filaments (en dehors de cette plage, le phénomène ne s'observe pas). Sa géométrie et la répartition des filaments créent une bulle d'air stable en forme de vortex toroïdal  (vortex en forme d'anneau comme le rond de fumée de cigarette) détaché du corps de la graine. Cette bulle forme une zone de basse pression qui tire l'akène vers le haut et lui permet de profiter de courants ascendants pour être disséminé sur des distances pouvant atteindre facilement 10 km. Si les courants aériens sont favorables, le pappus permet une dispersion transocéanique des graines par le vent .

                                                    **************************

Autrefois un propriétaire en milieu rural était verbalisé  par  le Garde Champêtre  pour ne pas couper ses chardons  avant la formation  des graines  - La qualité  des aigrettes  et leur capacité  à  se déplacer  sur de longues  distances rend cette plante particulièrement envahissante  - De  nos jours  le propriétaire  n’ est plus verbalisé ; les techniques  de culture mécanisées , aidées  par les phyto sanitaires ont  réduit l’ importance du problème .mais la menace persiste  et le retour  de la culture bio va remettre au gout du jour l’ emploi de la faux et de la faucille.

Ref

Crepi https://www.plantari.../id/583424.html

Picride fausse vipérine http://www.biopix.eu...hoto-47294.aspx

Seneçon commun http://jardinssauvag...0/25959417.html

Anemone du japon https://guidedesplan...-1-1024x683.jpg

 

                          Dominique

 


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!