Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Huitre Anatomie Systéme digestif


  • Veuillez vous connecter pour répondre
7 réponses à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Purgatorius

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 793 messages

Posté 25 janvier 2022 - 10:54

Système digestif de l’huitre.

Cressostrea gigas

 

Cet essai  porte sur la mise en évidence  du système digestif de l’  huitre.

Les huitres  étudiées  sont issues  du parc de Grandcamp –Maissy  près d’ Isigny.
Sur le Net  il existe un grand  nombre de schémas  pas  toujours faciles  à comprendre : le shéma  le plus  souvent rencontré est le suivant :

huitre 2 texte dig 0.jpg

 

Par contre nous allons reprendre le schéma proposé  dans  un travail  réalisé au laboratoire de zoologie de l’université de Caen qui semble  plus didactique. Les explications  qui accompagnent les  photos  sont issues de cet article ( Réf 1 ).

huitre 2 texte dig 1.jpg

 

A – Bouche.

B -  Estomac  -celui-ci est formé de deux poches  B et C

On remarque que  sur le schéma la partie (ici droite) de la poche  principale  est en communication avec le canal  de la glande digestive (voir le second schéma).

C – Sac du stylet  qui va s’enrouler autour de la poche principale de l’estomac.

C – A sa base le sac du stylet s’ouvre dans l’intestin. A peu près au   même endroit que la poche principale de l’ estomac.

E – Intestin ascendant.

F – Intestin descendant.

G – Anus.

 

1 La bouche :

La bouche de l’huitre  est formée grâce aux palpes : il  y en a  deux pairs :

Chaque paire  détermine un espace qui   forme  une gouttière –Ces deux gouttières  vont confluer  vers  un même orifice.

huitre 2 texte dig 2.jpg

 

Cette image  est trompeuse  - ce que  vous voyez n’est pas la bouche  mais presque (voir plus loin)….. A la bouche  fait suite l’œsophage légèrement courbé qui aboutit à l’ ‘estomac.

huitre 2 texte dig 3.jpg

A – Œsophage.

B – Cardia (ouverture dans l’estomac).

C – Estomac.

D – Glande digestive  qui  entoure l’estomac sur les 2 /3 de sa longueur.

 

Revenons à la  bouche !   Elle  est curieusement constituée  par la confluence  des  deux gouttières formées par  les  valves : 

huitre 2 texte dig 4.jpg

 

Contrairement à ce que l’ image macroscopique nous laissait  penser il n’ y a pas une  bouche  mais deux  conduits entre les deux paires   de valves  - Ce sont les valves  qui  forment  deux couloirs   qui se rencontrent  sur un côté médian  ( n’oublions pas que l’ huitre  vit couchée ) directement  à la bouche de l’œsophage.

2 Le corps de l’huitre

Coupes  à la paraffine de 8 µm d’épaisseur.

Il est réalisé une illustration de la manière  dont la structure  du système  digestif du l’ huitre  a été comprise par les Zoologistes  ( Réf 1 )(On se limite à 5 coupes ; en réalité  il a fallu  une grand nombre de coupes selon les 3 axes)

huitre 2 texte dig 5 .jpg

huitre 2 texte dig 6.jpg

 

 


Dans la  partie C de l’ estomac ( la  gouttière gastrique)  se trouve un bâtonnet  translucide et de consistance molle : le stylet cristallin. Ce stylet  fait   saillie dans la cavité stomacale principale. .Ce stylet  va  jouer le même rôle  que les saillies chitineuses dans l’ estomac  de la moule  - par le mouvement  rotatoire  ce stylet  va  dilacérer les algues  ingérées.

huitre 2 texte dig 8.jpg

huitre 2 texte dig 8 bis.jpg

 

Cette  gouttière  gastrique  s’allonge  en  tournant  autour  de la poche stomacale principale pour la rejoindre lors de sa vidange dans l’intestin.

 

 

Dès son départ, l’intestin présente  un trajet ascendant ( E ), décrit  une boucle  dorso ventrale  autour de l’estomac et de la glande digestive et se dirige alors par sa branche descendante ( F ) vers l’extrémité postérieure de l’animal.

A l’intestin  fait suite le rectum qui longe la face externe dorsale  du muscle adducteur et se termine par l’  anus qui  s’ouvre dans la cavité palléale.

Le tractus digestif (œsophage, estomac, sac du stylet, intestin) est tapissé par  un épithélium cilié contenant de nombreuses cellules glandulaires

 

L’aspect de la muqueuse digestive :

De l’estomac :

huitre 2 texte dig 9.jpg

 

Aspect des poils  absorbants :

huitre 2 texte dig 10.jpg

 

Le contenu de l’estomac met en évidence  de nombreuses  algues  altérées  et des structures évoquant  des  diatomées.

 

De l’intestin : coupe  d’une  des  deux  branches :

Coupe axiale :


huitre 2 texte dig 11.jpg

 

Coupes longitudinales :

huitre 2 texte dig 12.jpg

Sur cette coupe  il semble  que l’on soit en présence de  squelettes  de diatomées

 

huitre 2 texte dig 13.jpg

 

Donc la structure histologique  est  assez uniforme, L’estomac et  l’intestin sont tapissés  par  des  cellules ciliées dont seule la longueur de leurs cils change.

La  paroi musculaire  est très peu développée

 

 

La glande digestive :

huitre 2 texte dig 13 bis.jpg

 

La glande digestive est constituée d’un  grand nombre de tubules à l’extrémité aveugle  communiquant avec l’estomac  par une série de canaux ramifiés. Ces tubules  sont bordés par des cellules  digestives  qui sécrètent de nombreux enzymes digestifs.  (Forte dominance   des activités glycosidasiques et estrerasiques (sauf lipase) par contre l’activité proteasique est faible.

 

 


huitre 2 texte dig 14.jpg

 

Les petits tubules  se regroupent  pour  former  des tubules plus volumineux.

Coupe longitudinale d’un de ces tubes :

huitre 2 texte dig 15.jpg

 

Les canaux principaux  confluent en des canaux de diamètre de plus en plus important avant de déboucher  dans l’estomac.

Dans les canaux  des glandes digestives on  trouve surtout des algues qui constituent une sorte de soupe (on constate sur  cette photo que la dilacération  des algues reste modérée).grossissement  X 600.

huitre 2 texte dig 16.jpg

Les différents canaux et tubules digestifs  sont entourés par  du tissu de réserve formé de cellules  de nature conjonctive chargées  d’abondants granules contenant des lipides et du glycogène.

 

 

Physiologie  ( Ref 2 ) – simple  reprise du texte -

Les Huîtres sont des organismes pouvant filtrer de 5 à 16L d’eau par heure en régime normal. Elles créent, grâce aux cils de leur cavité palléale* un courant d’eau assez faible (de l’ordre de 4cm/min) qui passe sur leurs branchies. Les particules contenues dans l’eau sont alors triées selon leur taille, le tissu branchial recouvert de mucus* constituant un véritable système de grilles.

Dans les aliments il est trouvé des algues unicellulaires  (riches  en amidon), des bactéries, des matières organiques sous la forme  de particules  ou de forme soluble.

Les particules de taille trop importante sont englobées de mucus et rejetées sous forme de pseudo-fèces*. Les Diatomées*, les Flagellés ainsi que certains spores* d’algues sont acceptés. Les parcelles alimentaires retenues sont ensuite transportées par action ciliaire jusqu’à la bouche..

 

Au niveau de ces palpes s’effectue un second tri selon la taille et la présence d’ornementations sur les particules.

. Puis les palpes amènent les particules à l’œsophage court, à paroi ciliée et recouverte de mucus, conduisant à son tour les particules vers l’estomac, lieu d’un nouveau tri selon la valeur nutritive cette fois. Là s’effectue un broyage mécanique et une attaque enzymatique transformant le bol alimentaire en « soupe nutritive » : un stylet cristallin, « tige » jaunâtre de couches concentriques de mucoprotéines*, bute sur la partie chitineuse* de l’estomac. Des cils vibratiles le font tourner (jusqu’à 90 tours par minutes), le faisant s’user en libérant des enzymes digestives appelées diastases. Il participe également à la trituration des éléments nutritifs. De plus, la présence de grains de sable à l’intérieur même de l’estomac facilite le broyage des particules.

 

La « soupe nutritive » remonte ensuite dans les canaux   de la  glande digestive, qui entourent totalement l’estomac. Ces canaux se ramifient en tubules où a lieu la digestion intracellulaire. Les déchets de cette digestion passent dans l’intestin, sont englobés dans du mucus et sont rejetés sous forme de fèces.

 

Le trajet complet d’un aliment dans le tube digestif d’une huître dure environ 6 heures mais  le tractus  ne sera complétement  vidé  qu’ au bout de 50 heures à 20°C et 75 heures à 10°C.Les fèces  durcissent  et sont éliminées  en tortillons  émise par intermittence ,mêlées à un abondant  mucus .

L’huitre a un rythme  d’alimentation lié à la marée  (ce qui  est le cas de tous les bivalves intertidaux) .Les ostréiculteurs disent que l’huitre  se nourrit  au premier flot.

 

Référence

Ref 1     Laboratoire de  Zoologie de l’Université  de Caen  travail de E Boucaud-Camou , C Lebesnerais , P Lubet  et I Lihrmann. ( colloque IFREMER  Montpellier 1983 )

Ref 2   https://www.ostrea.o...ion-de-lhuitre/

Dominique

 (Le dernier article de cette série sur l’anatomie de l’huitre sera le système  génital et la reproduction  mais il faut attendre un mois  sans R qui est la période de reproduction des Huitres).


  • 0

#2 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 777 messages

Posté 26 janvier 2022 - 10:44

Bonjour Dominique

Superbe travail comme toujours ! Et quelle patience pour toutes ces coupes...
J 'aime bien l'image avec la diatomée coincée dans le transit ... Probablement Paralia Sulcata !
Amitiés
JMC
  • 0

#3 patrice duros

patrice duros

    Eucaryote

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 202 messages

Posté 26 janvier 2022 - 07:41

Bonsoir Dominique,
Excellente présentation comme à ton habitude.
Comme Jean Marie, je suis intéressé par ta photo avec la diatomée si c’est possible bien sûr
  • 0

#4 Dominique.

Dominique.

    Purgatorius

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 793 messages

Posté 26 janvier 2022 - 10:29

Bonsoir Jean -Marie et Patrice

 

    Merci  à tous les deux

 

   Cette photo  est bien inattendue  - Mais elle me pose un problème  car le bleu d' aniline  est trop marqué  .il suffit de  quelques  secondes  en trop  ( normalement 30 secondes ) et on a  une sur coloration difficile  à faire régresser   . Si tu veux  utiliser  la photo ,  Patrice , tu  le peux  elle  est désormais  à tout le monde.

 

     Amicalement

                        Dominique.


  • 0

#5 patrice duros

patrice duros

    Eucaryote

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 202 messages

Posté 27 janvier 2022 - 09:44

Bonjour Dominique,

Merci,

Je t'ai envoyé un mail à ton adresse perso car on ne peut pas le faire par l'intermédiaire du forum ?

Ta boite est peut être pleine ?


  • 0

#6 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 777 messages

Posté 27 janvier 2022 - 12:51

Bonjour

 

Sans vouloir digresser sur l'étude de l'huitre, une confirmation sur la diatomée à partir d'un spécimen récent : image au x 40

 

paralia.jpg

 

Amitiés

JMC


  • 0

#7 Dominique.

Dominique.

    Purgatorius

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 793 messages

Posté 27 janvier 2022 - 01:24

Bonjour Jean- Marie

 

                              Beau boulot :)

 

Amicalement

                      Dominique.


  • 0

#8 Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre Modérateur
  • 1 206 messages

Posté 27 janvier 2022 - 05:15

Bonjour Dominique,

 

Encore du travail d' orfèvre !

 

Amicalement,

JL


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!