Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Orchidées - Vision Microscopique


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1 réponse à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Purgatorius

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 793 messages

Posté 14 février 2022 - 10:57

Orchidées  - Vision Microscopique

(Nb ce sujet est immense et ne sera qu’effleuré ici)

Les orchidées  sont devenues fréquentes  dans les jardineries surtout les Phalaenopsis   -(En Europe il y a de nombreux orchidées mais de repérage plus difficile).

Ce petit travail a pour but   de regarder la structure  histologique de ces plantes  – l’étude portera  sur l’orchidée la plus accessible Phalaenopsis et  quelques comparaisons avec Dandrobium (en jardinerie).

orchidé texte 1.jpg

 

Les parties de la fleur :

orchidé texte 2.jpg

 

A -- Il existe  3 sépales

B -- Il existe  3 pétales  (2 latéraux  et un médian inferieur  très modifié  qui forme  le labelle .

  La disposition du labelle est très efficace  - l’insecte se pose sur la division centrale  qui forme un plateau et pose  ses pattes avant sur les  deux  divisions laterales ; l’insecte  ainsi positionné est obligé de frotter le vesiculum du gynostéme qui est porteur du pollen.

C  --Gynostéme (pièce issue de la fusion des étamines et du style).

 

Appareil racinaire

Chez les orchidées il existe  3 types de racines : les rhizomes  - les tubercules et les pseudobulbes  - Phalaenopsis a développé des  rhizomes  aériens et souterrains comme Dandrobium.

Technique de coloration

Fixation  dans  le milieu AFA (alcool – acide acétique-formol)  10 minutes

Acridine/acriflavine   3 minutes

Rinçage

Bleu Alcian 2 minutes

Montage Euparal

 

Rhizome aérien

--Rhizomes  aeriens des deux orchidées :                                        

orchidé texte 3.jpg

 

-- Coupe axiale de la zone corticale seulement du rhizome de Phanealopsis.

orchidé texte 4.jpg

A – Cuticule.

B – Cellules epitheliales.

C – ?

D – Parenchyme médullaire .

 

--rhizome  enterré dans l’ humus chez Phalaenopsis  et racine chez Dandrobium.

orchidé texte 5.jpg

Cette image montre  le développement  de poils  absorbants chez les rhizomes souterrains chez Phalaenopsis par contre  chez Dandrobium la partie  enfouie dans l’ humus  est de type  racine  avec une nette lignification.

Curieusement  il n’a  pas été mis en évidence ici  la présence de mycorhize  Ce sont les mycorhizes qui ont permis la culture des orchidées exotiques que l’on trouve dans le commerce aujourd’hui. Pour certaines orchidées  la présence d’  un champignon mycorhizien  peut être  transitoire et il est surtout présent  en début de croissance.

 

La tige :

 

La tige des orchidées est le  plus  souvent érigée ; la forme  est très variable suivant les espèces  - ici comparaison Phalaenopis et Dandrobium….

orchidé texte 6.jpg

 

Noter ici la présence de racines aériennes chez Dendrobium.

Comparaison aspect microscopique d’une tige de Phaleanopsis( image haute )/Dendrobium( image basse

orchidé texte 7..jpg


Modifié par Dominique., 14 février 2022 - 10:58 .

  • 0

#2 Dominique.

Dominique.

    Purgatorius

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 793 messages

Posté 14 février 2022 - 11:12

A Cellules épithéliales. 

B  Parenchyme cortical.

C Péricycle.

D Parenchyme médullaire.

 

La feuille

Les orchidées étant  des monocotylédones les feuilles ont des nervures saillantes  plus ou moins parallèles se réunissant au bout de la feuille  - Certaines  orchidées  n’ont pas  de feuille  ( comme Neottia fréquent en France dans les sous-bois).

Coupes  de  feuilles :

orchidé texte 8.jpg

 

En A ouverture d’un stomate.

Sur ces  deux coupes  il n’est pas retrouvé la classique répartition des feuilles  en zone supérieure  palissadique  et zone inferieure  lacuneuse.Il est  trouvé par contre  un parenchyme  homogéne , fait de grandes cellules , parcouru par  les axes vasculaires.

 

Le gymnostéme

Issu  de la fusion des pièces mâles et femelles,il est de structure complexe  et les anatomistes le décomposent en 12 organes  dont les anthères et les pollinies.

orchidé texte 10.jpg

  A – Connectif et Viscidium (qui produit un adhésif).

  B – Anthères (soudées).

  C – Stigmate  (partie collante et souvent enduite de mucus) le stigmate  a un rôle important dans la pollinisation parce qu’il reçoit et retient les grains de pollen et assure  des conditions propices à leur germination donc au développement  du tube pollinique  qui va descendre jusqu’à l’ovaire   -début de développement  6 heures après le dépôt et atteinte de l’ovaire en 1 à 3 jours suivant les espèces.

  D – Ovaire.

     Coupe  du Gymnostéme

orchidé texte 10 bis.jpg

 

Les cellules épithéliales  de toute cette  région du gymnostéme  sont très particulières.

Les cellules épithéliales  ont un aspect hérissé.

orchidé texte 9.jpg

 

Pollinie et Pollinaire.

orchidé texte 11.jpg

 

Le Pollinaire :

A – Pollinie.

B – Stipe.

C – Anthères.

La pollinie est une masse de pollen compacte formée  par l’action d’une matière  très collante : l’élastoviscine. 

.Il existe 2 pollinies.

Coupe  d’une pollinie qui forme un croissant  ouvert vers le bas.

orchidé texte 12.jpg

 

De cette pollinie s’échappent  les grains de pollen   dont la taille  est extrêmement petite .

orchidé texte 13.jpg

 

 

Taille  des grains de pollens autour de 30 µm.

 

L’ovaire

L’ovaire est  en position  infère (: les pièces florales sont insérées au-dessus de l'ovaire, on dira aussi que la fleur est épigyne. Cette caractéristique évolutive permet une meilleure protection des carpelles et des ovules (organes sensibles car non protégés d'une cuticule) par le réceptacle.

Cet  ovaire est uniloculaire (une seule  loge).

Les  3 placentas  sont le résultat de l’union de 3 carpelles.

orchidé texte 14.jpg

 

L’ovaire est remplie  d’ élastoviscine  très visqueuse qui précipite  lors de la  préparation et rend les coupes fines très difficiles à réaliser.

Sur la photo il n’y a pas de graines visibles  mais en raison de leur petite taille et la présence de la glue qui est  enlevée lors de la préparation les graines  peuvent disparaître  donc   cela  ne veut pas dire  qu’elles sont absentes.

Les graines d’orchidées sont minuscules  - on parle  de poussière de graines ; leur poids  peut descendre à moins de  2 microgrammes .La maturation des  graines  est très lente et peut se prolonger sur trois mois.( Il a été compté plus de 100 000 grains dans certaines espèces).

Dans la nature, après la fécondation  se forme  une capsule  contenant les graines alors que la structure florale  se dessèche et tombe. Cette capsule  va s’ouvrir par  des fentes longitudinales parfois 3 mois plus tard.

 

Reference

Orchidées d’Europe, fleur  et pollinisation    éditeur Biotope éditions

    Ce  très gros  livre  bourré d’érudition est très bien  illustré, c’est le livre idéal pour les spécialistes des orchidées  - Il y a aussi de remarquables  coupes   à la résine -.

 

Dominique.


Modifié par Dominique., 14 février 2022 - 11:16 .

  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!