Mikroscopia
Logo de Mikroscopia
Jump to content
Mikroscopia

Stephanoceros fimbriatus


Dominique Voisin

Recommended Posts

Salut le forum,

En cherchant dans mon prélèvement de la mare Saint Lubin un autre représentant de Melicerta ringens, je suis tombé sur un Stephanoceros fimbriatus ce que je n'avais jamais vu auparavant et que j'avais découvert avec un message de Michel Champipi il y a quelques mois...

 

je peux vous dire que je m'amuse avec cette mare... :D

 

Amitiés

 

Dominique

post-33-1089752139_thumb.jpg

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir Gyro !

 

En plein dans le mille ! c'est effectivement un Stephanoceros fimbriatus !!!

Continues à bien inventorier ta belle mare d'or afin de pouvoir titiller les autorités à mieux protéger cette mare et veiller sur le contenu !!!

Mare et veille = Merveilleux !

 

BRAVO, te dis je, continues !!! tu nous fais envie, nous les gens du Sud !

 

PS, si tu as retrouvé cette espèce de Stephanoceros fimbriatus, c'est que cette mare est très digne d'être protégée des atteintes polluantes !

 

O Gyro, tu nous fais rêver !!!

 

@ plus !!!

 

Olivier . . . (je signe exceptionnellement ce soir pour partager avec Gyrosigma cette trouvaille ! )

 

----------------------------------------------=oOo=---------------------------------------------

:rolleyes: :rolleyes: :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

Re !

 

Etude de la nasse ciliée du Stephanoceros fimbriatus.

 

Rappel: Le Stephanoceros fimbriatus est un Rotifère de grande taille puisque avoisinant 1 à 1.5mm. Rotifère dit "sessile" c'est à dire fixé sur tout substrat, avec son pied effilé et son fourreau gélatineux pourvu de quelques plis transversaux."

 

Mais, il se termine en haut par un entonnoir légèrement incliné ventralement, avec bouche centrale, dont les bords s'étirent en cinq bras cylindriques et cintrés vers le dedans dont en extension parfaite, les pointes convergent en une gracieuse corbeille. Ces bras sont garnis d'une vingtaine de rangées obliques de cils raides, mais animés par instants de battements spasmodiques, disposés en faisceaux insérés sur des fractions d'hélice symétriques dont les extrémités se touchent et s'intriquent de l'un à l'autre sauf à la base; ils s'agglutinnent en pinceau et se raccourcissent à la rétraction: trois autres faisceaux sur le rebord séparant deux bras, et des cils ordinaires fins à la face interne des bases de ceux-ci. L'entonnoir possède un arrière-fond (vestibule buccal - contractile) limité par une crête ventrale finement ciliée et une dorsale n'ayant qu'une touffe à chaque bout. Deux languettes dorsales et deux organes sensoriels latéraux un peu plus bas dans le vestibule.

L'ensemble fonctionne comme une véritable nasse à cinq ouvertures basales; si un Infusoire ou autre petit animalcule pénètre par l'une d'elles, il va se heurter aux cils intriqués dont le battement le renvoie d'un coté à l'autre et s'il ne retrouve fortuitement une sortie, finit par pénétrer dans le spacieux vestibule. Immédiatement, ce vestibule se contracte, en fermant son orifice du dessus et l'envoie à travers la bouche pour le livrer à l'action des trophi et des sucs digestifs."

 

Description P.P.Grassé en 1950 ! Quelle description minutieuse à l'époque ...

 

Salut et à plus ... --------------------------=o ;) o=------------------------------------

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...