Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Cactus histologie botanique


  • Veuillez vous connecter pour répondre
4 réponses à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Anthropoïde

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 865 messages

Posté 21 avril 2022 - 10:26

          Cactus     

                                                 Cotylédon ladysmithiensis variegata

 

 ( NB :  ne pas confondre avec les cotylédons  du haricot par exemple )

Les cactus  ont un aspect assez déroutant si on les compare aux autres familles de plantes  - Il apparaissait  donc intéressant  de regarder leur structure interne.

La difficulté  est d’ obtenir  des coupes avec un microtome de Ranvier ; étant donné leur consistance  il est très difficile  de  les couper   correctement sans  voir  le parenchyme  se désagréger  rendant  les coupes  inutilisables .La solution  est de congeler  la  surface de coupe  avec  le spray  d’une  bombe à liquide cryogénique . cette  congélation ne dure  que  quelques secondes  suffisantes   à  réaliser une coupe  correcte autour de 200 µm  d’ épaisseur .

C1 texte 1.jpg

 

 Cotyledon Ladismithiensis /Patte  d’ours   est une plante à croissance lente qui survit  dans les  environnements  secs .Ce cactus    est originaire du sud de l’Afrique en particulier du désert de Kalahari  près de Ladismith à l’est de la province du Cap en Afrique du sud. Il est  maintenant vendu dans  toutes les  jardineries.

Examen  macroscopique des coupes   d’une feuille.

Cette espèce est dotée de grandes feuilles vertes et duveteuses, trapues et ovales, dentelées aux extrémités. Ces  feuilles sont  généralement, sans stipule, simples et entières. Le limbe est entier ou légèrement  incisé  dans leur extrémité   supérieure Les nervures sont peu apparentes.

Cette  plante  est succulente (aux tissus gonflés de substances liquides)  ce qui lui donne une consistance très  souple.

Coupe transversale de la feuille   taille 2,3 cm.

 C1 texte 2.jpg

Coupe longitudinale  de la feuille

C1 texte 3.jpg

  Ce qui   est frappant  est la présence de la zone  chlorophyllienne    dans la zone centrale de la feuille  protégée  par  un épais  parenchyme  translucide.

 

Coupe transversale  d’une feuille  ( cette coupe   très large   a été obtenue  au microtome de Minot  après inclusion de l’ échantillon  dans un moule  rempli de PEG et  congelé  à moins 18°c pendant 3 heures ).Coloration  trichrome Acridine /Acriflavine  /Bleu Alcian .

C1 texte 4.jpg

 

 

 

La coupe  montre  une organisation  simple.

A-- un parenchyme  homogène : le   mésophylle ,c’est le parenchyme chlorophyllien, constituant tout le limbe de la feuille mais ici  seule la partie centrale du mésophylle est chlorophyllienne.- la photo précédente  nous montrait que la zone  périphérique  est translucide )

B -- des inclusions   ici colorées en rouge   (l’acridine colore en rouge les éléments contenant  de la lignine)  Ces inclusions  sont regroupées  en périphérie    et  disséminées dans le parenchyme.

 

L’ examen  du mésophylle au X 80  constate  que l’ organisation est celle  d’une plante fréquente    chez  nous  : les feuilles  de  Joubarbe   - Il n’y a ni parenchyme palissadique  du  côté  ensoleillé  ni  parenchyme lacuneux du  côté opposé mais  un parenchyme   fait  de très grandes  cellules    cellulosiques  ( colorées en vert par la coloration trichrome )  .Dans  ce parenchyme  il existe  de nombreuses  inclusions  rouges.

Cette organisation   permet la mise en  réserve de différents  nutriments ; l’élément principal  est l’accumulation d’une grande quantité  d’eau.

Les cellules épithéliales  développent  une quantité  importante de trichomes  (poils). Ce terme désigne   l’ ensemble des  poils  qui tapissent les surfaces d’un organe végétal ; on en distingue deux  types :  les trichomes  glandulaires  et les trichomes non glandulaires  ( on utilise ce terme  actuellement plutôt   pour le développement de formations pluricellulaires chez les Procaryotes )

C1 texte 5.jpg

 

Contraste de phase

.

Aspect  d’un trichome  non  glandulaire :

C1 texte 6.jpg

C1 texte 7.jpg

 

Ces trichomes  sont construits grâce  à une  organisation pluricellulaire.

 

Aspect d’un  trichome  glandulaire :

 

 


C1 texte 8.jpg

 

Aucun renseignement  sur les substances chimiques produites  par ce trichome n’a  été  trouvé  dans la littérature consultable facilement.

Les inclusions  rouges   

C1 texte 9.jpg

Surtout   en périphérie   leur aspect est de type fibre .

C1 texte 10.jpg

 

L’aspect  est celui  de  cellules  du sclérenchyme  .Il s’ agit d’un tissu à vocation de soutien et de protection  à la faveur de l’ épaississement  souvent considérable  des parois cellulaires  par des dépôts de lignine  .Ces cellules  s’organisent   souvent  en fibre ; la vie de ces cellules  est courte.

Dans la zone centrale du parenchyme  Mesophile )

Cette  mort rapide des cellules du parenchyme  va conduire à la production de sclérites  dont  la paroi est extrêmement  lignifiée .Lors de  la préparation des coupes  il est constaté  que  ces sclérites  se détachent  très facilement du parenchyme .

C1 texte 11.jpg

 

sous  forme de petits grains  durs   d’ aspect  divers :

 

Le système vasculaire :

Comme  chez tous les végétaux supérieurs  il y a  de  très nombreux vaisseaux   mais  comme leur paroi  n’ est pas lignifiée   ils passent inaperçus  à  un premier examen  et ils ne sont perceptibles qu’ à  fort  grossissement  .

 

 


C1 texte 12.jpg

 X 400 : Leur taille   est  très petite : entre 7  et 10 µm de diamètre.

La respiration :

Comme  toutes les plantes  les échanges gazeux sont réalisés par  l’intermédiaire  des  Stomates.  (Photo prise en épiscope).

C1 texte 13.jpg

 

Ces stomates sont très nombreux sur l’épithélium de la feuille du Cotylédon.

La tige :

La tige de cette plante  porte  les feuilles   mais  la taille de cette  tige  est  très courte. Les feuilles  n’ont pas de pétiole.

Coupe de la tige à différents emplacements.

C1 texte 14.jpg

C1 texte 15.jpg

 

 

Là encore  il est constaté  une organisation  très différente  des  plantes de nos régions.

On trouve  bien

A --  la zone épidermique

B --  la zone corticale et

C -- un cylindre central 

D – le  parenchyme médullaire

Mais  on ne  retrouve pas l’organisation avec les faisceaux collatéraux et leur organisation sclérenchyme –phloème – xylème.

 

. Au printemps, Cette plante  forme des fleurs oranges. En Afrique, cette espèce se développe généralement dans les  zones avec un excellent drainage assuré par un sol très poreux. Ils se développent avec une lumière vive et un flux d'air suffisant.

 

Classification de Cronquist (1981) Règne        Plantae

Sous-règne Tracheobionta

Division         Magnoliophyta

Classe           Magnoliopsida

Sous-classe Rosidae

Ordre              Rosales

Famille         Crassulaceae  

Genre           Cotyledon

Espèce         Cotyledon ladusmithiensis

 

Classification APG III (2009)

Clade             Angiospermes

Clade             Dicotylédones vraies

Clade             Noyau des Dicotylédones vraies

Ordre Saxifragales

Famille          Crassulaceae

 

Ref :

https://www.aquaport...7-trichome.html     (pour  les trichomes).

                     

                        Dominique.

 


  • 0

#2 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 821 messages

Posté 22 avril 2022 - 10:38

Bonjour
Belle et originale étude ! Bravo pour la technique du cryomicrotome domestique !

Amitiés
JMC
  • 0

#3 Patrick-06

Patrick-06

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 102 messages

Posté il y a 4 semaines

Hello Dominique !  :)

 

Merci pour cette très belle étude !

 

J'ai envie de m'y essayer et de marcher dans tes pas.  ;)

Je vais faire un tour à la jardinerie pour chercher un spécimen identique ou approchant.

 

Pour la bombe spray cryogénique, as-tu une référence ?

J'ai cherché et je trouve des bombes avec du menthol ou de l' arnica pour sportifs  :unsure: . Cela présente-il un inconvénient ?

 

Amitiés.

Patrick


  • 0

#4 Dominique.

Dominique.

    Anthropoïde

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 865 messages

Posté il y a 4 semaines

Bonsoir Patrick

 

   Très bonne  idée

       il te  faut

  -- le microtome  de Ranvier basique.

 --  de bonnes lames    Lame feather professional    https://www.artdubar...ier?action=show

 --  une  bombe réfrigérante  pour travail de laboratoire

         ( il y a le choix sur le net )

  Amicalement   

 

Dominique.


Modifié par Dominique., il y a 4 semaines.

  • 0

#5 Patrick-06

Patrick-06

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 102 messages

Posté il y a 4 semaines

Bonjour et merci Dominique,

 

Je suis passé à la jardinerie. Je n'ai pas trouvé le Cotylédon ladysmithiensis variegata.

J'ai pris deux plantes succulentes

- Kalanchoé tomentosa, avec ses feuilles duveteuses.
- Echeveria que j'ai bien du mal à identifier, cela me semble être " Allera"
 
J'ai pu commander la bombe réfrigérante, pour le reste, j'ai tout ce qu'il faut, à part l'expérience, le savoir-faire, les connaissances...
 
Amitiés.
Patrick

  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!