Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

poireau floraison (suite)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Anthropoïde

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 865 messages

Posté 25 juin 2022 - 09:11

Le poireau   la floraison (suite)

 

Ce sujet a été commencé il y 4 ans https://forum.mikros...ral/?hl=poireau

Le poireau a de longues feuilles engainantes, opposées, plates, vert sombre ou vert jaunâtre, plus ou moins larges.

Ils ont été semés   en mars 2021 ; repiquée en  mai la plante  passe l’hiver  .Ce n’est que la deuxième année que la floraison  va avoir lieu (plante  bisannuelle).

poi texte 0.jpg

 

 La base des feuilles emboîtées forme une  tige appelée « fût » dont la partie enterrée est blanche

poi texte 1.jpg

 

Cette tige  est  divisée en 2 parties :

  • Partie centrale qui va former  le bouton floral, puis la tige qui va pousser  ce bouton vers l’extérieur.
  • Partie  périphérique  qui forme des  feuilles  en forme  de lames  qui s’emboîtent. Cette partie  formera aussi les racines. ( les racines adventives ).

 

Il existe donc un méristème  central et un méristème  périphérique, mais  ces deux méristèmes sont  à la base de la plante   ce qui est une caractéristique  des monocotylédones.

 

NB ): Cela  explique que les monocotylédones  peuvent repousser rapidement  si un herbivore  vient les brouter. Pour les dicotylédones ce phénomène de repousse n’est pas possible  puisque  le méristème est  poussé vers la  périphérie.  (D’où l’intérêt des herbivores pour  maintenir une prairie en état.  En leur absence  les   arbres  (qui sont des dicotylédones) auraient tendance à prendre toute la place au soleil en quelques années. Ce que l’on constate dans les prairies de montagne abandonnées.)

 

 

 

Formation de l’ombelle :

 

Le pédoncule    floral  n’est pas visible  durant  tout l’hiver.

Au printemps la hampe  florale  apparaît  au centre des feuilles  et va se développer  sur  une longueur de 1 mètre  pour les  poireaux du jardin.

( NB : En botanique, une hampe est longue, formant la partie basale ou l'ensemble d'un pédoncule floral avec lequel il se confond ,du moins dans le cas du poireau )

Les cellules embryonnaires incluses dans un point de cette hampe   vont  en même temps commencer  à   développer leur potentialité sous la protection des parois de la tige florale,  

Quelques  instants de son développement :

poi texte 2.jpg

 

poi texte 3.jpg

 

poi texte 4.jpg

A – Pédoncule  florale qui  porte  le bourgeon floral

B – Début du développement des cellules  embryonnaires , initialement formées par le méristème , mais  mis en  dormance jusqu’ à cette période  de la deuxième année.

C – Enveloppe périphérique de la  tige florale   qui   a ici  un rôle protecteur  du bourgeon floral  en formation.


poi texte 5.jpg

 

A partir de ce moment  les éléments  de chaque  fleur   sont mis  en place. On constate  que ce développement n’est pas synchrone pour toutes les fleurs de la future ombelle. On verra plus tard  que  ce point est important lors du processus de fécondation.

Pollinisation :

 La formation  des fleurs terminée    il y  a disparition de la coque protectrice  de la  hampe florale, ce processus  prend  autour de 1 semaine.

poi texte 6.jpg

 

L’inflorescence du poireau  (on reprend le texte de ref 1)/

poi texte 7.jpg

 

L’inflorescence est une ombelle composée de petites fleurs dont le nombre varie de 50 à 2000.

poi texte 8.jpg

 

Quelques  jours plus tard :

poi texte 9.jpg

 

 

Les fleurs sont parfaites (hermaphrodites, mâle et femelle à la fois). Chaque fleur est composée de 2 bouquets de trois étamines chacun et d’un style conduisant à un ovaire à trois cellules. Chaque cellule contient deux ovules : une fleur peut donc produire 6 graines. Les fleurs individuelles sont incapables de s’auto-féconder. En effet, ce sont des fleurs protandres : les étamines libèrent leur pollen avant que le stigmate ne soit réceptif.  La vitesse de maturation des anthères n’est pas la même  sur les  3  anthères  dites  externes  et les 3 anthères  dites  internes. ( sur la photo les anthères  externes  produisent  du pollen  alors que les anthères  internes  n’ ont pas fini leur maturation .

Ce processus de libération de pollen ne dure que deux ou trois jours. C’est alors que le stigmate devient réceptif (et ce pendant plusieurs jours) mais il ne peut être alors  pollinisé que par le pollen d’une autre fleur.

 

Le poireau est donc une plante auto-stérile au niveau de chaque fleur individuelle mais c’est une plante auto-compatible au niveau de l’ombelle globuleuse ou de la plante. Les fleurs individuelles de l’ombelle globuleuse s’épanouissent progressivement pendant quatre semaines. Ainsi, pendant ce laps de temps, il y a toujours des étamines qui libèrent leur pollen et des stigmates qui sont réceptifs. Les poireaux sont ainsi pollinisés par les insectes et la présence de ces derniers est indispensable pour le transport des pollens d’une fleur à l’autre.

poi texte 10.jpg

 

A – Pollens

B – Anthère

C -- Filet

 

Une dernière image : coupe  de  la tige ( le filet ) d’une fleur.

poi texte 11.jpg

 

 

Sur cette  coupe  il est surtout intéressant de remarquer :

-A -une organisation du parenchyme  sans plan précis ; les cellules s’emboîtent  sans ordre.

-B -une forme  très particulière des cellules épithéliales.

 

.

Classification :.

Règne           Plantae

Sous-règne Tracheobionta

Division         Magnoliophyta

Classe           Liliopsida

Sous-classe Liliidae

Ordre Liliales

Famille          Alliaceae

Genre            Allium

EspèceAllium ampeloprasum var. porrum

L., 1753

Classification APG III (2009)

Classification APG III (2009) Ordre         Asparagales

Famille          Amaryllidaceae

Sous-famille             Allioideae

 

Références

  Ref 1 https://blog.kokopel...-bibliographie/

 

                      Dominique.

 

 

 


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!