Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Vésicule biliaire Coccidiose


  • Veuillez vous connecter pour répondre
6 réponses à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Reptile

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPip
  • 603 messages

Posté 08 février 2020 - 10:58

Vésicule biliaire

 

 

Dans une première  observation  on a parlé d’organisation du  foie - 

Parmi ses nombreuses  fonctions  le foie synthétise la bile      qui   est évacuée vers les intestins  par  le système  biliaire.

https://forum.mikros...éatose/?hl=foie

 

Introduction

 

Le système  biliaire.

Pour commencer on  reprend le schéma   de l’ article  précédent :

Dans les lobules du foie, le  système  biliaire n’est pas visible en microscopie optique   - ou avec les préparations spéciales – il est surtout  bien étudié en microscopie électronique.

Un petit  schéma  explicatif

 

 

Bile texte 0.jpg

 

Ces canaux n’ont pas de paroi  épithéliale  on  parle de  capillaires  biliaires ( 1 µm de diamètre  )   et de canalicules biliaires dont la réunion  forme des conduits plus volumineux  pour en arriver aux canaux  hépatiques .

 

Pour  faire progresser la bile dans  ces canalicules  il  existe un système de filaments d’ actine et de myosine – que l’ on a déjà rencontre dans les  fibres musculaires  dont le rôle est d’ assurer  une contraction régulière  donc une mise en mouvement  de cette bile.

 

Bile texte 1.jpg

 

 

A – Epithélium cubique des canalicules  biliaires.

B –Tissus conjonctifs.

C –Hépatocytes.

 

Les petits  conduits   convergent alors vers les canaux hépatiques principaux   qui  vont former   le canal Cholédoque  .Ce dernier s’ ouvre  dans les intestins à hauteur du duodénum   au même  endroit que le canal  pancréatique  .Cette   zone s’ appelle l’ ampoule de Vater .

La bile  est synthétisée de manière  continue   par le  foie  -  Pourtant  elle n’ est  utile que  mélangée aux aliments  - De ce fait en dehors de la période alimentaire, la bile est dérivée  par  le canal cystique  vers une  vésicule    branchée en dérivation  , conséquence  de  la fermeture  du cholédoque suite à l’ action d’un sphincter   ( le sphincter d’ Oddi .

Aspect  chez l’homme :

 

Bile texte 2.jpg

 

Le matériel d’ étude  est constitué  d’ une  vésicule  de poulet   - d’une vésicule de lapin  et  grâce au  poissonnier d’une  vésicule de poisson  le Bar .

La vésicule   du lapin .

Le foie de lapin  est constitué de plusieurs  lobes  (celui de l’homme est formé par 2 lobes seulement ) .Il existe autant de canaux hépatiques  que de lobes .

Bile texte 3.jpg

 

 

Schéma  du foie du lapin :

 

Bile texte 4.jpg

Aspect histologique :

 

bile texte 5.jpg

La  structure  histologique  de la vésicule  biliaire est simple :

A – Couche  muqueuse.

B --  couche  musculeuse.

C – couche sub séreuse  recouverte  de la séreuse péritonéale.

 

 

 

 

Vésicule  du  poulet .

Bile texte 6.jpg

 

De chacun des deux  lobes se dégage un canal  hépatique   - qui  donne  naissance au canal Cholédoque   - La vesicule   est reliée au choledoque par le canal Cystique .

 

Aspect histologique :


Bile texte 7.jpg

La  surface de la muqueuse est marquée  par des plis  plus  ou moins  visibles     - Quand  la vésicule  est vide  les plis sont bien perçus   , quand elle est pleine les plis disparaissent  et la paroi intérieure de la vésicule  semble lisse .

 

Bile texte 8.jpg

 

 

A—Muqueuse  recouverte de sa  couche de cellules épithéliales.

B-- Musculeuse.

C –Sub-séreuse faite de tissus conjonctifs.

D – Séreuse richement vascularisée .

    Il existe un  riche réseau vasculaire  tout autour de la vésicule.

La  couche musculaire  est faite de faisceaux  entrecroisés en oblique    ce qui  donne  un  aspect hélicoïdal  aux replis - Leur   contraction   permet à la  bile d’être évacuée vers l’intestin au moment des repas. ( le bol alimentaire prend alors  le nom de Chyme  )

La  contraction de ces muscles  est sous la dépendance.

--du système  nerveux  autonome.

--de la  Cholecystokinine  qui   est  un produit synthétisé  par les cellules  intestinales  particulièrement lors de la présence de  graisses dans les aliments.

A la sortie du cholédoque ,  dans l’ ampoule de Vater  ,ces replis  musculaires  vont  former  un sphincter  - le sphincter  d’ Oddi qui assure l’ouverture  du cholédoque   durant la période des repas .

 

bile texte 9.jpg

 

 

La surface interne de la vésicule  est recouverte  par un  épithélium .

 - A –    fait d’une   seule couche de cellules prismatiques ( les cholecystocystes  ) de  grandes  tailles  avec un noyau  ovalaire  et  une paroi droite .

 - B – la partie supérieure des cellules  porte des microvillosités .  

.  Cette surface  a  un  rôle de résorption de l’ eau   -  90% de l’ eau   contenue  dans la  bile  à la sortie du foie va être  résorbée  par un effet osmotique  secondaire au  transport  actif du  sodium .

 

Bile texte 10.jpg

Il existe   des  glandes  - A  -  dans la  paroi qui vont synthétiser du mucus . Celui-ci est abondant  dans le liquide biliaire. Ces glandes  sont profondes et peuvent former des cryptes  – B -

Dans la  paroi des canaux biliaires  il y a aussi des glandes qui synthétisent  des bicarbonates, de la ceruloplasmine   et du mucus

 

Vésicule du  poisson  le Bar .

Chez le poisson l’organisation est la même que chez les mammifères .

 

 

 

 


Modifié par Dominique., 08 février 2020 - 11:54 .

  • 0

#2 Dominique.

Dominique.

    Reptile

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPip
  • 603 messages

Posté 08 février 2020 - 11:12

bile texte 11.jpg

 

L’examen   anatomique  du foie de poisson   est  notable par  sa   couleur  blanc crème  et sa bile    plutôt jaune .

 

Bile texte 12- .jpg

 

La paroi de la  vésicule du  poisson    se caractérise  par la présence   d’ une muqueuse de faible  épaisseur  -A -   - la quasi absence de système musculaire   et  un grand développement  du tissu   conjonctif  formant la sous-séreuse et la séreuse – B -.

                                                          *************************

La bile :

La  bile est un  liquide plus ou moins verdâtre  (  l’ homme en  synthétise ente 0 ,5 et 1 litre par  jour  ) .Lorsque  les  globules rouges ont terminé  leur vie  ils sont détruits  - L’ hémoglobine  est libérée   et va  elle aussi être  détruite   en donnant  naissance à  la  bilirubine  - libre ; elle   se dissous   dans le plasma   - mais  comme ce produit est  toxique il doit être éliminé   -

 C’ est  le  rôle du foie  qui conjugue  cette molécule à l’ acide glucuronique   pour former un glucuronate  non  toxique .La bilirubine  est alors  éliminée sous  cette forme  par le   foie  dans la  bile  - Si ce produit  en raison d’une  maladie du foie n’est pas éliminée  le sujet devient jaune et  développe un  ictère . ( La jaunisse )

Examen   directe  entre lame et lamelle  du  liquide biliaire :

 

Bile texte 13.jpg

Bile texte 14.jpg

 

On constate que la  bile  est un liquide  hétérogéne  complexe . de Ph  basique  entre 7,6 et 8 

On trouve :

Du cholesterol ( rendu soluble par les sels biliaires )

Des graisses neutres

Des phopholipdes

De la Lecithine

Des sels bilaires  

 

Et de nombreuses  formations

--A--Des amas de mucus.

 

Plusieurs types  de calculs :

--B - Les calculs pigmentaires noirs sont formés principalement de polyméres de sels de calcium de bilirubine non conjuguée. Ils sont de couleur noire et de formes souvent irrégulières. La bilirubine non conjuguée est presque insoluble dans l’eau. Les calculs noirs se forment lorsque la sécrétion dans la bile de bilirubine non conjuguée augmente :

 

--- C - Les calculs pigmentaires bruns sont constitués principalement de bilirubinate de calcium. Ils sont de couleur brune ou orangée.

 

---D - Les calculs cholestéroliques sont constitués par le monohydrate de cholestérol. Le cholestérol est pratiquement insoluble dans l’eau. Dans la bile, il est solubilisé principalement grâce à la formation de micelles avec les acides biliaires et les phospholipides.

Mais  la quantité de cholestérol qui peut être solubilisée par un tel système est limitée.

 

Rôle de la bile :

Les sels biliaires permettent l de reduire les  graisses en   très petites gouttelettes ( émulsion ou micelles)  permettant la  digestion de ces graisses  par la lipase pancréatique, surtout, et d'autres enzymes.

 

L'ion hydrogénocarbonate HCO3- neutralise le chyme gastrique acide issu de l'estomac. La bile transforme alors le chyme en chyle.

 

La bile de pH basique réajuste l'acidité du bol alimentaire à la sortie de l'estomac (alors de pH très acide) et permet ainsi l'activation des hydrolases, qui sont déversées dans le duodénum par le pancréas.

Autres fonctions

La bile assure une fonction de détoxication : les cellules du foie dégradent certains médicaments, l'alcool, des drogues, etc. Par la bile, les principes actifs et métabolites se retrouvent dans les selles .

La bile assure l'excrétion de déchets métaboliques comme la bilirubine (issue de la dégradation de l'hémoglobine lorsque les globules rouges arrivent en fin de vie).

Elle permet d'éliminer l'excès de cholestérol (catabolisme).

                                                    *************************************

Pathologie .

Sur le marché  le  lapin n’ avait pas  bonne  mine  - L’ ‘exploration du  contenu de sa vésicule  bilaire  apporte  la solution

bile texte 15.jpg

 

 A - Oocystes d Eimeria ( taille autour de 10µm ) – paroi épaisse  et contenu granuleux  .Ces oocystes  contiennent les sporozoïtes qui  vont en se développant  lancer  un cycle de la pathologie parasitaire  .Ce parasite  est responsable de la Coccidiose .

Coccidiose intestinale :

Elle affecte plus particulièrement les jeunes lapins âgés de 6 semaines à 5 mois. Toutefois, on peut aussi la rencontrer chez des lapins plus âgés. Le petit lapin  a  un gros ventre   - de la  diarrhée    -il ne prend pas  de poids  - souvent  est peu actif  - Au stade terminal le lapereau  présente des convulsions et meurt

Coccidiose hépatique et biliaire :

Elle s'attaque aux lapins de tout âge. Ces derniers ont plus particulièrement soif, une parésie du dos et des membres inférieurs, un gros ventre et une apathie générale.

.Il existe   donc des porteurs  chroniques  du parasite qui n’ expriment pas la maladie de façon évidente ; par contre  ces animaux sont contaminants  dès qu’ils arrivent  dans un élevage  - ici la quarantaine ne sert  à rien .

 

A l’origine de cette pathologie   un sporozoaire  de type Eimeria - Eimeria est un genre d'organismes unicellulaires appartenant au groupe des apicomplexés, plus particulièrement aux coccidies qui parasitent   les cellules  épithéliales   et s’ y fixent.

 

Cycle des coccidies : identique pour toutes les espèces.

2 phases :

-Biologique : sexuée et asexuée.

Multiplication asexuée (schizogonie) a lieu dans les cellules épithéliales intestinales.

Multiplication sexuée (gamogonie) aboutit aux œufs fécondés (oocystes,) rejetés dans l’intestin puis dans le milieu extérieur.

 

.

 

 

Eimeria perforans provoque la maladie du gros-ventre chez le lapin ; E. stiedae, la coccidiose hépatique chez le lapin ; E. tenella, une coccidiose redoutable pour les jeunes poulets ; E. zürni, la dysenterie rouge, mortelle à près de 60 % chez les bovins.

 

Domaine       Eukaryota

Embranchement     Apicomplexa

Classe           Sporozoasida

Sous-classe Coccidiasina

Ordre Eucoccidiorida

Famille          Eimeriidae

Genre     Eimeria

Parmi les maladies  dues au Sporozoaire on   retrouve la toxoplasmose  et  le paludisme.

 

Ref :

Histologie :L’ essentiel    de W Faucette    edit Maloins 1997

Histologie moléculaire  J  Poirier  et coll  edit Masson 1999

 

Dominique .

 

 

 


Modifié par Dominique., 09 février 2020 - 12:13 .

  • 0

#3 JPL80

JPL80

    Acide nucléique

  • Membre confirmé
  • 82 messages

Posté 09 février 2020 - 07:58

D'une grande complexité, mais éducatif et passionnant, comme toujours.

Merci Dominique.

JPL80


  • 0

#4 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 527 messages

Posté 10 février 2020 - 10:28

Bonjour
Encore bravo pour cette étude qui me laisse vraiment admiratif.
Je n'ose pas imaginer le temps que cela a pris pour faire ces coupes !

Amitiés
JMC

Modifié par Jean Marie Cavanihac, 10 février 2020 - 10:31 .

  • 0

#5 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 261 messages

Posté 10 février 2020 - 10:37

On pourrait faire un livre avec toute les études de Dominique, quelle richesse !

 

Admirativement ... 

 

JM


  • 0

#6 Patrick DERENNES

Patrick DERENNES

    Eucaryote

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 251 messages

Posté 10 février 2020 - 01:14

Effectivement, c'est doctement et simplement riche en même temps que bien mené/conduit !

 

Je ne pense pas un jour me diriger vers l'histologie animale (investissement matériels et temps dispo étant ce qu'ils sont) mais les posts de Dominique, que ce soit en botanique ou faunistique, sont pour moi des publications de référence et sa disponibilité, une aide à la découverte / mise en place des protocoles ainsi qu'une aide aux nouveaux venus sans cesse prodiguées !  :)


  • 0

#7 Dominique.

Dominique.

    Reptile

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPip
  • 603 messages

Posté 10 février 2020 - 10:07

Bonsoir

 

Merci beaucoup  pour  vos encouragements.

 

S’il  y avait des  sujets que vous aimeriez  voir  développer   en histologie  dites  le moi  par courriel  .

 

 Amicalement

                                                Dominique


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!