Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Moule reproduction


  • Veuillez vous connecter pour répondre
7 réponses à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Anthropoïde

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 865 messages

Posté 06 avril 2022 - 09:33

Moule : La  reproduction.   Mytilus edulis

Les organes  importants   de la moule  ont déjà été présentés :

https://forum.mikros...logie/?hl=moule

 

Moule  ouverte  au mois d’ Aout.

moule re texte 1.jpg

 

L’équinoxe de printemps  est la période où les moules  se reproduisent le plus .Moule  ouverte  le 15 mars :

moule re texte 2.jpg

 

La zone des gonades est hypertrophiée  en comparaison avec la photo précédente  Les gonades hypertrophiées forment une protubérance  appelée : bosse de Polichinelle. Ici  on est  en présence d’une  femelle  - les gonades sont de  couleur jaune  -( pour les mâles la couleur  est  un peu moins jaune).

Les moules  achetées sur  le marché  sont placées dans  un aquarium  d’eau  de mer.

24 heures après leur arrivée  dans l’aquarium, l’eau  se trouble ;  un prélèvement  est réalisé :l’ eau  contient un  nombre important  de  structures rondes  correspondant   aux  ovules émises  par les moules  femelles

moule re texte 3.jpg

moule re texte 4.jpg

 

 

L’ovule  est  immobile dans son milieu ; elle suit les mouvements  de l’eau .Sur la photo cet ovule semble  entouré, (spermatozoïdes ?). Normalement la paroi externe de l’ovule est lisse.

Les  spermatozoïdes  du milieu    sont animés  de mouvements  frénétiques.

Leur  taille est  infime en comparaison avec celle des ovules :

moule re texte 5.jpg

Mesure   du  spermatozoïde  présent : 2,5 µm    avec un long flagelle de 36 µm .

Aspect histologie du  système génital   d’une moule :

Il y  a deux gonades   - une droite  - une gauche  - chez les moules  mais elles  se réunissent  dans leur partie  arrière    ( d’ où la coupe  d’ un organe unique sur la photo  suivante ).

Coupe axiale d’une gonade mâle :

moule re texte 6.jpg

A -- tube séminifère  en coupe. (Coupe  réalisée  dans la partie  postérieure  des gonades mâles).

 

Coupe axiale  d’une gonade femelle : (coupe   dans sa partie antérieure).

moule re texte 7.jpg

 

 

A-- Système  digestif.

B-- Gonades. ( cette coupe  est située  très en avant  ( côté tête )  de ce fait il est constaté  qu’il  y a deux gonades femelles    qui  se réunissent  dans leur partie postérieure ).

Coupe longitudinale  d’une gonade femelle.

moule re texte 8.jpg


Au X 100.

moule re texte 9.jpg

 

A – Cellules épithéliales  de la paroi.

B – Tissu parenchymateux.

 ( dans le cas  présent  le tissu parenchymateux est important  soit parce qu’ on se situe  au stade 1  de l’ évolution des ovogonies  soit  parce qu’ on est en cours de dégénérescence donc  au stade 4  ).( déf :  ovogonie est la cellule germinale femelle, issue de l'oogone, qui représente la première phase d'évolution des cellules du sexe et qui se traduit par l'ovocyte, qui à son tour se développe en oeuf.)

C --   Follicules contenant les ovocytes.

. .

 

Coupe axiale d’un tube séminifère  :

moule re texte 10.jpg

 

 

 

A--Cette coupe  met en évidence la présence de travées  parenchymateuses du tube séminifère  

B—Le  long desquelles  se regroupent les spermatozoïdes ; ils y subissent leur maturation ;  cette maturation  passe par  plusieurs  stades :

 Les spermatogonies de type A.

 Les spermatogonies de type B, qui sont déjà différenciées.

 Les spermatocytes à des degrés différents des étapes de méiose.

 Les spermatides, près de la lumière du tube séminifère, qui donneront les

  spermatozoïdes.

 Sur cette  coupe  les tubes sont remplis de spermatozoïdes à leurs différents stades.

Coupe longitudinale d’un follicule femelle :

moule re texte 11.jpg

 

A --Cette photo met en évidence  un follicule  contenant  plusieurs ovocytes.

 

La vitesse de maturation des ovocytes n’ est pas la même, il y a  donc une certaine  hétérogénéité dans le stade de développement des ovocytes :ce que  l’ on constate  par l’ examen  des quatre coupes suivantes :

 

 

 


moule re texte 12.jpg

 

La maturation des ovogonies  se fait selon 4 stades  mais n’  étant pas capable de  faire le  distinguo entre  chaque stade il n’ y a pas   de notation  sur cette photo ).

 

A -- Le centre  clair des ovocytes est la zone du  vitellus (le blanc d’œuf) (La vitellogenèse est la constitution du vitellus (contenant des réserves endogènes et exogènes) de l'ensemble des éléments à l'origine de l'œuf. En biologie, cette phase  est  celle d'un cycle plus complet (méiose) qui  contribue à l'accumulation d'organites, de métabolites, d'ARN, de protéines et du vitellus.)

Sur cette photo  le vitellus n’est pas transparent   ce qui est l’indice que  ces ovules n’ont pas été pondues  et qu’elles sont donc  en cours de dégénérescence. (ou qu’il  y a plus probablement un  problème avec ma technique de coloration).

B – Il est  à noter  que certains  ovocytes  possèdent   en leur  centre  un noyau  ( équivalent du jaune d’ œuf ? ) et que  d’ autres  n’ont pas cette particularité  - sur le  document d’  Ifremer, que  j’ ai consulté , cette particularité  n’est pas signalée ).

L’ ovogenèse  est un processus  plus ou moins lent suivant les espèces  - Dans certains cas  cette ovogenèse peut  se bloquer  pour des périodes  très longues   allant même à plusieurs  années puis reprendre  son évolution   ( contrairement à la spermatogenèse  qui  est beaucoup plus rapide ).

Eléments de Sciences naturelles :

La maturité sexuelle est acquise au bout d’un an.                                                                                     

Chez la moule il n’y a pas de dysmorphie sexuelle  (les gonades se ressemblent) mais  il y a gonochorisme : les gonades sont  un peu plus blanchâtres chez les mâles et jaune orangé chez les femelles. Les gonoductes s’ouvrent de part et d’autre de la masse viscérale entre le pied et les lamelles branchiales. Les gamètes sont stockées dans les gonades mais aussi   sur le manteau. Elles  sont émises  par les orifices uro génitaux.

La période de reproduction s’étale de février à juillet. – mais son acmé se situe à l’équinoxe de printemps Les moules matures étant incapables de se déplacer, elles ne peuvent s’accoupler.                                                                  

 La fécondation est donc externe et la réussite de la reproduction dépend de la rencontre dans l’eau des gamètes mâles et femelles.

Cette rencontre  se fait  dans le vaste  milieu extérieur   donc au hasard.

Mais la  nature  a trouvé le  moyen de dominer  ce  hasard :  La femelle élabore dans ses gonades  une substance qui  une fois passée dans l’ eau de mer va déclencher  la libération des spermatozoïdes des mâles environnants .A son tour  le sperme  se déverse dans  l’ eau   et libère  un produit qui déclenche les pontes  des autres femelles de l’ entourage .La synchronisation  des émissions  de gamètes  augmente ainsi les chances de la rencontre  ovule /spermatozoïdes. Les  substances en cause sont de la catégories  des  fertilisines  . Il a été établi que ces substances  sont synthétisées  sous l’influence  du système nerveux 

--L’ablation des ganglions cérébroïdes  avance le processus

--L’ablation des ganglions viscéraux  le retarde  ou l’inhibe.

 

 La larve est  dite  trochophore  . Cette larve va  ensuite présenter les caractéristiques des larves  véligères,( La larve véligère présente une hypertrophie de la zone pré-orale qui forme deux lobes ciliés : le velum ou voile). Les cils ont un rôle locomoteur et un rôle dans l'alimentation. Cette larve est   entourée d'une coquille fine et transparente. Elle  va alors  se fixer sur un support.

 

                                                         *********************

Embranchement : Mollusques

Classe : bivalves

Famille : Mytilidés

Nom : Mytilus edulis et Mytilus galloprovincialis

 

Référence :

http://svt.enseigne....p.php?article35

http://blog.univ-ang...5/reproduction/

https://www.pratique...nt-rivages.html

https://www.youtube....h?v=BBTZ7ebXw0U

https://www.youtube....h?v=1WFEG7pR8C0  ++++++

file:///D:/T%C3%A9l%C3%A9chargements/2014McElwainandBullard.pdf ( aspect histologique)

Précis de zoologie   PP Grassé  et col  Edit Masson 1969

Atlas  d’histologie des mollusques bivalves -- Ifremer --

 

Dominique .

 


Modifié par Dominique., 09 avril 2022 - 04:25 .

  • 0

#2 patrice duros

patrice duros

    Eucaryote

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 202 messages

Posté 07 avril 2022 - 07:45

Bonjour Dominique,
Une fois de plus, je vais te complimenter pour ton travail.
Peut être, aurait il été intéressant de faire une vidéo de la fécondation d’un ovule et de suivre ensuite l’évolution de la cellule œuf ensuite. Mais tu as peut être prévu de le faire ?
Peut être est il possible de faire un montage coloré des cellules œufs après fixation, coloration montage à la gélatine glycérinée (par exemple)
Qu’en penses tu ?
Je dois toujours faire la même chose avec des oursins ….
  • 0

#3 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • membre
  • 15 992 messages

Posté 07 avril 2022 - 08:49

Bonjour,

Excellent travail comme toujours.

(En passant ; un ovule)

 

Amicalement.


  • 0

#4 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 821 messages

Posté 07 avril 2022 - 12:03

Bonjour Dominique,

 

Très belle étude et toujours des coupes époustouflantes (surtout sur des pièces archi molles !) !

 

Un lien illustré sur le cycle de reproduction

https://www.research..._fig3_346979050

 

et une image perso (ancienne !) de ce qui doit être une forme juvénile où l'on voit le début des branchies

 

E55.jpg

 

Amitiés

JMC


  • 0

#5 Dominique.

Dominique.

    Anthropoïde

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 865 messages

Posté 07 avril 2022 - 06:14

Bonsoir

              Merci  pour vos  remarques .

 

   Tryphon    j’ai corrigé  l’erreur.  .

   Patrice  tes remarques sont  toutes intéressantes ;  mais  elles conduisent  à affronter  des difficultés techniques – Pour avoir  des gamètes  il faut mettre  simplement  les moules dans l’ eau  de mer  et attendre  .Mais  il y a   un  mauvais rendement  et beaucoup de prélèvements  ne donnent  aucun résultat - De plus,   n’ ayant pas la possibilité  de  distinguer  les mâles des femelles  par  un critère extérieur, les gamètes prélevées le sont aléatoirement  -Il  faut donc  faire un tri  et placer les deux  échantillons sélectionnés l’ un près de l’ autre    c’est-à-dire avoir  eu deux pontes  simultanées  dans  deux aquariums différents    cela  est possible  mais  difficile . ( il y a des exemples  de réussite sur le Net ).

Quand à colorer  les échantillons  la manip doit être délicate en raison de la dilution des gamètes   dans le milieu .

    Jean – Marie   tu  nous présentes un bel  exemple  de larve pediveligére   -

 

Amicalement  

                                         Dominique


  • 0

#6 patrice duros

patrice duros

    Eucaryote

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 202 messages

Posté 08 avril 2022 - 07:59

Bonjour Dominique,
Je ne maîtrise pas le processus, car jamais réalisé pour ma part …
Cela fait partie de mes projets inscrits sur la liste.
  • 0

#7 Buteo

Buteo

    Anthropoïde

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 836 messages

Posté 09 avril 2022 - 11:56

Sujet, comme d'habitude, admirablement mené.

Je m'autorise de mettre mon grain de sel : flagelle = mot masculin

Ph.


  • 0

#8 Dominique.

Dominique.

    Anthropoïde

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 865 messages

Posté 09 avril 2022 - 04:28

Bonjour

 

   Merci  Buteo    j' ai fait la correction    - Les  hommes  sont plus forts s'ils  travaillent ensembles -

 

  Amicalement

                  Dominique


Modifié par Dominique., 09 avril 2022 - 04:29 .

  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!