Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Papillon trompe anatomie


  • Veuillez vous connecter pour répondre
5 réponses à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Anthropoïde

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 865 messages

Posté 07 septembre 2022 - 10:42

Papillon  trompe   anatomie

 

    Sur les étagères du garage  il y avait deux papillons morts  - je me suis  souvenu d’ avoir  noté la présence  de l’un  d’entre eux  au mois  d’ octobre l’année dernière qui virevoltait  cherchant un abri pour passer l’ hiver ..

Photo  d’un paon du jour  extrait  du web :

trompe texte 0.jpg

 

L’ examen des papillons   ne présentait aucune anomalie notable   - mais  ce qui m’ intriguait , était  leur trompe  presque  invisible  derrière  les palpes labiales . Cette trompe  était soigneusement enroulée.

trompe texte 1.jpg

 

Après déshydratation , bain dans la paraffine à 56°  3 jours ,  inclusion dans la paraffine. Puis  la trompe est coupée  au microtome  par coupes de 8 µm.

On va se heurter  à  une difficulté pour interpréter  les coupes  - en effet l’ enroulement  n’ est pas  dans  un plan . L’insecte a enroulé  sa trompe   en spirale en suivant la forme ‘ d’ un cône  – le nombre d’enroulements  suivant les coupes  ne sera donc  pas le même  -

Les photos  ont toutes  été recadrées   , donc leur  grandissement  est variable .Pour   aider à la lecture  ,les dimensions ont donc été notées .

Coupe  dans le plan transversale  (ou axiale)  d’avant  en arrière :

trompe texte 2.jpg

 

La trompe  est donc  formée  de  deux  structures  symétriquement  disposées   .Ce sont les maxilles    droite et gauche . qui sont liées sur leur versant interne.

trompe texte 3.jpg

 

 

Cette coupe passe  par le centre  de l’ enroulement   -elle ne prend donc pas  en compte  le dernier  enroulement    qui se situe plus  vers la pointe du cône ( d’où l’ espace entre   les deux series ).

A – palpes labiaux.

trompe texte 4.jpg

 

Cette coupe  a  été réalisée  dans la partie supérieure  du cône . Il  n’y a donc que  les 3 derniers tours qui  sont représentés  ,La partie  terminale de la trompe ,  celle  qui est au contact du nectar de la fleur s’ouvre par deux orifices .

 

trompe texte 5.jpg

 

La forme de la trompe se modifie   nettement  à la proximité de la  bouche .

Ce phénomène  est bien  visible  sur la photo 2  (de la vue externe  en macroscopie).

Il s’ agit   d’une  zone   de transition complexe avec  déformation des maxilles .

 

 


Modifié par Dominique., 08 septembre 2022 - 03:38 .

  • 0

#2 Dominique.

Dominique.

    Anthropoïde

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 865 messages

Posté 07 septembre 2022 - 10:55

La bouche et le  pharynx :

Par la suite les coupes  se situent  sur la partie initiale  du pharynx en arrière de la trompe.

Ouverture de la trompe  dans la bouche du papillon .

trompe texte 6.jpg

cette partie  initiale  de la bouche corespond à l' origine des maxilles.

trompe texte 7.jpg

Zone pharyngée  antérieure

A – canal alimentaire

B – coupe des yeux

C – masses musculaires  du pharynx  qui doivent  jouer un  rôle important  dans l’aspiration du liquide.

                                                                               

 

Anatomie des maxilles

trompe texte 8.jpg

Il faut savoir que les pièces buccales des papillons sont transformées en trompe, enroulée en spirale pour aspirer le nectar. La trompe est formée par les maxilles qui sont fortement allongées et reliées entre elles par deux coaptations : l’antérieure formée de soies et la postérieure formée de crochets qui les solidarisent fortement, formant ainsi un canal qui permet l’aspiration du nectar. Toutes les autres pièces buccales sont atrophiées ou absentes, à l’exception des palpes labiaux.

 Au repos, elle reste enroulée en spirale comme un ressort de montre, sous l'effet d'une lame élastique qui court tout au long de sa paroi supérieure. Une succession d'anneaux de chitine maintient la canalisation béante quelle que soit sa courbure.

 

Lorsque le papillon veut se nourrir, il contracte une série de plusieurs centaines de minuscules muscles obliques, situés dans l'épaisseur de la trompe (les muscles extenseurs) qui provoquent le déroulement. Au premier tiers de la longueur, des muscles spéciaux coudent la trompe vers le bas. Cette articulation souple favorise en particulier la recherche du nectar dans les corolles les plus étroites et les plus profondes. Sans même avoir à baisser la tête, le papillon déplace sa trompe pour explorer tous les recoins des fleurs qu'il visite

 Dans la tête de l'insecte, l’aspiration  du liquide  est sous la dépendance de muscles pharyngés.

. Les papillons de jour se posent sur les corolles. Grâce à des organes gustatifs très sensibles situés au bout de leurs pattes, ils savent immédiatement s'il y a lieu de déployer leur trompe  qui est protégée, au repos  par son enroulement.

 

              **************************************************************

Ces articles mettent en évidence  la multitude  des déclinaisons  que la nature  a opéré  sur le thème du Proboscite.

Il  avait déjà était  fait l’étude  d’une  trompe ( Proboscite ) sur MikrOscOpia :

La trompe de la Circée marginée

https://forum.mikros...ctes/?hl=trompe

 

La trompe du Bombyle major

https://forum.mikros...+bombyle +major

 

Le proboscite de la puce

https://forum.mikros...885-puce-suite/

 

Dominique .

.


Modifié par Dominique., 08 septembre 2022 - 03:36 .

  • 0

#3 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 228 messages

Posté 08 septembre 2022 - 09:58

Quel beau travail de microscopie . C'est un des piliers de ce forum que vos présentations, Dominique
 

Les lépidoptères se nourrissent donc quand cela leur est nécessaire par ce proboscite, cette trompe qui est mise en éveil par les organes gustatifs sensibles situés au bout de leurs pattes
Cette information est très intéressante dans la mesure où je me demandais comment étaient réparties les cellules sensibles dans cette trompe pour évaluer la position de la trompe, son enquête tactile

dans la source de nourriture pour y aspirer le liquide, le nectar dans les corolles.

Je n'ai pas pensé aux extrémités des pattes qui sont pourtant très distantes du coeur de la corolle, écartées les unes des autres
Cette trompe doit certainement détenir aussi des capteurs sensoriels qui sont en relation avec des chaînes de Markov quelque part dans le système nerveux
qui donnent au lépidoptère une adéquation entre ce qu'il prévoit, ce qu'il perçoit, ce qu'il régule et

ce qu'il aspire pour que son mouvement ne soit pas aléatoire.
Donc ce que je me pose comme question et à laquelle vous avez peut-être une solution c'est quel est le système sensoriel attribué à cette trompe

merci

SDS


  • 0

#4 Dominique.

Dominique.

    Anthropoïde

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 865 messages

Posté 08 septembre 2022 - 10:18

 Bonjour Solito de Solis

 

            La réponse a  la question du système sensoriel de la trompe relève  de la microscopie électronique  et je n' ai pas d 'éléments  pour apporter un début de solution. Il n'est pas facile de trouver  des documents sur le sujet  ( ou je ne sais pas,bien  me débrouiller ).

 

           Amicalement

                        Dominique .


  • 0

#5 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 821 messages

Posté 08 septembre 2022 - 11:05

Bonjour
Superbe ! Et toujours admiratif pour ta patience !

Amitiés
JMC
  • 0

#6 SORDE

SORDE

    Eucaryote

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 203 messages

Posté 08 septembre 2022 - 02:31

Bonjour à tous,

 

Que dire de plus ?  On ne peut qu'être admiratif devant une telle qualité de travail. Bravo Dominique.

 

Cordialement

Christian


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!